Poil Au Féminin, le collectif qui défend la pilosité féminine (poil aux narines !)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 15 septembre 2017.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    Kerne a BigUpé ce message
  2. courgette

    courgette
    Expand Collapse

    Je trouve que le "condition pour être belle" est très vrai. C'est pas un choix, à la base, c'est une norme sociale.

    Et pas seulement pour être belle : au travail, c'est souvent indispensable.
    Je ne m'epile que pour le travail (en jupe sans collant et quand on peut voire mes aisselles).
    Sinon, pour les mecs, la piscine, les vacances, les potes c'est non, et je suis plus heureuse comme ça.

    Mais au boulot, je n'ai pas le choix. C'est pire que le maquillage ou les talons : au travail, je paraîtrait négligée, sale, et même peu fiable, pas "professionnelle" si j'avais des poils sous les bras.

    Je travail dans un bureau ou le dress code est très cool pourtant (homme en short l'été, jeans/basket).
    Mais les poils, je sent bien que ça passerai pas.

    Pourtant, c'est de mon cerveau que je me sert au boulot....
     
    sophiebrld, BastetAmidala, Shadowsofthenight et 10 autres ont BigUpé ce message.
  3. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 18h :buzy:

    ça fait un moment que je ne m'enlève plus les poils systématiquement et je trouve de plus en plus que c'est un sujet qui divise le monde en deux catégories :
    - y'a les gens qui s'en foutent, qui vont le remarquer mais s'en foutent et ne se permettraient pas de faire la moindre remarque et à elleux :fleur:
    - les gens qui vont te dire que c'est super ok mais que elleux ne le feraient jamais ("j'assumerai pas, je sais pas comment du fais", "moi c'est juste esthétique, je trouve ça plus beau", "nan mais pour l'hygiène, c'est quand même mieux"). J'ai du mal à ne pas juger durement ces personnes.

    En y réfléchissant, ce qui m'énerve le plus, c'est que les gamins aujourd'hui sont conditionnés. Comme l'explique la BD dans l'article, très jeunes, la plupart des enfants ne savent pas qu'une femme a des poils comme un homme, ielles n'ont que des femmes sans poils sous les yeux, et finissent par associer automatiquement les femmes à l'absence de poils.
     
    Shadowsofthenight, Lounala, Ahn et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. stunanais

    stunanais
    Expand Collapse
    [COLOR=#660066][B]Hakuna Matata :disco:[/B][/COLOR]

    Je soutiens à 100% ce projet. Malheureusement je n'ai pas assez confiance en moi pour dire "je m'en fous, je m'épile plus". Les filles l'expliquent très bien, je suis conditionné et a force je n'aime pas le poil. A chaque fois que je vois mon reflet dans le miroir, j'essaye de regarder autre chose. (je suis + poilue que la normale, je n'ai pas de barbe mais une moustache, des sourcils très fournis et un duvet brun qui assombrit mon visage).
    Pourtant j'essaye de m'imposer "le poil", en sortant même avec ma moustache et sourcil pas épilés et pour autant je n'arrive tjrs pas à m'y faire. J'ai même l'impression que plus je me force a porter le poil plus je le vis mal. :sad:
    En tout cas j'aimerais bien arriver a me détacher du regard des autres ! Je vous trouve inspirante !


    PS: J'ai une repousse très rapide du poil même à la cire et épilateur c'est pourquoi j'essaye de m'imposer le poil. Je peux pas toute ma vie m'épiler tous les 3 jours.
     
    OxsanaBCN, Shadowsofthenight, Lounala et 4 autres ont BigUpé ce message.
  5. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    Mon passe-temps favori: installer des systèmes d'exploitation.

    Ça me rappelle une VDM où le mec croyait que sa copine avait une maladie car elle avait des poils, contrairement aux actrices pornos.:facepalm:
     
    Shadowsofthenight, Astyana, just_in_case et 5 autres ont BigUpé ce message.
  6. Clairem59

    Clairem59
    Expand Collapse

    Quand j'étais au lycée (en 2002) lors d'un TP de SVT, on s'est posé des électrodes sur les jambes pour mesurer les impulsions électrique du système nerveux. Comme on était en hiver, je laissais mes poils tranquille, et une fille de ma classe m'en a parlé pendant plusieurs jours avec des remarques du type :
    - Je n'avais jamais vu une fille poilue
    - Mais ça ne te gêne pas ? Même quand tu fais de la danse ?
    - Moi, je me rase régulièrement

    J'ai essayé de lui expliqué que mes poils ne me posaient aucun problème et que je ne les enlevais que quand je devais montrer mes jambes. Mais apparemment, voir mes poils pendant ce TP, l'a beaucoup choquée.
     
    Shadowsofthenight, Pau La et Kaalyn ont BigUpé ce message.
  7. Brigande

    Brigande
    Expand Collapse

    Attention au "c'était mieux aaaaaavant"
    Je me souviens, petite, en 1988 (j'avais 6 ans - oui, cette années doit paraître issue du Moyen Age pour beaucoup d'entre vous), j'étais confrontée à un dilemme. A la piscine, il y avait une personne. Le maillot une pièce et la présence de poitrine indiquait que c'était une femme, mais la touffe noire exubérante sous les aisselles indiquait dans mon esprit le contraire. Ça m'a vraiment perturbé. J'étais tentée d'aborder la personne en question pour lui demander à quel sexe elle appartenait, mais heureusement que j'étais d'une timidité de compétition, je n'avais donc rien fait.
    J'avais 6 ans, il y a 29 ans maintenant, et pour moi une femme ne pouvait pas avoir de poils sous les aisselles, c'était impossible

    Bref, aujourd'hui, je suis dans le camps du "wahou, c'est cool que t'assumes tes poils, moi, je ne pourrais jamais", de celles qui refusent une sortie piscine en raison d'une épilation en retard, et de prétexter les menstruations. Ouais, je préfère assumer mes règles que mes poils, je trouve que socialement, ça passe mieux. Et je suis parfaitement consciente de cette absurdité.

    Il n'y a que ma pilosité pubienne que j'assume complètement. Pour moi, elle est directement associée à la sexualité. ( et puis, je suis douillette...)
     
    narvali14, Chouette-Culotte, Shadowsofthenight et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. Leo la Libellule

    Leo la Libellule
    Expand Collapse
    On s'envole, on s'envole, on s'envooooole!

    J'ai la chance d'avoir une mère qui ne s'epile pas systématiquement, du coup ça ne me paraissait pas bizarre qu'une femme soit poilue :happy:
    Mais elle garde l'idée que "ce n'est pas chic"... Elle peut sans complexe aller à la plage avec les aisselles poilues mais va se raser pour pour sortir au restau par exemple... J'ai un peu tendance à reproduire le même modèle, il y a des limites dans mon acceptation de mes poils... :erf:

    Et oui il faudrait éduquer les enfants dans ce sens, mais beaucoup d'adultes n'y sont pas prêts... J'ai été anim dans une colo où une ado (13 ans) était un peu à part et avaitune pilosité assez visible au niveau des aisselles... Les autres anims (qui se revendiquaient féministes) ont aussitôt relié les 2 "problèmes" et voulaient lui parler pour lui apprendre à se raser. J'ai beaucoup insisté pour dire qu'il fallait SURTOUT empêcher les autres jeunes de se moquer d'elle, et que si ses poils ne la gêne pas elle en fait ce qu'elle veut!!
     
    zazouyeah, BastetAmidala, OxsanaBCN et 6 autres ont BigUpé ce message.
  9. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 18h :buzy:

    @Brigande encore plus avant !!!! :vieux:
    Rien que l'avènement de l'épilation intégrale dans le porno est datée (années 80-90 justement, en 88 tu devais être pile dedans)

    Perso, ça a été ma principale raison d'abandonner l'enlèvement des poils : quelle que soit la formule choisie (cire, épilateur, rasage, dépilation), j'avais toujours mal après. Et puis y'a eu le manque d'argent... ça a fait tilt quelque part en moi.
     
  10. Fanfreluches

    Fanfreluches
    Expand Collapse
    Préfète de Gryffondor 2017

    J'ai du louper l'information, est il possible de lire l'intégralité de la BD quelque part ?
     
  11. Margay

    Margay
    Expand Collapse

    @stunanais
    Il y a un groupe facebook (tous à poil et poil pour tout.e.s) qui est plutôt pas mal pour apprendre à aimer ses poils, je te le conseille vu que tu as l'air d'être dans cette démarche :happy:

    Bon sinon, je trouve les dessins pas très joli mais passons outre : j'aime beaucoup le projet ! Et l'image avec le graphique "douleur morale VS douleur physique" résume très très bien le problème.
    Et personnellement je me situe à une période de ma vie où les 2 douleurs sont au même niveau et j'ai énormément de mal à faire un choix par rapport à mes poils, j'ai l'impression d'être en équilibre constant, j'aimerais vraiment me libérer de la contrainte de l'épilation ou même arrêter de cacher mes jambes si je suis pas épilée :sad: 9a prend du temps.
     
    stunanais a BigUpé ce message
Chargement...