Publication/auto edition

Sujet dans 'Forum Ecriture' lancé par Neverland90, le 14 mai 2015.

  1. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Voilà, je ne sais pas s'il y en a beaucoup mais j'invite les Madz qui ont été publiées ou qui se sont auto éditées (sur amazon par exemple) ou qui publient leurs écrits sur un blog ou qui ont eu recourt a toute autre forme de publication, à venir nous faire part de leur témoignage :)

    J'éditerai ce message au fur et à mesure pour mettre des liens des blogs/publications concernant les auteures Madz vous pouvez aussi me les envoyer en MP:

    - SnowOhara:
     
    #1 Neverland90, 14 mai 2015
    Dernière édition: 15 juillet 2015
    honeyspoon_, alita99, Manth_Bleue et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  2. SnowOhara

    SnowOhara
    Expand Collapse
    Il n'y a pas d'anniversaire qui tienne quand la littérature appelle :)

    Bonjour Neverland90 !

    Je viens de tomber sur ton post après avoir été aiguillée par l'équipe de Madz ! Je suis auteure publiée, auto-publiée aussi et je serai ravie d'apporter ma contribution sur le sujet ! C'est un métier qui me passionne et l'aventure est belle si l'on évite les obstacles et les pièges...

    Au plaisir !
     
    Neverland90 et Christouille ont BigUpé.
  3. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    @SnowOhara : Ok, c'est super, bon je commence par un petit questionnaire et s'il y a d'autres auteures qui veulent répondre, pas de problème.

    Concernant l'auto-édition/publication (gratuite ou non)

    - Qu'est-ce qui vous a donné envie de publier vos écrits ?
    - Quelle plateforme/maison d'édition utilisez-vous ?
    - Comment gérez-vous la création de la couverture du livre ?
    - Avez-vous des outils de promotion spécifiques ?
    - En-dehors des auteurs publiés par des maison d'édition, quel est votre statut fiscal ?
    - Quelles sont vos attentes concernant les publications de vos écrits ?
    - Comment gérez-vous les mauvais commentaires ?
    - Vos proches sont-ils au courant ?
    - Utilisez-vous des pseudonymes ?
    - Comment gérez-vous la relecture, la chasse aux fautes d'orthographe (bêta reader, logiciel correcteur..) ?
    - Quelles sont les principales difficultés rencontrées ?
    - Des conseils pour ceux qui débutent ?
    - Est-ce qu'il y a des arnaques ou escroquerie à éviter ?
    - Quelle protection peut-il y avoir au niveau des droits d'auteur et du plagiat ?
    - Avez-vous une influence concernant le prix de vos écrits ?
    - Quelles sont vos réussites et vos déceptions ?
    - Quels sont vos conseils pour choisir la plateforme/maison d'édition pour publier des écrits ?
    - Des plateformes ou maison d'édition à déconseillé ?
    - Avez-vous déjà été victime de plagiat ?


    Concernant l'écriture:

    - Combien de temps consacrez-vous à l'écriture ?
    - Avez-vous déjà utilisé des sites d'écriture du genre Fanfiction.net, FictionPress ?
    - Quel genre écrivez-vous ?
    - Puisqu'on est sur madmoizelle, quelle approche du féminisme avez-vous dans vos écrits :cretin: ?
    - Essayez-vous de faire passer un message lorsque vous publiez vos écrits ?


    Voilà, je précise, personne n'est obligée de répondre à toute ses questions, vous pouvez en sélectionner quelques une, surtout pour celles qui publient gratuitement ou celles qui trouvent que c'est trop long.
    N'hésitez pas à mettre des liens vers vos blogs ou les plateformes de vente de vos livre, j'éditerai mon premier message pour faire une liste d'auteure madz :supermad:
     
    Christouille et Iris Hexa ont BigUpé.
  4. SnowOhara

    SnowOhara
    Expand Collapse
    Il n'y a pas d'anniversaire qui tienne quand la littérature appelle :)

    Super questionnaire ! Je vais tâcher d'y répondre et de condenser un peu :) Je mettrai des liens avec le commentaire ! Je suis vraiment enthousiaste à l'idée de rencontrer d'autres auteurs et surtout de donner envie à ceux qui rêvent d'écrire de se lancer...enfin !
     
    Iris Hexa a BigUpé ce message
  5. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Pas de problème, prend ton temps. Je ne sais pas s'il y a beaucoup de madz qui publient leurs écrits mais on verra bien :)
     
    Iris Hexa a BigUpé ce message
  6. Iris Hexa

    Iris Hexa
    Expand Collapse
    Testeuse de matelas, de cookies et de chats

    J'aimerais, mais faudrait déjà le finir avant ! x)

    Faire une centralisation d'informations/FAQ sur la publication est une très bonne idée !
     
    Christouille a BigUpé ce message
  7. SnowOhara

    SnowOhara
    Expand Collapse
    Il n'y a pas d'anniversaire qui tienne quand la littérature appelle :)

    @Neverland90 Voici ma petite contribution pour le questionnaire. J'ai regroupé des questions qui me semblaient traiter du même sujet ! J'espère que ce sera "instructif" :)

    Concernant l'auto-édition/publication (gratuite ou non)


    - Qu'est-ce qui vous a donné envie de publier vos écrits ?

    J’ai toujours pensé que l’écriture était avant tout une façon de faire passer un message, qu’il soit personnel ou non. J’avais aussi l’espoir (l’envie) de partager quelque chose avec mes lecteurs. Adolescente, je souhaitais ardemment devenir écrivain. Le texte intime dans le tiroir, ce n’est pas pour moi.

    - Quelle plateforme/maison d'édition utilisez-vous ?

    J’ai eu plusieurs plateformes depuis le début de mon aventure littéraire. J’ai signé mon premier contrat d’édition avec un petit éditeur qui a fait faillite peu avant la sortie de mon roman. Par la suite les autres éditeurs avec lesquels j’ai travaillé ne m’ont pas convaincu. Aujourd’hui, je publie mes romans avec BOD et EDILIVRE. L’un est diffusé par la SODIS, ce qui est nettement plus pratique.

    - Comment gérez-vous la création de la couverture du livre ?

    La couverture d’un livre, c’est 60 % de la séduction. Ensuite, il y a le titre. J’essaye de choisir les couvertures en fonction du thème traité, en fonction de l’époque. J’aime travailler avec d’autres artistes. Par exemple, pour la sortie de « Laudanum », mon dernier roman, c’est un ami dessinateur qui a fait l’illustration, mise en forme par une graphiste professionnelle, amie également. Après, cela dépend de chaque auteur et de l’approche qu’il aura pour son livre.

    - Avez-vous des outils de promotion spécifiques ?

    Spécifiques, pas vraiment. Pour être honnête, j’utilise les réseaux sociaux, les blogs, la presse, mais tout évolue tout le temps et très vite. J’ai peur de me retrouver un peu à court d’idées d’ici quelques mois. Dans un monde où chacun poursuit sa part de « rêve », il faut être toujours plus innovant, plus original. J’essaye un maximum de faire les salons et de rencontrer les libraires ou d’autres professionnels. Organiser des dédicaces !

    - Quelles sont vos attentes concernant les publications de vos écrits ?

    J’espère sincèrement pouvoir toucher de plus en plus de lecteurs, de fidéliser ceux qui me suivent déjà. J’espère aussi voir mes romans suivre le temps sans vieillir. Evidemment, travailler sur des adaptations serait formidable aussi ! Mais ce sont des projets qui se construisent petit à petit…

    - Comment gérez-vous les mauvais commentaires ?

    Sur le sujet, j’ai de la chance, car je n’ai pas beaucoup de mauvais commentaires. Je ne dis pas que tout le monde aime mes romans, mais ceux qui sont dans ce cas ne le disent pas toujours. Pour le reste, je pense que tout mauvais commentaire doit être assorti d’une critique dite sensée. Si c’est une question de goût, je le respecte, une question de style ou une question de thème. Nous même ne pouvons pas aimer tout ce que nous lisons.

    - Vos proches sont-ils au courant ? Utilisez-vous des pseudonymes ?

    Mes proches sont ma première source de soutien et d’inspiration. Ils ont toujours été derrière moi. Je n’utilise pas de pseudonyme car j’assume parfaitement mes écrits. Je ne souhaite pas non plus dissocier mon travail d’écrivain à celui de ma vie quotidienne.

    - Comment gérez-vous la relecture, la chasse aux fautes d'orthographe (bêta reader, logiciel correcteur..) ?

    La relecture est quelque chose de fastidieux, d’autant plus qu’elle est parfois inefficace au bout d’un certain temps. Un auteur qui se relit 100 fois, ne voit plus ses erreurs. Il a besoin d’un œil objectif ou de recul. Je fais relire mes manuscrits à une personne la plus neutre possible. Pour le reste, je travaille avec CORDIAL un logiciel de correction.

    - Quelles sont les principales difficultés rencontrées ?

    Il y a beaucoup de difficultés dans ce milieu, mais cela dépend de la façon dont les appréhende. Si nous avançons avec optimisme sans perdre de vue que le chemin est long, alors les difficultés paraissent plus supportables. Si je devais en citer une ou deux, je parlerais de quelques libraires un peu réticents pour faire dédicacer, mais je garde le souvenir de ceux qui m’ont soutenue. Pour le reste, il est difficile de contacter les grands médias.

    - Des conseils pour ceux qui débutent ? Pour choisir la plateforme/maison d'édition pour publier des écrits ? Est-ce qu'il y a des arnaques ou escroqueries à éviter ?

    Soyez passionnés ! Le métier d’écrivain est un métier fabuleux ! Soyez créatifs et honnêtes envers vos œuvres. Ne baissez pas les bras même si l'on refuse votre manuscrit...Dites-vous que des chefs d'oeuvre littéraires ont été refusés des dizaines de fois ! Un conseil que je m'efforce de suivre : soyez persévérants car vos victoires, même petites, ont une valeur inestimable !

    Il y a plusieurs façons de choisir sa maison d’édition. Cela dépend de ce que vous voulez publier. Bien sûr, le rêve étant d’être publié dans une prestigieuse maison, quoique certains auteurs reviennent de cette aventure quelque peu déçus. Il y a aussi des arnaques évidemment, car là où il y a du rêve justement, il y a des escrocs prêts à tout pour soutirer les deniers de nous autres pauvres artistes ! Personnellement, je vous invite à ne pas publier à compte d’auteur. C’est une pratique très chère pour un résultat souvent négatif (sans compter la désillusion). A ce titre-là, choisissez l’auto édition qui donnent parfois de très très bons retours et qui ne vous coûtera rien hormis du temps et beaucoup d’énergie ! Fuyez aussi les petites structures qui vous promettent beaucoup de choses « plus tard », comme le numérique qui veut finalement publier du papier mais « plus tard ». Enfin, ne signez pas un contrat si vous n’êtes pas sûr de vous ! Il vaut mieux décliner une offre et rester libre plutôt que de signer et perdre une chance d’être mieux publié !


    En ce qui concerne les agents littéraires : ne payez pas un agent ! Un agent se rémunère sur vos droits d’auteurs lorsque un contrat est signé. Aucune avance ne doit lui être faite.

    Après, tout est une question de perspectives, mais je ne pense pas qu’il y ait de choix plus mauvais que d’autres. L’autoédition, encore mal perçue France, a une très bonne côté dans d’autres pays et c’est aussi un moyen de rester maître à bord !


    - Quelle protection peut-il y avoir au niveau des droits d'auteur et du plagiat ? - Avez-vous déjà été victime de plagiat ?

    Beaucoup d’options sont proposées pour les auteurs ou les artistes de manière plus générale. Personnellement, je pense qu’un copyright et un notaire restent la meilleure façon de se protéger même si personne n’est à l’abri. Je n’ai pas subi de plagiat pour l’instant ou alors je ne le sais pas. Mes romans ne doivent pas susciter cette envie là ! :d

    - Avez-vous une influence concernant le prix de vos écrits ?

    Non. Le prix d’un livre est fixé par un éditeur ou, en autoédition en fonction du coût de fabrication. Bien sûr, lorsque l’auteur publie seul il est libre de choisir sa marge. Il peut faire grimper les prix si sa notoriété le lui permet et/ou si le livre le justifie (Un prix, par exemple). Il y a des structures qui proposent des prix trop élevés pour assurer des ventes régulières. Attention !

    - Quelles sont vos réussites et vos déceptions ?

    Il y en a beaucoup dans les deux camps mais je vais parler des plus significatives. Ma plus belle réussite est la sélection officielle d’Adieu, Blanche-Neige en prix national et de mon invitation au Ministère du travail pour participer à la remise des prix, à débattre de mon roman. C’est une sacré reconnaissance ! Pour parler de déceptions (pas de déconvenues avec des éditeurs par exemple), je parlerai de la faillite de ma première maison d’édition, à quelques jours de la sortie de mon roman…Ca a été dur, mais c’est sans doute une bonne chose aujourd’hui.

    - Des plateformes ou maisons d'édition à déconseiller ?

    Evidemment ! Mais je ne vais pas passer pour la commère du quartier, non ?

    Concernant l'écriture:


    - Combien de temps consacrez-vous à l'écriture ?

    Cela dépend du temps que j’ai….Je dirai par semaine, j’essaye de travailler une vingtaine d’heures. C’est bien sûr en fonction de l’inspiration et du temps que je consacre à la « réalité », eh oui ça arrive parfois !

    - Avez-vous déjà utilisé des sites d'écriture du genre Fanfiction.net, FictionPress ?

    Non, mais j’y songe. Wattpad par exemple. J’aimerais bien tenter une histoire au jour le jour, un peu comme les romans feuilletons du 19ème ! Je pense que ce serait une expérience.

    - Quel genre écrivez-vous ?

    J’ai commencé par des fictions historiques. J’ai également publié un témoignage social « Adieu, Blanche-Neige ! ». Mais en général je suis une mordue de romans et je continue à écrire au siècle passé.

    - Puisqu'on est sur madmoizelle, quelle approche du féminisme avez-vous dans vos écrits :cretin: ?

    Mes héroïnes sont parfois insupportables….Non, souvent. La plupart du temps ce sont les femmes en arrière-plan qui mènent la danse et qui ont un rôle clé. Dans mon dernier roman « Laudanum », Claire Bach est le second protagoniste et c’est pourtant elle qui porte l’histoire pour sa force et son combat contre la misogynie. Un portrait lui a d’ailleurs été consacré dans une interview pour une rubrique féminine. En tous les cas l'approche du féminisme est la base de mon métier.

    - Essayez-vous de faire passer un message lorsque vous publiez vos écrits ?

    Hormis celui qui est à l’origine du roman, pas spécialement. Je ne suis pas là pour apporter un message universel. Je pense seulement que quelqu’un peut se reconnaître dans mes romans et à ce moment-là c’est déjà une belle reconnaissance. J’essaye d’apporter ma vision du monde de la seule manière dont je suis capable !

    Je vous mets le lien de mon site internet si vous voulez jeter un oeil, c'est peut-être plus clair...

    http://virginiebegaudeau.wix.com/virginiebegaudeau

    Au plaisir de vous lire !
     
    #7 SnowOhara, 15 juillet 2015
    Dernière édition: 15 juillet 2015
    ThelmaEtLouise, Iris Hexa, Christouille et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    @SnowOhara : Merci d'avoir répondu à mes questions. Ah oui ça a été très instructif, je vais éditer mon premier message pour mettre le lien de ton blog. J'ai une petite question concernant les couvertures, tes amis tu les as rencontré sur internet ou en IRL ?
    Par contre, je suis curieuse, c'est le ministère du travail qui t'as invité ? Pas le ministère de la culture ? Bon après, écrivain c'est aussi un métier mais il est vrai qu'en France on considère l'écriture plus comme de l'art ou une activité culturelle.
    Ah si, j'ai deux questions un peu personnelles (tu n'es vraiment pas obligé de répondre), as-tu un travail ou une activité en parallèle ? Et quel est ton parcourt scolaire/universitaire ?

    @Iris Hexa : Oui finir est très difficile :cretin: je suis aussi confrontée à ce problème. Néanmoins si tu publies des écrits même gratuit sur un blog n'hésite pas :) et bon courage dans tes projets.
     
    Christouille et Iris Hexa ont BigUpé.
  9. SnowOhara

    SnowOhara
    Expand Collapse
    Il n'y a pas d'anniversaire qui tienne quand la littérature appelle :)

    @Neverland90 Pas de soucis je peux répondre :)

    Alors mes amis, ce sont des gens que je connais depuis plusieurs années rencontrés "naturellement" :)

    Pour le Ministère du Travail, oui c'est eux qui m'ont invitée car ils ont sélectionné mon livre qui s'ancre dans le monde du travail, plus celui de l'apprentissage. Les auteurs officiellement sélectionnés (nous étions 9), ont été invités à venir débattre de leur ouvrage au ministère. Un moment formidable !

    Pour ce qui est de mon activité "annexe" oui, j'en ai une qui n'a rien à voir avec le monde de la littérature mais dont j'ai besoin pour avoir les pieds sur Terre et que j'aime beaucoup !

    Pour ce qui est de mon parcours scolaire, c'est un peu le chaos :) J'ai eu mon Bac et j'ai fait plusieurs facs, donc autant dire que ça ne compte pas vraiment. J'ai toujours voulu être écrivain, et il n'y a pas d'école pour ça :)

    @Iris Hexa Courage dans tes écrits ! Tu seras vraiment satisfaite une fois ton oeuvre achevé !
     
    Iris Hexa a BigUpé ce message
  10. Christouille

    Christouille
    Expand Collapse
    "Si tu cherches encore cette personne qui va changer ta vie, regarde-toi dans le miroir."

    Salut SnowOhara !

    Tout d'abord merci pour tes réponses, c'est intéressant de te lire.

    Si j'ai bien compris tu écris depuis que tu es petite car tu as eu très tôt ce rêve d'être écrivain. Ton entourage (au sens large du terme, les gens avec qui il t'es arrivé de discuter de ta passion pour l'écriture) t'a t-il toujours encouragée dans cette voie ou certaines personnes ont-elles essayé de te dissuader ? ("l'écriture ça ne paye pas, tu n'arriveras jamais à rien là dedans, c'est trop difficile de percer sans piston...", bref, tu vois sans doute le genre de remarques qu'un auteur peut se récolter en pleine face lorsqu'il s'aventure à parler ouvertement de sa passion ou pire, de ses rêves de publication).

    As-tu déjà eu l'impression que dire que tu écrivais te portais préjudice ? (en te faisant passer pour une rêveuse, quelqu'un qui n'a pas les pieds dans la réalité, voire une "originale" si tu produis certains genres de textes, notamment du fantastique ou de la fantasy...)
     
    Neverland90 a BigUpé ce message
  11. SnowOhara

    SnowOhara
    Expand Collapse
    Il n'y a pas d'anniversaire qui tienne quand la littérature appelle :)

    @Christouille Bonjour !

    Merci de m'avoir lue déjà :)

    Je souris en lisant tes questions car c'est exactement pour celles-ci que je vais écrire un article ! :) En effet, être un écrivain aujourd'hui c'est passer soit pour un créateur de best seller soit pour un illuminé fauché....
    Pour ce qui est du soutien de ma famille, j'ai beaucoup de chance. Ils m'ont toujours soutenue car ils savaient que j'avais un minimum les pieds sur Terre et que je savais que vivre de ma plume serait très difficile. J'ai choisi de travailler à côté sans inquiéter mes merveilleux parents XD !

    Pour ce qui est des remarques, il y en a eu évidemment, mais je n'y réponds pas et elles ne viennent pas de mon entourage - ou alors il le chuchote dans mon dos !-

    Je n'ai pas eu l'impression que d'annoncer la couleur en disant que j'étais écrivain me portait préjudice. C'est souvent des réactions surprises voire impressionnées -si si c'est possible :)- que j'ai reçues. Je suis toujours passée pour une originale et comme je ne peux ni je ne veux changer, j'en ai fait un peu ma marque de fabrique. Je suis écrivain rêveuse, à côté de la plaque, mais malgré tout j'assure le minimum vitale pour ne sombrer dans la marginalité !

    Il y a toujours des gens pour critiquer, des gens pour ne pas comprendre et d'autres qui s'en moquent, mais ce n'est pas important. Pour ce qui est de la famille, je pense que beaucoup parlent ainsi parce qu'ils craignent de nous voir dans la rue avec un manuscrit détrempé...En leur montrant que tu as la notion de la réalité et que dans ce monde très dur tu peux être indépendante, il n'y a aucune raison pour qu'ils n'applaudissent pas tes succès :)
     
    Christouille a BigUpé ce message
  12. Christouille

    Christouille
    Expand Collapse
    "Si tu cherches encore cette personne qui va changer ta vie, regarde-toi dans le miroir."

    Très bonne idée d'article (comme tu as pu le constater x)).

    Merci pour ta réponse ! Je trouve ça génial que tu aies retourné la chose à ton avantage en ayant fait de cette image d'Original un peu péjorative des artistes ta marque de fabrique.
    En y réfléchissant c'est la meilleure chose à faire. Malheureusement ce n'est peut-être pas toujours possible, notamment selon le milieu professionnel dans lequel on exerce ou suivant le profil des personnes rencontrées pour qui écrire n'est vraiment pas sérieux, à moins de s'appeler Maxime Chattam ou à tout le moins d'avoir déjà un roman publié.

    Sinon en dehors de tes proches, quelles sont tes sources d'inspiration ?
    Y a-t-il un climat propice à t'inspirer ? (environnement calme, balade dans la nature ..?)
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. PrincessMey
    Réponses :
    0
    Affichages:
    356
  2. PrincessMey
    Réponses :
    0
    Affichages:
    951
  3. PrincessMey
    Réponses :
    4
    Affichages:
    1987
  4. artsamie
    Réponses :
    0
    Affichages:
    433
  5. Maylandia
    Réponses :
    0
    Affichages:
    1176