perte d'un proche...

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par bulle*de*bonheur, le 28 janvier 2007.

  1. bulle*de*bonheur

    bulle*de*bonheur
    Expand Collapse
    Amoureuse

    j'ai perdu mon père étant petite et même si le temps passe ,son absence est toujours très dure à supporter ...:sad:

    J'aimerais savoir si vous avez perdu un proche vous aussi (frère ,mère,père,...) ... et comment vous avez appris à vivre sans cet être cher...

    Rien que le fait de savoir qu'on est pas les seules ,ça fait déjà beaucoup de bien ...
     
  2. Voodoo.

    Voodoo.
    Expand Collapse
    La vie est ailleurs

    Ca n'est pas comparable, mais j'ai perdu mon beau-père. Je l'aimais tellement fort. C'était quelqu'un qui me ressemblait beaucoup et qui me comprenait vraiment. C'est une histoire un peu compliquée, je vais synthétiser. Ma mère et lui se sont rencontrés grâce à leur métier, architecte. Ils ont alors emménagé ensemble. Lui avait deux enfants, plus âgés que moi. Au début tout allait bien, et puis ça a mal tourné. Lui est sombré dans l'alcoolisme, il ne rentrait jamais, ses enfants se mis à haïr ma mère et à la faire souffrir. On a vécu un an comme ça, et puis un jour, ma mère a pris un appartement à part. Il a fini par nous rejoindre, et un soir, il est rentré saoûl à la maison, à 3h du matin, avec deux inconnus. Ca gueulait, je ne comprenais rien, j'ai fais semblant d'aller aux toilettes pour voir, ma mère m'a renvoyée dans ma chambre. Le lendemain matin, il n'y avait plus d'ordinateur, plus de portables, plus rien. Il est parti pour l'hôpital psychiatrique. Sa mère nous a harcelé. Elle appelait régulièrement, nous traitant de putes. Maman et lui on fini par se séparer, sans divorcer, mais ils 'aimaient toujours. Maman a retrouvé quelqu'un. Lui a mis plus de temps. Et lorsqu'il été enfin avec une fille, elle est morte d'une crise cardiaque, accident tout bête, seule, chez elle. Il a récupéré son chat. Il rencontre une de ses amies à son enterrement, ils sympathisent. La fille en question se suicide en vacances, elle se noie. Il rappelle ma mère, discute, calmement. Il se suicide une semaine plus tard. Un ancien collègue de travail a appelé ma mère, pour lui demander confirmation. Nous, on ne savait pas. La famille ne nous a pas prévenu. On a appelé so
    n fils, pour savoir si on pouvait aller à l'enterrement, et aider à régler les dettes (qui dépassaient 10 000 euros).
    Ca n'a pas été possible.
    On est allées se recueillir après. Le 18 février, ça va faire un an.
    Je n'ai jamais vraiment réalisé ce qu'il s'est passé. Ca reste assez irréel, dans mon esprit. Je n'arrive pas à comprendre, pourquoi, comment. Et malgré cela, j'y pense très souvent. Je ne m'en remets pas tellement, mais je me doute
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai perdu mon meilleur ami lorsqu'il avait 14 ans. Il a été présent tout au long de ma jeunesse, on était comme frère et soeur. Il faisait complètement partie de ma vie. On formait un "nous".
    Le 18 août 2001, il a fait un arrêt cardiaque dans la piscine de l'hotel où il passait ses vacances. Quand j'ai appris ça, je n'y croyais pas. Je n'ai pas pleuré, pas vraiment réagis.
    C'est quelques mois plus tard que je me suis rendue compte du vide qu'il y avait sans lui. C'est là que j'ai eu le plus mal, vraiment.

    Je me demande toujours pourquoi c'est lui qui est décédé alors qu'il avait toute la vie devant lui. Il me manque et me manquera toujours je crois.
     
  4. bulle*de*bonheur

    bulle*de*bonheur
    Expand Collapse
    Amoureuse

    moi mon père s'est suicidé et honnêtement j'ai de plus en plus de mal à vivre sans lui... probablement parce que étant petite je ne réalisais pas vraiment!
    parfois il m'arrive d'envier mes amies qd je les vois avec leur père ,même d'être jalouse,...
    j'aurais tellement besoin de cette présence masculine ...

    merci pour vos réactions les filles ...
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ca doit être vraiment très dur, et je ne sais pas trop quoi dire.
    Courage peut-être..
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je n'ai pas eu à vivre ça personnellement, mais j'ai de nombreux amis/potes/proches qui ont perdu soit leur père, soit leur mère (voir les deux) ou une autre personne importante pour eux, et je sais que même si maintenant ils vont "mieux", qu'avec le temps la douleur s'efface peu à peu, le manque ils le ressentent toujours.

    En tout cas moi non plus je ne sais pas trop quoi dire. Courage est peut-être en effet le mot le plus approprié.
     
  7. Wesley

    Wesley
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    J'ai perdu des gens que j'aimais énormément mais je n'ose pas témoigner parce que ce n'est rien comparé à l'un de ces parents, je trouve. Tu dois être très courageuse...
     
  8. Lezzie On X

    Lezzie On X
    Expand Collapse
    Freedom & Soul

    Par chance, je n'ai perdu personne. Sauf une de mes tantes et mon grand-père quand j'étais petite, je n'ai que 2-3 souvenirs d'eux et je crois que je ne réalisais pas vraiment ce qu'il se passait, alors on ne peut pas dire qu'ils me manquent réellement.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Plusieurs personnes de mon entourage sont décédés en peu de temps. Deux amies de ma mère, d'abord, ma marraine ensuite, et puis le père de mon beau-frère peu de temps après. Bien que je n'étais pas vraiment "proche" de ces personnes, j'ai été bouleversée par leur mort, tout simplement parce que j'entrais dans une période où tout est décuplé, aussi bien les sentiments amoureux que les déceptions, les périodes de tristesse, alors évidemment la mort, ça a été affreux pour moi. J'avais l'impression pendant quelques mois d'être baignée dans une espèce d'ambiance morbide et malsaine, comme si ça pouvait à tout moment toucher mes parents, mes soeurs ou ma nièce. Le décès qui m'a traumatisée le plus, c'est celui du père de mon beau-frère puisqu'il avait le même âge que mon propre père, et qu'ils se ressemblaient beaucoup, du point de vue caractère. J'ai pleuré pendant une semaine, tous les soirs, j'étais terrorisée par tout ça. Maintenant, je crois que si je devais perdre ma mère ou mon père, ça serait bien pire et j'aurais énormément de mal à m'en remettre. Je préfère ne pas y penser parce que... ça fait mal.

    Alors beaucoup de courage à celles qui sont concernées.
     
  10. Wesley

    Wesley
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    J'ai souvent l'impression qu'il y a une "loi des séries" en matière de décès... Lorsque ma grand-mère est morte, quatre personnes proches d'elles ont subi la même chose (ils n'étaient pas proches de moi mais c'était ses cousins, etc.) Ma mère disait, pour essayer de nous remonter le moral, qu'ils pourraient jouer à la belotte au ciel...
    Ensuite une de mes amies a perdu sa grand-mère, et ensuite son beau-frère, et ensuite son parrain...
    Enfin bref, c'est étrange...
     
  11. lycantrophie

    lycantrophie
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Ma mère est partie il y a presque 2 ans maintenant...notre relation était presque fusionnelle. Pour mon entourage ou autre, ça y est c'est passé, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, ils ne comprennent/ savent pas que non la douleur, l'incomphéhension est toujours là...biensur je ne parle pas de la famille dans ces personnes là. tout cela reste irréel pour moi, tout est passé tout vite, en repensant à cette période là, et je le fait trés souvent peut etre trop, je n'arrive pas à comprendre, tout me parait/paraissait au ralenti, comme dans un mauvais rève...et j'espere toujours me reveiller...et j'ai aussi une peur immense d'oublier...
     
  12. Mylouze

    Mylouze
    Expand Collapse
    Sud un jour, Sud toujours

    j'ai perdu le meilleurs des grands peres qd j'avais 4 ans à peu pres
    donc jme suis rendu compte de rien :s

    ma grand mere (sa femme) est morte en 2000
    comment j'ai surmonté ? simple : on attendait tous ce moment, ça faisait des années qu'elle emmerait son monde et 1 année qu'elle deperissait à vue d'oeil
    on s'y attendait
    moi j'allais tres bien mais un de mes oncles a pété un cable, ça fait 7 ans pile qu'il travaille plus
    depression et alcool

    le jour où ma mere y passera, je veux meme pas imaginer dans quel etat je serais. jcrois bien que je creverais direct sur place :s
    pour mon pere je sais pas trop... il m'enerve, il a été un pere minable mais bon, c'est mon pere et il est pas si pire que ça... je sais pas comment ça va se passer :s
     
Chargement...