Pour ou contre le droit de vote à 16 ans ?

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 1 septembre 2011.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Le candidat à la primaire socialiste Manuel Valls, dans son livre "L'énergie du changement" qui sera publié le 8 septembre prochain, propose d'instaurer le droit de vote à 16 ans.

    Voici ses arguments :

    "je suis favorable à l’instauration du droit de vote dès 16 ans. Et que l’on ne me dise pas que la jeunesse n’est pas encore assez mûre à cet âge, puisqu’elle exerce déjà de nombreux droits et devoirs hautement responsabilisants.

    Il en va ainsi du droit de travailler, de la possibilité de percevoir et gérer un salaire, de payer des impôts, d’ouvrir un livret de caisse d’épargne, de recourir à l’interruption volontaire de grossesse sans le consentement des parents, de conduire un véhicule accompagné d’un adulte ou encore d’adhérer à un syndicat ou à un parti politique. L’expression lycéenne ne saurait se limiter aux pavés, elle doit aussi s’enrichir des urnes."

    J'ajoute, à titre personnel, que notre pays, dont la moyenne d'âge augmente chaque année avec la progression de l'espérance de vie, aurait beaucoup à gagner à renforcer la part des jeunes dans son corps électoral.

    Comme le souligne Dominique Reynié, prof à Sciences Po, "un pays qui vieillit démographiquement est un pays à l’intérieur duquel les peurs sont plus nombreuses, plus grandes, la demande de protection est plus forte, le conservatisme est plus affirmé, la demande de repli plus forte. C’est pourquoi on peut considérer que la France s’installe dans une culture de droite".

    Ce constat est confirmé, entre autre, par les résultats du deuxième tour de la présidentielle de 2007, celle qui a porté Nicolas Sarkozy au pouvoir : 42% seulement des 18-24 ans ont voté pour l'actuel chef de l'Etat contre 61% des 60-69 ans et 68% des 70 ans et plus !
    Le sociologue Louis Chauvel a calculé que si le droit de vote avait été retiré aux plus de 68 ans, Nicolas Sarkozy aurait été battu ! Hypothèse absurde évidemment. Personne n'envisage de retirer leur droit de vote aux seniors, même lorsqu'ils sont intellectuellement diminués...

    Raison de plus pour ouvrir les portes de l'isoloir aux jeunes Français(e)s dès 16 ans !

    Qu'en pensez-vous les Madmoizelles ? Celles d'entre-vous qui auront plus de 16 ans mais moins de 18 ans en mai 2012 regrettent-elles de ne pas pouvoir participer à la prochaine présidentielle ?
    Les autres, celles qui pourront voter, êtes-vous pour ou contre le fait de donner le droit de vote à vos cadettes ?
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis pour.

    Contrairement à Laumie, à 16 ans j'avais déjà des idées très précises de ce que je voulais et de ce que je ne voulais. Je trouve ça triste de penser que les gens qui ont manifesté contre Le Pen y allaient seulement pour sécher des cours. Peut-être que je suis naïve, mais pour moi, à 16 ans ont est tout à fait mûr pour avoir une opinion. Et au contraire, ce serait une manière de responsabiliser les jeunes.
     
  3. Gobelet

    Gobelet
    Expand Collapse
    is a lovely poo

    En 2012, j'aurai 18 ans à deux mois des élections et oui, ça m'embête. J'aimerai pouvoir participer et d'y "mettre ma graine" afin d'affirmer mes opinions politiques.
     
  4. Pamplemousse-

    Pamplemousse-
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Je suis contre, pour les mêmes raisons que Laumie.

    Quand je me revois à 16 ans, la politique ne m'intéressait absolument pas, je n'y comprenais pas grand-chose et n'avais pas forcément envie de m'investir là-dedans. Aujourd'hui, j'ai 18 ans et j'ai beaucoup changé depuis un ou deux ans, mais je sais que dans ma classe par exemple (Terminale, donc), beaucoup ne s'intéressaient pas à la politique - quant aux autres, ça ne faisait pas très longtemps non plus puisque c'est véritablement cette année que j'ai commencé à parler politique avec eux, et avec mes amis plus généralement.

    Sinon, on peut prendre l'exemple de la réforme des retraites : il y a eu une grosse manifestation dans mon lycée, on était autour de 500 personnes (pour 1000 élèves dans mon lycée) dans la rue, et les trois-quarts des gens n'étaient là que pour sécher les cours.
    Pour moi, à 16 ans, les opinions politiques s'arrêtent généralement à ce qu'on entend partout : Le Pen est un raciste, Sarko est un connard... Mais je crois que c'est un peu plus tard que les ados commencent à réfléchir pour se fonder leur opinion, sans trop être influencés par les autres.

    Et je trouve que les responsabilités citées par Manuel Valls ne peuvent pas vraiment être comparées au droit de vote : le droit de travailler, le droit à l'IVG tout ça, ça n'engage que soi, mais l'enjeu du vote est plus grand puisqu'il s'agit de décider de l'avenir de son pays.
     
  5. Piou.Bleu

    Piou.Bleu
    Expand Collapse

    Comme @Night , je pense qu'à 16 ans, beaucoup commencent à s'intéresser au monde qui les entourent et notamment à la politique.
    C'est sans doute pas le cas de tout le monde, mais je trouve pas que "j'en avais rien à foutre à 16 ans" soit un argument de poids (la preuve, on peut opposer l'argument inverse aussi facilement, perso j'avais tout juste 17 ans en 2002, et j'ai été frustrée de ne pas pouvoir voter).

    Impliquer les jeunes dans les élections permettrait de leur donner un levier d'action sur des problématiques qui les concernent ou les concerneront très bientôt : éducation bien sûr, travail (ou souvent chômage), droits individuels (mariage gai par exemple) etc...
    A un âge où ils sont en mesure de comprendre, on parle pas de donner le droit de vote à des enfants de 7 ans 3/4.

    Je pense aussi que beaucoup de préoccupations d'aujourd'hui sont amenées à évoluer avec les nouvelles générations (mariage gai, encore lui, préoccupations environnementales, égalité homme-femme etc...), et une telle mesure permettrait peut-être de faire bouger les choses plus vite.

    Après j'avoue que j'ai surtout vu des points positifs, donc j'attends de lire les objections à la mesure : )
     
  6. Caperucita

    Caperucita
    Expand Collapse
    Rotkappchen

    Peut être qu'on ne s'intéresse pas à la politique à 16 ans (ce qui était aussi mon cas) parce qu'on a pas forcément besoin de s'y intéressée. J'avais 18 ans en 2007 mais je suis née en Aout alors je n'ai pas pu voter mais c'est à ce moment là que j'ai vraiment commencé à me renseigner parce que je me sentais concernée, que la plupart de mes amis ont pu voté et que je voulais avoir une idée de ce que j'aurais fait si j'étais née quelques mois plus tôt.

    Donc je pense que dire qu'il ne faut pas donner le droit de vote à 16 ans parce que les jeunes ne sont pas politisés et ne sont pas intéressés, c'est prendre le problème à l'envers. Si on peut voter à partir de 16 ans, les jeunes se rendront plus vite compte de l'importance qu'ils ont en tant que citoyen et de ce que leur vote représente.
     
  7. Greene

    Greene
    Expand Collapse

    Je suis contre. Pour les même raisons que Laumie et marialicious.
    J'me souviens que quand j'avais 16 ans, il y avait les manifs contre le CPE. Il y avait eu un blocus, beaucoup etaient allés aux manifs, et la moitié ne le faisait que pour sécher, comme ça a déjà été dit.
    Bien sûr il ne faut pas fait une généralisation, certains s'étaient vraiment impliqués. Mais je pense que la majorité des jeunes de 16 ans sont encore trop insouciants pour aller voter.
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ah mais je ne nie pas que ça existe, tout comme il y a des gens de 18/45/75 qui ne s'intéressent pas à la politique.
    Mais je crois surtout (comme le dit Caperucita) qu'on prend le problème à l'envers.
    Je crois sincèrement qu'il faut responsabiliser les jeunes en leur confiant des moyens de s'exprimer autre qu'en passant la rue. Parce que soyons francs, quand t'as 16 ans et que tu es pas d'accord avec le gouvernement, tu n'as pas énormément de moyen de le faire comprendre. Mon propre exemple n'est peut-être pas à prendre en compte parce que je suis dans une famille où l'on a toujours parlé politique, mais je me souviens très bien de discussions que j'ai pu avoir au lycée avec mes potes qui étaient tout à fait politisées. On avait chacun des avis déjà bien définis (pas forcément identiques d'ailleurs, c'est pas parce qu'on est jeune qu'on est un mouton) et pas forcément clairement opposés ou les mêmes que nos parents.

    Ah oui, j'oubliais, l'argument "les jeunes en manifs ils y vont pour rater les cours" est pas vraiment recevable selon moi. Tout le monde (une majorité) aime bien ne pas avoir cours, mais c'est également le cas à 20/25 ans quand t'es à la fac. Il n'empêche que tu le dis toi-même, une bonne partie des gens étaient présent, ils étaient pas restés chez eux. Et même s'ils choisissent de s'exprimer pendant seulement 30 min, il s'agit toujours d'un moyen d'expression. En plus, le droit de vote, il s'exerce sans empiéter sur les cours. Alors dans ce cas, seuls ceux qui se sentiront concerner et iront voter. Comme maintenant.
     
  9. tomiko

    tomiko
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Contre !! déjà que la plupart des gens ne savent pas pour qui voter à 18 ans, et vont voter soit comme leur parent soit comme leurs potes soit pour le candidat "a la mode" ... à 16 ans ça sera encore pire, ce n'est pas la peine...
     
  10. Akela

    Akela
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Je ne sais pas si les personnes de 16 ans devraient voter, mais pour moi l'argument "je m'y intéresse pas, je n'y connais rien" n'est pas un argument valable. A chaque élection je suis sidérée du nombre de gens autour de moi qui s'en fichent gentiment, qui ne se déplaceront pas, ou dont les opinions ne reflètent rien de plus que le JT de TF1 de la veille.
     
  11. kanoke

    kanoke
    Expand Collapse
    Détendue

    J'ai 17 ans, et je ne vois pas ce que ça m'aurait apporté de pouvoir voter à 16ans. Je viens tout juste de commencer à m'intéresser à la politique, ce n'est pas qu'avant je n'en avais rien à faire "parce qu'on s'en branle" ou je ne sais quoi d'autre. Mais juste qu'avant je n'avais pas forcément envie de m'y intéresser parce que c'était trop compliqué, trop de blabla, d'autres choses à suivre, et puis tout simplement parce qu'à cet âge là , on n'a pas forcément envie de se plonger dans "le monde des adultes".

    Même si moi je ne me considère pas comme une personne immature, je vois beaucoup de jeunes autour de moi qui le sont, ils se laissent facilement influencer par des discours, ne font pas la part des choses. Pour moi à 16ans, on a surtout l'avis politique de nos professeurs, (indirectement , il se ressent), et celui de nos parents. Et puis la politique, c'est aussi une partie financière, à 17 ans aujourd'hui, même si je m'y intéresse, la situation économique mondiale et française me paraît encore complexe et très vague. Je ne pense pas qu'à 16 ans on regarde assez loin pour pouvoir voter
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour moi la question n'est pas de savoir si on s'y intéresse ou pas (comme ça a déjà été souligné, y'a des "jeunes" qui s'y intéressent et des "vieux" qui ne s'y intéressent pas...)

    Le seul truc pour moi c'est que quand on a 16 ans on fait quoi? on est au lycée (pro ou pas pro?). Certains travaillent mais ils sont minoritaires. Pour une majorité d'entre nous, on est pas encore responsable de tout (nos parents sont beaucoup derrière nous). Bref, on ne se rend pas forcément compte des réalités du travail, des réalités de la vie économique, des réalités de la vie, au quotidien, dans l'indépendance.

    Alors je sais qu'il y en a qui se rendent compte de tout ça (et c'est bien dommage) mais ils sont minoritaires (et dès qu'on parle de vote on parle de majorité.) Pour beaucoup des jeunes entre 16 et 18 ans le vote serait peut-être intéressé, oui, peut-être intéressant aussi, mais parfois aussi assez idéaliste et mine de rien, c'est problématique de voter pour quelque chose quand on ne se rend pas réellement de compte de ce que les gens qui ont rien que 3 ans de plus qu'eux peuvent vivre au quotidien. Ce serait un vote qui, a mes yeux, ne serait majoritairement pas une "aide" pour la société.

    Je ne vois pas trop ce que ça apporterait, en fait.
     
Chargement...