Pourquoi les militaires sont-ils mal vus ?

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par The Frog, le 6 juin 2012.

  1. The Frog

    The Frog
    Expand Collapse
    Il ne faut yamé se laisser manipoulé !

    Bonjour !

    En fait je me posais cette question très simple depuis pas mal de temps. Je connais pas mal de militaires en fait, et ben c'est comme tout le monde : y en a des cons, y en a des sympas. Et quand, dans une conversation je parle d'un militaire, on me fait tout de suite une tronche de dégoûts.

    Dans le top que j'ai entendu à leurs propos : tous des racistes (??), tous des fainéants, tous des débiles... En bref, militaire, c'est un truc par défaut quand on a loupé sa vie :/

    J'avoue que moi, je pensais qu'il y avait aussi pas mal d'aspiration, de passion, d'envie de défendre le pays, parce que bon, je trouve que c'est une jolie notion. Je ne suis pas violente, je ne suis pas sanguinaire, mais j'avoue que je suis perplexe face à l'image un peu déplorable qu'on a de nos troupes à côtés de certains autres pays (les Royaumes Unis par exemple...). Donc voilà, j'aurais aimé savoir ce que vous en pensiez-vous, des militaires, de leur image générale, ce qui a éventuellement contribué à cette image négative...
     
  2. RedSunshine

    RedSunshine
    Expand Collapse
    Moral dans les socquettes

    J'ai un ami qui est militaire, qui est Adjudant, donc gradé, et il forme les nouvelles recrues. Et quand on voit la majorité des nouvelles recrues, ça fait peur. Ce sont des jeunes hommes qui partent dans l'armée sans savoir ce que s'est, sans aucune motivation. La plupart ne prennent pas cette voie au sérieu et ils se disent qu'en ne faisant pas grand chose, ils pourront gagner leur croute.

    Voilà pourquoi, à mon avis, la vision des militaires n'est pas toujours bien vue. Après il y a de tout. Je connais les deux cas de figure.
     
  3. The Frog

    The Frog
    Expand Collapse
    Il ne faut yamé se laisser manipoulé !

    Et du coup, il est comment avec eux... On peut être refusé à l'armée d'ailleurs ? Je me suis toujours demandée. Et ces jeunes, ils sont où généralement dans 5ans :/ ? Ils ont pas renouvelés le contrat ou ils vont quand me^me sur le terrain ?
     
  4. Aamu.

    Aamu.
    Expand Collapse
    L'Âme d'un dragon

    Pour moi, les militaires, c'est la violence faite métier. Et j'ai du mal avec cette notion-là.

    C'est une branche qui ne me parle pas de toute manière (tout ce qui est armée et affiliés, comme la gendarmerie, la police), je ne suis pas du tout dans le truc de "protéger la Patrie".
     
  5. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    Pour les militaires je n'y ai jamais vraiment réfléchi, mais j'avoue avoir une mauvaise image de la police.
    Je crois que c'est le fait d'avoir cette puissance qui me dérange (avec Guéant qui voulait donner encore plus de puissance aux policiers), les gens sont souvent dépassés par leur propre pouvoir, et j'ai entendu parler de tellement d'abus de pouvoir de policiers, ça me fait froid dans le dos.
    J'ai plusieurs proches dans la police, d'ailleurs à mon stage actuel je suis moi-même un peu au cœur de la police, et je sais que beaucoup de gens se retrouvent là un peu par défaut, pas parce qu'ils le voulaient vraiment, pas parce qu'ils sont farouchement décidés à défendre la veuve et l'orphelin, et du coup n'ont pas la motivation et le mental qui sont très importants dans ce genre de métier.
    Mais je sais que ce sont beaucoup de préjugés, et que dire ça c'est un peu renier les policiers et policières qui font très bien leur job, sont dévoués aux citoyens et n'oseraient pas abuser/profiter de leur pouvoir sur les autres.

    Bizarrement j'ai une meilleure opinion des gendarmes. Sans doute parce que dans ma ville il n'y avait qu'une gendarmerie, que les papas de mes amies étaient gendarmes et que je n'ai que les actions héroïques qu'ils ont pu faire en tête.
    Pour les militaires, je ne sais pas, je pense que j'ai une meilleure image d'eux que des policiers, ne serait-ce que parce que de visu ils sont plus impressionnants (pire argument haha).
     
  6. GoldLion

    GoldLion
    Expand Collapse

    Un peu comme PinkyLemon.
    Je ne comprend déja pas comment on peut avoir envie de se faire marcher dessus par des supérieurs qui s'estiment meilleurs et en droit de te traiter mal puisque plus gradés. On sort de la relation humain-humain et la je cautionne plus. On parle de respect.. Je n'ai jamais eu des relations basées sur la soumission due a l'autorité avec les autres et ce n'est pas pour autant que je n'ai pas un profond respect pour eux.
    On leur dit qu'ils vont pouvoir montrer leur valeur en défendant celles de leur nation. Sauf que, concrètement, ils se battent souvent pour des choix politiques, pas pour les leurs. Ca peut même etre en contradiction totale avec leurs idéaux, et ils obéissent quand même, bien dressés. C'est cette soumission aveugle aux désirs de leurs supérieurs que je trouve affligeante. A la limite du pitoyable.
    C'est bien, ils n'ont pas a réfléchir, à faire des choix sur les choses, ils exécutent. Bien sur dans beaucoup de professions ça se passe comme ça, mais c'est une des seules ou on tient un flingue.
    Je ne dis pas, des forces armées sont parfois utiles et indispensables. Je reconnais tout a fait que nous ne sommes pas dans un monde rose et que de la protection est nécessaire. Je trouve plutot que les choses sont mal faites, et les gens étranges, à vouloir être dominés comme ça.
     
  7. The Frog

    The Frog
    Expand Collapse
    Il ne faut yamé se laisser manipoulé !

    Concernant la police je suis un peu d’accord, je ne sais pas pourquoi mais j’ai peur des policiers. Pourtant je ne suis pas une délinquante, je n’ai jamais rien fais de vraiment grave (pas assez grave pour qu’on ai à appeler la police…) et pourtant quand je vois un flic je pense « ai l’air d’être innocente ! »… Et je me rends compte que c’est très français en fait :/ Car ici (Ecosse), les flics se baladent tranquillement, ils vont direct aidé les touristes perdus… Exemple concret, vendredi, devant l’université est passé la torche olympique.

    Moi dans ma tête, avec la logique française j’aurais imaginé : des barrières pour empêcher les gens de perturber le cortège, des flics partout en train de hurler aux gens de reculer… He ben… En fait non. Les flics rigolaient avec les gens, pas de barrières, ils ont juste poliment demandé aux gens de pas se mettre sur la route… Y a même eu le cortège de flics en moto qui a klaxonné et salué tout le monde en rigolant. Ouai, ça m’a étonné. Et du coup je m’interroge sur l’image de l’autorité dans son ensemble en France.

    Ensuite, pour l’argument des « abus de pouvoirs » au sujet des militaires, je ne suis pas d’accord. En effet, les expériences de Philip Zimbardo (la prison de l’université de Stanford et le procès d'Abou Ghraib notamment) ont démontrés que généralement, ce qui fait qu’il y a des abus de pouvoirs, c’est pas forcément que les gens sont méchants. C’est aussi les conditions dans lesquelles c’est arrivé qui sont à prendre en compte. (je met en lien sa conférence et l’article sur la prison de Stanford est dans les articles de Madmoizelle). Ensuite ça me rend un peu triste de voir que finalement, on met souvent l’accent sur les mauvaises actions militaires plutôt que sur les bonnes dans les pays qui ont eu besoin de nos forces pour éviter des situations difficiles.

    Conférence : Philip Zimbardo
     
  8. RedSunshine

    RedSunshine
    Expand Collapse
    Moral dans les socquettes

    Du coup il se doit d'être très sévère et sérieux pour les recadrer, parce que ce sont des types qui ne prennent pas ce métier au sérieux, sauf qu'on se s'engage pas pour des queues de prunes, et un tri doit être fait.
    Si je ne dis pas de bêtises, il y a des examens qui disent si oui ou non on est admis dans l'armée, après plusieurs mois de formation mais c'est possible que je me trompe.
     
  9. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    J'ai une opinion assez partagée sur les militaires.

    Les contacts que j'ai avec des militaires sont divers et m'inspirent diverses réflexions/positionnements.

    D'abord parmi mes proches: les personnes qui sont dans l'armée/gendarmes font passer le bon côté des choses, les anecdotes sympas, etc.
    Ensuite ma JAPD. J'avoue que cette journée m'a vraiment énervée. Je trouve ça très bien qu'on fasse un test pour "dépister" les analphabètes, et l'initiation aux premiers secours, c'est chouette aussi. Par contre j'ai beaucoup moins apprécié que le reste de la journée soit une vaste auto-promotion pour l'armée. Aucun autre ministère n'a accès à autant de de moyens pour faire son recrutement/sa promotion. Et je fais partie de ceux qui pensent que l’Éducation Nationale est autant sinon plus importante que la Défense.

    J'ai des mauvais préjugés sur l'armée française, mais par contre ça ne m'empêche pas d'être toujours émue/emballée dans les films par les victoires militaires, les scènes de combat, les soldats "humanistes" comme dans Full Metal Jacket...et dans la vraie vie les scènes de retrouvailles entre les soldats américains rentrés au pays et leurs familles.

    Je ne vois pas l'intérêt de faire la guerre et je suis donc largement contre les forces "attaquantes" et les militaires qui sont attirés par le métier justement pour ce côté "guerrier" (et je pense qu'il y en a).
    En revanche j'ai un regard très positif sur les missions de protection, d'aide humanitaire. Je trouve que les casques bleus de l'ONU sont une très bonne idée et malheureusement plus assez exploitée de nos jours: où était l'ONU lorsque les USA ont déclaré la guerre à l'Afghanistan/l'Irak ?

    Pour autant, j'ai conscience que ces questions sont très complexes et je m'arrêterait donc là dans ces considérations pacifistes.
     
  10. Afro.Lolita

    Afro.Lolita
    Expand Collapse
    Moral au beau fixe

    Je suis dégoutée j'avais écrit un message et puis j'ai été déconnectée :sad: !!

    Bref, je disais que bien qu'en général je sois la première à critiquer les militaires et autres corps habillés, je suis assez choquée par certains messages. À vous lire, on croirait que c'est une profession qui ne sert à rien. Dans un monde idéal où il n'y aurait pas de violence, où tout le monde serait beau et gentil, c'est sûr on n'aurait pas besoin d'eux. Cependant la violence, la guerre aussi (malheureusement) existent. Et le rôle premier d'un État est d'assurer la sécurité de la population.

    Peut-être qu'en France, en 2012, on peut douter de l'utilité réelle d'une telle profession (vu que l'État est assez stable). Mais il y a quelques années, il n'y aurait même pas eu un tel débat. À titre personnel, je viens d'un pays qui a été en guerre (la Côte d'Ivoire) et franchement je suis bien contente qu'il y ait des gens qui se soient enrôler dans l'armée. Les militaires protègent, défendent la population des attaques rebelles. Je serais même tentée de dire que c'est une profession assez noble. Je ne crois pas que l'obéissance qui les caractérise soit de la soumission ou un comportement de mouton, c'est de la discipline. Et c'est plus que nécessaire dans cette profession. Imagine si chacun faisait comme il voulait sur un champ de bataille…

    C'est la guerre qu'il faut exécrer, pas la profession des militaires. À partir du moment où la violence existe, et faute de l'éradiquer, il faut au moins s'en protéger.

    Pareil pour les policiers, s'il n'y avait pas de voleurs et autres hors-la-loi, on n'en aurait pas besoin. On peut dire aussi que s'il n'y avait pas de loi tout court, il n'y aurait pas de hors la loi. Mais en même temps pas de loi, pas de société... Enfin bref, je m'éloigne un peu du sujet.

    Le pb aujourd'hui c'est que les gens s'enrôlent dans l'armée un peu par défaut, parce qu'ils ne savent pas quoi faire d'autres. Un peu comme les étudiants en droit qui deviennent avocats pas par volonté de défendre la veuve et l'orphelin mais parce que ça paye bien. Et ce sont ces cas particuliers (de militaire) qui salissent l'image de cette profession.
     
  11. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    @PinkyLemon

    Je te trouve hyper dure :oo: Et pourtant, quand mon frère est entré dans l'armée on a tous un peu tiré la gueule dans la famille, parce qu'on a aussi une mauvaise image de ce milieux, des gens qui le composent, de ses codes, de son fonctionnement etc. Personnellement, je sais que je ne pourrais jamais m'y enrôler pour tout un tas de raisons, des plus idéologiques aux plus personnelles. Mais bon, ça n'empêche pas d'éprouver un minimum de respect pour ces pauvres paumés trop contents de se faire aboyer dessus à longueur de journée, et de massacrer de l'humain à leurs heures perdues... :Pff: ( :facepalm: ).

    Ce qui me frappe dans ton message, c'est sont aspect hyper caricatural et le mépris aveugle qui s'en dégage. Tu fustiges le fonctionnement intrinsèque de l'armée, alors que cette forme d'organisation est indispensable à sa finalité, qui est... de faire la guerre! Tu peux déplorer l'existence de sources de conflits de par le monde, mais l'armée et la façon dont elle fonctionne (ses valeurs, ses codes, l'autorité...) ne sont qu'une réponse à tout ça. Il me semble évident que mettre sa vie au service d'un pays, se battre physiquement contre d'autres humains, former un groupe solidaire contre l'adversaire, accorder suffisamment de confiance à sa hiérarchie pour lui obéir "aveuglément"* requiert un certain formatage. Et il ne s'agit pas de lavage de cerveau ou d'endoctrinement, c'est une mise en condition pour se préparer au terrain et éviter les bavures.
    Quant au sexisme, au racisme et l'homophobie, ils ne font pas partie du corpus de valeurs de l'armée en tant qu'institution. Il y a sûrement pas mal de gros cons machos et racistes qui s'enrôlent dans l'armée, mais des gros cons machos et racistes on peut en croiser dans n'importe quel milieu.

    On dirait vraiment que tu perçois les militaires comme la lie de l'humanité. Comme s'il s'agissait uniquement de brutes sanguinaires et stupides qui s'enrôlent pour satisfaire des instincts meurtriers, comme si le fait de prendre des vies n'allait que dans un sens et que eux, les soldats, ne risquaient jamais la leur.

    Quant à ce passage :

    D'une part, le boulot d'un militaire ne consiste pas à faire ça. Il consiste à défendre les intérêts de son pays. Et ça ne passe pas forcément par l'offensive et l'invasion (...)

    D'autre part, as-tu déjà entendu parler de ces soldats qui rentrent du front dans des états post-traumatiques terribles et qu'ils subiront probablement toute leur vie? Ces gens qui ont été témoins ou qui ont participé à des atrocités et qui ne s'en relèveront sans doute jamais? Surprise! Ils sont humains et ne tirent absolument aucune fierté de ce qu'ils ont vécu sur le terrain. Personnellement, j'ai tendance à les percevoir comme des victimes eux aussi. Des victimes d'un système et d'enjeux qui les dépassent.

    Tu peux exécrer la guerre, tu peux mépriser l'Etat qui se dote d'une armée pour faire la guerre à des fins crapuleuses. Tu peux critiquer l'importance qu'on accorde à l'armée en tant qu'institution et la propagande répandue pour développer un nationalisme belliqueux chez les jeunes. Mais franchement, je doute que les militaires en eux-mêmes méritent le mépris que tu leur réserves.

    *Je mets aveuglément entre "..." parce qu'il y a aussi des cas d'insubordination. D'ailleurs c'est à confirmer, mais il me semble que les soldats ont le droit (voire le devoir) de contester des ordres qui leur paraissent dangereux, abusifs, déloyaux etc.
     
  12. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    @PinkyLemon

    Quand j'ai lu ton message, je me suis dit "soit elle n'y connait rien du tout", (mais ça me semblait quand même étonnant que tu t'exprimes de cette façon sur ce sujet sachant que d'habitude tes avis sont éclairés), "soit elle a eu de mauvaises expériences". C'était la deuxième option en fait.

    Bref, je ne nie pas que l'armée, par sa finalité, attire probablement un taux assez élevé de brutes épaisses, mais de ce que j'en connais via mon frère et d'autres connaissances je doute qu'il s'agisse du gros de la troupe. D'une part parce que finalement, l'armée est composée d'un ensemble de corps de métiers, et tous ne sont pas amenés à se battre (mon frère a passé quelques mois à surveiller une baie pour prévenir les dégazages, orienter les pétroliers etc.). Du coup sur toute l'armée, le pourcentage actuel de soldats qui combattent vraiment ne doit pas être aussi élevé qu'on peut le penser.
    D'autre part parce qu'il y a d'autres raisons qui font qu'on entre dans l'armée : parce qu'on a pas d'autre option, parce qu'on recherche un cadre, parce qu'on se reconnait dans les valeurs qu'elle véhicule... Je connais un mec qui est juste fait pour ça : il est hyper sportif, endurant, plutôt taiseux et discipliné... ce mec n'a pas un instinct de tueur ni de mouton, il perçoit avant tout l'armée comme une opportunité d'exprimer son potentiel.
    Quant à la fierté que les militaires éprouvent en tuant d'autres personnes, je ne l'ai jamais perçue. En tout cas, parmi tous les militaires que je connais je n'en ai jamais entendu un seul se vanter d'avoir provoqué la mort de quelqu'un. Et tout ce que je sais, je le tire de l'expérience, exactement comme toi.
    Cela étant je ne cherche pas absolument à te convaincre, c'est juste que tu as ton vécu, j'ai le mien, et je ne pense pas qu'il y en ait un qui vaille plus que l'autre.
     
Chargement...