Pour vous, qu'est-ce que l'extrême-gauche?

Sujet dans 'Questions (pas si) cons' lancé par Ghost wind, le 10 décembre 2015.

  1. Ghost wind

    Ghost wind
    Expand Collapse
    Guest

    Bonjour,
    Alors voilà: suite au débat sur le médiateur , je me demandais sincèrement:
    -qu'est-ce que l'extrême-gauche?
    - qu'est-ce qui est pour vous relevant de l'extrême-gauche?
    Si vous avez des réponses, je suis grave preneuse :happy:
     
    Lis, OpiumDiary, Silure_ et 14 autres ont BigUpé ce message.
  2. Alexandra David-Néel

    Alexandra David-Néel
    Expand Collapse
    Dompteuse de donuts chocolat-noisette

    Je suis absolument nulle pour les idées politiques.

    Je fais partie du groupe: je suis pas de X car j'apprécie pas les idées 1, 2, et 3. MAIS, je refuse de me mettre dans l'autre partie, car finalement, avoir des idées à 100% avec un partie, c'est se fermer a ces idées et a des propositions parfois intéressante dans d'autres parties. Je sais pas si je suis claire. :hesite:

    J'arrive même pas a comprendre comment quelqu'un passe de gauche/droite à EXTREME gauche/droite.... :ko:

    BREF, je vais suivre le topic, car ca va surement m'apprendre des choses, et des choses dont je retarde le moment :shifty:
     
    copaulette, olaflor, Ciga et 5 autres ont BigUpé ce message.
  3. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    C'est assez, dit la baleine

    C'est une question qui m'intéresse beaucoup. Je m'y connais peu, en politique, je ne m'y étais jamais intéressé avant et je suis encore en phase d'apprentissage.

    Je trouve que les termes d' "extrême" porte toujours un jugement négatif : c'est mal d'être extrême. Et avoir ce jugement, ça permet de disqualifier son adversaire politique à peu de frais, sans avoir à l'attaquer sur le plan des idées concrètes qu'il iel ou elle veut mettre en place, sur la politique proposée, en fait.

    Après, j'ai l'impression qu'historiquement "extrême" s'applique surtout aux places qu'on réserve aux membres de ces partis (dans le sénat et les instances politiques en général) : aux extrémités des sièges. Je ne sais pas comment on été réparties ces places au final, mais je ne sais pas si le terme était jugeant, à la base.

    Et j'ai toujours eu l'idée simple (voire simpliste) dans ma tête que le terme "extrême" s'appliquait à tout groupe politique qui souhaitait un régime non démocratique, et qu'on pouvait en retrouver à gauche comme à droite. Du coup, pour moi, est d'extrême gauche tout parti qui propose de sortir du système politique démocratique actuel pour appliquer autre chose. (Et je ne sais pas s'il en existe à gauche, en vrai, je n'ai pas lu leurs programmes.)

    Bref, j'ai fait un immense post pour dire que je n'y connais rien et que je vais suivre ce sujet car il est intéressant :cretin:
     
    Alba Perséphone, OpiumDiary, Hix_ et 11 autres ont BigUpé ce message.
  4. Lady Macbeth

    Lady Macbeth
    Expand Collapse

    Perso, j'ai davantage d'interrogations que de réponses... Notamment:
    -peut-on être d'extrême gauche sans adhérer/voter pour un parti d'extrême gauche? (il me semble, si j'ai bien compris, que c'est ce que sous-entend @Denis )

    -qui décide? Si je me dis d'extrême gauche, mais qu'au vu de mes actes/ prises de position, il apparait à l'Autre que je ne le suis pas, le suis-je vraiment? A l'inverse, si je ne me définis pas comme "appartenant à l'extrême gauche", peut-on légitimement me répondre "je pense que tu l'es car tu es sur la même ligne que ce que défend 'ce courant de pensée'?"
     
    Ciga, Nove Sevenson III, Growing Entish et 7 autres ont BigUpé ce message.
  5. schizophrenia

    schizophrenia
    Expand Collapse
    J'ai fait cette saison dans cette boîte crânienne

    J'ai un vrai souci avec les notions d’extrêmes (ou même de courant) sur l’échiquier politique français. Je trouve que la considération "d’extrême" est beaucoup trop changeante et qu'il s'agit souvent de stratégies d'autres partis pour stigmatiser un groupe politique.
    Par exemple le parti socialiste revendique jusque dans son nom le fait d'être de gauche. Mais est-il encore de gauche ? Économiquement parlant, il est très libéral, allié aux idées de Merkel (d'un point de vue européen) et notre ministre de l'économie est un ancien banquier d'affaire. Même le MEDEF (regroupement de patrons français très à droite) s'estime très satisfait de la politique menée par le PS. Reste alors la gauche des valeurs. Sauf que cette gauche des valeurs, qui est censée promouvoir une égalité sociale elle est bien mise à mal : on détricote la sécurité sociale, on crée des rapports d'inégalités entre les gens en fonction de leur religion etc. Donc à mes yeux le PS n'a plus rien de gauche mais comme ils continuent à se considérer comme tel, ils gardent cette étiquette. (Tout comme à mes yeux je situerais l'UMP à l’extrême droite mais c'est un autre débat).
    Mais si ce n'est pas les partis qui se qualifient d'un bord ou de l'autre, ni les autres partis : qui peut déterminer ce qu'est un parti d’extrême gauche ? Nous ? Mais comment trouver un consensus ?

    __
    Je donne mon point de vue mais pour moi le Parti de Gauche et EELV (et encore c'est particulier) ne sont pas d’extrême gauche mais simplement de gauche. Ils sont justes considérés comme tel car depuis quinze ans, tous les partis ont opéré un virage à droite hallucinant.
     
    lalaya, Alba Perséphone, Lis et 22 autres ont BigUpé ce message.
  6. Grand Mère Feuillage

    Grand Mère Feuillage
    Expand Collapse
    Il en va de mon devoir envers moi-même d'exploiter la nature qui m'a été confiée.

    Très bonne question, je vais y réfléchir aussi et dès que je récupère Internet chez moi je vais essayer d'y contribuer.
     
    Lis, Sol Invictus, AprilMayJune et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    Je précise avant de donner mon point de vue que je ne suis pas spécialiste politique, je n'ai pas fait d'étude à ce sujet, je vote depuis pfiou 11/12 ans maintenant, et je m'intéresse de loin au paysage politique français. Autrement dit, si vous avez un autre point de vue que le mien, il est probablement aussi valide voire plus :)

    Merci pour ce topic. Pour moi qui ai grandit dans une famille plutôt de gauche, pas tout à fait communiste dans ses votes mais quand même un peu plus à gauche que le PS dans ses opinions, l'extrême gauche c'est d'abord Arlette Laguiller
    [​IMG]

    Question de génération très probablement, mais c'est la première chose à laquelle je pense quand je me souviens mon premier contact avec l'extrême gauche. Mme Laguiller donc, ses intros cultes en mode "Travailleurs, travailleuses, on vous ment, on vous spolie", reprise aussi par sa marrionette aux Guignols.

    Je pense aussi à Mélenchon, à Clémentine Autain, à Olivier Besancenot. Comme quoi la politique c'est aussi une question de personnalités. Et plutôt des personnalités qui tranchent avec une sorte d'establishment de la politesse télévisuelle, qui consiste à dire que tout va bien, qu'il ne faut pas être extrêmiste, qu'il faut parler poliment aux gens sinon on les brusque, et donc surtout il faut éviter les sujets qui fâchent. Je pense donc aux coups de gueules, fermes et précis, de ces femmes et ces hommes politique, qui quelque part traduisent, portent, cette douleur d'une grande partie de la population française.

    On peut facilement jouer aux comparaisons avec l'extrême droite, si on s'en tient à une analyse superficielle. Marine Le Pen, et le reste de sa dynastie, est aussi coutumière du "politiquement incorrect", de dire ce qu'il ne faudrait pas dire, de rentrer frontalement dans ses interlocuteurs, avec un type de discours tranchant franchement avec la soupe tiède servie chaque soir au JT. Et je pense que c'est aussi un des éléments qui font du FN un vote contestaire, car la contestation et la révolte du système actuel sont à des lieues des préoccupations des politiques au pouvoir, qui elleux profitent bel et bien de ce système. Mais on aurait bien sûr tort de s'arrêter à une comparaison si superficielle, tant les différences sont de loin en nombre supérieur aux points communs. L'aspect familial du FN déjà, où le pouvoir reste dans la famille. Les origines sociales des politiques FN qui s'expriment. Bien sûr, le programme et les objectifs, sur l'exclusion bien sûr, mais aussi économiquement, car là où l'extrême gauche pour moi s'adresse plutôt à ceux qui ont peu, le FN cible aussi ceux qui sont riches. Autre exemple, sur la sortie de l'Euro, mesure souhaitée par le FN et par certains membres d'extrême gauche, l'objectif à long terme derrière n'est pas le même, même si à court terme il s'agit bien de refuser ce dictat économique bien souvent contraire aux intérêts des classes sociales les plus pauvres.

    Donc l'extrême gauche pour moi c'est une forme de refus de l'injustice et des inégalités. Ce qui n'exclut pas que cette injustice et ces inégalités puissent être reproduites par les mêmes partis et les mêmes assos qui disent lutter contre. Il y a tant à dire sur le racisme, le sexisme, la transphobie et tous leurs dérivés dans les groupes d'extrêmes gauche qu'on aurait du mal à faire le tour.

    Pour le FN maintenant (et pour une bonne partie de l'UMP/LR), de ce que j'en comprends, l'extrême gauche c'est le pire du pire. C'est bien sûr un ennemi politique, mais aussi un ennemi utile je pense. Notamment pour attaquer le PS lorsqu'il prend des mesures trop à gauche. Le stigmate du communisme (les camps de travail, le stalinisme, etc.) est encore un élément présent il me semble, dans la culture française. On ramènera à l'extrême gauche donc, toute mesure qui tend à répartir un peu mieux les richesses (donc à taxer un peu plus les riches, faut pas déconner :) ), mais aussi qui tend à lutter contre le racisme, les inégalités H/F, les stéréotypes de genre, etc. Je pense que le FN ne déteste rien de plus que ces associations antiracistes qui ne veulent pas se taire, qui persistent à rappeler la responsabilité colonialite de la France, ou à pointer les comportements et les politiques racistes.

    Pour le PS l'extrême gauche me paraît tantôt amie pour faire barrage à la droite, tantôt ennemi de par sa nature contestataire. L'art de la stratégie politique dans toute sa splendeur.

    Pour conclure je pense que l'extrême gauche est un concept globalement flou, qui dépend du point de vue. Pour moi, il s'agit d'une tendance politique à ne pas se satisfaire d'un compromis entre les racistes et les racisé-e-s, entre les misogynes et les femmes (ou toute personne non-cis), entre les riches et les pauvres, mais reposer les termes du débat, avec pour objectif d'aller vers plus d'équité.

    [​IMG]
     
    #7 Eclise, 10 décembre 2015
    Dernière édition: 10 décembre 2015
    Ez Kurdim, copaulette, Lis et 11 autres ont BigUpé ce message.
  8. Whats

    Whats
    Expand Collapse
    PAS LE MALEFUUUUCK!

    @Ghost wind Après ça dépend sur quelle définition de la démocratie on se base :cretin: Si on prend le sens étymologique démocratie = gouverné par le peuple, effectivement beaucoup de courants de pensée considérés comme d'extrême gauche sont tout à fait dedans.
    Par contre si on estime que démocratie = le peuple vote pour des "représentants" qui forment ensuite une élite politique qui s'accroche à son pouvoir comme c'est le cas maintenant, on peut considérer que l'extrême-gauche est anti-démocratique :cretin:
     
    Lis, Grumpy Bunny, Sylvane et 13 autres ont BigUpé ce message.
  9. Alexandra David-Néel

    Alexandra David-Néel
    Expand Collapse
    Dompteuse de donuts chocolat-noisette

    Et sinon, c'est juste pas possible de vivre de manière autonome ? Sans politique(s) ? :yawn: Car je suis déjà perdue !
     
    Thérémine, Lis, LittleMyrtille et 7 autres ont BigUpé ce message.
  10. Alexandra David-Néel

    Alexandra David-Néel
    Expand Collapse
    Dompteuse de donuts chocolat-noisette

    @_Almia_ Effectivement, j'avais oublié celui-ci ! :happy:
     
    Adios Badmoizelle et Ghost wind ont BigUpé.
  11. ChessyChaf

    ChessyChaf
    Expand Collapse
    it's just a jump to the left

    Je ne fais pas vraiment avancer le topic, et je suis super nulle pour parler de politique :sweatdrop:
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Ciga, Adios Badmoizelle, Grand Mère Feuillage et 4 autres ont BigUpé ce message.
  12. Whiskie

    Whiskie
    Expand Collapse
    Like a giant dildo crushing the sun

    Pour moi aussi "l'extrême gauche" est assimilée (un peu naïvement) aux gentils dans mon esprit, parce que je me suis toujours sentie plus proche des programmes des partis qu'on m'a présentés comme tels représentés dans les médias (Lutte Ouvrière, Parti Communiste Français, Nouveau Parti Anticapitaliste, Front de Gauche, EELV...), notamment en raison des idées de mes parents (qui ne votent pas toujours comme moi).
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    L'étiquette "extrême" est beaucoup utilisée pour les diaboliser à mon sens, ainsi que pour les différencier dans l'hémicycle (où ils sont de moins en moins représentés), même si de nos jours la distribution est un peu faussée comme certaines Madz l'ont dit (LR plus extrême droite que droite, PS plus vraiment à gauche...).
    De leur côté, il me semble que le label "extrême" est utilisé pour se démarquer d'une politique qu'ils réprouvent :hesite:
     
    Lilouchka, Lis, Faolán et 11 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...