Presse féminine : un paradoxe voué à ne jamais se régler ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 22 février 2012.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. Franadelica

    Franadelica
    Expand Collapse
    Brenda Lee Wonderful

    J'aime beaucoup ton article. Je le trouve très juste.
    Il y a aussi d'autres facteurs liés à la réputation abêtissante des magazines féminins. Notamment leur contenu. L'autre jour, pendant qu'une copine se préparait, j'ai feuilleté un "Elle" qui traînait chez elle. Plus de pubs que d'article. Quant à ces derniers, ils volaient très haut ("comment se laver les cheveux par exemple", au cas où t'aurais pas compris qu'il faille rincer le shampoing...). Sur leur site internet ce n'est guère mieux. Je vous invite à faire un saut sur ce type de pages

    Ça me donne envie de m'enfoncer des aiguilles à tricoter dans les yeux avant de me suicider en avalant de l'autobronzant.
     
  3. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    L'existence même d'une "presse féminine" relève du sexisme. Nous avons donc des intérêts intrinsèquement différents des intérêts masculins ?
    Une presse hétérosexuelle, là, je comprendrais...

    Pour toutes les revues qui se veulent simplement féminines (Elle, Glamour etc, etc, etc), il ne faut pas oublier qu'elles sont là pour une chose; le profit.

    Pour vérifier ce simple truc; petit exercice :

    Prenez n'importe laquelle de ces revues. Regardez où sont les pages de pub (sachez que la page de droite vaut plus cher; elles sont TRÈS souvent à droite, même en plein milieu d'articles).
    Ôtez toutes ces pages de pub. Il ne reste que 50 à 40% du magazine.

    Dans ce qu'il reste des pages de ces magazines, faîtes bien attention aux articles qui se veulent publicitaires; tout ce qui est "avoir un meilleur look", "comment avoir de beaux cheveux" etc n'apprennent rien de concret: ils appellent tous à consommer tel ou tel shampoing, telle ou telle huile capillaire... Ces magazines ne citent pas ces produits pour rien, ils ont évidemment des accords publicitaires.

    Pour le très peu de pages qui resteraient à ces appels massifs à la consommation; de quoi traient-ils ? De sexe ? Souvent pas très ouvertement, avec des anecdotes imaginées de toutes pièces... Mais en tous les cas, rien qui n'élève le statut de la femme, ni étende ses droits...

    Et pour Causette, ils s'agit de VRAIS reportages, de VRAIS journalistes. Il se revendique féminin et féministe, mais à vrai dire il ne correspond en rien à l'idéal "féminin" tel que la société nous apprend à l'être; on ne parle ni d'apparence, ni de plaire aux hommes, ni de comment perdre 5kg avant l'été...

    Bref, la presse féminine, c'est de la presse de consommation. C'est de la presse sexiste, qui t'apprend à ne penser qu'à ton corps, à contrôler ton apparence, à "être libre" (= CONSOMME et plais aux hommes, femme !).
     
  4. Poupao

    Poupao
    Expand Collapse

    Ah ben oui à propos elle revient quand la rubrique info sur madmoizelle? C'était pratique :)
     
  5. Zébule

    Zébule
    Expand Collapse
    Je navigue en toute détente

    Je trouve aussi que cet article est très bon et retranscrit très bien la réalité !

    Quand je prends le train j'ai envie de me détendre, je vais au kiosque à journaux pour essayer de trouver un truc qui remplisse cette mission tout en étant pas trop bête et en m'apprenant quelque chose (c'est vrai que c'est beaucoup demandé ...)
    Je vais souvent voir la presse de vulgarisation scientifique (qui soit dit en passant est souvent classée en presse masculine sans raison) mais voilà, j'ai fait des études scientifiques et du coup c'est trop vulgarisé pour moi. Tout ça pour dire que je me retrouve toujours à acheter un magazine féminin principalement parce que c'est PAS CHER. Eh oui, les magazines de musique, de cinéma, de high tech, de BD, d'histoire, de géographie, de littérature etc ça va souvent chercher dans les 5 euros ou plus, et pour un article consommable ça fait réfléchir à deux fois. Après je regrette à chaque fois mon choix car je finis toujours énervée par le contenu et je n'apprends rien donc double échec mission ...

    Et si la presse féminine n'est pas cher c'est qu'elle est excessivement financée par la pub comme l'a dit Léda avec en plus des pages consacrées aux campagnes publicitaires, des publi-communiqués, des placements produits partout, des faux témoignages etc. Même les pages modes sont basiquement des pubs pour les marques présentées ! Et c'est clair qu'on peut difficilement fédérer, faire passer un message etc. si l'objectif principal, en plus de vendre son propre produit est de participer à la vente d'une tonne d'autres produits ...
     
  6. renny

    renny
    Expand Collapse
    Du balai.

    bêtifiante? c'est comme tout, tout dépend de la proportion que cela a dans nos vies. c'est une question d'éducation, de culture aussi. on peut tres bien lire des choses frivoles, ou en regarder(cf séries télé), tant que c'est dans la mesure et que nous diversifions nos moyens de divertissement, je ne trouve pas ça aussi dramatique que ce que tu dis.

    tu ironises sur la question des cheveux, c'est clair que ça peut paraitre con, mais dans ce cas, pourquoi ne pas fustiger aussi madmoizelle qui contient, oh my god, des articles sur comment se fringuer pas cher, comment se maquiller comme X ou Y, et j'en passe.

    je pense en effet que ne lire que ça, ça sucks à mort, mais si tu fustiges ELLE, je te propose de fustiger BIBA, VOGUE et... MADMOIZELLE...

    ps: causette a l'air pas mal, un article prochain sur cette nouvelle revue?
     
  7. renny

    renny
    Expand Collapse
    Du balai.

    je pense qu'une femme a en effet certains de ses centres d"interets différents de celui des hommes. pourquoi? parce que pendant des siecles on nous a cantonné à une image, un physique par exemple, ce qui nous a rendues extremement tatillonnes sur notre apparence, revolution sexuelle ou pas(les mauvaises habitudes ne se perdent pas facilement).
    pourquoi? parce que peut etre ne nous interessons nous moins au sport, et plus à la culture(dans, litté, etc)

    parce que oui, le sexisme ça craint, ms il ne faudrait pas nier non plus le fait que OUI, par certains aspects nous sommes et serons tjs différents de l'autre sexe.
     
  8. tomiko

    tomiko
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    je ne supporte plus la presse féminine !!!!!!
    j'ai envie de faire un grand autodafé où tout le monde viendra déposer ses Be, Elle, grazia et j'en passe... qu'on brulera en place publique.... :non:

    quand j'étais adolescente j'achetais très souvent des magazines féminins j'adorais ça ... mais maintenant je n'en peux plus... ça ne me détend pas ça m'énerve !!!

    que trouve t'on dans ces magazines ? quelques articles culturels parfois intéressants,une ou deux enquêtes sympathiques mais à coté de ça :
    3 tonnes de pubs et de très nombreux articles stupides dans le genre "les stars aussi sont moches", "le nouveau régime : ne mangez qu1 jour/3", "quel sac à 400? est fait pour vous", "comment garder un mec plus d'une nuit", "tendance sac à sapin à NY"..... SUPERRRRRRRRR

    certes il faut des articles frivoles car nous sommes toutes un peu frivoles, mais pas que ça!!!!! :non:

    (si madmoizelle pouvait sortir en magazine par contre ça m?arrangerait... au moins je ne me sens pas prise pour une conne ici...)
     
  9. Black Mamba

    Black Mamba
    Expand Collapse
    Meurs, pourriture communiste.

    Tiens j'avais fait mes TPE là-dessus au lycée (ouais on s'en fout).

    Je lisais beaucoup la presse féminine pendant ma période pré-puberte, mais je m'en suis lassée. J'en ai feuilleté un il y a quelques mois et je me suis rendu compte qu'on avait toujours droit aux mêmes sujets et articles depuis des années.

    Je préfère lire Madmoizelle, c'est gratuit et c'est mieux. :cretin:
     
  10. QueenZelda

    QueenZelda
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    J'ai bien aimé l'article!
    Ca fait des mois que je n'achète plus de presse féminine, j'en ai marre de voir des meufs retouchées, des idées de régime à profusion et des "guides" pour séduire/garder un mec...
    Pour moi ces magazines sont juste utiles à faire du fric... Dommage, car l'idée de magazines pour femmes est bien, mais on dirait qu'on ne pense pas, qu'on a pas de cerveau, seulement un corps (imparfait qui plus est...)
     
  11. Lily Love Peacock

    Lily Love Peacock
    Expand Collapse
    Je suis un héros super.

    Hmm. Je ne suis pas d'accord. Pourquoi différencier la presse hétérosexuelle de la presse homosexuelle ? Il me semble que mise à part notre orientation sexuelle nous sommes tous consommateurs de produits de beauté/de ciné/de livres/de vêtements/whatever.
    La distinction (et donc le ciblage de ces magazines) se fait en fonction des centres d'intérêt des lecteurs.
    Après, si ce que tu voulais dire c'est que les magazines sont principalement axés sur l'hétérosexualité (en ce qui concerne les pages qui traitent d'amour et de sexe), c'est un autre problème.
     
  12. tititelili

    tititelili
    Expand Collapse
    Tout va bien :)

    Je suis complètement d'accord avec tomiko
    mais ça ne m?empêche pas d'en acheter car je fais partie de la catégorie J'ASSUME, ça me vide la tête et ça me fait du bien.

    Oui, y'a comme un lézard là...

    complètement d'accord aussi...Ca me soule dès fois ce genre d'obligation à être l'égal de l'homme, on est pas pareil et c'est comme ça (après biensûr il reste des choses à améliorer)
    Pour vous rassurer, pensez aux mecs qui lisent FHM ou ce genre de connerie, c'est bien pire que nos "magasines de fifilles"

    Les filles, vous avez lu dans mes pensées! :cretin:
     
Chargement...