Quand le sage montre l’éducation sexuelle, l’imbécile regarde le porno

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 8 juin 2018.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    #1 Mymy, 8 juin 2018
    Dernière édition: 8 juin 2018
  2. MissWillow

    MissWillow
    Expand Collapse

    Moi j'aurai une question dont j'aimerai bien avoir des réponses pour m'éclairer :

    Si actuellement, nous tendons de plus en plus vers une sexualité positive (consentement, respect, complicité, épanouissement), comment expliquez-vous que les jeunes soient de plus en plus friands de pornographie (et donc, qu'ils aient une vision faussée de la sexualité) ?

    Où est-ce que ça bugue ?
     
    severuspotter et Pawline ont BigUpé.
  3. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Ben, le support masturbatoire, c'est pas la même chose que la sexualité de la vraie vie ! Tu peux tirer de l'excitation quand tu regardes un gang-bang pour prendre un exemple au pif, et pratiquer le missionnaire du samedi soir lumières éteintes avec ton ou ta partenaire :cretin:

    Et puis c'est qui "nous" ? Je pense que le sujet du consentement, de la sexualité positive, est encore « niche » et se heurte à de nombreuses résistances, idées reçues, etc. !
     
    sophiebrld, Feudartifice, Asthoria et 7 autres ont BigUpé ce message.
  4. MissWillow

    MissWillow
    Expand Collapse

    Oh ché pas, j'pensais que c'était de plus en plus encouragé la sexualité positive... Enfin, je tombe sur de plus en plus de mecs respectueux envers les désirs et les limites des femmes, mais effectivement, c'est loin d'être adopté partout cette mentalité. :erf:

    Bah du coup, si on dissocie le support masturbatoire de la sexualité de la vraie vie, il est où le problème que les jeunes matent du porno' plus ou moins trash ? Je pense que les études ne s'alarmeraient pas si cela n'avait aucune conséquence sur leur sexualité, c'est bien que c'est lié, non ?...:eh:
     
    LittleCerys, BulleColoree, Pawline et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  5. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    Contrôler ses réflexes, c'est comme se vanter de sa modestie.

    Mais est-ce que l'éducation sexuelle pourrait réellement faire quelque chose contre les effets néfastes du porno ? Il ne faut pas oublier que l'orgasme est un puissant outil de conditionnement, et qu'être conscient du caractère fictif du porno ne l'empêche pas d'avoir des effets négatifs sur nous, puisque forcément, c'est inconscient.
     
  6. Chat-au-Chocolat

    Chat-au-Chocolat
    Expand Collapse

    Les chiffres cités au début de l'article me paraissent vraiment bas... Comme toujours, les résultats d'une "étude" sont à mon avis à nuancer : combien y avait il de répondants ? Ont ils tous répondu de manière sincère ? C'est faux de dire que 63% des jeunes ne consomment jamais de porno, puisque tous les jeunes de France n'ont pas été interrogé-e-s. Pour plus d'honnêteté intellectuelle, il faudrait préciser "63% des jeunes de l'échantillon interrogé" ! Et ça fait une différence ;)

    Enfin perso je suis totalement réfractaire au porno (j'en avais fait un article sur mon blog, je ne me fais pas de la pub mais c'est juste que j'ai la flemme de répéter mes arguments :cretin:) et j'ai du mal quand on minimise les conséquences néfastes que ça peut avoir. Notamment sur la sexualité des femmes, qui sont comme souvent les premières à trinquer... Je parle ici du porno mainstream évidemment.
    Par contre, je suis d'accord qu'il faudrait une éducation sexuelle digne de ce nom. Je ne suis pas sûre que cela permettrait de contrer les effets de la massification du porno, mais ce serait déjà un premier pas. Je ne comprends pas que les enfants et les ados soient laissés à ce point à l'abandon, avec leurs vidéos de double penetration sur leurs Smartphone pour seule éducation "officielle".
    L'Education Nationale aurait un vrai rôle à jouer, il faut parler aux ados de sexualité, de plaisir, de sentiments, de consentement, de grossesse, d'avortement, de règles... ! Cette inertie collective m'insupporte vraiment.
     
    Lily Lou, La.La, Lumiciole et 12 autres ont BigUpé ce message.
  7. Flowercream-

    Flowercream-
    Expand Collapse
    Tes états d'âme... Éric

    Donc critiquer le porno est "imbécile". Donc je suis une imbécile parce que je pense que regarder des gang bang et se branler sur des images de femmes battues et torturées n'est pas féministe. D'accord. C'est ça le "progressisme" aujourd'hui. Ne surtout pas questionner la merde que l'on nous propose! ... Je vais aller dire ça aux femmes survivantes de cette industrie qui dénoncent aujourd'hui ce qui s'y passe, je sens qu'elles vont adorer s'entendre traiter de la sorte :rolleyes:
    Écœurée. Sincèrement dégoûtée. Ouvrez les yeux, bordel. Le porno c'est la sexualisation de la violence contre les femmes!
     
    Castette, Songi songi, sinae et 10 autres ont BigUpé ce message.
  8. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    @Flowercream- : que fais-tu des femmes qui ont ce genre de fantasme ? Le fantasme du viol par exemple n'est pas si rare, y compris parmi les victimes de viol (ce pourrait être un moyen psychique de « reprendre le contrôle » sur ce qui leur est arrivé)...

    Moi je suis dans l'optique : le porno, en soi, ce n'est pas MAL. L'industrie est pétée, le fait que beaucoup d'actrices et acteurs soient extrêmement mal traité·es, c'est grave, c'est un souci. C'est une des nombreuses raisons pour lesquelles tu ne me trouveras jamais sur un « tube » (Youporn etc.) à visionner des contenus volés en ayant très peu de certitude sur les conditions de tournage.

    Mais si une femme lance un porno fait dans des conditions clean, dont le scénario est basé sur la domination et la soumission, est-ce un souci ? En soi, je ne pense pas. Je ne pense pas que ça fait d'elle une mauvaise féministe.
     
    Lumiciole, Feudartifice, zazouyeah et 18 autres ont BigUpé ce message.
  9. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    Contrôler ses réflexes, c'est comme se vanter de sa modestie.

    Mais est-ce que ces conditions rendront forcément le porno inoffensif ? La question mérite d'être posée.

    Admettons que ce soit le cas. En fait, ce type de porno existe déjà (Erika Lust, Girlsway, GirlsOutWest,...), mais il est cantonné aux sites payants, ils restera donc un marché de niche aussi longtemps que la culture du gratuit perdurera.
     
    Songi songi, Eto et LovelyLexy ont BigUpé ce message.
  10. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    @skippy01 On est donc d'accord que ce n'est pas le fait de regarder des oeuvres pornographiques le problème, mais :
    • Le message de certaines oeuvres
    • La façon dont certaines oeuvres sont produites et distribuées
    • Le manque général d'éducation à la sexualité qui fait du porno le seul lien tangible qu'ont les ados avec leur sexualité grandissante ?
     
    NoUsername, sophiebrld, LittleCerys et 13 autres ont BigUpé ce message.
  11. Flowercream-

    Flowercream-
    Expand Collapse
    Tes états d'âme... Éric

    Est-ce un choix libre quand on a un passif de violences sexuelles, comme l'immense majorité des actrices porno? J'en doute fortement. Et j'ai jamais dit que ça faisait de ces femmes des mauvaises féministes, mais l'industrie du sexe n'est pas féministe, pas dans un monde aussi patriarcal que le nôtre.

    Un lien qui répond aux arguments "pro" porno :
    https://supporterofwomensliberation...ents-list-and-how-to-respond-with-confidence/

    En soi je m'en fous que des gens fassent du sm ou des gang bang chez eux, sans que personne sauf eux ne soit au courant. Mais le filmer et le diffuser, c'est politique, qu'on le veuille ou non. Et le message est toujours le même : la violence contre les femmes, c'est sexy, c'est cool, les femmes aiment toutes être battues et torturées! Les hommes qui regardent du porno ne le font pas pour voir des images de femmes puissantes. Faut pas se voiler la face. Un bukkake c'est dégradant, un anus explosé cause des douleurs intenses, les gens qui matent ça le savent parfaitement. Et d'ailleurs les producteur de pornos sont les premiers à dire qu'ils sont ravis de montrer de la dégradation et de la violence contre les femmes. Ce sont leurs propres mots. Nous n'inventons rien.

    Et le souci du porno féministe, sans aucune violence, c'est qu'il est rare, encore très peu diffusé. Et la plupart des gens n'ont aucune envie de payer pour du porno. Ils ne payent déjà pas pour des mp3, vous pensez vraiment qu'ils sont prêts à laisser tomber les tubes gratuits?
     
    #11 Flowercream-, 8 juin 2018
    Dernière édition: 8 juin 2018
    Castette, plic tic, La.La et 11 autres ont BigUpé ce message.
  12. BarbieDroguée

    BarbieDroguée
    Expand Collapse

    • Le message de certaines oeuvres
    • La façon dont certaines oeuvres sont produites et distribuées

    #notallporn
     
    Valentina-, La.La et Flowercream- ont BigUpé ce message.
Chargement...