Plaisirs coupables

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Michiru, le 23 mars 2015.

  1. Michiru

    Michiru
    Expand Collapse
    Geronimo !

    Coucou les MadZ !

    Je crée ce topic pour qu'on puisse parler de ces choses pas forcément cool / acceptables / raisonnables ou que sais-je, mais qui nous font quand même (immensément) plaisir. Genre catharsis :drama:.

    Je me lance pour vous montrer ce que je veux dire (parce que je suis un peu nulle en explications parfois) :
    L'été dernier, en vacances à Francfort en Allemagne, j'ai rencontré un garçon sur lequel j'ai un peu craqué, et qui se trouvait être de la même école que moi (coïncidence, vous dites? :dunno:). Comme on se plaisait mutuellement, on est vite passés aux choses sérieuses, mais sans se mettre en couple, parce qu'on savait que généralement les histoires de vacances, restent en vacances. Pendant les 3 semaines que j'ai passées là-bas il a été adorable, me payait des bières des verres, des restos etc, le gentleman. Je ne sais pas de son côté, mais moi je me forçais à ne pas avoir de sentiments pour ne pas être blessée, parce que je suis d'un naturel méfiant :shifty:.
    Ensuite on ne s'est pas vraiment reparlé après mes vacances, mais on s'est revus en septembre, à l'école, puis il m'invitait souvent chez lui pour heu.. Je vais pas vous faire un dessin :winky:. Du coup c'est devenu mon sex friend, mais dans sa tête j'avais des sentiments pour lui, alors que pas du tout pour le coup. Le problème, c'est que (l'air de la champagne Ardenne?) à ce moment il se comportait vraiment comme un salaud et a même fini par m'en vouloir pour une raison à la con, et je ne lui ai pu réparé après ça, je l'ai même carrément sorti de ma vie - effacé de ma tête et de mon téléphone. Ça, c'était en novembre.
    Et puis hier soir, j'ai reçu un message, je me suis doutée que c'était lui même si je n'avais pu son numéro, mais pour bien lui montrer qu'il faisait pu partie de mon répertoire (arrêtez elle était pas si nulle, si? :gonk:), je lui ai répondu "T'es qui toi?". Ce à quoi il m'a répondu "Ah ouais, donc t'as carrément supprimé mon numéro." Et là j'ai sauté de joie intérieurement parce que je savais que son ego en avait pris un sacré coup ! :gnih: Lui qui m'avait un peu prise pour une conne (je savais qu'il me voyait comme un 'corps' avec qui baiser mais pas comme une personne à part entière), qui fait son tombeur et qui croit toujours que tout le monde est à ses pieds, ça l'a bien calmé je crois, et ça m'a fait un bien fou ! :dowant: (Je crois que je vais en remettre une couche, style "Faut te mettre à jour, ça fait déjà longtemps que t'es plus d'actualité. Et surtout faut arrêter de croire que tout le monde est à tes pieds.")

    Voilà, je m'excuse pour le roman, mais ça m'a fait encore plus de bien d'en parler :twisted:, et comme ça vous pigez l'idée ! (en tout cas j'espère)
    A vous :cretin:
     
  2. Punker

    Punker
    Expand Collapse
    fille du net

    Hum, je suis dans le thème ?

    Des fois (souvent :shifty:) j'amplifie mes maux pour capter l'attention de mon copain et qu'il soit trop choupi avec moi :fear:

    Ne pas citer :cretin:
     
  3. Michiru

    Michiru
    Expand Collapse
    Geronimo !

    @Punker Si ça te fait plaisir alors oui, tu es carrément dans le thème ;)
    Je faisais ça aussi avec mes deux premiers copains, je vois tout à fait ce que tu veux dire !
     
  4. thessalie

    thessalie
    Expand Collapse

    Dans ce style, il y avait la fois où j'ai fait croire à un pote avec qui ça a été ambigu par le passé que je sortais avec un de mes meilleurs potes. J'explique le contexte: en gros on se voyait pour aller au ciné, resto mais juste en tant que pote, on envisageait rien du tout. Puis je commencais a avoir des sentiments pour lui et j'étais en prépa donc je ne voulais pas me prendre la tête avec ça , je lui en ai parlé assez rapidement . En gros, il était plus pour un plan cul qu'autre chose et à l'époque j'étais en mode pas de sexe avant le mariage donc je ne pouvais pas accepter. Le lendemain , je decide de tester son amitié ( ce mec connait plein de meuf et etait plutot un chaud lapin, ca a bien changé depuis) et je lui dit que je pense qu'il faudrait qu'on arrete de se voir. Im me repond un truc du genre "ok". Et la je me suis dit que vraiment le mec me considerait meme pas comme une amie vu qu'il essayait meme pas de se battre pour moi. Donc je l'efface de mes contacts et je ne lui parle pas pendant plus d'un an. Je le croise un an plus tard dans la rue et on se repasse nos numéros ( j'ai bien fait remarqué que je l'avais supprimé de mes contacts). Il veut qu'on se voit, je lui dit ok. On se voit deux ou trois fois et je vois que son comportement commence à changer, il est plus calin, me parle de son envie de relation serieuse. Comme je ne voulais pas d'ambiguité je lui fait croire que j'ai un copain . On se voit a noel et toute la soirée, j'envoie des textos à mon pote qui est censé etre mon copain, j'ai des etoiles plein les yeux, je parais super heureuse. J'ai vraiment été une pouf . Au fur et à mesure de la soirée, il commence à se décomposer . Enfin bref, j'ai vraiment été une grosse connasse mais ça m'a fait bien rire et ( je suis mechante :crying:) , je pense qu'il l'avait merité. Bon là on est encore pote et j'ai "rompu" avec mon copain donc on est tous les deux celibataires..
     
Chargement...