Pourquoi c'est important de parler de rapport à son corps ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 22 mars 2018.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Rédac chef adjointe, lien rédac/forum, adoratrice du sel, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    #1 Mymy, 22 mars 2018
    Dernière édition par un modérateur: 15 avril 2018
    ----- Publicité -----
  2. Kristeva

    Kristeva
    Expand Collapse

    Ces meufs, toujours à se plaindre pour rien alors que quand même, maintenant qu'on a inventé la machine à laver et les robots ménagers multifonctions, leur vie est vachement plus simple...

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Annalibra, Malinauka, SalbeT et 4 autres ont BigUpé ce message.
  3. orangecheatee

    orangecheatee
    Expand Collapse

    "Elles ne veulent pas parler d'autre chose ?"
    Peut être qu'elles le feraient s'il n'y avait pas systématiquement une réflexion désobligeante sur leur physique dans les commentaires à chaque fois qu'elles apparaîssent dans une vidéo...
     
    Cycyrielle, just_in_case, Annalibra et 18 autres ont BigUpé ce message.
  4. Camoune45

    Camoune45
    Expand Collapse

    Quand on voit les commentaires que génère la video de Marion Seclin (commentaires dans l'article) je pense que le sujet du rapport a son corps est loin d' être terminé!
    Il y a visiblement quelque chose qui n'a pas été compris puisque des gens se permettent encore de faire des commentaires sur le corps d'une personne!
     
    Cycyrielle, Annalibra, Margaux Boubou et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. JAK-STAT

    JAK-STAT
    Expand Collapse
    Le Potter Noël

    Ben les meufs parlent d'autre chose.
    Le shopping, le maquillage, les garçons c'est autre chose :troll:


    Sérieusement tout le monde a le droit de parler de son corps, tout le monde :nerd:
     
    Polaire, MidoriNoHikari, Flowercream- et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. Trémazane

    Trémazane
    Expand Collapse

    Oh toi aussi tu fais 1m58!!! :highfive:
    (oui c'est tout ce que la meuf retient de l'article...)
     
    MissDodo et Neythli ont BigUpé.
  7. Neythli

    Neythli
    Expand Collapse
    Bisous

    Très bon article expliquant bien pourquoi il est important de continuer de parler de ces fichus complexes. D’autant que certains complexes sont si gênants pour la personne qu’il peut arriver qu’elle n’en fasse pas part autour d’elle, et avoir des gens qui affirment disposer du même complexe permet de relativiser, de se dire qu’au final, on vit avec. Merci de mener ce combat à bien et d’affronter les rafales de commentaires désobligeants, à la place de celles qui en essuient parfois trop et qui préfèrent se faire oublier.
     
    Beubeulle a BigUpé ce message
  8. PoussiM

    PoussiM
    Expand Collapse

    Merci pour cet article ! :top:
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  9. Margaux Boubou

    Margaux Boubou
    Expand Collapse
    Coin. Coin coin. Coin coin coin.

    J'adore cette dynamique du body positive <3 Perso, je trouve que ça ne fait pas de mal un peu d'amour sur internet. Et puis ça m'a bien aidée jusqu'à maintenant.

    Par contre, j'ose me permettre de faire une petite remarque : et les autres ? Ce.lles.ux qui complexent quand même, que peuvent-iels faire ? Je me prend comme exemple, j'ai encore du mal avec... mon nez. Et honnêtement, je le trouve non seulement très peu fonctionnel (déviation nasale coucou !) mais je le trouve également très disgracieux depuis que l'adolescence est passée par là et a fait naître une bosse en son sommet (papa, je t'aime énormément, mais pourquoi m'as-tu donné ton nez?). On dit que le nez c'est la personnalité de l'individu qui le porte, mais je trouve ça complètement débile de dire ça. Moi, mon nez, je ne le reconnais pas. Ce n'est pas ce nez-là que j'avais avant. Et me voir de profil en photo à 13 ans, ça m'a foutu un coup. Quand vous ne vous reconnaissez pas sur une photo, c'est qu'il y a un problème. Et ça, ce n'est jamais passé.

    Aujourd'hui, j'ai 24 ans et malgré tout le chemin que j'ai parcouru, je n'aime pas du tout mon nez. Et je suis en train d'entamer les démarches pour me faire opérer avec un ORL. Et je refuse de culpabiliser. Aimer son corps en totalité serait beaucoup plus simple, mais je n'y arrive pas, comme beaucoup d'autres. Mon problème de cloison nasale a peut-être contribué à amplifier mon aversion pour mon nez (avoir l'impression d'être constamment enrhumée, une respiration nasale peu discrète, les oreilles bouchées et des rhumes à mourir, ça n'aide pas à aimer son nez) mais le fait est que je ne l'aime pas et que je ne veux plus voir ce nez-là sur mon visage.

    Je parle de mon nez parce que c'est mon plus gros complexe. Et quand je regarde ce genre de vidéo comme celle du témoignage de Marion Seclin, je trouve ça très bien, ça remonte le moral, on prend conscience de certaines choses et on relâche la pression. Mais ça ne fonctionne pas pour tout, ni pour tout le monde. Et ça peut devenir culpabilisant... Donc oui, l'acceptation de soi c'est génial, mais si pour certain.e.s ce n'est pas possible et que, comme moi, vous envisagez la chirurgie (ou d'autres moyens moins radicaux si vous en avez la possibilité), eh bien ne culpabilisez pas. C'est votre choix. et si ça peut vous aider à vous sentir mieux, faites-le.
     
    Ermengarde, Cycyrielle, lueure et 7 autres ont BigUpé ce message.
  10. Mimicollo

    Mimicollo
    Expand Collapse

    J'aurai aimé avoir ce body positive et cette discussion autour du corps durant mon adolescence et vie de jeune adulte. Cela m'aurai évité de complexer et de me trouver grosse quand je pesais 47 kilos (pour 1,54m) et que mon petit ami me demandait de perdre encore du poids. De me détester, et encore aujourd'hui de ne jamais oser le décolleté, les robes, les escarpins, le coiffeur, le maquillage car "ca serai ridicule sur moi" vu que je suis grosse, que "quant on est moche, ca sert a rien de tenter de changer, on le restera" et autres joyeusetés. Je suis sportive, et pourtant je reste avec mes rondeurs et mon côté pulpeuse (un 90D pas facile à vêtir, des fesses rebondies reloues, un petit ventre qui me complexe a mort). Je ne sais pas si un jour j'arriverai à m'aimer comme je suis alors que j'ai déjà 30 ans.

    De plus, la société n'aide pas à s'aimer. Par ex, c'est un exemple bête, mais quand je regarde "les reines du shopping" c'est affligeant tellement cette émission est complexante et moqueuse. Genre, si tu n'es pas grande et fine, tu ne peux rien porter car "c'est pas élégant" ou "que ca grossit" ou que, quand on a de la poitrine ou des rondeurs "faut pas mouler, faut porter du large et pis c'est tout". . C'est bête, mais c'est stigmatisant
     
    Callophrys, Margaux Boubou, Cycyrielle et 3 autres ont BigUpé ce message.