Pourquoi l’égalité professionnelle EST une priorité absolue

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 12 mai 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Leshayaa a BigUpé ce message
  2. RedBell

    RedBell
    Expand Collapse
    Voyageuse spatio-temporelle, perdue entre deux espaces temps

    @Clemence Bodoc merci pour cet article !
    Petite question mathématique : Si on a X ingénieurs, dont Y ingénieurEs, on ne se prive pas de X-Y ingénieurs (puisque ça représente la part d'ingénieurs mecs) mais bien de Y non ? Ou alors je n'ai pas compris la phrase :hesite:
     
  3. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Voilà pourquoi je ne suis pas ingénieure :cretin:

    J'ai modifié le passage, je m'étais emmêlée :troll: (merci de l'avoir pointé ! :top: )
     
    Ghost wind et RedBell ont BigUpé.
  4. Leshayaa

    Leshayaa
    Expand Collapse
    Par principe, je n'en ai pas.

    @Clemence Bodoc Un grand merci pour cet article j'ai appris énormément de chose y'a plein de trucs que je ne connaissais pas du tout et ça éclaire vachement sur ce qu'il se passe en ce moment, car au final on en entend assez peu parler!!
    Heureusement que tu es là pour nous faire le point :top:
    (et c'est cool d'émailler ça de lien un peu partout, si jamais on souhaite approfondir un point ou se souvenir, pour Harvard par exemple.) Bref, encore du beau boulot! :top:
    (you rock :rockon:)
    (you disco :disco:)
    you tektonik :danse:)
    (oui bon OK ça va je m'arrête)
     
    AprilMayJune, Ghost wind, Miquette et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. LaGone

    LaGone
    Expand Collapse

    Merci pour cet article, j'ai trouvé ça très intéressant comme point de vue.

    Cependant l'argument de "favorisons la croissance : soyons égalitaire" me dérange un peu finalement.

    Pour moi l'argument "il faut l'égalité parce que c'est moral" devrait être suffisant. Chercher d'autres arguments, même s'ils sont vrais, pour justifier l'égalité pour ne pas "satisfaire les féministes" mais satisfaire ceux qui nous gouvernent c'est finalement vouloir brosser dans le sens du poil, tourner autour du pot, se plier en 4 pour leur apporter ce qu'ils veulent bien accepter d'entendre.

    Je ne remets pas en cause le bien fondé de l'argument, pas du tout. Je me demande juste si c'est pas renier les vraies raisons de la volonté de l'égalité ?

    Un parallèle, certes caricatural, mais qui illustre plus facilement mon propos serait de dire :
    "Les hommes doivent arrêter de violer des femmes car cela véhicule des maladies (MST...)".
    Ok, c'est vrai. Et ça peut être un bon argument à donner aux hommes ("ne viole pas ou t'auras le sida", pour la faire courte et grosso modo).
    ...

    Mais c'est pas la "vraie" raison d'interdire le viol...
     
    ChansonMuette, Eros Thanatos, Ada or ardor et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    En principe, je suis entièrement d'accord avec toi. En pratique, pourquoi la moralité de l'égalité devrait motiver une action gouvernementale ? La morale c'est bien joli, mais ça ne met pas de pain sur la table (je me fais l'avocat du diable, hein !). Se contenter de dire "l'inégalité est insupportable", ce n'est malheureusement pas suffisant ; d'autant que certains argueraient qu'il est économiquement plus intéressant de maintenir l'inégalité... D'où l'importance pour moi de démontrer que cette position est non seulement immorale (cf mon dernier paragraphe), mais aussi économiquement stupide. :)
     
    Ghost wind, Dalhousie, The Weasel. et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. DrLoutre

    DrLoutre
    Expand Collapse
    F*ck it aaaaaaall

    J'ai un problème avec l'idée de chercher à embaucher autant de gars que de filles. Parce que actuellement, ne pas pouvoir embaucher des ingénieures parce que l'entreprise est sexiste ne revient pas à s'amputer de 50% des candidats potentiels, mais plutôt de 30%. Parce que oui, il y a moins de filles qui suivent certaines études. Pas parce qu'on leur refuse l'accès à ces études, mais parce qu'on ne les pousse pas à les suivre.
    Pour moi, la parité est avant tout un problème d'éducation. Il faut arrêter de décourager les filles qui pensent peut-être, qu'éventuellement, elles pourraient aller en école d'ingénieur en aéronautique.
    Parce qu'actuellement c'est ce qui est fait. On commence par leur dire: "oui, enfin les filles et les maths... Vous êtes tellement meilleures en lettres...".
    Puis si elles s'obstinent à aimer et réussir en maths: "Tu sais, les écoles d'ingénieurs, surtout en aéronautique, c'est hyper macho!! Tu vas douiller...". Alors il n'y a que 30% de filles dans les écoles d'ingénieurs.

    Au contraire, les garçons on leur dit "tu es sûr que tu veux aller en L? Haha avoue que c'est pour être le seul gars dans une classe de filles... Le monsieur de ces dames...".

    Donc le vrai changement doit être fait en amont. Parce que je pense qu'à vouloir mettre des amendes aux entreprises qui n'ont pas autant d'hommes que de femmes, ça risque de faire des recrutements "alibi", et c'est pire. Parce que les femmes qui auront travaillé dur, qui se seront battues pour réussir, ne seront pas considérées comme réellement méritantes... (comme les noirs dans les universités américaines, fût un temps...)
     
    agapanthe7, Lady Stardust, OpiumDiary et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. Dalhousie

    Dalhousie
    Expand Collapse
    You may say I'm a dreamer... But I'm not the only one

    Je pense que l'idée des quotas a déjà été débattu et que la conclusion était que ce n'était pas la meilleure solution mais qu'en l'état actuel des choses c'était déjà ça (mais je peux me tromper). Je ne crois pas qu'on a émis l'idée qu'il fallait engager autant d'hommes que de femmes (quoique si cela se faisait les femmes finiraient par avoir un "poids" dans l'entreprise et pourraient (je l'espère) faire bouger les choses en matière de droits des femmes (l'union fait la force!;p). Mais qd tu parles de 30% de femmes qui sortent d'écoles d'ingénieures (et tu es déjà bien généreuse je pense;p), il faut aussi s'intéresser à ce qu'elles vont faire après leur diplome: vont-elles être engagées dans les mêmes conditions que leurs homologues masculins? avoir le même salaire?
    Les messages décourageants transmis aux filles doivent effectivement cessés mais malheureusemnt pour le moment ils correspondent à une certaine réalité et c'est bien en faisant évoluer les choses dans le monde du travail qu'on pourra détruire ces clichés décourageants. Pcq si les écoles d'ingénieurs sont sexistes c'est pcq il y a plus d'hommes mais c'est aussi le cas du milieu professionnel dans lequel les étudiantes ingénieures vont être amenés à travailler (et outre le fait que la vie professionnelle dure un peu plus longtemps que le vie estudiantine il y a aussi des chances que plonger dans un milieu professionnel sexiste les ingénieures démissionnent plus ou moins volontairement donc au final sur les potentiels 30% de femmes courageuses qui sortent d'études d'ingénieurs il y en aura peut-être 10% au bout de 10 ans qui travailleront effectivement encore dans le domaine pcq elles en auront eu marre (comme Clémence en a fait l'expérience) (et sur celles qui restent je ne compare mm pas quel sera leur niveau de carrière par rapport à leurs homologues masculins, si entretemps elles ont eu des enfants etc).
    Mais je suis peut-etre trop pessimiste sur l'état actuel des choses (dites moi que oui!)
     
  9. Guimauve-Molle

    Guimauve-Molle
    Expand Collapse
    Toutes mes tentatives de régime se sont soldées par un bide.

    Cet article est très intéressant, merci! Etant étudiante je ne connais pas grand chose au monde de l'entreprise, alors arrêtez moi si je dis des bétises... Mais comme @DrLoutre je pense que c'est en amont que les changements doivent se faire! Si seulement on pouvait choisir nos études indépendamment de toute pression sociale...
    Après, au niveau de l'emploi, je ne suis pas pour recruter des hommes et des femmes en proportions exactement égales. Parce que le recrutement devrait se faire indépendamment du genre, donc forcer l'égalité ça serait une forme de discrimination positive, non?
     
    fleurette2901 et DrLoutre ont BigUpé.
  10. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Exactement,c'est de la discrimination positive mais ça reste de la discrimination. Seulement,je pense qu'il faut en passer par là pour changer les mentalités. Tant qu'il n'y aura que très très peu de femmes recrutées dans certains corps de métier,les filles continueront à entendre que le secteur qui les intéresse n'est pas pour elles,qu'elles vont en baver etc...
     
  11. fleurette2901

    fleurette2901
    Expand Collapse
    En plein apprentissage

    Super article et pétition signée ! :happy:
    Sinon le problème que soulève @DrLoutre sur la parité est très juste. Pour la petite histoire je suis étudiante en sociologie (faut bien que ça serve) et effectivement (ô surprise) la société, les conventions sociales, les stéréotypes de genre conduisent beaucoup plus les garçons vers des postes à responsabilité que les filles...
    Je pense que la parité obligatoire dans les entreprises a tendance à conduire les entreprises a recruté quelqu'un pour son genre et non pour ses compétences, ce qui ne devrait pas être le cas. Mais tant que l'orientation professionnelle des filles et des garçons sera faite en fonction de leur genre, les filles n'accéderont pas à des postes à hautes responsabilités... Donc peut être que la parité obligatoire peut servir de point de départ pour atteindre une meilleure mixité ?
    Désolée pour les raccourcis pratiques, j'ai conscience que de nombreuses femmes accèdent à des postes à responsabilité pour leurs compétences également et heureusement <3
     
  12. Locke

    Locke
    Expand Collapse
    What about Bill?

    Ca me fait sourire ce que je lis, parce qu'étant en train d'attendre de savoir si ma candidature en M2 psychologie du travail et des organisations est acceptée, je prépare un peu ce que je compte dire lors de mon oral, et justement, je souhaite parler de la parité, de l'égalité entre femmes et hommes, du féminisme, etc. Et justement, je crois que c'est un travail à faire en amont par des gens comme les psychologues du travail, les managers et les RH pour que les mentalités changent un peu, petit à petit. J'ai la chance de faire partie d'une fac où l'égalité est vraiment un sujet important, où l'un de nos profs nous a bassinés (littéralement) avec ça pendant de semestres entiers, mais dont on ressort en ayant encore plus conscience du monde dans lequel on vit. Et finalement, ça me fait penser à l'agisme : c'est surtout un problème de méconnaissance de l'autre, et c'est dommage, parce que c'est en restant campé sur ce genre de positions qu'on n'avance jamais !
     
Chargement...