Prix du livre : vers la fin d'une concurrence déloyale

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 3 octobre 2013.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Angelin

    Angelin
    Expand Collapse
    Ad Victoriam~

    Bien que je trouve ça très cool et très juste pour sauvegarder l'emploi dans les métiers du livre, pour ma part ça se traduira comme ça: j'achèterai probablement encore moins de livres qu'aujourd'hui, parce qu'entre ça et la hausse de TVA l'an prochain, la culture est définitivement un luxe dans mon budget...

    Ou bien j'achèterai d'occasion, mais ça nourrira pas un libraire.
     
  3. Denderah

    Denderah
    Expand Collapse
    Dragon à plumes

    Déjà que les prix des livres neufs sont exorbitants (oui, éditions grand format qui te font croire que tu achètes un pavé, alors qu'en fait c'est juste un roman de 200 pages en typo taille 45 et marges de 3 cm, et autres découpages d'un même roman en plusieurs parties vendues chacune le prix d'un livre normal, je pense à vous), et que j'en suis déjà réduite à restreindre mes achats culture neuf, ça ne va pas aider à me ramener vers le neuf... :facepalm:

    L'occasion a encore de beaux jours devant elle !
     
  4. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Ça nourrira un bouquiniste :happy:
     
  5. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    Je vais me faire l'avocate du diable (je précise que je n’achète pas de livre sur Internet) mais j'avais plus l'impression que les activités des libraires et d'amazon étaient complémentaires.

    Quand on habite à la campagne (ou, pire encore, à l'étranger), on a pas forcement accès au livre facilement. Et dans ces cas là, amazon c'est un peu le graal.
    Comme on ne peut pas toujours attendre 3 semaines (le délai d'attente que j'ai eu la dernière fois que j'ai commandé un livre en librairie) pour venir retirer son bouquin.

    Alors certes on peut toujours commander ses bouquins sur les sites des grandes librairies (c'est ce que fait ma mère, qui habite à 20min de petites librairies n'ayant pas forcement en stock ma commande de Noël un peu pointu) mais pas sur que ça aide les petits libraires.

    Je vois vraiment ces différents mode d'achat comme des choses complémentaires.

    A mon sens, il faut une vraie remise en question de la rémunération des libraires et du modèle économique des librairies, pas une petite mesurette qui ne changera pas grand chose à l'état des choses et continue de diaboliser la vente en ligne de produits culturels.

    Avoir de nombreuses manières d’accéder à la culture, c'est pas ça le plus important au final?
     
    #5 adita, 3 octobre 2013
    Dernière édition par un modérateur: 3 octobre 2013
  6. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Hello ! 

    Je suis d'accord avec plusieurs points, c'est vrai que je vois aussi la vente en ligne comme complémentaire du libraire, et pour les raisons que tu cites : 
    -rapidité
    -choix (quand tu cherches des bouquins TRES différents tu as + de chance de les trouver tous sur Amazon que chez un libraire)

    Mais il ne s'agit pas du tout de diaboliser la vente en ligne, le point n'est pas d'essayer d'emm... Amazon, le point est de faire respecter la loi. 

    Amazon est déjà ultra compétitif sur les eBook et les livres en langue étrangère (mon créneau de consommation ! :cretin: ) 

    Ce n'était pas normal que l'entreprise détourne l'application de la loi pour être en plus compétitif sur les livres français. 

    Quant à avoir de nombreuses manières d'accéder à la culture, évidemment, je suis pour, mais pour y avoir accès, il faut qu'il y a une offre de produits culturels ! Le prix unique du livre vise à garantir la rémunération de tous les acteurs en amont (dont l'auteur évidemment, l'illustrateur, mais aussi la maison d'édition, voir le témoignage de Brune sur le sujet !)

    Donc ne pas respecter cette norme pour Amazon ou la Fnac, c'est finalement porter atteinte à cette offre culturelle... :erf:
     
  7. LanieMe

    LanieMe
    Expand Collapse

    Tu parles de la TVA sur le livre ? Parce qu'elle ne va pas augmenter au contraire il est prévu qu'elle passe à 5% (au lieu de 5.5% aujourd'hui).

    Pour moi qui bosse dans les métiers du livre je trouve bien sûr que cette loi est une bonne chose, et c'est pas trop tôt ...

    J'entends bien toutes vos revendications sur le prix du livre trop cher et que Amazon est pratique pour celles qui vivent à la campagne mais vraiment il existe d'autres solutions, d'autres sites internet qui font des efforts sur les délais de livraison (Fnac, Decitre, Mollat, Dialogues...) et selon moi plus que de sauver la librairie indépendante (je comprends que beaucoup ne se sentent pas "touchés" par le sujet) il s'agit de boycotter Amazon qui a de très mauvaises pratiques vis à vis de ses employés, ne paye pas d'impôts et vend des livres comme il vendrait des tomates.

    Bref désolée ce message est trop long mais j'ai pas pu m'en empêcher :lunette:
     
  8. Kiha

    Kiha
    Expand Collapse

    Tu as parle de Mollat et dialogues, tu as d'autres sites de libraires independants? :bouquet:
    (j'ai jamais achete sur Amazon et je ne veux pas commencer maintenant)
     
  9. madmartigan

    madmartigan
    Expand Collapse
    Airship Pirate - Cosmic Castaway Guest

    Comme l'a dit @angelin, c'est clair que j'achèterais encore moins de bouquins avec ça.
    Mais c'est bien le gouvernement qui avait déjà laissé la fenêtre ouverte aux copies illégales d'ebook, viennent d'ouvrir toutes les portes. Il y en a qui vont se régaler.
    Alors oui on pourra toujours acheté d'occasion mais bon je vois bien que pour trouver un bouquin d'occas' que je veux, c'est tous les 46 du mois que ça arrive. Je pense que ça ne va en rien arranger l'industrie du livre, peut être même l'enfoncer un peu plus.
     
  10. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    Mollat en plus ils font des joulies papiers cadeaux et ils glissent souvent une petite carte. <3
    Après je n'oublie pas que Mollat a aussi phagocyter toutes les petites librairies qu'on pouvait trouver à Bordeaux (mis à part la Machine à Lire :jv:) et c'est aussi problématique.


    @Lani MEE  @Marie-Charlotte  Ah mais je suis d'accord sur le modèle de vente de Amazon, il est bien pourri. Je pense juste que ce genre de mesures est inutile et va surement avoir l'effet inverse sur le monde de l'édition, les gens vont acheter moins de livres.

    Sinon j'ai une question HS mais... quid de France Loisir? Ils échappent quand même pas mal à toutes les lois sur le prix du livre! Bon j'avoue que le catalogue est pas bandant donc je pense que l'impact de cette chaîne est limité, mais quand même!
     
  11. Hole

    Hole
    Expand Collapse

    Or cette pratique constitue de la vente à perte, une concurrence déloyale vis-à-vis des libraires indépendants (de toutes tailles), qui ne peuvent pas s’aligner sur ces pratiques.

    La concurrence deloyale est un concept a la con. Le principe de la concurrence est que certains s'adaptent, d'autres crevent. D'ailleurs, j'aimerais une preuve tangible de la "vente a perte" d'Amazon (autre concept a la con de toute maniere).

    Alors non, le but de la proposition de loi adoptée ce matin par l’Assemblée Nationale n’est pas de faire augmenter le prix des livres vendus sur internet

    Si.

    ,et ce n’est pas non plus sa conséquence.

    Si.

    Son but est de faire respecter la loi Lang par tous

    Ce qui revient au meme.

    Sur Internet, le prix des livres ne va pas augmenter. Sur certains sites de vente en ligne (comme Amazon et la Fnac, par exemple), oui, les livres seront plus chers. Mais leur prix n’aura pas augmenté : il sera désormais respecté.

    :yawn:

    Non mais c'est pas possible, t'as fait Sciences po ou l'ENA ?! Personne d'autre au monde ne peut pondre une contradiction, la renier, tordre le sens des mots et presenter ca comme un progres !

    Guillaume Husson, délégué général du Syndicat de la Librairie Française, se dit satisfait du vote de cette loi [...] Elle est à l’avantage de tous les libraires qui ne peuvent pas offrir les frais de port.

    Tu m'etonnes. Crony capitalism.

    Le but de la loi n’est ni de favoriser les libraires indépendants, ni de favoriser la vente de livres : l’objectif de l’amendement voté ce matin est de faire respecter le prix unique du livre.

    Je confirme : Sciences Po ou ENA. T'as pense a faire de la politique ? La dialectique est impec.

    Car le livre n’est pas un produit de consommation comme un autre.

    Si.

    ...................

    Voila ce qui va se passer : les prix sur internet vont augmenter, les librairies vont continuer a deperir et les finances francaises a s'emballer.

    C'est tout.
     
    #11 Hole, 3 octobre 2013
    Dernière édition: 3 octobre 2013
  12. Kiha

    Kiha
    Expand Collapse

    Ah mince !Et Dialogues c'est un peu mieux?

    Gibert Jeune/Joseph c'est de l'independant?
     
Chargement...