Pourquoi les filles accèdent moins aux carrières prestigieuses ? Explications en vidéo

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 12 octobre 2016.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. ItiHonu

    ItiHonu
    Expand Collapse
    Yop ! Comment ça vas ? On échange des idées intéressantes ensembles ? :)

    Cette vidéo est bien cool. Même ma mère (qui est pourtant féministe) fait cette distinction dans l’attitude des jeunes (hommes ou femmes) à l'école.
    Contente de voir que c'est un stéréotype contre lequel on peut lutter.
     
    Sassegra a BigUpé ce message
  3. PetitePaille

    PetitePaille
    Expand Collapse

    Je ne suis pas d'accord avec l'argument comme quoi les filles iraient moins dans des filières qui demandent une certaine compétition.. Pour avoir été en école de commerce, et pour avoir aussi regardé les statistiques, il y a souvent autant de filles que de garçons.
    Sur les 4000 personnes qui postulaient à la même école que moi, 250 ont été pris, dont 55% de filles par exemple.
     
  4. Morpheme

    Morpheme
    Expand Collapse

    @PetitePaille Il me semble que la vidéo ne parle que de fillières qui rapportent et qui sont valorisées socialement, c'est pas forcément le cas de toutes celles qui sélectionnent. Je sais pas où le commerce se situe là-dedans. Quand il parle de compétition c'est pour dire que c'est ce qui est attendu des garcons et que donc ils ont tendence à aller vers des domaines les plus valorisés (et à être mieux accepté là-bas aussi)... jcrois. Je veux dire, y'a toujours que 15% de filles à Polytechnique, par exemple.
     
    Biscottine, Phetdalla, Candice452 et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. Folle Furieuse

    Folle Furieuse
    Expand Collapse

    En ingé de manière générale :/
     
    Ewina, Phetdalla, Eugenye et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. Ayrshire

    Ayrshire
    Expand Collapse

    J'ajouterai que meme dans les études ou les filles sont majoritaires... dans la vie professionnelle elles n'accèdent toujours pas facilement aux postes hauts placés. Et y sont sous représentées :sad:

    On a du chemin à parcourir...
     
    yuyunaâ, Nanaelim, Alba Perséphone et 5 autres ont BigUpé ce message.
  7. PetitePaille

    PetitePaille
    Expand Collapse

    Elle parle des écoles de commerce à un moment justement, et si tu regardes les 5 premières écoles par exemple, tu as quand même beaucoup de filles. Les écoles de commerce permettent aux élèves justement d'avoir un salaire assez élevé et sont valorisées socialement. C'est du même niveau en ce qui concerne la reconnaissance que les écoles d'ingénieurs. En gros HEC a à peu près la même reconnaissance que Polytechnique.

    Concernant Polytechnique, je pense tout simplement que les matières dominantes en prépa scientifiques attirent peut être tout simplement moins les filles en général (maths, physique) contrairement à l'économie par exemple qui est dispensée en prépa éco.
    Il y a aussi moins de filles en fac de maths ou de physique alors que ces parcours sont pas très bien valorisés par rapport à une école d'ingénieur.
     
  8. Folle Furieuse

    Folle Furieuse
    Expand Collapse

    Que veux-tu dire par là ? En quoi les hommes seraient-ils plus prédisposés à aimer les maths ? :eh:
     
    Phetdalla, Métempsycose et Hewilan ont BigUpé ce message.
  9. Saperlipopette_

    Saperlipopette_
    Expand Collapse
    But you, if you don't shine, who's gonna shine for you ? And if you don't fight, who's gonna fight for you ?

    @Folle Furieuse Je ne peux pas parler à la place de @PetitePaille , mais si je pense qu'elle a en partie raison dans la mesure où on encourage dès l'école primaire les filles à se tourner vers les matières littéraires et les garçons vers les matières scientifiques - de manière subtile bien sûr, voire même inconsciente la plupart du temps. On nous conditionne tou.te.s et ce conditionnement est difficile à remettre en cause ; il est même impossible de s'en défaire entièrement. On apprend aux filles à préférer les lettres et les langues ; aux garçons les sciences "dures". Mais ces préférences ne sont inhérentes ni à un sexe / genre ni à l'autre : elles sont simplement le résultat d'une construction sociale des genres.

    Cela dit j'ai l'impression que c'est en train de changer : dans mon ancien lycée, les trois classes de S comptaient à mon avis autant de filles que de garçons, en tout cas à peu de choses près. Et parmi mes ami.e.s, trois filles ont fait S et se sont ensuite tournées : vers l'informatique et les nouvelles technologies, vers des études de médecine et vers Polytechnique. À l'inverse, ceux de mes amis garçons qui ont fait S se sont orientés vers des écoles de commerce ou des formations "courtes" comme des BTS / BEP.
     
    yuyunaâ, Candice452, Somebody else et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. Folle Furieuse

    Folle Furieuse
    Expand Collapse

    Parfaitement d'accord avec toi @Saperlipopette_, mais @PetitePaille n'ayant pas développé son propos, je m'interrogeais :fleur:
    Tout est dit !
     
  11. maijuinjuillet

    maijuinjuillet
    Expand Collapse

     
  12. Ayrshire

    Ayrshire
    Expand Collapse

    halleluia!

    dans mon domaine, je vois un frein de plus qui n'est pas décrit dans la vidéo. mais c'est assez logique que ce point ne soit pas abordé car elle se concentre surtout sur l'école et l'apprentissage. j'ai fait des études affreusement longues (bon, j'avoue que j'ai un peu poussé le vice aussi). et si les filles sont majoritaires sur les bancs de l'école... on se retrouve à 30 ans devant ce choix : avec ton début de carrière à 30 ans... est-ce que tu veux privilégier ta carrière ou ta vie personnelle?

    et c'est terrible, parce qu'il y a une double pression... et du côté professionnel, parce que "pour faire carrière" il faut faire les sacrifices "au bon moment" pour "saisir les opportunités". combien de fois j'ai entendu la phrase fatidique d'un chef (homme) : "elle n'aurait pas du faire un enfant à ce moment là, tant pis pour elle" (!!!!!). et du côté personnel, parce que c'est souvent le moment où ta vieille tata te demande si tu vas te marier, "c'est pour quand les petits enfants", gnagnagna... ta time line facebook se transforme en faire part de mariage ou de naissance géant parce que tous tes amis du même âge passent dans la case "je fonde ma famille parfaite et on est heureeeuuuxx". et le pompon, dans les suggestions de pubs internet tu vois des tests de fertilité clearblue et de la crème pour les vergeture après une grossesse (véridique...).

    et c'est très bizarre ce double message, c'est... c'est vicieux en fait. je sais que ça embête aussi beaucoup mes collègues qui sont dans une situation similaire... ce sentiment de sacrifice doublé de la culpabilité d'être "en retard" par rapport à tes amies. et ce truc là, je n'aurais jamais pu l'anticiper quand j'étais encore étudiante...
     
    yuyunaâ, Nanaelim, Phetdalla et 5 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...