Quand un jeune homme défend son petit frère victime de harcèlement scolaire

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 27 septembre 2017.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. TennanTen

    TennanTen
    Expand Collapse
    Détendue

    Aie aie y a des fautes en plus toutes bêtes =S

    C'est très courageux ce qu'il à fait, alors même si ce n'est pas la meilleur solution au moins le grand frère à confronté les harceleurs alors que les adultes se sont comportés comme des lâches. J'avais peur qu'il y ait de la violence physique et aussi verbale qui ne servirait à rien. Juste que, à la fin, le coup de pied dans le sac c'était pas utile.

    Sinon j'ai pas compris le pitch avec le nom "Boris". :eh:
     
    yuyunaâ, Vixenju et Sassegra ont BigUpé ce message.
  3. Sassegra

    Sassegra
    Expand Collapse

    Dans le car pour rentrer du college, je me faisais emmerder tous les soirs par deux garçons de mon age. J'étais seule, et ils se mettaient derriere moi pour se foutre de ma gueule, m'insulter et prendre mes affaires. Tous les putains de soirs. J'étais et je suis toujours introvertie et j'essayais de disparaitre, si on ne me remarque pas, personne ne m'humiliera. Mais manque de pot, ils ne m'oubliaient pas. Un jour, mon grand frère et son copain se sont mis derriere les deux garçons et ils ont commencé a leur faire exactement ce qu'ils me faisaient : petites baffes, insultes, intimidations. Ils m'ont pointé du doigt et leur ont dit de me foutre la paix. Ils n'ont plus jamais recommencés. J'ai gardé les yeux baissés et j'étais trop timide pour dire merci devant tout le monde mais intérieurement je criais de bonheur. J'ai eu peur des représailles, mais jamais ils ont eu les balls.

    Le pire c'est le car et les couloirs entre deux cours. C'est la qu'on peut s'en prendre le plus dans la figure. La technique c'est de trouver refuge au CDI ou de se cacher dans les toilettes.
     
    petiteKro, Kounette, Khyra et 21 autres ont BigUpé ce message.
  4. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Je suis désolée,je suis la première à dire que la violence c'est le mal,elle ne règle rien et blablabla... sauf pour le harcèlement scolaire en fait.
    Ca aurait été mieux si c'était venu de la personne harcelée elle même parce que les petits cons qui le harcèlent peuvent toujours se dire qu'ils ont des chances de ne pas se faire choper pendant la journée mais c'est plus facile à dire qu'à faire.
    Si ce n'est pas un super message,on s'en fout. Ce qui compte,c'est que ça s'arrête. Les harceleurs harcèlent parce que les victimes ne peuvent pas se défendre. Il n'y a pas plus lâche qu'un-e harceleuxse.
    Je bosse dans un collège qui est pourtant plutôt calme et je me rends compte qu'il y a des milions de moments où les ados peuvent se faire harceler sans que ce soit remarqué.
     
    #4 Maud Kennedy, 27 septembre 2017
    Dernière édition: 27 septembre 2017
    Alouwan, Kounette, Khyra et 13 autres ont BigUpé ce message.
  5. ericna catangels

    ericna catangels
    Expand Collapse

    J'avais vécu le harcèlement scolaire en primaire et début de collège (avant de connaître le rejet au lycée) et je m'étais jurer que jamais,jamais, mon petit frère ne vivrais ça. Un jour il est rentrer en pleurant, et m'a expliquer que des garçons de sa classe s'amusait à le frapper,l'insultait etc. J'ai vu rouge, mon sang n'a fait qu'un tour,je suis aller confronter ces petits cons. Je suis assez petite,franchement pas forte,bref pas intimidante. Je n'ai pas toucher ces mômes (mais bon dieu que j'avais envie de le faire),je les est juste avertit de ce qu'il leur arriverait s'ils recommençait (c'est fou ce que les mots "convocation chez le directeur" "commissariat" et "plainte" peuvent faire effet). Ils ne se sont plus jamais approcher de mon petit frère (j'ai même droit à des "bonjour madame!" quand ils me croisent dehors :drama:)
    Ne sous-estimons pas l'impact que peut avoir le grand frère ou la grande sœur,dans la défense! Ce jeune homme n'a peut-être pas eu la réflexion la plus mûre pour ses actes, mais maintenant,les agresseurs de son petit-frère se souviendront qu'il y aura des représailles à attendre s'ils recommencent! Mais il faudrait peut-être en parler également à la direction,de cette histoire,pour mettre les pieds dans le plat.
     
    Alouwan, petiteKro, Kounette et 12 autres ont BigUpé ce message.
  6. Emi49

    Emi49
    Expand Collapse

    J'avoue que moi aussi, je ne suis plus trop une grande défenderesse de la non-violence dans le harcèlement scolaire

    J'étais harcelée au collège et en 4ème lors d'un entre deux cours aux casiers, les deux gros lourds de la classe ont décidé une fois n'est pas coutume de me faire chier sous les non-regards de mes camarades. Un élève de troisième qui passait par là a saisi au cou le connard qui me faisait le plus chier et l'a plaqué contre les casiers en lui disant de ne plus jamais toucher son amie (soit moi, alors que je ne le connaissais pas ce type), comme je te comprends @Sassegra quand tu parles de crier intérieurement de bonheur, c'est exactement ce qui s'est passé en moi. Grace à ce gars, je n'ai plus été harcelée cette année. Je suis d'ailleurs devenu amie avec lui l'année d'après vu qu'il a redoublé et est tombé dans ma classe :nod:

    Alors ouais la non violence c'est cool mais j'ai testé pendant des années et niveau efficacité j'ai vu mieux, déso pas déso. Il faut que la peur change de camp, merde.
     
    Alouwan, petiteKro, Kounette et 16 autres ont BigUpé ce message.
  7. Althéa Vestrit

    Althéa Vestrit
    Expand Collapse
    Rêveuse des sous bois

    Elle est géniale cette histoire :puppyeyes: Pour ma part il y avait un petit merdeux qui me piquait sans cesse mes affaires en arts plastiques, prenant ma trousse et la faisant passer de mains en mains sans que j'arrive jamais à la chopper et ça me mettait des larmes aux yeux à force, d'autant que je voyais pas quoi faire. Jusqu'à ce qu'une amie (qui avait 10 ans de plus, donc une sorte de grande soeur) m'invite à prendre la trousse de cet imbécile, à me lever, et à balancer avec force un à un tous les objets qu'elle contenait en marchant dessus. Je l'ai fait, en plein cours, et il m'a rendu ma trousse avant que j'arrive à casser la moitié du contenu de la sienne et il ne m'a plus jamais emmerdée. La prof ne m'a pas engueulée non plus. Le sentiment de puissance que j'ai eu à ce moment, je me souviendrai toujours. Bref quand des grands qui aident c'est top !
    Sinon je me souviens aussi d'un con quand on montait les marches pour aller en latin, et il y en avait blinde des marches, des tas d'étages, en rangs, il s'arrangeait toujours pour être derrière moi et tirer de toutes ses forces sur les scoubidous que j'avais accorché à mon sac. Et ça me faisait mal au dos et j'avais beau me retourner et lui dire d'arrêter, il continuait. Alors un jour, me suis retournée et je lui ai collé une gifle tellement forte que pendant un très long moment la trace de ma main était sur sa joue. Lui non plus ne m'a plus jamais embêtée. #team sauvage :yawn:
     
    sophiebrld, Alouwan, Marie-Gertrude et 19 autres ont BigUpé ce message.
  8. Gytha-Ogg

    Gytha-Ogg
    Expand Collapse

    @Althéa Vestrit :yawn:

    Un mec au collège s’amusait à frapper mon cahier de sa règle a chaque fois que je tentais d'écrire, j'ai finit par en avoir vraiment marre j'ai chopé sa règle je lui ai pété en deux et lui ai rendu les deux bouts après ça il s'est écrié "Hé tu m'en doit une neuve" j'ai donc répondu "ben non c'est toi qui l'a cassé à force de frapper partout" il est resté tout con le prof lui à demandé d'arrêter de jouer j'étais tellement satisfaite...

     
    Alouwan, Marie-Gertrude, Giogio et 14 autres ont BigUpé ce message.
  9. yuyunaâ

    yuyunaâ
    Expand Collapse
    Ja, genau

    Je trouve cette histoire plutôt chouette (même si j’espère que le petit frère ne va pas souffrir de représailles :tears: ) et puis, même si on est d'accord pour dire que la violende c'est pas la solution idéale, je trouve pas que le grand frère ai été trop violent.
    Il a : posé sa main sur l'épaule du mec (c'est intimidant mais pas violent), l'a menacé de lui cracher dessus (ce qui me parait plutôt adapté puisque ces garçons avait craché dans la carafe du petit frère, et puis même s'il lui avait vraiment craché dessus, ce serait plus humiliant que violent).
    Après il y a juste un coup de pied dans son sac, mais pareil, ok c'est pas très sympa mais rien à voir avec de la violence physique ou du harcèlement..
    Donc GG à ce grand frère et bon courage à son petit frère, j’espère qu'il réussira à trouver des amis bienveillants dans son collège :highfive:
     
    Alouwan, Shadowsofthenight, ben quoi ? et 6 autres ont BigUpé ce message.
  10. marion.1105

    marion.1105
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    Super article et super réaction de ce grand frère !!!
    Pour ma part, j'ai été harcelée durant tout mon collège (merci kilos en trop ) et je n'osais rien faire car j'étais très timide et mal dans ma peau. Ma mère qui était au courant de la situation en a parlé plusieurs fois aux profs et à la directrice mais personne n'a jamais rien fait. Alors ma maman chérie en à eu marre de me voir pleurer tous les soirs et refuser de retourner à l'école a agi. A la sortie du collège, elle a pris à part les 2-3 filles qui me harcelait et les à remis à leur place : elle leur a dit de ne plus m'embêter, que sinon elle préviendrai leurs mères et porterait plainte aux flics... Résultat ces filles ne m'ont plus jamais embêté car elle avait eu bien peur de ma mère
    #meilleuremamandumonde
     
    Shadeluna, cherrycordia, petiteKro et 4 autres ont BigUpé ce message.
  11. ChansonMuette

    ChansonMuette
    Expand Collapse

    Franchement, il existe une méthode douce et gentille pour demander à des enfants/ados d'arrêter d'en harceler un autre ?
    Parce que personnellement je pense pas. Les seules fois où on m'a foutu la paix quand on tentait de m'intimider, c'était quand je frappais ou quand j'insultai mieux.
    Et si un jour un enfant de ma famille est touché de près ou de loin par du harcèlement, j'hésiterai pas à intimider ou plus le/les petit.e.s con.nes qui se permettent ça. De toute façon ça leur fera toujours moins mal que de vivre dans le quotidien de celui qui est harcelé.
     
    Alouwan, yuyunaâ, Shadowsofthenight et 3 autres ont BigUpé ce message.
  12. Bleu pastel

    Bleu pastel
    Expand Collapse

    Il connaissait pas le nom du mec, alors il lui a donné un nom random (en plus Boris c'est vachement moche :cretin:)
     
    #12 Bleu pastel, 28 septembre 2017
    Dernière édition: 28 septembre 2017
    Shadowsofthenight, Anouk Perry et TennanTen ont BigUpé ce message.
Chargement...