Promised Land : un Gus Van Sant tout en tendresse

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par LucieLae, le 13 mai 2013.

  1. LucieLae

    LucieLae
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

  2. FannyP

    FannyP
    Expand Collapse
    porte-bonheur de soirée

    Je l'ai vu et je l'ai trouvé décevant. Agréable mais décevant.
    Tu disais qu'il n'était pas caricatural et en effet, il aurait pu ne pas l'être. Ça commençait bien en plus. Je trouvais intéressante que le perso joué par Matt Damon soit convaincu de la nécessité de l'exploitation du gaz de schiste peu importe le coup (à vrai dire sans même se poser la question du coup), qu'il parte du principe que l'installation d'une industrie sur un territoire est un chance et ce en lien avec son expérience perso. Ça changeait de se retrouver face à un personnage sympathique dont on comprenait les motivations mais avec lequel on était pas nécessairement d'accord (dans mon cas, pas du tout). Le revirement du milieu du film s'il est surprenant et instructif sur les méthodes des multinationales introduit un manichéisme mais tant que rien ne contrebalançait dans l'autre camp, cela le faisait.
    Mais était-il nécessaire de tomber dans les bons sentiments ? La fin est tellement mielleuse, insupportable. Il manquait qu'une voix-off pour nous expliquer la morale du film au cas-où on aurait vraiment pas compris et ça aurait été le pompon (c'est un peu old-fashioned comme expression, non ?^^). On avait pas besoin de ça, je pense qu'on pouvait se faire une opinion par nous-même (et qui aurait proche de celle que visait le réalisateur) avec ce qu'on avait déjà vu.
    J'ai eu l'impression de voir une fin de téléfilm américain. Sans parler de l'histoire d'amour inutile ...
    Alors oui, agréable (notamment en effet grâce aux dialogues et aux personnages attachant) et bien filmé mais bon, je ne conseillerai à personne de dépenser 10€ pour le voir.
     
  3. ciliforce

    ciliforce
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis une grande fan de Van Sant  et une écolo convaincue... donc obligée d'aller voir ce film!

    Comme toujours j'ai apprécié l'esthétique du réalisateur. J'ai aussi apprécié que l'histoire laisse place aux arguments des deux camps, et qu'elle montre bien la complexité de la problématique du gaz de schiste dans certaines région.

    Par contre, au final je suis d'accord avec @FannyP, c'est agréable mais un peu décevant. On est bien dans un film américain blindé de bons sentiments... Après si ça (et Matt Damon que je ne supporte que parce qu'il travaille avec le Gus ;)) peut aider le grand public à s’intéresser au sujet, pourquoi pas!

    Je ne conseille pas non plus d'y mettre 10€, mais ça valait tout de même les 5 € que j'ai payé (j'ai de la chance, à mon âge le cinéma est encore abordable)!
     
  4. LucieLae

    LucieLae
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Je l'ai vu pour 3,70 donc pas de regrets :cretin:

    Je suis d'accord avec vous, c'est ce que j'entends par standard hollywoodien, l'histoire d'amour et la fin, c'est typique. Ce n'est pas la première fois que Gus Van Sant fait ce genre de chose, du coup ça ne m'a pas vraiment gêné. Enfin. Disons que ça me fait sourire, mais qu'on aurait put s'en passer. Il n'empêche que Promised Land est très joli <3 J'ai passé une très bonne séance de cinéma

    Par contre @Myriam H.   Je ne suis pas certaine que le point virgule soit bien placé ici : "Good Will Hunting s’achève sur le départ de Will, après une ellipse de plusieurs années ; nous le retrouvons changé par son parcours professionnel et personnel."
    L'ellipse de plusieurs années fait partie de mon interprétation, pas de la fin de Good Will Hunting, il faudrait placer le ";" après non ? J'ai dû mal exprimer mon idée désolée !
    Et ce n'est pas le 16ème long-métrage mais le 15ème...
    Apparemment je peux rectifier mes erreurs moi-même en modifiant l'article ?
     
    #4 LucieLae, 13 mai 2013
    Dernière édition: 13 mai 2013
  5. MookieA

    MookieA
    Expand Collapse
    HA-HA-HOLIDAY [I]yeee :headbang:[/I]

    Je ne suis pas vraiment d'accord avec ton article, comme quoi, chacun ses goûts ! J'y étais avec mon copain, un peu sans le vouloir, j'avais peur d'un film trop moralisateur. Au début, non, effectivement. Il y a des scènes drôles, des scènes touchantes, des paysages très bien filmés. Il y a des bonnes idées, après tout, notamment le personnage de l'écologiste "sauveur" qui amène pas mal de questionnement, le fait qu'on suive le point de vue des pro-gaz de schiste et qu'on voit des motivations sincères (même si on peut être en désaccord).
    Cependant, j'ai vite trouvé que c'était trop lisse et distant, presque aseptisé, un peu comme le personnage sans aucune aspérité de la professeure, qui est là parce qu'elle est là, j'sais pas, c'est une histoire vide. Et le jeu de Matt me poussait dans cette direction - pourtant, j'aime bien cet acteur. Passons. Et la fin m'a complètement dégoûtée. Les dernières minutes ont été pour moi une leçon de morale facile, une fin digne d'un banal blockbuster hollywoodien que je ne voulais pas voir venant de Gus Van Sant. Je suis déçue.
    Cela m'a fait penser à Flight, que j'ai vu il n'y a pas longtemps. Là encore, j'ai trouvé le film intéressant (et même, carrément génial) jusqu'aux toutes dernières minutes et (tadaaa) le discours moralisateur. Mais merde. Ça gâche tout. Je comprends qu'un film cherche à passer un message, mais là c'est juste lourd et ennuyant. Pas nécessaire.
    Et surtout pas dans Promised Land où le déroulement du film nous met quand même mal à l'aise avec les méthodes pour vendre le gaz de schiste, sur le gaz de schiste lui-même... Pas besoin de cette obsession de rédemption finale...
     
    #5 MookieA, 14 mai 2013
    Dernière édition: 14 mai 2013
  6. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    @LucieLae : Ah en effet comme je ne me souvenais pas très clairement de la fin de Will Hunting j'ai mal compris ta phrase ! J'ai corrigé :happy:
     
  7. LucieLae

    LucieLae
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Je n'avais pas trop bien formulé mon truc, vu que c'était limpide dans ma tête ^^
    Et du coup aussi ce n'est pas le 16ème film mais le 15ème, j'ai dû compter un de ses courts-métrages dans le lot. Bon, promis le prochain sera sans erreurs hahaha
     
  8. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    @LucieLae : Je vais chercher mon fouet de correctrice 'tention ! :fouet:
     
  9. LucieLae

    LucieLae
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    @Myriam H. Owi le fouet :cretin:


    @MookieA Une amie qui a vu le film avant moi l'a détesté. Je pense qu'il lui a déplut pour les mêmes raisons que toi. De toute manière cette morale de la fin gène beaucoup de personne. Je trouve qu'elle s'inscrit dans une suite logique du cheminement du personnage, je le sentais venir en fait, si tout le long il y a avait eu un lavage de cerveau cette fin aurait été la goutte d'eau, et le film insupportable. Gus Van Sant s'en sort finalement bien. Promised Land est comparable à Prête à Tout, Good Will Hunting et Finding Forester par sa construction
     
  10. MookieA

    MookieA
    Expand Collapse
    HA-HA-HOLIDAY [I]yeee :headbang:[/I]

    Moi aussi, je le sentais venir, et je suis d'accord que cela correspond avec l'évolution du personnage et que cela complète le film (puisque le film suit le cheminement de sa pensée, son parcours à lui). C'est plus la manière dont cela a été fait, les références de rédemption, de pardon, de bien qui sont souvent (trop selon moi) utilisés dans des films hollywoodiens et cassent toute la dynamique du film. Je pense que peut-être en creusant la relation avec la professeure, Gus Van Sant aurait pu trouver une "sortie" qui soit moins clichée, qui aurait plus de sens, d'autant que la construction du film est très bien. Ce n'est pas la fin en soi qui m'ennuie, mais qu'elle soit aussi facile, aussi prévisible, alors que ce pourrait être un très bon film (enfin, cela n'est que mon opinion).
     
  11. LucieLae

    LucieLae
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Je comprends oui et tu n'as pas tort :)
     
Chargement...