Psychologie et comportement politique : comment vote-t-on ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 10 octobre 2011.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    Justine_ : <3 (notamment pour le lien vers le site de Pascal Marchand)

    J'aurais voulu écrire un truc (un peu) intelligent sinon, mais là j'suis vraiment pas en état...
     
  3. joulic

    joulic
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Difficile de répondre sincèrement et vraiment à la question "comment je vote" je trouve. Au fond on ne sait pas vraiment ce qui a construit nos réflexes et nos perceptions...
    Bien sûr il y a le cocon familial, les médias peut-être un peu (mais j'ai du mal à évaluer l'impact), les différentes relations autres... Et en même temps quand on me pose la question j'ai tendance à me voir incroyablement libre et spontanée, mais si on me demande si je pense que les médias ont un impact sur les votes des Français j'ai tendance à dire oui au global. Le genre de sujet où on n'a aucun recul personnel et où on est (trop ?) critique sur la masse...

    Bref article de fond qui fait réfléchir... Je m'en vais rentrer en introspection individuelle après tout ça :rockon:
     
  4. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    Si ma mémoire est bonne (et, vu que je suis malade comme un hamster privé de coton, elle ne l'est probablement pas) on associerait certains traits du visage à des traits de caractère, de personnalité, voire à des signes d'intelligence. Genre une machoire carrée serait signe de "force de volonté", des trucs du genre...
    Evidemment, aucune étude (à ma connaissance) n'a montré de liens réels entre ces caractéristiques physiques et des compétences réelles. Il s'agit juste d'une "impression de compétence", hein.
    Il n'y a donc pas de visages compétents, juste des visages qui nous renvoient une impression de compétences.
     
  5. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    Pour moi il y a 3 points importants dans la détermination du vote (de mon vote) :

    1) On est fortement influencés par nos parents, que ce soit pour les "imiter" (le plus souvent) ou pour faire le contraire :
    Mes parents n'ont jamais caché pour qui ils votaient et nous ont inculqué des valeurs qui correspondent à ce vote, et à ce que je pense maintenant. Donc je vote comme eux maintenant, et mon frère aussi.
    Pour moi c'est le point le plus important, c'est ce qui nous façonne et détermine nos idées.
    Je crois que si un jour je ne me reconnaissais plus dans ces valeurs et que je votais à l'autre bord j'aurai avant tout l'impression de trahir mes parents.

    2) Le physique, l'attitude du candidat importe, inconsciemment ou non :
    Exemple récent, François Hollande, il n'a pas la tête ni la carrure d'un président pour moi, et c'est vraiment impossible pour moi de l'imaginer dans ce rôle. C'est stupide, mais c'est comme ça.

    3) Influence des sondages :
    Quand on me dit Truc et Machin sont en tête dans les sondages, immédiatement et inconsciemment dans ma tête c'est comme si j'écartais tous les autres, que le premier tour est déjà un deuxième tour entre Truc et Machin et que j'ai le choix entre ces deux là. Alors que sans sondage d'aucune sorte, j'aurai peut-être fait un autre choix.
    Dire que Untel est en tête dans les sondages, pour moi, incite fortement les électeurs à voter pour lui.


    Le quatrième est bien sûr les idées, être d'accord avec le programme, c'est le deuxième point le plus important pour moi après l'influence des parents.
     
  6. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    Je compatis avec le hamster privé de coton :)
    Depuis le temps que je voulais penser à placer quelque part ce lien-là ...!

    Merci Atinata !
    Il y a toujours des exceptions aux statistiques (et heureusement, d'ailleurs) :)

    Malaussène a tout dit :)
    On associe effectivement certains traits de personnalité, certaines qualités à des traits du visage, sans pour autant que ce soit pertinent (et je confirme que les études ont largement tendance à montrer qu'il n'y a aucun lien entre tel trait et telle qualité/compétence)... En réalité, j'aurais peut-être dû dire que plus l'on perçoit un visage comme compétent, plus on a tendance à l'élire !
     
  7. Surdinam

    Surdinam
    Expand Collapse
    Caféinomane

    Je suis belge, autant dire que la politique, c'est la grosse merde. J'ai beau essayer, je comprends à peine ce qui se passe.

    Ca ne fait pas longtemps que je peux voter, mais j'ai décidé de faire un "faux vote". Je fais exprès de voter pour des partis qui correspondent à mes opinions, mais aussi et surtout qui n'ont aucune chance de gagner quoi que ce soit.

    Ca peut paraitre stupide. Ca ne l'est pas:
    - Je ne m'y retrouve absolument pas dans ce b*rdel, et je préfère ne pas voter pour un grand groupe qui obtiendrait la majorité et prendrait des décisions qui ne me plaisent pas.
    - Quand on finit par voter pour un "grand" parti, eux finissent par former des coalitions avec des groupes pour lesquels on a pas voté, alors à quoi bon?
    - Toujours pour la première raison, il est hors de question que je vote blanc (vote pour une majorité que je ne connais pas) ni que je m'abstienne (si mon vote vaut quelque chose, autant qu'il marque que je ne suis vraiment d'accord avec aucun des principaux partis politiques).

    Ce n'est peut-être pas la bonne solution... Mais c'est mieux que rien. Promis, dès que je comprends un peu plus ce qui se passe, je vote responsable.
     
  8. Styxounette

    Styxounette
    Expand Collapse
    Ohohohohoh

    C'est certain que la tête a une importance. C'est d'ailleurs pour moi la raison principale pour laquelle Hollande risque de perdre. Pour illustrer, c'est un peu comme si Hollande c'était ça Tareme Eyes - Television Tropes & Idioms et Sarkozy ça Tsurime Eyes - Television Tropes & Idioms . On a toujours plus confiance dans les compétences de quelqu'un qui est sûr de soi (même à tort) qu'en une donzelle apeurée (mais après en ce qui concerne l'amitié et l'amour on place plus facilement sa confiance dans les donzelles apeurées). Ce n'est pas un régime que François Hollande aurait du faire, mais un redressement des sourcils :)

    Sur ce point, Aubry était clairement le meilleur choix : Elle était sûre d'elle, avait de bons vieux sourcils bien froncés et une silhouette carrée rassurante.
     
Chargement...