Proposition d'article : harcèlement de rue

Sujet dans 'Le Forum à Suggestions' lancé par Luce K., le 1 décembre 2018.

  1. Luce K.

    Luce K.
    Expand Collapse

    Bonjour,

    je ne sais pas si je suis au meilleur endroit pour contacter la rédac', mais je fais déjà cette première tentative.

    Je suis lectrice assidue de Madmoizelle depuis quelques années. Sensibilisée aux questions du féminisme, notamment à celle du harcèlement de rue, qui me touche directement dès que je mets un pied hors de chez moi. Ne trouvant pas de collectif féministe dans les parages, j'avais envie de faire quelque chose, même si j'étais seule.

    En allant sur Paye Ta Shnek, j'ai rassemblé les quelques témoignages qui étaient reliés à ma ville, à savoir Arles.
    En septembre dernier, j'ai fait des affiches avec ces quelques témoignages (5). Armée de mon seau de colle, de mon rouleau et aidée par mon cher et tendre, je suis allée afficher de nuit dans les rues. L'idée était d'aller afficher là où les faits avaient eu lieu. S'il était spécifié dans le témoignage que l'action avait eu lieu "près d'un feu rouge", "près d'un bar", "dans la rue machin", on collait au plus près. Concrètement, je ne sais pas si beaucoup de monde a vu ces affiches. La plupart ont vite été recouvertes ou arrachées et à l'époque je n'en ai pas parlé sur les réseaux sociaux, ni à personne.

    Quelques mois après, je rejoignais Osez le féminisme ! Arles, qui venait d'ouvrir son antenne dans ma ville. J'ai participé à quelques réunions et actions. Puis j'ai proposé de refaire cette action, mais en faisant cette fois un appel à témoignages auprès des habitant·e·s de la ville. Nous avons reçu quelques mails, pas beaucoup, mais cela m'a tout de même permis de réaliser 35 affiches.
    Courant novembre, nous les avons collées dans la ville, en respectant les lieux mentionnés dans les témoignages.
    Cette fois nous avons plus de visibilité, en ville, puis sur les réseaux.


    Sur le profil d'Olf Arles, j'expliquais notre démarche :

    "Fortement inspirées par la démarche de Paye Ta Shnek, un Tumblr participatif et inclusif, qui rassemble des témoignages de harcèlement sexistes dans l'espace public. En Juin dernier, nous lancions notre action "Balance ton témoignage !"

    Nous invitions chacun·e à nous faire part des réflexions sexistes et des comportements déplacés qu'elle ou il a déjà subi dans les rues d'Arles. Comme on s'y attendait, la quasi totalité des témoignages reçus ont été envoyés par des femmes (on n'a reçu qu'un seul témoignage d'homme). Ils sont bien sûr anonymes.

    Dans l'optique de reconstituer plus fidèlement ces scènes, nous avons affiché ces témoignages aux endroits où ils avaient eu lieu. Difficile de nier la fréquence et la violence de ce harcèlement, lorsqu'on voit qu'il a lieu dans autant de rues.

    Notre but n'est pas de démontrer qu'Arles est une ville où le harcèlement de rue est pire qu'ailleurs.
    Mais plutôt de montrer que même dans une ville "lambda" telle que Arles, qui n'est pas réputée comme "dangereuse", dans laquelle il n'y a pas de métro ou de tramway (lieux où le harcèlement sexuel est souvent très important), le harcèlement de rue est pourtant très présent et trop banalisé.

    Une à deux fois par semaine, nous posterons sur cette page les témoignages que nous avons reçus et que nous continuons toujours à recevoir. Si vous-mêmes voulez contribuer en nous envoyant de nouveaux témoignages, vous exprimer ou échanger, contactez nous par mp sur ce profil ou par mail : olf13arles@gmail.com"


    Notre action est globalement reçue avec bienveillance. Nous avons eu quelques articles dans les journaux locaux et on m'en parle régulièrement ; on me rapporte souvent que des gens (surtout des femmes) s'arrêtent dans la rue pour lire les affiches. On continue à recevoir régulièrement des témoignages, qu'on retournera coller en ville.
    Actuellement, il est possible que cette action soit reprise par des militant·e·s Olf à Marseille, où il y a bien sûr, aussi de quoi faire.

    Dans un premier temps, j'aimerais vous demander si vous souhaiteriez consacrer un article à notre initiative ? J'aimerais que celle-ci puisse inspirer, montrer qu'il n'y a pas besoin d'une grosse organisation pour lutter contre les oppressions sexistes.

    Dans un second temps, j'aimerais encourager les habitant·e·s d'autres villes à faire la même action dans leur ville.
    Recueillir des témoignages (Paye Ta Shnek fournit déjà une très bonne base) => les mettre en page => les imprimer => aller les coller là où ils se sont passés.
    A l'image de #metoo, cela permettrait de rendre bien plus visible la réalité du harcèlement de rue.

    J'espère que vous aurez le temps de lire tout cela et de me répondre.

    Amour et force sur vous, merci pour votre ouverture et pour le contenu de belle qualité que vous produisez depuis toutes ces années <3
     
    Penny Winkeul a BigUpé ce message
    ----- Publicité -----