Protection contre la violence faite aux femmes

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 3 mars 2010.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai pas compris l'histoire des bracelets... u_u
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    C'est un bracelet alarme, si je me souviens bien. Il permet de voir quand l'homme s'approche de la femme qu'il bat, je crois que ça sera mis en relation avec la police.

    (mais on a pas déjà un article là dessus ?)
     
  4. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

    Voilà, c'est ça. Il s'agit d'un bracelet électronique pour les hommes reconnus coupables de violences. Il est supposé permettre un contrôle et un suivi pour éviter la récidive. Je m'empresse de le préciser dans l'article.
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Sans vouloir enfoncer trop l'article y'a un truc qui me dérange tout de même. Est-ce que cette loi ne s'applique qu'aux violences que les hommes font aux femmes ou alors c'est dans le cas, global, d'une violence conjugale?
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Protection faite aux femmes :)
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je ne suis pas vraiment d'accord. Il est plus que temps qu'on agisse pour les femmes. Ca m'énerve ce genre de réactions : "et les hommes ?"
    Ben oui, bien sûr, certains ont les mêmes soucis et ça serait bien que l'on s'en charge. Mais 1) ils sont bien moins nombreux 2) c'est un bon début !

    Critiquer pour critiquer ça m'énerve.
     
  8. DestyNova_

    DestyNova_
    Expand Collapse
    Monde de Merde.

    J'avais déjà parlé de mon expérience avec un type violent. Moi non plus je n'ai pas porté plainte et je n'en suis pas fière.

    Concernant le bracelet, je ne suis pas certaine de son efficacité. Tant pour la victime (la police doit réagir à temps) que pour l'agresseur. Comment tourner la page qi on a en permanence un "souvenir" accroché à la jambe.
    Sans compter qu'un homme qui bat sa copine est souvent une personne violente, il a déjà été violent avant, et a fait plusieurs victimes. Est-ce que les bracelets peuvent se cumuler??

    Par contre, même si, encore une fois, c'est difficile à prouver ou à mettre en application, je suis content que les lois aillent vers la protection des femmes dès qu'il y a menace.

    Car dans mon cas par exemple, la violence physique a été très peu présente. Par contre tout le processus qui précède cette a violence a été long et insidieux (personne dans mon entourage n'a cru qu'il était un monstre).
    La question est bien sure toujours : "peut-on condamner qqun qui n'a pas encore commis un crime?"
    (avec mon expérience personnelle je répondrais "OUI SANS HÉSITER!!! VAs-Y TIRE LUI DESSUS!!" mais bon je ne suis pas très objective)
     
  9. DestyNova_

    DestyNova_
    Expand Collapse
    Monde de Merde.

    double post, problème de connexion
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest


    Et je suis loin d'être sûre que les hommes victimes de sévices acceptent l'idée du bracelet. Ils sont relativement peu dans le cas et encore moins nombreux à l'avouer.

    A mon sens, tant qu'on ne parlera pas de cette pratique, un bracelet de protection des hommes, ça n'aura absolument aucun impact.


    Et non, je ne crois pas que sur ce point au moins, hommes et femmes soient totalement à égalité. Je n'en connais pas assez sur le sujet, mais à moins d'une femme relativement forte et d'un homme très faible, j'ai du mal à croire à des ravages similaires aux situations hommes battant leurs femmes.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Merci Deetz ^^
    Non mais en fait ce qui m'agace surtout avec ce genre de loi c'est que finalement, on réclame constament l'égalité homme/femmes devant la loi.
    Pourtant, cette loi est profondément injuste pour les hommes ou même dans le cadre d'un couple lesbien/homosexuel (puisqu'après tout il n'y a pas que dans le model hétérosexuel que les violences existent).

    Seulement pourquoi fait-on une loi spécialement pour les femmes? Ca je n'en sais rien mais une chose est sûre c'est que ça permet aux femmes de se complaire dans le statut de victime. Elles sont constamment victimes de la nature violente des hommes et même la loi le dit avec elles.

    Loin de moi l'idée de sous-entendre que dans les violences conjugale, il n'y a pas une majorité de femmes blessées par rapport aux hommes. Je sais qu'elles subissent bien plus les violences conjugales que les hommes. Mais je ne vois aucune raison, juridiquement, pour favoriser leur protection à celles des hommes.

    Evidemment, on peut se dire que l'orgueil masculin fera que les hommes refuseront de porter plainte, ou encore de soumettre l'autre au port d'un bracelet, mais ce serait faire encore des préjugés sexistes. (Là encore, je ne dis pas que c'est nécessairement quelque chose de faux, mais partir de ces principes là pour créer une loi c'est vraiment limite).

    Ce n'est pas critiquer pour critiquer. Mais nos critiques peuvent faire évoluer les choses. Se contenter de dire "c'est bien", alors que ce n'est pas parfait, c'est accepter la fatalité et refuser le changement. Ici, Deetz et moi (si tu permets) nous sommes juste plus ou moins en train de dire qu'il faudrait aller plus loin (plutôt que de victimiser les femmes et d'oulbier les hommes). C'est un désir de changement qui, a priori, devrait être "bien vu" dans une démocratie. Sinon, pourquoi faire passer ce genre d'information?
     
  12. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Et bien je trouve que c'est une bonne chose!

    Concernant le débat hommes/femmes, je ne sais pas si je vais le faire avancer mais je tiens tout de même à faire part de mon "expérience". J'ai fait un stage dans un commissariat et j'ai pu passer du temps avec la madame qui s'occupait des violences conjugales (mais pas uniquement, tout ce qui rentrait dans le cadre familial, comme les enfants). Si beaucoup de femmes n'osent pas porter plainte c'est également (je ne fais pas de généralisation mais c'est ce que cette femme m'a donné comme raison par rapport à ce qu'elle voyait sur le terrain, ce n'est donc pas une vérité absolue) c'est souvent à cause des enfants et de la situation économique de la famille. Des femmes n'osent pas porter plainte tout simplement parce qu'elles n'ont nulle part où aller pour s'éloigner et se protéger du mari violent, sont parfois dépendantes financièrement des revenus du mari, veulent aussi protéger leurs enfants, or où aller du jour au lendemain avec ses valises et les enfants sous le bras?
    J'ai vu à l'?uvre cette policière tenter de convaincre des femmes de porter plainte, qui venaient jusqu'au commissariat en parler, étaient en contact régulier avec le commissariat pour ne serait-ce qu'en parler, mais refusaient en bloc de porter plainte. Je pense que proposer des structures d'accueil, à condition qu'elles soient en nombre suffisant, peut être une excellente idée. Le bracelet, je pense que ça peut avoir un côté rassurant pour les femmes ayant peur des représailles. Après reste à voir comment ce sera appliqué, si il y a des protections suffisantes à appliquer dans l'attente des jugements etc.
    Dans ce sens, je pense que ce genre de situations touchent plus de femmes que d'hommes. Si les hommes ne portent pas plainte, je fais peut être erreur, mais je pense que c'est aussi parce que ce n'est pas trop quelque chose d'avouable, vu comme un truc hyper honteux, personne n'envisage un mari se faisant frapper, alors je pense que c'est un non dit qui vient beaucoup des barrières psychologiques qu'on se met. Ce n'est que mon opinion pour le coup, je fais peut être erreur, mais je pense que les raisons sont assez différentes pour les deux sexes. Quant au fait qu'il n'y ait pas de raison juridique de faire une différence, en l'occurence si, puisqu'on peut tout à fait traiter des situations différentes de manière différente. Ne serait-ce que parce qu'en nombre, les hommes battus sont beaucoup moins nombreux qu'il n'y a de femmes battues, l'urgence du problème des femmes battues peut justifier une solution à part!
     
Chargement...