Pour ou contre le travail du dimanche ?

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 30 septembre 2013.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    En ouvrant certains de leurs magasins ce dimanche malgré une décision de justice qui le leur interdisait, Leroy Merlin et Castorama ont fait resurgir ce bon vieux serpent de mer du travail du dimanche.

    Mais cette fois, en période de crise majeure et de chômage massif, en particulier des jeunes, l'affaire prend une tournure étonnante.

    La télé nous montre des salariés et parmi eux de nombreux étudiants qui manifestent pour conserver leur emploi du dimanche pendant que les syndicalistes envahissent les ondes pour s'opposer avec force à la révision de la loi qui interdit le travail dominical, sauf dérogations multiples et variés ne répondant à aucune logique apparente (l'ameublement et les jardineries ont le droit d'ouvrir par exemple, mais pas le bricolage).

    Cette mini bombe explose à la figure du gouvernement qui ne s'y attendait pas. Il fait donc face en ordre dispersé, comme d'habitude a-t-on envie de dire.
    Les uns sont résolument contre (Michel Sapin ministre du Travail), d'autres parlent d'une souplesse nécessaire.

    Pour gagner du temps, il a donc commandé un rapport, espérant que d'ici sa remise l'orage sera calmé. Sauf que les directions de Leroy Merlin et de Castorama ont décidé de maintenir la pression en ouvrant leurs magasins malgré le risque de fortes amendes.

    Bref, l'affaire va durer.

    Et toi madmoiZelle, qu'elle est ta position ? Doit on libérer le travail du dimanche, comme en Grande-Bretagne ou faut-il maintenir son interdiction ?
     
    #1 Denis, 30 septembre 2013
    Dernière édition: 30 septembre 2013
  2. petitludesbois

    petitludesbois
    Expand Collapse

    Pour avoir vécu en Angleterre, la grosse majorité des magasins sont ouverts le dimanche de 11h à 17h en moyenne. Holy Sunday c'est juste à Paques si mes souvenirs sont bons. Et les magasins sont aussi ouverts les jours fériés of course ! :)
     
  3. yetigirl

    yetigirl
    Expand Collapse

    J'ai vécu 2 ans à l'étranger (australie, canada, irlande) dans des pays qui ouvrent les boutiques et centres commerciaux le dimanche.

    Bon de 1 tu voix qui dans les boutiques ces jours là: des jeunes/célibataires. Donc qu'on arrête avec la vie de famille etc. C'est des gens qui préfèrent gagner un peu plus d'argent plutôt que de passer une journée à se faire chier, et avoir des jours off en semaine. Le dimanche c'est également un des seuls jours où les étudiants sont dispo. (mon amoureux est australien, il ferait bien la gueule s'il pouvait pas bosser dans son supermarché le dimanche...)

    Ensuite le dimanche en france, c'est le jour que j'aime le moins parce que je me fais chier. Parce que non je passe pas tous mes dimanche au musée ou dans le château du coin. J'en ai passé, certes, mais bon faut pas trop déconner non plus. Et puis le ciné j'adore ça, mais le dimanche par chez moi, c'est ouvert certe, mais alors avec des horaires de merde ou alors que 2/3 films dispo...donc bon.

    Et puis la vraie différence c'est qu'à l'étranger, le samedi n'est pas ouvert aussi longtemps que les autres jours, c'est d'ailleurs souvent la journée qui finit le plus vite. Donc oui on peut ouvrir le dimanche, mais du coup on peut faire des horaires un peu plus lax, et même chose le samedi. Et puis comme ça, ça dégorge à max le samedi, qui est un jour insupportable pour faire ses courses/son shopping.

    Et puis une des choses qui me manque le plus ici: le supermarché ouvert jusqu'à minuit !!!

    Enfin bref, je repars bientôt, et c'est l'une des choses qui me plait le plus: je vais pas me faire chier le dimanche !
     
  4. Lililys

    Lililys
    Expand Collapse

    Bah clairement la question ne concerne pas ces corps de métiers mais ceux de la consommation et personnellement, c'est ce côté là qui je trouve gênant ! C'est toujours plus.
    Le dimanche c'est plutôt à mon sens, pour passer du temps en famille, avec les amis, pour avoir des activités culturelles etc et non pas pour encore acheter, acheter, acheter…

    De plus travailler le dimanche et/ou très tard le soir c'est usant notamment dans la vente et il est difficile d'être sûr que ce soit effectivement au volontariat…
     
  5. Lililys

    Lililys
    Expand Collapse

    Pourquoi pas vivre dans une consommation effrénée ?
     
  6. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Pour avoir bossé le dimanche, et même si j'adore mon job (coucou @Fab J'ADORE MON JOB TAVU :cretin:) c'est clairement crevant parce que c'est une question de rythme. Tu es décalé par rapport à la plupart des gens, donc effectivement si tu fais une soirée le samedi (comme tout le monde) tu vas être peu productif le dimanche alors que tu ne peux pas faire de grasse mat ni simplement glander, faire ton ménage, bref tout ce qu'on fait le week-end quand on travaille. Moi je suis loin de ma famille mais j'ai quand même raté pas mal d'évènements parce que je bossais le dimanche et que ce n'était pas possible d'aller faire une belle balade en forêt ou de m'installer au déjeuner dominical qui finit à 16h30.

    De là à dire que je suis fondamentalement contre, je ne sais pas (j'ai coché « J'hésite »). Déjà parce qu'effectivement le dimanche je vais au restau, au ciné, au bar, au tabac de la gare, et ça m'arrange bien donc ce serait hypocrite de dire « Ah nan je suis contre sauf pour les trucs qui m'intéressent ». 

    Le souci c'est que comme l'ont dit de nombreuses madZ sur « Je ne comprends pas », c'est quand même facile de voir les dérives : on peut rapidement passer de « C'est du volontariat de ceux qui veulent gagner plus et/ou qui s'en foutent du dimanche » à « Coucou c'est moi le patron et j'ai besoin de quelqu'un ce dimanche donc merci de venir sinon ton job ira à quelqu'un d'autre ».

    Bref, je ne sais pas vraiment quoi en penser donc je suis curieuse de lire divers avis ici :happy:
     
  7. Heda

    Heda
    Expand Collapse
    Mrou !

    Je suis complètement pour. Ayant passé 3 mois en Suède où tous les magasins sont ouverts le dimanche (que ce soit grandes surfaces ou autres magasins), je ne vois pas trop où est le soucis...
    J'ai un ami qui me parle de possible discrimination à l'embauche (en gros quelqu'un qui dira qu'il veut bien travailler le dimanche aura plus de chance d'être embauché que quelqu'un que ça dérange) mais je ne suis pas trop convaincue

    Et puis c'est pas comme si y'avait déjà des personnes qui travaillaient le dimanche ! (les transports en commun, le ciné et autre...)
     
  8. Lililys

    Lililys
    Expand Collapse

    En effet, pour moi boire une bière dans un café et en acheter une en super marché ce n'est pas la même démarche mais bon ce n'est pas ce à quoi je pensais en parlant de consommation, j'avais davantage en tête tout ce qui est habillement, maquillage et cie
    Ces commerces ne sont pas essentiels et ne méritent pas à mon sens une ouverture dominicale, ce sont des métiers crevants déjà en temps normal où les gens travaillent déjà le samedi ce qui n'est pas forcément agréable alors ajouter le dimanche je trouve ça un peu dur !
    Ils sont difficilement comparables par contre avec les restaurants et cafés qui n'ont pas les mêmes fonctions ni la même organisation.

    Pour ce qui est du volontariat, sincèrement, cette notion est un bel étendard...

    Enfin, je ne comprends pas ta phrase sur la sociabilité...
     
  9. ClaireC

    ClaireC
    Expand Collapse

    Travailler le dimanche je suis absolument contre parce que  je travaille dans le commerce (librairie). Le samedi nous est déjà interdit il ne reste que le dimanche comme jours commun avec les autres. L'idée de volontariat est totalement idiote puisque le poste proposé à l'embauche ce sera avec dimanche travaillé ou rien. Les jeunes en seront donc les victimes (NB: à part les grandes chaines, en dehors de Paris, peu de magasins embauchent des étudiants, une boutique ne peu pas tourner rien qu'avec du personnel non qualifié)
    Et puis d'expérience, les jours fériés les clients se baladent mais n'achètent pas grand chose. Franchement avec un peu d'imagination, le dimanche il y a mieux à faire...:dodo::miam::sexe:
     
  10. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe


    En fait personne en France n'est contre le travail du dimanche ou alors peut-être quelques très rares individus.

    Pour être réellement contre le travail du dimanche, il faut s'interdire à soi même de prendre bus, train ou métro, d'aller au cinéma, au resto etc, etc... (plus de 20% des Français travaillent régulièrement le dimanche au service de la collectivité).

    En fait, les Français sont dans leur grande majorité pour le travail du dimanche, à condition que cela ne les concerne pas et ça fait longtemps que ça dure (c'est peut-être hypocrite, mais ça se comprend aisément).

    Ce qui est nouveau aujourd'hui, c'est que l'imbroglio juridique est tel que des vrais gens, avec une vraie vie risquent de perdre leur job (magasins Leroy Merlin et Castorama par ex) et que la position des centrales syndicales, sensées défendre les salariés, fait tâche dans le paysage en période de chômage massif.

    Hollande l'a bien compris qui vient de demander à son ministre du Travail, Michel Sapin, de mettre en veilleuse son hostilité au travail du dimanche. Et Ségolène Royale aussi, qui vient de prendre position en demandant plus de souplesse.

    Pour l'Elysée, c'est un dossier explosif dont il se serait bien passé...
     
    #10 Denis, 30 septembre 2013
    Dernière édition: 30 septembre 2013
  11. ClaireC

    ClaireC
    Expand Collapse

     Bien sûr que le travail du dimanche au service de la collectivité est acceptable, il est d'ailleurs autorisé. Après s'acheter une culotte ou une perceuse le dimanche est-ce bien nécessaire?... Et puis à priori dans la plupart de ces jobs aux rythmes décalés on arrive à avoir un roulement qui permet aux salariés d'obtenir régulièrement des samedis ou dimanches de repos (exemples: personnels de santé, transport aérien...). Pour le commerce (ou la restauration) avoir son samedi est totalement exclu.
     
  12. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Ha mais tu as remarqué que je ne prends pas parti. Je souligne juste cette contradiction. Après tout, pourquoi décider de voyager le dimanche, obligeant ainsi les salariés des entreprises de transport à bosser ? Est-ce vraiment différent de l'envie d'acheter une perceuse ?
     
Chargement...