Pourquoi je pleure à chaque fois que je mange libanais

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Miss Lu, le 16 octobre 2015.

  1. Miss Lu

    Miss Lu
    Expand Collapse
    Des moutons et des nuages, du chocolat et des pandas.

  2. Enae

    Enae
    Expand Collapse

    Moi je viens de l'île de La Réunion, et parfois j'ai l'impression de ne pas être du même pays...
     
  3. Tsitsho

    Tsitsho
    Expand Collapse

    A moitié canadienne aussi, mais je vis en France depuis un moment. Je crois que c'est lorsque je repartirai au Canada que ça me fera le plus cet effet.
     
  4. Clemmmmmm

    Clemmmmmm
    Expand Collapse

    Merci merci merci d'avoir partagé ton histoire <3 ! J'ai lu ton article hier soir et ça m'a fait réfléchir pendant une bonne partie de la nuit. J'ai habité à l'étranger de mes 9 ans à mes 21 ans (dans 3 pays différents), et c'est fou comme je me retrouve dans tout ce que tu dis - surtout l'idée que si je me sentais étrangère là où j'habitais avant, ça ne veut pas du tout dire que je me sens vraiment française et à ma place maintenant que j'habite en France.
    Par contre, je crois que je vois les choses sous un autre angle : plutôt que de refouler ma nostalgie et les cultures avec lesquelles j'ai grandi, je ressens de la culpabilité par rapport à... la France. Par exemple, je me surprends parfois à avoir super peur de faire un "faux-pas culturel", à me trouver bête de ne pas comprendre comment les interactions sociales fonctionnent ici, et donc coupable de ne pas me sentir à ma place dans ce pays qui est techniquement le mien. Ce pays qui me paraissait si incroyablement cooool depuis l'étranger ! Bref, ya un million de questions à se poser à ce sujet , donc c'est trop bien que tu aies partagé ça ! Jte souhaite bonne chance dans ta quête identitaire :) (personnellement je viens à peine de dépasser le stade "avoir les mains moites et rire nerveusement quand on me demande d'où je viens", on va dire qu'il faut laisser du temps au temps, hein)
     
  5. Leeena

    Leeena
    Expand Collapse
    Bloup

    Je suis également franco-syrienne et je dois dire qu'en lisant cet article j'avais l'impression de lire mes pensées mises sur papier. J'ai enfoui cette nostalgie ces dernières années et parfois je me la reprends en pleine face sans m'en rendre compte. Je suis un peu perdue également niveau identité mais j'ai toujours parlé facilement de mes origines car j'en suis assez fière et c'est une partie très importante de ma personnalité. Donc merci beaucoup pour cet article et je te souhaite bon courage pour la suite :) D'ailleurs si ça te dit de partager un peu tes expériences sur ce sujet n'hésite pas à m'envoyer un MP, ça me ferait extrêmement plaisir !
     
  6. AngryChicken

    AngryChicken
    Expand Collapse
    Geronimoooooo!

    Je vis un peu la même chose mais je n'ai pas dû m'éloigner autant pour le ressentir. Je suis française et je suis née, et je vis en Belgique. Ca n'a pas toujours été évident parce que les Belges n'aiment souvent pas les Français (c'est épuisant de subir leurs remarques, et leurs propos du style "Mais toi ça va hein" ou encore "t'es née en Belgique donc c'est pas grave"). Pas tout le monde mais beaucoup de gens quand même et j'en ai pas mal souffert (et j'en souffre encore parfois). Et pour pas mal de Français que je connais je ne suis pas une "vraie" Française parce que je ne suis pas née en France. C'est vraiment pas facile de se sentir chez soi quelque part dans ces conditions. Pour mon Erasmus je suis partie en Espagne et comme pour Miss Lu en Allemagne, bah j'étais étrangère, point final. Et ça s'est super bien passé, je me suis même vraiment sentie adoptée là-bas et j'ai un attachement tout particulier pour ce pays. Du coup quand je mange de bonnes tapas ou que je bois un verre de tinto de verano ça me rend toute nostalgique :jv:!
     
  7. Morganania

    Morganania
    Expand Collapse

    Moi je ne suis pas dans ce cas-là (mais ça viendra peut-être parce que je suis expatriée en Allemagne). Par contre ma meilleure amie, de nationalité française, a passé une grande partie de son enfance au Liban et au Maroc et elle a découvert un terme pour ça : Third culture kid. Ca désigne les personnes qui ont grandi dans une culture différente de celle de leur parents, ou qui on vécu dans plusieurs pays étant jeunes et qui ont donc souvent du mal à se positionner dans une culture précise, avec les avantages et les inconvénients que ça apporte.
    Et à Paris (sûrement ailleurs aussi) il y des groupes de Third culture kids qui se réunissent régulièrement autour d'une bonne bouffe et qui discutent de tout ça. Je ne suis pas la mieux placée pour en parler mais il parait que l'ambiance est très sympa, et que ça fait du bien de pouvoir discuter avec d'autres gens qui vivent la même chose. Puis il s'y crée des amitiés et des couples, tout ça tout ça :P
    Donc voilà, ça vaut peut-être le coup pour vous de vous renseigner. :) Si ce n'est les réunions il y a sûrement aussi des forums, des groupes facebook, etc.
    PS: Wouuh, c'est mon premier message sur le foruuum! :dowant:
     
    Oh a BigUpé ce message
Chargement...