Playboy arrête les photos de nu intégral : la fin d'une époque

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Miss Lu, le 13 octobre 2015.

  1. Miss Lu

    Miss Lu
    Expand Collapse
    Des moutons et des nuages, du chocolat et des pandas.

  2. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    La seule question que je me pose c'est pourquoi n'êtes vous pas allé jusqu'au bout de la démarche en mettant des photos avec des seins nus, voir en nu intégral pour illustrer votre propos. Vous êtes chez vous, vous n'avez que faire de la censure de Facebook ou Instagram!
     
    Biousse, Kaelooo, Adios Badmoizelle et 4 autres ont BigUpé ce message.
  3. Peace&Love&It;3

    Peace&Love&It;3
    Expand Collapse
    Pronom: elle ou ael

    Je suis un petit peu mal à l'aise avec cet article, notamment à cause de la réification des modèles. Bien sûr, ces femmes sont consentantes mais est-ce qu'on parler d'absence de contrainte alors que c'est leur travail et qu'il y a donc des contraintes économiques? Surtout que l'argument "oui mais c'est pour attirer les lecteurs et parler de société" peut marcher avec tout: "oui mais c'est pour parler de football" "oui mais c'est pour faire vendre".
     
    Aamu., Maia Chawwah, Lis et 13 autres ont BigUpé ce message.
  4. Reifferscheidt

    Reifferscheidt
    Expand Collapse
    La Castiglione.

    C'est gênant car ta réflexion n'est pas allée plus loin... Ce n'est pas une simple histoire de consentement ou non de ces femmes qui posent (enfin posaient du coup) nues dans Playboy... C'est aussi se poser la question de ce qui est induit : pourquoi ces femmes posent nues ? C'est un fait social qui fait passer le consentement de poser nu comme une liberté. D'ailleurs c'est une liberté très "féminine", ce n'est pas anodin.
    C'est le même raisonnement qui pousse certaines prostituées à dire qu'elles ont choisi ce métier, qu'elles sont épanouies, etc. C'est compliqué après de remonter le fil, mais le "consentement" a aussi ses limites : l'héritage social non conscientisé et les normes sociales...
     
    #4 Reifferscheidt, 13 octobre 2015
    Dernière édition: 16 octobre 2015
    Neverland90, Maia Chawwah, littlecassy et 8 autres ont BigUpé ce message.
  5. Reifferscheidt

    Reifferscheidt
    Expand Collapse
    La Castiglione.

    Lis, Eschile, Allitché et 4 autres ont BigUpé ce message.
  6. Multicolorielle

    Multicolorielle
    Expand Collapse

    "la fin d’un symbole face à un Internet de plus en plus policé ?"
    je ne dirais pas qu'Internet est policé. Facebook et YouTube, oui peut-être (et encore, autant ils interdisent les vues de nu et de tétons, autant les vidéos ou images très violentes ne posent aucun problème donc bon) mais pour le reste, Internet (et au grand merci ça ne se réduit pas qu'à FB et YT) c'est plutôt une jungle sans règles, je trouve l'adjectif policé assez à côté de la plaque.

    "Alors qu’en soi, il n’est pas mauvais de s’habituer à voir des corps nus ; ce qu’il faut, c’est apprendre le respect de ces corps et de l’intimité qui va avec !"
    Playboy qui courbe l’échine, c’est donc un peu de liberté qui s’en va. La liberté de regarder des corps nus"

    hhmm, liberté dans une très certaine mesure : oui, il n'est pas mauvais de voir des corps nus. Par contre, voir exclusivement toujours partout en permanence des corps (de femme) nus répondant toujours aux mêmes standards esthétiques, et surtout qui font prendre aux modèles toujours les mêmes postures, les mêmes mimiques, les mêmes rôles de jolies poupées séduisantes, en gros voir toujours des cors de femmes nus à travers un épais 'male gaze' (càd à travers un point de vue pensé par et pour des hommes), je n'appellerai pas forcément ça une liberté.

    cet article m'a perturbé pcq bon d'une part je ne suis pas forcément d'accord avec les propos tenus, mais surtout pcq je trouve que l'argumentation n'est pas aboutie et pas du tout bien exposée - on sent bien que @Miss Lu est aux prises avec un débat intérieur à ce sujet, et c'est plutôt bien de se poser la question / de vouloir analyser et réfléchir à ce qu'on pense de cette décision de PlayBoy … et je ne trouve pas ça problématique en soi de publier un article qui n'arrive pas à une conclusion tranchée, au contraire - mais là je trouve l'argumentation complètement floue et pas approfondie, ni dans un sens du raisonnement ni dans l'autre - peut-être que cet article aurait eu besoin d'un peu plus de temps de maturation.

    EDIT
    en fait voilà j'ai mis le doigt sur ce qui me perturbe dans cet article : au vu des aspects non aboutis / hésitants et contradictoires de l'argumentation, et de son appel à une discussion et interrogation commune (ce que encore une fois, je ne trouve pas mal EN SOI, mais insuffisant par rapport aux articles habituels et aux attentes que je peux avoir pour les articles) je trouve qu'il a plus la teneur d'un post sur le forum, qui est à mes yeux l'endroit plus approprié pour introduire des questionnements / débuts d'argumentation pas encore abouties et qui ne demandent qu'à être poursuivies avec l'éclairage d'autres points de vue.
     
    #6 Multicolorielle, 13 octobre 2015
    Dernière édition: 13 octobre 2015
    Reifferscheidt, Nours, Maia Chawwah et 15 autres ont BigUpé ce message.
  7. Séraphie

    Séraphie
    Expand Collapse

    C'est quoi la réification :ninja: ? Les définitions que j'ai trouvé ne m'éclairent pas des masses...

    Une âme charitable pour m'expliquer ce concept :fleur: ?
     
    Lis a BigUpé ce message
  8. Miss Lu

    Miss Lu
    Expand Collapse
    Des moutons et des nuages, du chocolat et des pandas.

    Salut les Madz,

    Merci beaucoup pour vos commentaires. Effectivement je suis encore en débat intérieur, et je vous promets pour un futur prochain et pas si lointain un article sur la réification des corps (peu importe le genre). L'article aurait effectivement peut-être mérité plus de réflexion... mais il s'agissait ici également de relayer une info et d'expliquer ce que cette info a pu révéler comme débat intérieur. C'est donc normal que ce ne soit pas forcément abouti. Surtout, j'estime qu'il est de mon devoir de rédactrice de montrer que, parfois, même à la rédac et même chez les membres de la rédac, on a des débats et qu'on ne peut pas toujours avoir un avis hyper tranché sur tout. Je serai très satisfaite si, tout simplement, cet article permet de (re)lancer le débat et de discuter avec les Madz ! Je mets vos avis de côté pour mon prochain article, je m'en inspirerai sûrement. Merci de votre participation en tout cas ! ;)
     
    Manea, Eclise et Mymy ont BigUpé ce message.
  9. Kyubey

    Kyubey
    Expand Collapse
    Féminazgûl Not by the hand of a man will she fall

    C'est réduire une personne a l'état d'objet :)
     
    Maia Chawwah, Lis, Julicoeurne et 2 autres ont BigUpé ce message.
  10. Allitché

    Allitché
    Expand Collapse
    C'est juste que c'est pas juste quoi.

    Le lien du Grand Soir est vraiment intéressant! Mais alors les commentaires sont... tristement familiers. Encore un endroit où on se permet de douter de la parole des femmes (alors que le Grand Soir propose des textes de gauche par exemple marxistes ou féministes... mais les lectrices se font toujours aussi systématiquement rabaisser. ça m'a tuée...)
     
    Reifferscheidt a BigUpé ce message
  11. Meligood

    Meligood
    Expand Collapse
    Grumph.

    D'accord avec les Madz au-dessus de moi.

    (Beaucoup) plus jeune, je considérais Playboy comme un des symboles du sexisme, ça me fait bizarre de voir qu'on peut les considérer comme "libérateurs des femmes" ^^. Ils ne mettent toujours que des femmes correspondant aux canons de beauté actuels, bref, tout pour plaire aux hommes cis de base (et pour complexer les femmes avec encore une fois des plastiques inatteignables).

    Je me rappelle mon ébahissement quand j'ai découvert pour la première fois qu'il existait un magazine dans le même genre que Playboy, placardé aussi dans les présentoirs des bureaux de tabac et qui affichait cette fois des hommes !
    Ah non. En fait, c'était le magazine "Têtu", destiné... aux hommes.
    Bon, clairement, qu'il y ait un magazine pour les gays/bi, c'est que positif: que ce soit encore une fois QUE pour les hommes, c'est chiant.
    J'ai jamais vu d'équivalent placardé devant les marchands de journaux, rien pour les femmes, nada, que dalle. Qu'il s'agisse de magazines pour les femmes hétéros/bies ou pour les lesbiennes/bies.
    Je suppose sincèrement que ça existe mais que ce n'est pas mis en avant puisqu'évidemment seuls les hommes peuvent avoir envie de se rincer l'oeil.
     
    Angelin, littlecassy, Lis et 3 autres ont BigUpé ce message.
  12. mélishnek

    mélishnek
    Expand Collapse

    Que ce soit dans Têtu ou Playboy, la plastique des modèles correspond à un idéal de beauté actuel et inatteignable. Et c'est le but, ces magazine ne proposent pas de la photo d'art, mais des photo pour stimuler l'imagination, se créer un fantasme. Il n''on pas pour but de représenter des plastiques que l'on peut voir tout les jours.

    Après, il est vrai qu'il s'agit toujours d'une femme blanche (Têtu varie plus la carnation de ses modèles). Et il existe le même type de magazine avec uniquement des femmes noires ou uniquement des femmes au type asiatique etc...En matière d'érotisme et de pornographie il y très peu de mixité. Ci-dessous, James Deen nous parle du racisme dans l'industrie du porno.
    https://broadly.vice.com/en_us/article/james-deen-is-pissed-off-about-racism-in-the-porn-industry
     
    Peace&Love&It;3 a BigUpé ce message
Chargement...