Premier emploi, job alimentaire ?

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par CSeaHorse, le 9 novembre 2014.

  1. CSeaHorse

    CSeaHorse
    Expand Collapse
    Guest

    Bonjour à toutes (et peut être à tous),
    Je créé cette discussion car sortant d'études, je suis une vraie paumée et je ne pense pas être la seule.
    Je ne trouve sur internet aucunes réponses à mes questions, je n'ai probablement pas les bons mots clés, mais difficile de les trouver quand on ne sait même pas ce que l'on cherche exactement.

    Je fais un rapide résumé de mon parcours :
    Je possède un CAP Dessinateur d'Exécution Graphique, un Bac Pro Communication Graphique, une année de BTS Design Graphique et une Formation FCIL Infographie.
    Pas de grosses écoles donc mais très motivée à évoluer en autodidacte dans une branche en particulier : l' illustration. (sans pour autant abandonner le graphisme, y'a plus de chance d'y trouver du taff)


    Je suis maintenant inscrite à Pôle Emploi. Je suis tombé sur un conseiller un peu trop motivé à mon goût qui m'a poussé à une réunion pour les jeunes (- de 26 ans) afin d'être mieux encadrée dans ma recherche d'emplois. Je suis donc "suivie de près" par une nouvelle conseillère pour les six mois à venir.
    L'idée me paraissait bonne, elle s'est présentée comme être quelqu'un d'ouverte, prête à écouter nos projets futurs et nous aider dans ce qui est réalisable où non.
    Mes 3 projets principaux sont :
    1. trouver un job alimentaire à temps partiel afin d'avoir du temps pour me consacrer à l'auto école et pouvoir économiser pour acheter du matériel informatique digne de ce nom.
    2. trouver un emploi dans l'univers du graphisme (hélas souvent des postes à temps complet) mais devoir mettre de côté l'auto école
    3. me lancer en freelance (passons très vite à autre chose, ça, je pense que ça attendra au moins deux à cinq ans)
    Nous avons donc parlé graphisme en premier vu que mes études m'ont mené à ça.
    Puis je lui ai parlé de l'idée d'un job alimentaire.
    (si vous avez survolé le début de mon pavé, c'est le moment de se concentrer car j'attaque le plus important)

    Sa première question a été de me demander si j'avais déjà postulé, j'ai répondu que oui, à une mission d'une semaine.
    Sa seconde question a été de me demander dans quoi je cherchais "un peu de tout, la vente en priorité ou même caissière me ferait plutôt plaisir", je lui ai vaguement parlé des grosses enseignes (bien que H&M et tout le patatra ne veuillent plus entendre parler de candidatures en ce moment vu que les équipent pour les fêtes sont déjà créées et complètes), et là, ma conseillère m'a presque ris au nez :/ j'ai eu droit à "je ne pense pas que vous ayez une tête à ça" cette remarque m'a complètement blessé puis elle m'a conseillé de plutôt postuler dans des entrepôts. (Amazon par exemple)
    Mais concrètement, faire des cartons, à des horaires où se déplacer n'est pas pratique c'est pas spécialement mon rêve.

    Bien sûr, si je ne trouve rien, je ne cracherais pas sur cette éventualité, car il faudra bien un jour que je bosse, mais j'aurais au moins aimé avoir l'espoir de viser un peu plus haut, mais depuis LA remarque, mon moral est totalement cassé.

    Ça veut dire quoi "ne pas avoir la tête" ? Je vais à P.E propre sur moi, bien habillée, bien apprêtée car j'essaye de partager une image positive de ma personne. Je suis certes un peu timide, mais comment à t elle pu juger ça aussi vite ?

    Bon, et questions plus sérieuses :

    • Est ce trop espéré de vouloir travailler dans la ventre quand on a pour expériences pro que environs 30 semaines de stage dans le graphisme, une journée à compter les gens montant et descendant du métro, et quelques semaines en femme de ménage pour l'entreprise de ses parents ?
    • Si je veux démarcher des grosses enseignes, comment dois-je m'y prendre ? (sur internet je ne pense pas que tous les postes libres dans les parties "recrutement" des sites internet des marques soit publiés, surtout que je vois des filles que je connais se faire embaucher facilement car elles sont pistonnées par papa maman alors qu'aux premiers abords on pourrait croire que les équipes d'employés sont pleines)
    • Prendre une journée pour distribuer des CV est elle une bonne méthode ? Si oui, comment dois-je m'y prendre ? Demander le supérieur ? (je vise toute sorte de grosses enseignes, que ce soit prêt à porter, beauté, jouets, etc)
    • Si tout ceci est selon vous trop haut pour moi, que conseillez vous comme jobs alimentaires ? des idées de jobs auquel on ne pense pas et qui ne soit pas trop démoralisant ?

    Voilà, je sais que j'ai énormément écrit, j'en suis désolée, le fait d'être perdue me donne des difficultés à poser mes mots et mes pensées.
    J'espère recevoir de l'aide, des avis, car c'est pas de la part de ma conseillère P.E que j'en aurais vu comme j'ai vite compris qu'en réalité, tes projets, elle s'en fiche un peu..
    Merci d'avoir pris le temps de lire
     
  2. Ju-

    Ju-
    Expand Collapse

    Je tiens d'abord à te dire que je trouve excellente ton idée de trouver un job alimentaire quand on est dans une branche comme la tienne !

    Laisse de côté la remarque de ta conseillère, ca va pas te faire avancer.

    Une journée pour déposer des CV oui. Très bonne idée. Et oui, il faut que tu demandes le responsable.

    Tu peux t'inscrire dans des agences d'intérim.
    Les traiteurs cherchent souvent des aides pour les fêtes (mariage, etc).
    Les employés sur les plateformes téléphoniques aussi, même si c'est archi chiant.
    Tu peux aussi contacter des entreprises de graphisme (je connais mal le secteur), tu leur demande si ils ont pas un petit boulot pour toi qui débute, même si c'est de l'administratif ou un truc qui a rien à voir, comme tu connais un peu le secteur tu seras pas trop perdue.
    Recontacter tes anciens maitres de stages aussi.
    Quand tu as quelqu'un au téléphone, où que tu arrives à parler à un responsable, si la réponse est négative tu leur demande si ils connaissent quelqu'un qui a besoin d'une aide.

    Mais oui, faut pas attendre que le pole emploi te le trouve pour moi, va falloir aller dans les magasins, dans les entreprises, quand c'est pas possible appeler... etc.

    Je continue à réfléchir.
     
    CSeaHorse a BigUpé ce message
  3. CSeaHorse

    CSeaHorse
    Expand Collapse
    Guest

    Merci de ta réponse Juliette,

    Je suis contente car je suis prise pour une mission de trois jours en tant qu'animatrice commerciale pour des tablettes graphique (mon domaine, du coup c'est encore plus cool).
    J'espère qu'avoir "Animatrice Commerciale" sur mon CV me permettra d'avoir plus de chance quand je chercherais un job alimentaire plus stable car c'est un terme qui évoque le contacte avec le client.

    Agences d'intérim, j'y ai pensé mais je n'ai pas encore le permis et j'ai peur que, si je refuse une mission parce que le déplacement est difficile, on ne me recontacte plus jamais.
    Je suis très débrouillarde avec les trains / métros / bus mais parfois, certaines entreprises sont très difficiles d'accès.
     
  4. Ju-

    Ju-
    Expand Collapse

    J'ai une copine qui faisait des inventaires de nuit aussi, c'est pas très stable mais ca peut arrondir les fins de moi.
    Et sinon dame pipi dans les stades, etc.

    C'est pas mal ta mission, ca fait fille débrouillarde, c'est valorisant. Je peux te demander comment tu l'as trouvé ?
     
Chargement...