Perte d'une amie proche ?

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par slippin, le 30 avril 2013.

  1. slippin

    slippin
    Expand Collapse
    Guest

    Salut, à l'image des ruptures amoureuse je me suis dis que ça serait sympa de faire un topic sur les "ruptures amicales".
    Ca vient juste de m'arriver et je m'y attendais vraiment, à part cette personne je n'ai concrètement personne d'autre à qui je voudrais/pourrais en parler.
    Donc comment vous avez gérer ça ? Pour quelle raison c'est survenue ? etc etc (non je vous demanderais pas un top 10 de "comment récupérer sa meilleure amie" :d) Je suis juste intéressée de savoir comment d'autres personne vivent ça
     
  2. Barnabé-

    Barnabé-
    Expand Collapse
    Kinda there, but not quite.

    Il y a quelques temps ma meilleure amie a complètement coupé les ponts avec toute notre bande. Elle a effacé nos numéros, nous a supprimé de Facebook.
    C'est vrai qu'on était beaucoup moins proches qu'avant, on ne se confiait plus grand chose. Sur le coup, je me suis juste dit "Bon, et bien si elle réagit comme ça, tant pis pour elle".
    Mais maintenant, j'en souffre un peu. Nous n'étions plus meilleures amies, mais j'aurais voulu continuer à avoir de ses nouvelles, savoir ce qu'elle devenait tout ça.
    C'est quand même triste, on a partagé beaucoup de choses ensemble, on a même été en vacances ensemble, nos parents se connaissent...

    J'ai essayé une foi de la recontacter, mais elle ne m'a pas répondu.

    Ma grande crainte maintenant c'est de la croiser dans un magasin ou je ne sais où, parce que je ne saurais pas trop quoi faire.:halp:
     
  3. black-crystal

    black-crystal
    Expand Collapse
    Complètement paumée Guest

    J'ai perdu plusieurs "meilleures amies" en primaire, mais rien qui ne m'ait rendu très malheureuse.
    Par contre, il y a quelques mois j'ai perdu ma meilleure amie de 3ème et là j'ai pleuré, et je continue d'en souffrir.

    On s'est rencontré en 3ème, et pour faire court, elle m'a appris à m'apprécier et à refaire confiance aux autres, et je lui ai offert un soutien moral (un des meilleurs soutiens qu'elle ait eu à cette époque je crois) contre les personnes qui la harcelaient (et qui ne m'aimaient pas non plus).
    A cause du harcèlement, j'ai toujours été plus ou moins distante avec les gens, et je l'ai été avec elle au début, car elle traînait avec ces gens que je n'aimais pas. Mais elle s'est barré du groupe et m'a plus ou moins demandé de l'aider.
    Avec ma plus proche amie de l'époque, on l'a accueilli et elle est vite devenue ma meilleure amie.
    Je n'avais jamais rencontré quelqu'un comme elle, qui soit comme moi. Elle ne se moquait pas de moi parce que je parlais "bien" (en fait normalement...), parce que j'étais souvent plongée dans mes livres ou dans mon monde fictionnel, parce que je ne sortais pas, ...

    Elle m'a appris à aimer vraiment l'anglais, et si je suis aussi bonne en Anglais aujourd'hui c'est grâce à elle. Elle m'a aussi appris à mieux apprécier les profs, car elle allait leur parler après les cours et on a plus ou moins gardé contact avec eux après. On parlait beaucoup avec les profs, et j'ai perdu malheureusement cette habitude au lycée, même si les profs étaient très sympas. Je suis trop timide pour le faire de moi-même, sans être entraînée par quelqu'un.
    Elle a fait beaucoup d'autres choses pour moi... Me consoler après la mort de mon chien par exemple. Personne d'autre que ma famille ne m'avait fait de câlins avant, et j'ai été super surprise qu'elle le fasse.

    Et puis, son père aussi étant aussi "riche" que le mien, j'étais subjuguée car pour la première fois de ma vie, je n'étais pas la seule de ma classe, voire de ma promo, à avoir un parent pouvant assurer des revenus de "richous", pour reprendre les termes de mes camarades de l'époque.

    Je suis tombée amoureuse d'elle au milieu de l'année. Un petit béguin qui n'a pas duré, mais quand même. Ca a été dur car je suis hétéro (enfin je le crois) et je commençais tout juste à m'intéresser aux mecs. (J'espère qu'elle ne lit pas ces lignes ou qu'elle ne se reconnaît pas dedans :shifty:)

    Et là, à cause d'une histoire bête, de notre faute à toutes les deux, je l'ai perdu. Je l'ai encore en amie Fb, et on a des amis communs, mais ça ne sera plus jamais la même chose. On est allé à un lycée différent, et on s'est trop éloignée l'une de l'autre. On a trop changé, l'une comme l'autre, et on s'est disputé pour la première et dernière fois.

    Je sais que ça ne s'arrangera pas, et pour tout dire, je n'en ai pas trop envie. J'ai envie de retrouver l'amie que j'avais en 3ème, et pas la fille avec qui je me suis disputée il y a quelques mois. Elle me manque, mais c'est uniquement le souvenir que j'ai d'elle qui me manque. Les trips qu'on a eu, les discussions, les voyages qu'on a fait ensemble, les délires, les méchancetés qu'on a balancé, mais aussi et surtout, les épreuves qu'on a traversé...

    Mais je pense que j'ai fait le deuil de cette amie. Il ne me reste pas grand chose de cette époque, mais suffisamment de souvenirs pour que quand j'y repense, j'ai le sourire et que je ne sois pas en colère contre la fille avec qui je me suis disputée.

    Alors les filles, courage ! Si vous pensez au fond de vous-mêmes que c'est vraiment fini, que votre amitié est partie... Alors faites en le deuil. Ne gardez que les souvenirs les meilleurs. Ne gardez pas les derniers moments quand vous vous êtes séparées.
    Et essayez de ne pas vivre dans le passé.

    Désolée du pavé, je suis crevée et voir ce topic a fait remonter tout plein de souvenir à la surface :cretin:
     
  4. Damoizeau

    Damoizeau
    Expand Collapse
    Complètement paumée

    J'ai perdu, une amie, mais ce n'était pas franchement prévu.
    Elle a eu un accident de voiture. Et aujourd'hui, c'est un légume.
    Je suis aller la voir a l'hopital... C'est pas facile.
     
Chargement...