Première mycose, traitement, et envies de suicide

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Man-Size, le 15 juin 2013.

  1. Man-Size

    Man-Size
    Expand Collapse

    Bonsoir à tout le monde,

    Je sais que mon titre peut sembler racoleur mais il reflète réellement ma souffrance actuelle.

    Pour la première fois, et suite à un traitement antibiotique pour les dents (si j'avais su), je me suis retrouvée avec des démangeaisons intenses à l'entrée du vagin.
    Pour des raisons trop longues à évoquer, je ne voulais pas consulter de gyneco avant quelques mois, et si j'y suis allée dès lundi (2ème jour de souffrance), c'est vraiment  que ça n'allait pas.

    Je ne connaissais pas la gynéco qui était d'une froideur implacable, m'a littéralement fait saigner avec son spéculum, n'a pas fait de frottis, et m'a collée un traitement ovule + crème ECONAZOLE tous les deux.
    La gyneco m'a juste prescrit comme "vérification" un scotch test pour voir s'il ne s'agissait pas de saletés provenant de l'anus, mais c'est revenu négatif.

    Dès lundi soir, j'ai mis l'ovule et appliqué la crème.
    Dès lundi dans la nuit et mardi, les brulures sont devenues insupportables au point que j'en pleurais littéralement.
    Je suis allée mardi soir aux urgences gyneco, et pareil pas de prelevement, juste une represcription de la crème qu'on me conseillait de tartiner sans arrêt.

    Ce vendredi, après une semaine sans dormir, après des brulures insupportables jusqu'à avoir les muqueuses en sang, j'ai fini par comprendre que c'était la crème + l'ovule ECONAZOLE qui m'avait totalement flinguée, je suis réellement brulée, je n'en peux plus.

    Des pharmaciennes m'ont confirmé que ça arrivait à beaucoup de femmes de mal réagir à ce traitement, à se demander pourquoi il continue d'être prescrit aussi légèrement, sans répondre aux questions des patientes.

    Je serai bien retournée voir la gyneco sur le court terme au moins, le temps d'en trouver une autre, mais cette bonne âme ne m'a pas laissée en placer une au téléphone, et m'a indiqué ne pas accepter ma couverture médicale, une sorte d'équivalent de la CMU, c'est un 100% pour une maladie neuro, j'ai droit au passage à un énième refus de médecin de soigner quelqu'un qui est particulièrement malade et démunie, mais je n'ai pas trop envie de lancer le débat là, même si ça me fatigue et que j'ai parfois envie d'en parler.

    Là j'en suis à une semaine sans vraiment dormir, je crois que je ne ressens plus les premiers symptômes qui à priori sont partis au bout de 2 jours, en revanche je continue de sentir des démangeaisons et surtout des brulures, + une particulière qui me fait sursauter car l'ovule d'après ce que j'ai compris "suinte" encore.
    J'en suis à coincer un mouchoir à papier à la sortie de mon vagin pour que cet écoulement ne touche pas sur les côtés, mais ça ne marche pas toujours.

    Encore une fois je ne veux pas lancer ce débat là maintenant, mais je suis obligée de dire que parfois j'ai l'impression d'en apprendre plus des autres qui ont déjà connu une pathologie que des médecins eux-mêmes, alors y'a-t-il déjà eu des rescapées de cette fichue marque ECONAZOLE ? Au bout de combien de temps l'action de ce truc s'arrête d'agir, car là vraiment ça brule et ça démange là où ce n'était pas le cas avant.

    Je me confie peut être un peu trop avec la fatigue et la confession nocturne mais là c'est trop pour moi, je vis la même épreuve à chaque problème de santé, j'ai droit à une double ou triple peine avant d'arranger les choses.

    J'ai déjà perdu mon emploi alors que je recommençais à peine à bosser, j'ai raté un RDV au pole emploi et je n'arrive pas à aller poster une lettre, donc ça sent la radiation, j'ai des obligations administratives, des RDV médicaux que je n'ai pas pu honorer.

    Je n'ai rien fait depuis une semaine, je ne peux même pas me rendre à la laverie pour laver mon linge, je souffre tout le temps, je suis au bout du rouleau.

    Merci par avance si quelqu'un me réponds.
     
  2. Man-Size

    Man-Size
    Expand Collapse


    Merci pour ta réponse. Si mon propos n'est pas dans le bon topic, tant pis je laisse tomber, je suis trop mal, j'espérais une ou deux réactions aujourd'hui et je ne vais pas copier coller, etc...

    Pour ton conseil au yaourt c'est très gentil mais comme je le disais le problème actuel c'est ce traitement qui agit encore, donc je peux bien mettre ce que je veux il continue de se libérer, et je ne sais ni pour combien de temps, ni commet m'en débarasser.

    Mais tant pis,comme la plupart de mes problèmes, soit ça partira seul après des souffrances inutiles, soit je finirais par trouver une réponse seule, là aussi après des souffrances longues et inutiles.
     
  3. Maë-Maë

    Maë-Maë
    Expand Collapse
    Sur le départ. En train de tourner la page. Ex- "Chante des chansons à sa tribu d'animaux."

    Salut,
    Je crois que personne à part un docteur n'aura de réponses sure à t'apporter. Vraiment là vu tes douleurs et le fait que ça dure encore (si j'ai bien compris ça fait plusieurs mois mais là ça s'est aggravé?!), à ta place j’appellerai le Samu (15) pour avoir un conseil voir une intervention surtout si tu ne peux pas te déplacer à nouveau aux urgences gynécologiques.

    D'après ce que j'ai déjà lu, rien qu'au téléphone on te conseille et on t'oriente vers la meilleure solution. Tu as quelqu'un au bout du fil qui est formé pour t'aider, te rassurer, c'est vraiment mieux qu'un forum!

    En deuxième recours, j'aurais pensé au Planning familial parce qu'ils ont des gynécologues et que la gratuité peut certainement s'appliquer par rapport à ta couverture médicale, mais vraiment là privilégie le Samu.

    Quoiqu'il en soit, ne reste pas comme ça!
    Obtient un justificatif médical pour ton rdv Pôle Emploi raté et demande à de la famille, des amis ou même un voisin d'aller poster ta lettre. Je suis sure que quelqu'un peut t'aider pour ce simple geste!

    Le yaourt c'est plutôt pour restaurer vaginale je crois, mais même à ta place je ne tenterai rien, car tu as déjà un traitement à l'intérieur et cela peut faire pire que mieux.
    Alors appelle le Samu (oui je me répète mais je sais que la douleur fait baisser le moral et ton titre m'inquiète...), ils vont t'aider et ça va s'arranger. Courage! :test
     
  4. Man-Size

    Man-Size
    Expand Collapse

    Merci Hanya, alors 2-3 choses :

    Ce qui me désespère c'est que j'ai mis l'ovule lundi soir, et que plusieurs pharmaciens et une toubib de l'hosto où j'étais allée aux urgences gyneco m'ont dit qu'il est déjà fondu depuis "belle lurette"...mais si tu me dis une semaine, j'aurais tendance à te croire toi, car j'ai des résidus que je sens même "suinter"...et qui me brulent à chaque passage.
    Mais en même temps les 2 consultations que j'ai eu lundi et mardi ont été sans prélèvement, et je trouve très baclées.

    J'ai déjà mis cicalfate, et je me suis déjà ruinée en crème en veux-tu en voilà, ça soulage p'têt 2 mn à tout casser mais je sens toujours les brulures et les démangeaisons...et surtout ces symptomes ne sont plus AUX MEMES ENDROITS qu'au départ, ce qui me fait penser que c'est le traitement qui me flingue.
    Là par exemple, c'est surtout le pubis et l'anus (pardon pour les détails) qui me crament, alors que ce n'était pas du tout le cas au départ....et on ne voit rien en surface, donc ça se passe en profondeur, ce qui fait que les crèmes n'y font rien...:sad:

    J'espère jour après jour, mais je ne dors pas, et mon seul challenge de la journée a été de laver tout mon linge, je n'avais plus rien.

    Je n'y comprends rien, et ça me fatigue de ne pas savoir combien de temps ça va durer. Je suis allée acheter des gellules dans un magasin bio pour refaire la flore intestinale sans savoir si c'est le problème actuel...je crame le peu d'argent que j'ai par désespoir.
     
  5. Man-Size

    Man-Size
    Expand Collapse

    Merci à toi également Mae Mae...

    Je sais que mon sujet peut paraitre alarmant mais c'est vraiment l'accumulation de problèmes de santé paradoxalement aggravé par le manque d'implication et de professionnalisme des médecins depuis des années qui me pousse à bout.

    Oui il est évident que je me dirige petit à petit, spécialité par spécialité vers les dispensaires et centres médicaux de la sécu, sauf que ben les délais de RDV sont plus longs, et là pour mon problème gyneco, ils n'avaient aucun RDV à me proposer avant 2 mois...pas étonnant si tout le monde est traité de la même manière que moi.

    Pour les taches administratives je vais essayer de rattraper les choses, mais c'est seulement si je vais mieux la semaine prochaine, et là je désespère, car ça fait une semaine.
    Ce qui me fait peur, c'est que j'ai eu d'autres problèmes de santé qui ont commencé comme ça, et qui ne passaient pas avant longtemps, ça serait trop long à raconter.

    Ce qui me chagrine, c'est que j'essaie de me reconstruire une vie après 3 ans de chaos, faite de cours de musique, de petits boulots au noir pour me payer des consultations dentaires justement, j'essaie de m'occuper de moi, et quand tout s'effondre comme ça, je sens que ça peut se casser la gueule pour longtemps, et ça me terrifie.
    Associé à un ras le bol de ce système de santé érigé en modèle, qui d'après mon expérience intensive des "lieux médicaux", c'est pas loin d'être le moyen age.
    Quand des urgences gyneco te disent, on fait pas de prélèvement, débrouillez vous en ville....des urgences gyneco...à Paris. Moi qui était rassurée d'y vivre depuis quelques mois pour la facilité à acceder aux différents lieux médicaux, ouais super mais ce sont de vraies coquilles vides si on a pas d'oseille.

    En tous cas merci pour ta gentillesse, ça me touche beaucoup...je demande pas grand chose, juste à aller mieux, et là j'ai peur de ne constater aucune amélioration jour après jour.
     
Chargement...