Pourquoi je refusais d'admettre que je suis hétéro (et comment j'ai changé)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 11 octobre 2017.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. Gytha-Ogg

    Gytha-Ogg
    Expand Collapse
    I wanna set the universe on fire Feel it burn tonight Set the universe on fire There’s no end in sight

    je reviendrais la dessus
    "Nous n’avons finalement jamais couché ensemble et je trouve ça tant mieux. Je trouve l’idée de coucher avec quelqu’un « pour tester » assez dérangeante. Les gens ne sont pas des sextoys qu’on peut utiliser pour vérifier si ça nous plait ou pas !"

    Je ne vois pas le mal à couché pour savoir si ça nous plait il est bon de prévenir la personne mais certaine chose ne sont pas inné, on ne peut deviner nos réactions avant de tenter le truc. Le sexe ,n'est pas pour moi un truc sacré je le prend comme un jeu je teste le jeu si c'est un jeu qui ne me plait pas j'arrête, Pour l'orientation j’avoue que j'en ai toujours eu complétement rien à foutre et j'ai du mal a comprendre pourquoi les gens y accorde une importance j'ai des réel attirance pour les deux sexe mais je ne me suis jamais déclaré comme bi parce que je m'en balance, j'aime des personnes pas des sexes, des gens m'attire d'autres pas du tout le contenus de leurs pantalon est hyper secondaire pour moi...
     
    Babylon3, Cagouilleuse, Emily's et 21 autres ont BigUpé ce message.
  3. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    Contrôler ses réflexes, c'est comme se vanter de sa modestie.

    Moi non plus, je n'en ai jamais eu rien à foutre de ce genre d'étiquette. Si un proche me faisait son coming-out, ma première réaction serait «oui, et ?». On n'a pas à se prendre la tête pour savoir laquelle colle le mieux, surtout qu'on n'est jamais définitivement certain que ce soit la «bonne».
     
    Cagouilleuse, Etp, MissWeird et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. grolita

    grolita
    Expand Collapse
    I don't mind, really...

    Utilité de cet article?
    «han être bisexuelle c'est trop cool ça fait trop bien, être homo c'est tellement anticonformiste, hétéro c'est trop banal»
    Ce qui me gêne c'est que dans cet article, on dirait que l'homosexualité est traitée comme un choix, un style de vie attirant ou la dernière tendance...
    C'est une caractéristique innée, on ne choisit pas de l'être. Le sujet est pas bien traité du tout...
     
    #4 grolita, 11 octobre 2017
    Dernière édition: 11 octobre 2017
    Eto, dots, Kwoptyx et 56 autres ont BigUpé ce message.
  5. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    C'est un témoignage, pas un article ; tu l'as lu jusqu'au bout ? :hesite:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Chazou, Margay, just_in_case et 26 autres ont BigUpé ce message.
  6. Scamandre

    Scamandre
    Expand Collapse

    Je pense que ce témoignage aurait pu être l'occasion de parler de questionnement plus en profondeur, des doutes, et de cette approche gênante de "LGBT = stylé". C'est dénoncé dans l'article, mais j'aurais préféré que ce soit pas dit en passant dans le témoignage, mais un peu exploré plus en profondeur. C'est une vision des LGBT+ assez paradoxale, le côté "tu fais ça pour te rendre cool" VS les oppressions qui vont avec. Ça + le questionnement, ça fait déjà deux sujets assez riches.
    Là, en l'état, je trouve le témoignage un peu tout nu, pas très fouillé. Alors oui, c'est un témoignage et pas un article. Mais est-ce ce qu'une forme un peu hybride ne serait pas parfois préférable?

    Qui plus est l'angle d'approche met davantage l'accent sur "accepter son hétérosexualité" (...) plutôt que sur les thématiques qui selon moi tireraient l'article vers une dimension plus intéressante (le questionnement, comment parfois on retourne au point de départ, et c'est pas grave / l'immaturité de la fétichisation des LGBT+, on grandit et on reconnaît ses fautes, c'est important).
    (Je suis pas là pour donner des leçons ou refaire l'article, j'essaie juste de mettre le doigt sur ce qui m'a gênée à la lecture)
     
    #6 Scamandre, 11 octobre 2017
    Dernière édition: 11 octobre 2017
    Néah., Nours, just_in_case et 62 autres ont BigUpé ce message.
  7. Like_the_sun

    Like_the_sun
    Expand Collapse

    @eloylö Je pense que ce que la personne qui témoigne trouve/trouvait cool est le coté communautaire des LGBTQ. Le côté incluant du truc fait que ça a un côté sécurisant j'imagine. Mais on est bien d'accord que c'est une vision déformée / incomplète de la réalité puisque si cet esprit communautaire existe, c'est justement parce que ces personnes sont discriminées et jugées de toutes parts.

    En parlant de jugement, je vous trouve dur.e.s avec la personne qui témoigne. Elle témoigne de quelque chose qu'elle a vécu très jeune et du chemin qu'elle a parcouru depuis. Elle se rend bien compte que c'était un peu stupide mais si ça permet à une seule autre personne de se sentir moins seule et de grandir plus vite, est-ce que cet article n'est pas utile? Quand bien même la personne qui s'exprime serait la seule personne à avoir vécu ce cheminement (ce qui me semble impossible), si elle a besoin de l'exprimer, pourquoi ne pourrait-elle pas?
    J'ai l'impression que sous-couvert de ""bienveillance"" envers d'autres personnes, les commentaires du forum ont tendance à juger les témoignages et ça devient pénible à force. Soyons bienveillant.e.s envers les personnes qui témoignent et envers les choix des rédactrices de Madz svp :fleur:
     
    Dysnomia, just_in_case, leaking_b et 46 autres ont BigUpé ce message.
  8. Scamandre

    Scamandre
    Expand Collapse

    @Like_the_sun Je pense que les commentaires ne jugent en rien le vécu de la Madz qui témoigne, mais plutôt le témoignage, sa forme, ce qu'il y a autour (ou plutôt, ce qu'il n'y a pas), la façon dont le sujet est abordé, etc.
    Je trouve ça toujours cool que des Madz décident de témoigner, et ici son récit n'est pas inintéressant ! D'ailleurs elle porte un regard assez mature au final sur tout ça, en réalisant qu'elle a traité les identités LGBT+ comme des accessoires. Ce que je regrette, c'est que son témoignage pour moi ne suffit pas à faire un sujet très intéressant, et j'aurais préféré qu'il soit étoffé par d'autres récits, ou l'intervention de la rédac sur certains sujets.
     
    Lisbeth Salander, Emily's, Kaus Australis et 22 autres ont BigUpé ce message.
  9. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    C'est assez, dit la baleine

    En soi, je trouve ça intéressant qu'une madz ait pu se dire que c'était cool de s'étiqueter bisexuelle et de vouloir le faire pour accéder à une forme de reconnaissance sociale (ou prestige? ou même juste une place?). Son parcours existe, et c'est cool à elle qu'elle ait grandi et mûri, et qu'elle se soit trouvée alors qu'ado elle se cherchait.

    Pour ça, c'est intéressant qu'il y ait ce témoignage.

    Mais je regrette (ou je trouve dommage?) qu'il n'y ait que ça - il aurait été bon de creuser un peu plus, de parler de pourquoi est-ce qu'elle trouve qu'être LGBT c'est cool (et de manière générale pourquoi on peut le trouver). Du fait qu'effectivement, il y a une communauté qui existe, que cette communauté s'est coagulée à cause du rejet de la société plus large. De ce qu'est la fétichisation aussi, et de pourquoi c'est pas cool, de toutes les formes que peut prendre une lgbtphobie (et enfin c'est aussi un mécanisme qu'on retrouve ailleurs). Ca a été un petit peu évoqué, mais ça aurait pu l'être fait plus longuement - en l'état c'est un peu creux, et ça peut même être gênant parce que ça ne questionne pas trop pourquoi on trouve qu'être LGBT+ c'est cool, et on questionne pas trop ce point-là.

    En bref, je ne juge pas le témoignage en tant que tel (qui était une bonne idée, et qui aurait fait un excellent et utile point de départ d'une réflexion) mais je déplore le traitement un peu léger de l'article. J'aurais aimé pouvoir lire plus de choses, quoi. Et pour un site qui veut faire du féminisme porte d'entrée, c'est une occasion manquée d'aborder et d'expliquer de façon simple plein de thèmes à des gens qui ne les connaissent pas.
     
    just_in_case, leaking_b, The Trve Freyja et 43 autres ont BigUpé ce message.
  10. Like_the_sun

    Like_the_sun
    Expand Collapse

    @Scamandre Je ne parlais pas de l'ensemble des commentaires mais certains le sont au moins en partie. Par contre, je ne nie pas la légitimité des lectrices à s'interroger sur le la forme du contenu et à réfléchir sur une potentielle évolution de ceux-ci. Au contraire, je trouve ça très positif! Enfin quand c'est fait avec bienveillance pour faire avancer le site et pas juste pour dire "Franchement, Madz c'était mieux avant!". C'est plus ce côté là qui m'énerve (et je lis Madz depuis longtemps).
    Concernant l'idée de forme hybride témoignage / article, ça peut être intéressant mais ça peut aussi freiner certaines personnes qui auraient voulu témoigner. Quand tu témoignes d'un truc, tu n'as pas forcément envie de voir tes paroles sur-analysées au même moment.
     
    just_in_case, The Trve Freyja, Cha_215 et 5 autres ont BigUpé ce message.
  11. grolita

    grolita
    Expand Collapse
    I don't mind, really...

    @Scamandre,
    tu as mis exactement le doigt sur ce qui m'a gêné dans cet article, qu'il n'y ait pas assez de pistes de réflexion. Pour avoir vu des proches mettre du temps à accepter leur homosexualité et en souffrir, faire leur coming out, en ayant peur de ne pas être acceptés, et des personnes se faire harceler pour avoir décidé de s'assumer, je pense que ce témoignage nétait pas le plus adapté. Ça manque de profondeur, et c'est maladroit.
     
    Kaus Australis, Etp, Nebullulaby et 12 autres ont BigUpé ce message.
  12. leyatte

    leyatte
    Expand Collapse

    Bon, personellement, à la première lecture du titre, je me suis dit "C'est quoi ce foutage de gueule? Depuis quand c'est difficile d'admettre son héterosexualité quand on connait toutes les oppressions que subissent les LGBTQ? C'est quoi ce manque de respect que d'oser faire de l'hétérosexualité quelque chose de difficile à assimiler/accepter/annoncer ?"
    Puis j'ai lu, et je suis restée un peu perplexe. C'est un témoignage, et ici on parle des ressentis et experiences de la personne, donc je vais pas polemiquer. (j'ai un peu de mal à comprendre le processus de "être non-hétéro c'est trop bien et je veux en être" mais bon, elle s'en est rendue compte et je trouve ça bien)


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    edit: oublis de mots
     
    The Trve Freyja, Lisbeth Salander, Emily's et 11 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...