Plus jamais ça.

Sujet dans 'L'actu dans le Monde' lancé par AnonymousUser, le 18 janvier 2007.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Aujourd'hui, 18 janvier, c'est la date anniversaire du jour où ont commencé les ?marches de la mort? de prisonniers d?Auschwitz poussés sur les routes par les SS. Et c'est aussi ce jour qui a été choisi par Jacques Chirac pour rendre hommage aux Justes de France.

    Si je créé ce sujet, ce n'est pas pour préciser ces dates qui devraient être connues par tous et toutes, mais c'est avant tout pour parler d'un sujet qui est extrêmement sensible pour moi.
    Je ne suis pas Juive mais bizarrement, tout ce qui touche de près ou de loin à la Shoah, à la déportation, bref à la Seconde Guerre Mondiale, et donc par conséquent à la communauté Juive, me bouleverse. C'est difficile à expliquer parce que, mis à part un oncle lointain qui était de confession juive, personne ne l'est dans ma famille et personne ne comprend vraiment pourquoi je me sens si concernée. C'est simple, quand j'entends un ancien déporté parler de son passé, quand je vois des images d'hommes, de femmes déporté(e)s, quand je vois des croix gammées, quand j'entends le mot "nazi", quand je vois H. (désolée, impossible d'écrire le mot en entier) en photo ou dans des documentaires, quand j'apprend qu'un ancien déporté vient de mourir, quand je vois des images d'Auschwitz (ou de n'importe quel autre camp d'ailleurs), tout ceci me met les larmes aux yeux, je peux même carrément en pleurer pendant des minutes entières avec cette sensation étrange que ça me touche viscéralement, que c'est un bout de moi qui souffre aussi. J'arriverai jamais à poser des mots de toute façon...


    Maintenant, j'aimerais vous demander à toutes comment vous réagissez face à ces journées de mémoire ? Est-ce que vous vous sentez un minimum concernée ? Et pourquoi ? Pensez-vous que ce genre d'horreur peut ressurgir (en Europe, j'entends) ? Qu'est-ce que les documentaires sur la Shoah, les témoignages d'anciens déportés et les mémoriaux vous inspirent ?
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Mon grand-père a été déporté. Pas à Auschwitz, à Dachau.
    Pas parce qu'il était juif, mais pour avoir participé à ça - il était marin- et pour avoir refusé le STO. Donc ça m'intèresse aussi beaucoup sans doute à cause de tout ça, d'autant plus que mon grand-père, aujourd'hui disparu, a toujours refusé de raconter ça.
    Puis les larmes aux yeux, tout ça, je connais.
    Parfois, c'est bizarre, ça choque presque les gens qui s'en aperçoivent, je pleurerais presque devant tout ce que je vois à la télé - ça, les maladies africaines, les orphelins asiatiques ... Parfois j'ai l'impression que tout est trop moche, trop laid, trop cruel. Alors, oui, la question de la Shoah m'émeut particulièrement.
     
  3. lycantrophie

    lycantrophie
    Expand Collapse
    Musique Addict

    je n'ai pas de personnes juives dans mon entourage non plus, mais cela me touche aussi enormement comme toi. Je pense surtout qu'avant d'etre juives ces personnes etaient des etres humains, et que les victimes auraient pu etre n'importe qui d'autres, et de savoir que cela date d'il y a 60 ans, temps vraiment tres court, de savoir que nos grands parents ont pour la plupart connus ce temps là...je pense que c'est cela qui fait que tu soit si boulversée, que je lui suis aussi, que nous le sommes toutes pour la plupart...

    Et pour la question de savoir si cela peut recommencer, naivement je dirais non, comment peut on oublier ce qu'il sait passé il y a si peu de temps, comment peut on refaire les meme erreurs?
    Mais quand je vois certaines de mes connaissances qui sont pour le front national simplement parce que dans leurs villages il y a trop d"étrangers" à leurs gout, sans connaitre le programme de Lepen, et quand je vois les actus titrant toujours plus de problemes d'homophobie, de racistes et autres discriminations...je pense malheureusement que oui ça pourrais tres bien se reproduire encore...cela me fait peur,qu'elle sera la particularité humaine à diaboliser alors? ça peut etre n'importe quoi.
     
  4. lycantrophie

    lycantrophie
    Expand Collapse
    Musique Addict

    je tient à rajouter ça:

    Lorsque j'etais en terminale, on as visionné un reportage sur les camps, on voyait des fosses entieres remplis de cadavres plus maigres les uns que les autres et pleins d'autres atrocités...certains eleves de ma classe avaient le sourire aux levres, d'autres étaient plus occupés à parler dans leurs coins de la nouvelle coiffure de X, moi j'avait les larmes aux yeux de voir ça, et de voir les réactions des autres eleves...une copine me demande ce qu'il va pas, alors je le lui demande ce que ces images lui font, elle me reponds juste " oui bah c'est moche quoi, c'est tout"....mais...les gens sont cons, comment on peut dire ça? comment on peut réagir comme ça?
     
  5. lisa-loup

    lisa-loup
    Expand Collapse
    Cassoulet!

    Je suis passionné par ce sujet. J'envisage d'ailleurs de faire mon mémoire de master à ce sujet, particulièrement si cela est possible à propos des Justes dans la région toulousaine.
    Je m'interesse donc à ce qui touche de prés ou de loin à ce sujet. Je suis féru de témoignage, de documentaire, de livres, de photos. Des sources pour les transmettre plus tard.

    J'ai encore du mal à comprendre comment on a pu en arriver là.
    Et quand aujourd'hui certains d'extreme-droite osent dire que la shoah est un détail de l'Histoire et qu'il y en a qui remettent en cause l'existence des camps de concentration je suis profondément choquée.
    On ne peut que se sentir concerné je crois. ça a touché tellement d'Hommes et de femmes, pour des raisons vraiment graves, qu'on peut pas laisser paser ça, qu'on peut pas rester impassible..
    Faudra transmettre à nos enfants les témoignages qu'on a reçu, puis à nos petits-enfants, pour qu'on oublie jamais.

    Quand à la question de savoir si ça pourrait recommencer, je sais pas.L'Homme a évolué, a pris du recul par rapport à tout ça, on punit désormais les crimes comme ça. Malheuresement, on est jamais à l'abris de rien.
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Oui =) Et puis surtout, il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas eu que des Juifs dans les camps, comme le prouve l'exemple de Copenhague, et tant d'autres malheureusement.

    Je suis vraiment étonnée de vos réactions parce que j'étais plutôt habituée aux mêmes attitudes que décrit lycantrophie. A savoir que tout le monde s'en contrefout, que c'est devenu "banal donc même plus choquant, même plus émouvant" (j'ai vraiment entendu ça l'an dernier dans ma classe hin). En tout cas, il est vrai que la connerie des gens m'étonnera toujours, surtout quand ils se permettent de se sentir euh... blasés ? par un sujet comme ça. C'est écoeurant, vraiment.

    Lisa-loup > c'est aussi pour ça que je voulais aller en fac d'histoire, pour me spécialiser dans cette période mais je crois qu'on en avait parlé.

    Niona > :eek: Eh bien, ça a dû te faire un choc d'entendre ça. C'est lourd de conséquence quand même... La fille qui t'a dit ça ne devait pas être consciente de l'absurdité de ses propos.
     
  7. Akrilik

    Akrilik
    Expand Collapse
    Barbamama

    Je me retrouve en grande partie dans ce que tu dis. C'est un sujet qui m'interesse pas mal. J'ai les larmes qui monte très vite quand j'entend un temoignage ou regarde un documentaire. On la étudiée en 3eme, il me semble et sa m'avais interesser dans le fait ou il faut en parler pour que se genre de chose ne se reproduise plus. Je ne pense pas que se sois encore possible à l'heure actuelle mais à l'époque non plus personne n'aurait imaginé que sa puisse arriver. Alors...
    J'ai étais visitée le musée des invalides, autant les trucs sur Napoléon ne m'ont pas du tout interessés autant les objets et reportages sur la seconde guerre mondiale m'ont laisser sans voix, les larmes aux yeux. J'ai le souvenir d'une boite en verre pleine de vieilles chaussures, qui m'avais renvoyée l'image de corps entassés. Je suis sortie pâle.



    Niona: c'est vrais que pas mal de personnes, les personnes agées en grande partie font l'amalgame nazi=allemand Alors que depuis il y a eu d'autre générations. Qui elles n'ont pas envie et d'ailleurs aucune raison de payer pour les precedantes.Et puis tous les allemand n'étaient pas nazis. Quand j'entend ma grand mère parler des Allemands je fais qu'un bon :confused:
     
  8. lycantrophie

    lycantrophie
    Expand Collapse
    Musique Addict

    hypnoz: je pense que ces journées sont plus faites pour que les plus jeunes apprennent (et les un peu moins jeunes aussi), sorte d'exemples, pour dire qu'a l"epoque les gens n'etaient pas tous d'accord...parce pour mon petit cousin par exemple il y avait d'un coté les nazis et d'un coté les juifs, les millions d'autres personnes pour lui elles etaient pas là.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis d'accord avec toi. Cela dit, je pense que l'important n'est vraiment pas la récompense mais vraiment le devoir de mémoire qui y est lié. Après tout, tu as raison, tout le monde aurait dû se battre pour protéger les Juifs. Et ce ne sont pas des héros, juste des gens sensés, peut-être un peu audacieux mais surtout respectables, je crois.
     
  10. Wesley

    Wesley
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Je suis également très touchée par le sujet et s'il y a bien une réflexion qui me dégoûte c'est bien le : "quoi ?!! encore ?! mais on en parle tout le temps ! :eek: ", comme s'il devait y avoir des quotas de discussion là dessus, ou comme si c'était passé, point.

    Je suis persuadée que ça recommencera. D'ailleurs les nettoyages ethniques en Afrique, par exemple, c'est encore du présent. C'est certain que ce n'est pas du tout de la même ampleur, ni les mêmes moyens, mais la logique est la même : "l'autre n'est pas humain, détruisons-le".
    Je pense qu'il y a en l'homme un besoin de détruire pour se construire soi-même, bien souvent. Faire l'unité autour d'un ennemi commun, c'est vieux comme le monde. C'est pour cela que ça ne me paraît pas une aberration d'imaginer cela recommencer. Actuellement on est encore traumatisé par l'histoire, on guérit les plaies, mais dans un siècle ?

    A mes yeux, le travail de mémoire est vraiment mal fait. On en parle, c'est certain, assez souvent, en des termes bien choisis, souvent, mais ça c'est en dehors des cours.
    Je me souviens en 3ème avoir vu le fameux reportage qu'on doit faire voir à tous les élèves avec les personnes pendues, les fosses, toutes ces réalités. On dirait qu'il suffit de montrer ce qui choque et "ça y est, le travail de mémoire est fini". Mon prof nous avait mis la cassette de gens en train d'agoniser, et il était parti boire son café ! On était seuls face à ça, sans rien pour cadrer, expliquer ! C'est le moment le plus anti-pédagogique de toute mon existence.
    Alors je pense vraiment qu'il faut faire des efforts à ce sujet, à l'école. Pas en quantitié, mais en qualité.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour ma part, je dois avouer que j'ai eu une prof d'histoire en première qui a été merveilleuse. Elle nous a expliqué ça avec une clarté, un ton poignant, elle avait presque elle-même les larmes aux yeux, elle était touchée ça se voyait (parce que ses grands parents étaient dans des camps) mais elle était également très réaliste et objective, elle ne glissait pas dans le pathétique je dirais. Tout ça pour dire que, en plus de son témoignage et de ses cours vraiment passionnants et bouleversants, on a eu le témoignage d'un ancien déporté, qui est vraiment venu nous éclairer, nous faire ouvrir les yeux aussi. Au final, il fallait être vraiment sans coeur, presque cruel et sans pitié pour n'avoir aucun pincement au coeur, aucune larme.

    Cette femme, ma prof, et cet homme, le rescapé d'Auschwitz, ont été pour moi de vrais déclencheurs. C'est là que je me suis vraiment dit "mais comment j'ai pu rester insensible à tout ça, avant ?". Et là, je me suis jurée de toujours faire attention à cette période. C'est même pas par obligation mais vraiment par respect, par profonde conviction personnelle.
     
  12. lisa-loup

    lisa-loup
    Expand Collapse
    Cassoulet!

    Les Justes ont été récompensés vraiment peu de temps aprés la fin de la guerre, et par l'Union Israelite, donc par les Juifs eux-même.
    On a récompensé avant tout leur courage, ils ont mis leur vie en danger, et je pense que si les Juifs ont décidé de les récompenser, c'est parce que pendant cette période sombre, ils ont vu tellement de haine envers eux que de voir que certaines personnes ont risqué leur vies pour en sauver d'autres a fait qu'ils ont eu besoin de les remercier.
    C'est un hommage.
    Pour les Juifs, ce sont des héros. On peut aussi peut-être disserter sur le terme de "Justes". Peut être que ce terme renvoie simplement au fait que les gens ne se snt pas arrétés à la religion, ils aont sauvé parce que c'étaient des humains. Ils ont été "justes".

    De plus il a fallu trés longtemps pour que la France n'ait plus honte de ce passé, de ces rafles, de cette collaboration. Cela peut aussi jouer dans le fait que la France ne les honore que maintenant.

    Quoiqu'il en soit, cette commémoration joue comme l'a dis Eleni une place dans le devoir de mémoire. On oublie pas ce qu'il s'est passé, on oublie pas que des gens ont eu un courage immense pour faire ce qui a eu leur paraissait normal.
     
Chargement...