Présidentielle 2017 : quel(le) candidat(e) soutiens-tu ?

Pour qui voteras-tu au premier tour de la présidentielle 2017 ?

  • Philippe Poutou (NPA)

    Votes: 49 6.1%
  • Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière)

    Votes: 2 0.2%
  • Jean Luc Mélenchon (France Insoumise)

    Votes: 303 37.7%
  • Yannick Jadot (EELV)

    Votes: 17 2.1%
  • Benoît Hamon (PS)

    Votes: 236 29.4%
  • Emmanuel Macron (En Marche)

    Votes: 112 13.9%
  • François Fillon (LR)

    Votes: 9 1.1%
  • Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France)

    Votes: 10 1.2%
  • Marine Le Pen (FN)

    Votes: 18 2.2%
  • Autre

    Votes: 48 6.0%

  • Nombre total d'électeurs
    804
Mais sur son programme, il propose de donner le chômage aux démissionnaires, ce qui est quand même une progression pour les droits des travailleurs
je rebondis sur ce point : la raison pour laquelle il propose cette mesure, c'est pour encourager la mobilité, la flexibilité. Et même si sur le papier ça peut donner l'impression d'être une progression pour les droits des travailleurs, en fait je pense que ça va surtout être utilisé par les entreprises pour pousser les gens à démissioner plutôt que négocier des ruptures conventionnelles (à l'issue desquelles c'est à l'entreprise de payer les indemnités).
Donc, en fait ce n'est pas vraiment une progression, et ce n'est pas du tout contradictoire avec la logique de Macron, qui vise à libérer au maximum les entreprises de tout carcan.
 
Je voulais rédiger un message, mais je suis un peu trop naze là.
Bien sûr, je suis dégoûtée. Bien sûr, ça fait mal de passer si près d'une telle chance historique, d'une VIème république, d'enfin s'occuper de transition écologique, de partager les richesses, etc.
J'y croyais vraiment, mais ça ne passe pas. Voilà.
J'ai envie de partager un peu d'espoir quand même, malgré tout, même si là c'est pas facile.
On a quand même bâti quelque chose pendant cette campagne. Même si c'est pas encore assez, ce n'est pas rien. Il faudra en faire quelque chose. Mélenchon sort en tête à Lille, à Toulouse, et bien sûr à Grenoble. 19%, ça représente quand même quelque chose, vraiment.
Bref. Je vous renvoie à ces articles de Ruffin, l'un de la semaine dernière et l'autre de ce soir.
http://www.fakirpresse.info/melenchon-les-graines-de-l-espoir-bis
http://www.francoisruffin.fr/et-maintenant-que-cent-bastiens-s-epanouissent
Courage.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
je rebondis sur ce point : la raison pour laquelle il propose cette mesure, c'est pour encourager la mobilité, la flexibilité. Et même si sur le papier ça peut donner l'impression d'être une progression pour les droits des travailleurs, en fait je pense que ça va surtout être utilisé par les entreprises pour pousser les gens à démissioner plutôt que négocier des ruptures conventionnelles (à l'issue desquelles c'est à l'entreprise de payer les indemnités).
Donc, en fait ce n'est pas vraiment une progression, et ce n'est pas du tout contradictoire avec la logique de Macron, qui vise à libérer au maximum les entreprises de tout carcan.
Oui j'ai pensé à cet argument mais je ne suis pas convaincue sur le côté pain béni pour les entreprises. Pour rester vague mon job est en lien avec le droit du travail appliqué sur le terrain (ne pas citer ceci svp) et les ruptures conventionnelles sont déjà extrêmement encadrées pour éviter à la fois que les entreprises ne poussent abusivement au départ les salariés, pour éviter les licenciements déguisés et pour éviter que la sécurité sociale ne paye pour des salariés qui auraient pu simplement démissionner (les ruptures conventionnelles ont fait augmenter les frais de l'assurance chômage). Ce n'est pas juste sur le papier, c'est la réalité : l'inspecteur du travail demande régulièrement des comptes quand il constate que les ruptures conventionnelles sont trop nombreuses dans une entreprise et les RH font donc attention à ça. En outre, les demandes de rupture conventionnelle émanent régulièrement du salarié souhaitant démissionner et sont régulièrement refusées par l'employeur qui n'a pas d'intérêt particulier à laisser partir le salarié et ne voit donc pas pourquoi il paierait pour ça.
On se représente souvent le droit du travail comme un truc un peu simple avec un employeur qui veut pouvoir virer facilement mais dans les faits, les jobs dont les conditions sont les plus difficiles sont aussi les plus durs à pourvoir par des salariés compétents et les entreprises n'ont donc pas spécialement intérêt à virer. Par conséquent, les salariés peuvent être contraints de rester et de subir parce qu'ils n'ont pas de chômage derrière s'ils démissionnent.
La possibilité de démissionner quand ça va mal ou que le salaire n'est pas satisfaisant, ça peut être un vrai moyen de pression sur certains employeurs pour revoir leur mode de management et ainsi réduire le turn-over. Car une entreprise ne peut pas faire de profit si elle n'à pas assez de monde pour faire le boulot ou qu'elle doit reformer les gens tous les 2 mois parce que les salariés trouvent la charge de travail trop lourde parce que le patron a voulu réduire les effectifs :dunno:
Et vu le coût potentiel pour la sécu, j'aurais tendance à croire qu'il y aura quand même des contrôles renforcés quand les démissions seront trop nombreuses dans une entreprise. Il ne faut pas croire que l'État laisse tout passer pour les entreprises quand son argent est en jeu, il n'y a qu'à voir la rigueur de l'URSSAF qui va jusqu'à surveiller les jours d'utilisation des tickets restaurant et les objets offerts en cadeau aux salariés pour ne pas risquer de perdre des cotisations sociales derrière les avantages en nature.

Bref, je ne pars vraiment pas du principe que Macron fait telle ou telle mesure en faveur du grand capital sans avoir vu les explications de son équipe! Or chaque fois qu'il parle, je trouve qu'il ne dit rien et je sais du coup pas trop ce qu'il pense :shifty:

Et surtout je trouvais ces deux idées du chômage contradictoires car tu peux pas à la fois vouloir forcer des gens à prendre un travail qui les motive pas et proposer la démission facile : ça veut dire que les entreprises vont perdre leur temps avec des gens qui ont envie d'être ailleurs, font le travail à moitié et démissionnent dès qu'ils ont cotisé assez, je trouve que ces deux idées ne s'adressent pas du tout aux mêmes électeurs en fait! Parce que si les patrons peuvent apprécier le coup de la démission, je vois pas trop comment ils peuvent apprécier le truc de la radiation! A moins qu'ils aient vraiment un job tout pourri à proposer pour lesquels ils aient des difficultés de recrutement, dont les gens démissionnent au bout de 3 mois sans que ça affecte le service et pour lesquels il n'y a pas besoin d'un talent particulier, mais du coup c'est loin de concerner tout le monde...
Une dizaine de milliardaires contrôlent 95% de la presse. Celle-ci a largement favorisé et fait campagne pour Macron et Fillon, et diabolisé odieusement Mélenchon. Donc oui, médiacratie, parfaitement :erf:
Ce genre de remarques (de Mélenchon hein pas de toi) est exactement une des raisons pour lesquelles je ne me voyais pas voter Mélenchon. On peut critiquer les lignes éditoriales, s'inquiéter de la prise de pouvoir sur les médias, c'est légitime. Mais quand un homme politique commence à le faire pour sa propre situation, je trouve ça très dangereux. Ça veut dire que quelqu'un qui souhaite prendre le pouvoir nie la légitimité des médias à le critiquer, c'est très mauvais signe. En France la liberté de la presse va mal aussi parce que les politiciens respectent moins les journalistes qu'ailleurs, leur parlent mal ouvertement, refusent de répondre à leurs questions en disant qu'ils sont orientés et vont se plaindre violemment s'ils ne sont pas satisfaits de ce qu'on dit sur eux, ce qui est une forme de pression quand on détient le pouvoir.
Dénoncer la collusion entre affaires et médias, ce n'était certainement pas à un candidat à la présidentielle déçu de le faire dans les premières phrases de son discours de défaite. Chaque fois que Mélenchon attaque les médias pendant ses campagnes, il ouvre un peu plus la boîte de Pandore pour les candidats type Fillon et Le Pen qui sont bien contents d'avoir un écho quand ils disent qu'on les persécute et qu'ils ne doivent pas rendre des comptes aux journalistes.
 
Dernière édition:
Je ne cite que la fin de l'année ton message sur la presse car je voulais dire pareil en fait :fleur:

Ce genre de remarques (de Mélenchon hein pas de toi) est exactement une des raisons pour lesquelles je ne me voyais pas voter Mélenchon. On peut critiquer les lignes éditoriales, s'inquiéter de la prise de pouvoir sur les médias, c'est légitime. Mais quand un homme politique commence à le faire pour sa propre situation, je trouve ça très dangereux. Ça veut dire que quelqu'un qui souhaite prendre le pouvoir nie la légitimité des médias à le critiquer, c'est très mauvais signe. En France la liberté de la presse va mal aussi parce que les politiciens respectent moins les journalistes qu'ailleurs, leur parlent mal ouvertement, refusent de répondre à leurs questions en disant qu'ils sont orientés et vont se plaindre violemment s'ils ne sont pas satisfaits de ce qu'on dit sur eux, ce qui est une forme de pression quand on détient le pouvoir.
Dénoncer la collusion entre affaires et médias, ce n'était certainement pas à un candidat à la présidentielle déçu de le faire dans les premières phrases de son discours de défaite. Chaque fois que Mélenchon attaque les médias pendant ses campagnes, il ouvre un peu plus la boîte de Pandore pour les candidats type Fillon et Le Pen qui sont bien contents d'avoir un écho quand ils disent qu'on les persécute et qu'ils ne doivent pas rendre des comptes aux journalistes.
@Chloette_ et @Lilouchka (édit: @Vekahere je t'ai mentionnée alors que c'était surtout à lilouchka que je voulais répondre, je n'ai pas fait attention en remontant la discussion sur mon téléphone)

oui la presse appartient à une poignée de personne/groupe, comme la majorité des autres secteurs d'activité, je pense que si on est sur ce forum on en est un minimum conscient :dunno: mais je trouve ça dangereux que plusieurs candidats se permettent de critiquer la presse sans arrêt. Certains refusent de répondre aux questions qui ne les arrangent pas, refusent que certains médias soient présents dans les rassemblements/meeting, des journalistes se font insultés par des militants alors qu'ils font leur boulot sur le terrain ... à partir de là on comprend aussi notre place à la 45eme place.

Après, j'aimerais aussi qu'on donne à la presse le moyen de faire son boulot correctement, sans pression :fleur: mais ça commence aussi par comment on en parle pour moi.

(Et j'aimerais bien aussi que soit mieux indiquées les émissions/articles "éditorialiste" vs "journalisme pur", parce que le mélange des genres fait qu'on perd confiance en certains médias qui sont vus comme prenant parti).
 
Dernière édition:
Macron, pour la même raison que le PS avec Hamon, ne plaira à personne : aux élections il fera son boulot de rampart anti FN puis un peu comme Hamon (moins le style humble d'Hamon) il devra plaire aux gens de Mélenchon (:yawn: ) et aux gens des Républicains (:yawn: ) en temps de crise, pour finalement ne plaire à personne. Il n'a pas marché y a deux ans ministre, j'attends de voir le président. Merci le programme "je suis d'accord avec vous" et le vote utile. Cet homme a dit "je suis indépendant", il va effectivement devoir faire de sa gauche et de sa droite pour plaire à tout le monde (et ainsi être "indépendant"). A voté, préparez des soupir joues gonflées.:disco:. Mais je peux me tromper :).
 
Dernière édition:
  • Big up !
Reactions: Ana-Esperanza
Ton message est très intéressant, vu que tu assistes à ça de l'intérieur.
Je reviens sur ça :
Il ne faut pas croire que l'État laisse tout passer pour les entreprises quand son argent est en jeu
Peut-être qu'actuellement c'est encore le cas - mais Macron, c'est bien celui qui a instauré le CICE, à savoir des cadeaux fiscals de 13milliards d'euros aux entreprises, censé être accordé en échange d'1 million d'emplois en contrepartie. Contrepartie qui n'a jamais été respectée, la grosse partie des 13 milliards a fini dans les poches des actionnaires, et n'a donc pas du tout été investi pour le développement des entreprises et donc la création d'emploi.
Donc sur ce point là on peut effectivement dire que l'Etat a laissé beaucoup passer - mais apparemment personne n'en a tiré de leçons puisque le CICE est une mesure que Macron veut renouveler.
il n'y a qu'à voir la rigueur de l'URSSAF qui va jusqu'à surveiller les jours d'utilisation des tickets restaurant et les objets offerts en cadeau aux salariés pour ne pas risquer de perdre des cotisations sociales derrière les avantages en nature.
Je pense que cet exemple est très révélateur, surtout en parallèle avec l'histoire du CICE : l'Etat semble plus strict quand il s'agit de pinailler sur les avantages offerts aux salariés, que lorsqu'il s'agit de contrôler la fuite de l'argent public vers les actionnaires.

Et surtout je trouvais ces deux idées du chômage contradictoires car tu peux pas à la fois vouloir forcer des gens à prendre un travail qui les motive pas et proposer la démission facile
Pour ma part je pense que c'est tout le problème de Macron : il veut parler à tout le monde (ou plutôt, il parle à la finance et aux grands groupes, mais veut donner l'impression de parler à tout le monde), donc il se retrouve effectivement à proposer des mesures contradictoires.
Comme par exemple supprimer/ne pas renouveler des postes de prof mais instaurer des effectifs de 12 élèves dans les classes ZEP de maternelles.
Ou bien promouvoir la liberté totale d'entreprendre et en même temps la protection sociale :lol:
 
@Belle-de-nuit et @MorganeGirly Je ne sais pas quoi vous répondre, le traitement médiatique de Mélenchon a été tellement grossier, surtout en cette fin de campagne, pour moi on ne pouvait pas passez à côté. D'autant plus que parmi les 5 premiers candidats c'est celui dont le programme favorisait le plus la démocratie et les médias essayaient constamment de lui coller une étiquette de dictateur!
Et puis la dérive complotiste et le refus de la transparence il est du côté de le Pen et Fillon. Quand la FI critique la presse c'est parce qu'elle la veut libre. Ici une audition de Henri Maler (acrimed) et Pierre Rimbert (le monde diplo):
La critique est clairement constructive quand on veut recréer un meilleur système.
 
Dernière édition:
Esperons que Macron permette une prise de conscience générale
Outre le fait que son mandat soi génial ou pas. Il faut refaire la politique de l'humain et non plus du chiffre.

Depuis trop longtemps nous ne sommes que des silhouettes ou des chiffres. On fait des calculs politique pour arranger sans cesse des parti politiques. Plus soucieux de leurs propres réélections pour financer leurs prochaine piscines ou manger au resto chaque soir.

On ne peut qu'être ravis que les parti tradis sont out.
Qu'Hamon ou Fillon ai des bonnes propositions/bon programmes.
Cela ne change pas que dans leurs gouvernement on aurait eu droit à quelques requins cité plus haut comme Désir, Copé et d'autre moins connu.

Peut être on pourra désormais prendre conscience de laisser le président gouverner. Depuis 10 ans j'ai l'impression que les partis non gouvernementaux font le maximum pour faire couler le parti au gouvernement pour juste être au pouvoir et avoir le privilège d'être ministre, secretaire etc.. et augmenter sa futur retraite au soleil. Ou même se faire des contacts grâces au fonctions
Au détriment de quoi ? De nous evidemment. Car au final. Résultat. Eux ils sont bien content. Hollande aura sa retraite de président. Valls, Cazeneuve, Ayrault seront plutot cool. Sans parler des sarkozystes pendant son mandat.

Je souffre peut être d'utopisme. Mais si sous un président qui n'est ni de gauche ni de droite comme Macron on peut pas enfin avoir une vrai cohésion et la fin des politiques politicienne. Le seul moyen d'avoir du changement sera malheureusement d'aller aux extrêmes et on va casser nos dentiers

Pour le moment j'ai une once d'espoir en voyant en coulisses les proches de Macron , lui demander de faire gaffe aux soutiens et d'éviter de s'entourer de requins professionelles. J'espère qu'il tombera pas dedans
 
Merci à celles qui ont voté Macron d'avoir expliqué votre vote :) Vu votre situation je peux comprendre, mais ça me confirme que ce qu'il met en avant ne correspond pas du tout à mes préoccupations et inquiétudes :coiffe:
J'ai l'impression que tu comprends la même chose que moi dans leurs réponses, qui est :
le vote Macron est fait pour améliorer ma situation, j'ai tel ou tel impôt que je trouve injuste etc. J'avais commencé à collecter des citations, mais j'ai trouvé que ça ne se faisait pas :)

En parallèle ben les personnes qui ont cité "droit des femmes", "écologie" ou "égalité" dans leurs préoccupations, ben hier soir elles ont été bien déçues.

Je m'en fous de passer pour la rageuse de service aujourd'hui, donc vous pourrez me dire que je caricature mais on m'a pas encore trouvé quelqu'un qui votait Macron pour aider quelqu'un d'autre que lui-même (ou son futur lui-même).
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes