Pourquoi j'ai raconté mon histoire sur madmoiZelle – Carnet de rupture #8

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 17 avril 2018.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

    finch, babooz92i et BastetAmidala ont BigUpé ce message.
    ----- Publicité -----
  2. candyclown

    candyclown
    Expand Collapse

    "En vous exposant mon histoire, j’espérais vous éviter de traverser les mêmes épreuves, voire peut-être vous amener à vous poser des questions que j’aurais aimé me poser plus tôt."

    C'est très louable, et généreux... Mais malgré tous les avertissements possibles, quand on doit se planter, on se plante. Et puis on repousse. J'ai bien aimé lire tes carnets, je te remercie pour ce partage: ne lire que des témoignages "inspirants" de personnes "inspirantes" et qui font tout super bien, ça me lasse, ça ne me dit rien sur comment on fait quand on se plante. Et je me plante beaucoup, moi. Mon histoire est très différente de la tienne ( c'est moi qui ai trompé, c'est moi qui ai déclenché la tempête du siècle, de mon petit point de vue). Mais j'en retire des conclusions similaires: c'est gris, c'est gluant, ça fait mal, et pourtant il faut continuer. Et se relever aussi de ce qu'on a fait de moins bien.
    Merci pour ton courage, et pour cette conclusion faite de réflexions très intéressantes.

    Edit : "La vérité des ruptures c’est qu’on est tous et toutes paumées, et quand on est la personne blessée : on fait ce qu’on peut."
    Quand on blesse aussi, on fait ce qu'on peut. On fait ce qu'on peut pour que ce ne soit pas trop sale, pas trop déchirant, pas trop tout... Mais bon. Je suis sûre que les ruptures "propres" existent, mais quand ce n'est pas le cas, il faut bien un jour relever la tête. (Ouh la la, tout cela ravive tout le mal encore présent, même un an plus tard). Merci encore Audrey.
     
    #2 candyclown, 17 avril 2018
    Dernière édition: 17 avril 2018
    leaking_b, Aqua, MAAAL et 12 autres ont BigUpé ce message.
  3. finch

    finch
    Expand Collapse
    first coffee

    Ce Carnet de rupture m'a tellement aidé quand j'ai dû faire face à une rupture particulièrement difficile et brutale , sans ces articles dans lesquels on sent l'honnêteté du témoignage je pense que mon état émotionnel pendant cette rupture si compliquée aurait été encore pire. Ça m'a donné beaucoup de force et de courage de me retrouver dans ce témoignage.
     
    Aqua, Emeline24, Pawline et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. Papy

    Papy
    Expand Collapse

    J'ai trouvé ça très courageux de t'exposer telle que tu es et la manière dont tu as vécu cette rupture, sans fard, sans oublier la violence, la tristesse, la colère etc... Perso ça m'a beaucoup fait réfléchir.
     
    Pawline et Mellana ont BigUpé.
  5. esmou

    esmou
    Expand Collapse

    Je me retrouve un peu dans ce carnet de rupture, j'ai commencé a sortir avec mon il y a 2 ans et demi et on viens a peine de decider d'arreter de se voir, c'est vraiment dur je suis dans un pays etranger pour mes etudes, je n'ai pas beaucoup d'ami et je le vois tous les jours vu que nous avons le meme cours a l'université. Mais le plus dur c'est la solitude on vivait presque ensemble et je le considerait comme mon meilleur ami.
     
  6. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    Ce paragraphe me gêne un peu. Apparemment, ça la dérange de recevoir des jugements négatifs, qu'elle assimile à de la «violence», une «négation de son droit d'être en colère» et «une conséquence de son statut de femme».
    1) Si on a peur des jugements négatifs, ben on ne s'exprime pas, voilà tout. On ne peut raisonnablement pas s'attendre à ce que le monde entier cautionne notre attitude.
    2) Quand bien même c'eût été un homme, il n'y aurait pas eu moins de critiques pour autant.
    3) L'injonction à arrêter d'être gentille n'est pas une incitation au manque de respect et là, elle confond allègrement les deux.
    4) D'un côté, elle dit qu'elle n'est pas fière, mais de l'autre, elle se trouve des excuses et des justifications pour un comportement qui n'en mérite pas vraiment.
    5) Peut-on tout excuser au nom du droit à l'imperfection ? C'est un peu facile comme excuse passe-partout.

    Bref, qu'elle ait voulu ne pas édulcorer la chose, c'est un choix et je le respecte. Par contre, le syndrome de Caliméro en réponse aux critiques, un peu moins.
     
    Clearview, doudouillitsa, Maud Kennedy et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. candyclown

    candyclown
    Expand Collapse

    @skippy01 Pour moi on touche là au délicat problème de la réception des témoignages. Le jugement est-il toujours nécessaire, pertinent? Doit-on estimer que quand une personne expose son histoire c'est forcément pour la soumettre à nos jugements? Qui sommes-nous d'ailleurs pour distribuer les bons et mauvais points à de parfaits inconnus, pour décréter les lignes de conduites à tenir en toutes circonstances?
    C'est un problème auquel j'ai déjà été confrontée: pas de débat d'idée, mais bel et bien jugement pour mes comportements pas "purs et justes". Est-ce que j'attendais une absolution? Non. Est-ce que j'attendais une condamnation? Non plus. Je voulais juste nuancer des propos, dire que tout n'est pas noir ou blanc, sans qu'on s'empare de mon histoire pour me prêter des intentions et des sentiments que je n'ai jamais eu. Bilan personnel: PLUS JAMAIS. S'exposer, on peut le faire avec des amis, mais pas sur internet, visiblement.
    Je ne comprends pas à la fois la façon dont des gens prennent des choses de façon si personnelle alors qu'ils n'ont rien à voir dans l'histoire (sorte d'empathie qui déborde peut-être), et le besoin de juger les comportements des autres, sans toujours tenir compte de tas de facteurs qui leur échappent. Ça me dépasse un peu.
    Donc, qu'Audrey aie fait des choses pas toutes propres, et le dise, pour moi ça ne signifie pas qu'on doive en faire le procès. On peut s'interroger ou débattre sur le fait qu'on puisse comme ça faire des trucs qu'on ne s'imaginait pas faire, mais pas faire le procès d'Audrey (qu'elle regrette ou non ses paroles ou ses actes).
    Sinon, on peut dire adieu aux témoignages.
     
    BastetAmidala, babooz92i, Elliana et 2 autres ont BigUpé ce message.