Psycho : plus les portions sont grandes, moins nous aurions de plaisir à manger

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 28 juillet 2014.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. Alnilam

    Alnilam
    Expand Collapse
    La tête en l'air et le cul par terre

    Est-ce que ça a un rapport avec les portions (parfois minuscules) que l'on a au restaurant ? Dans l'idée que comme ça le client aura plus envie d'y revenir ?
     
  3. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    Dr Madouc, je me pose les mêmes questions ! Je me dis qu'il est possible que si les sujets étaient frustrés, ils auraient déclarés un plaisir moindre...
    Je me dis aussi qu'il y a une flopée de choses qui peuvent interférer (disons que ça laisse aussi de côté les troubles alimentaires, les habitudes, etc), mais c'est c'est une début de réflexion :flappie:

    LE MIEN AUSSI (j'ai mangé une pizza hier, j'ai encore envie d'en manger ce soir)(ce n'était pas une petite portion). PFIOU !

     C'est ce que l'auteure de l'étude propose en tout cas :) : en proposant des plus petites portions, les restaurants permettraient à leurs consommateurs d'avoir plus de plaisir, ce qui les pousseraient à revenir plus vite.
    Mais je crois bien que ça laisse de côté le plaisir du rapport quantité/prix !
     
  4. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    @Madouc avec plaisir - je serai côté knackis (ça m'aide à psychologiser)
     
  5. Titien

    Titien
    Expand Collapse

    J'ai déjà remarqué ça pour moi! Une trop grande portion va directement me couper l'envie, rien que visuellement. Je me lasse très vite des aliments, c'est terrible! Du coup dans une restaurant chic je vais paradoxalement plus manger qu'à un restaurant buffet à volonté où l'abondance va me couper tout le plaisir de manger.
     
  6. Boréal

    Boréal
    Expand Collapse

    Mon dieu...tu m'as tué XD
     
  7. ImperialN

    ImperialN
    Expand Collapse
    Reine des nubbins.

    La question est intéressante, cette étude semble malheureusement incomplète et le docteur @Madouc à soulever un point intéressant.
    Il y aurai t il une "juste" portion ? :hesite:
     Une portion trop importante et nous voila dégouté de l'aliment pour un moment.
     Une portion trop petite et nous voilà frustré, nos papilles sont en extase mais nous ne sommes point rassasiés (il y a t il plus grand supplice qu'un ventre qui crie toujours famine et un fumet exquis de bouffe qui flotte encore dans l'air)
    Notre degré de satisfaction en fonction de la taille des portions ne suivrait elle pas plutôt une courbe gaussienne ?
    Il faut plus de fonds pour cette étude, j'aimerais bien que nos collègues inclus l'université de psycho-neurologie de la glande et de la bouffe de l'état libre de Madmoizelle.com à cette étude. En plus on demande 3 fois rien, des volontaires (ça ce ne sera pas un problème ^^) et quelques buffets.
     
    #7 ImperialN, 29 juillet 2014
    Dernière édition: 29 juillet 2014
  8. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Oh ben pour ma part, j'ai vraiment + de plaisir devant une bonne grosse portion que devant une petite portion. Au moins avec une grosse portion je suis sûre de ne plus avoir faim après, alors qu'une petite portion je m'oblige à manger très lentement et ça me gache un peu le plaisir. :dunno:
     
  9. Belle-de-nuit

    Belle-de-nuit
    Expand Collapse
    A quelques millimètres de gencive d'atteindre la sagesse éternelle !

    Dans secret eater (émission anglaise disponible sur youtube), d'autres études sur le comportement alimentaire sont vulgarisés pour le grand public.
     
  10. MsOriginalDoll

    MsOriginalDoll
    Expand Collapse
    Originalement vôtre !

    Cette idée n'est pas du tout con, bien au contraire. Quand on y pense, ça semble logique non ?
     
Chargement...