Quand une adaptation de 1984 provoque bagarres, vomissements et évanouissements...

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lise F., le 27 juin 2017.

  1. Lise F.

    Lise F.
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. Aloysia

    Aloysia
    Expand Collapse
    Je vous aime toutes sauf un

    Petite remarque :cretin: (gentille hein, suis pas méchonte)
    Plutot que "torture sur des personnes consentantes" je dirais plutôt des "tortures fictives". J'ai du lire d'autres articles pour vérifier que l'expérimentation n'allait pas jusqu'à la vraie torture sur scène :gonk::gonk: !
     
    Kaylie, lafillelabas, Babitty Lapina et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Shewrites

    Shewrites
    Expand Collapse

    J'avais vu la pièce à Londres il y a deux ans, je me demande si c'est la même mise en scène mais d'après un article que j'ai lu qui spécifiait qu'i y avait des effets de lumières soudains, des scènes de torture, etc., je pense que oui, ou en tout cas elle est similaire - peut-être celle de Broadway plus violente.
    Je me souviens avoir beaucoup aimé et avoir été à la fois un peu sonnée par la pièce, mais je suis quand même étonnée de voir des gens s'évanouir et vomir :oo:
    J'espère que ça va encourager encore plus de gens à aller au théâtre et relire le livre, du coup! Il n'y a pas de mauvaise pub.
     
    Quiet., Shadowsofthenight, yuyunaâ et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. Lise F.

    Lise F.
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    T'as raison @Aloysia c'était plutôt mal formulé, j'ai modifié <3
     
    Aloysia a BigUpé ce message
  5. Melle Sosostris

    Melle Sosostris
    Expand Collapse
    Vini vidi vici

    1984 est choquant de base, le personnage principal de fait torturé dans l'histoire et ce n'est pas du tout une histoire sur un amour impossible en temps de dictature. Adapter toute sa violence sur scène... je trouve ça moyen. Ce qui est kontré dans le roman est très douloureux. En général, je suis contre la production violente. Je comprends qie cela serve le message mais n'est-ce pas aller trop loin? Dans une fiction, on ne devrait pas avoir peur pour les personnages parce qu'ils servent des idées, mais là c'est fait avec de VRAIS personnes qui se sont pris des patates dans le nez à ce que j'ai cru comprendre. :dunno:
     
    Babitty Lapina, Gabelote et 7Tangerine6 ont BigUpé ce message.
  6. 7Tangerine6

    7Tangerine6
    Expand Collapse

    Je n'ai jamais compris ce principe de montrer la violence pour dénoncer quelque chose. Il y a quelques exemples ponctuels qui peuvent faire réagir des gens mais majoritairement, la violence c'est quelque chose que le cerveau va chercher a repousser dans un coin, non ? Quand on voit un truc violent ou sanglant on a envie de l'oublier ! Je trouve qu'on devrait pas avoir besoin de ça pour faire ressentir de la révolte, au contraire. Un acte impuni, quelqu'un accusé a tort, ou qui subi des injustices ça peut faire réagir quand c'est bien écrit, mais la violence occulte les sens et si on peut y réfléchir après coup, tout le monde n'aura pas envie de le faire. Pour moi, si l'on veut faire réagir positivement, il faut deux ingredients: un ou plusieurs personnage(s) qu'on apprécie qui se bat (tent) et subi(ssen)t des injustices connues du public ou auxquelles il ou elle peut s'identifier, mais pas corporelles ou alors suggérées, et un espoir, souvent sous la forme d'un ralliement entre humain sous une (ou plusieurs) meme(s) cause qui donne un côté galvanisant et une forte envie d'identification. De ce que j'ai vu, jai l'impression que c'est ça qui fonctionne puisque ça fait appel a des émotions positives qui nous donnent envie de nous bouger. Il faut montrer que dans l'idee c'est possible et qu'on peut le faire, en montrant ce qu'on peut faire du futur plutot que de montrer un présent terrible, mais que beaucoup connaissent déjà (comme le dit le metteur en scène) par les journaux. Au lieu d'énoncer ce qu'on sait deja et qui nous confere un sentiment d'horreur et d'impuissance (pour ceux qui n'essayent pas de l'ignorer) montrons un futur possible de cooperation ! Pour moi, la violence est peut etre au service de l'art, mais pas au service des causes qu'elle tente de defendre.
     
    Babitty Lapina, Gabelote et niniel ont BigUpé ce message.
  7. Mullipa

    Mullipa
    Expand Collapse
    Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient

    @7Tangerine6 tu as tout à fait raison. Mon papa a fait son master de psycho sur le sujet, il a montré que ça ne sert à rien de "choquer" le cerveau pour faire passer un message, car il fait immédiatement du déni. Il faut lui donner la solution pour faire autrement, même si elle parait évidente.
    Et je suis d'accord avec toi, on ne peut pas dire que "la violence c'est mal" en montrant de la violence. C'est un peu comme gifler un enfant en lui disant de ne pas taper son frère ou sa soeur, on perd tout le sens du propos... Sans parler du fait que ça maintient un climat de peur et ça rend les gens encore plus agressifs.
    Bref, ils ne m'auront pas comme spectatrice =/
     
    Babitty Lapina, Eros Thanatos et 7Tangerine6 ont BigUpé ce message.
  8. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 18h :buzy:

    Tout comme @Melle Sosostris et @7Tangerine6 j'ai des doutes sur l'intérêt de représenter la violence de manière ultra réaliste. Au point que les acteurices se blessent !! Tout l'art du jeu est justement de faire croire à une situation qui ne se déroule pas réellement, donc pour en arriver là, on n'est plus dans le jeu , on est dans la réalité.
    Par ailleurs, ça fait longtemps, mais j'avais pas l'impression que les scènes de violence (la torture de Winston) aient une telle importance dans le livre. Mais peut-être que ma mémoire me joue des tours, faut que je vérifie ça.
     
    Denderah, Babitty Lapina et Melle Sosostris ont BigUpé ce message.
  9. Manea

    Manea
    Expand Collapse
    We claim the right to pull the trigger and damage your image of honor

    En même temps, le dénouement du livre est extrêmement violent de façon directe et je vois mal comment adapter la pièce sans
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    , et cette scène peut difficilement être amenée de façon crédible si Winston est frais et dispo au moment où elle arrive. L'idée c'est de détruire totalement une personne qui pensait pouvoir tout encaisser pour l'autre, donc il faut qu'il ai déjà résisté à des douleurs et des tortures. S'il craque au premier essai, ça n'a pas le même impact.
     
  10. 7Tangerine6

    7Tangerine6
    Expand Collapse

    Il y a une différence entre la violence suggérée, (On peut maquiller l'acteur qui joue Winston pour qu'il n'ai pas l'air bien, ou l'acteur peut le simuler, en même temps c'est son métier ^^) et montrer la scène de torture. Il n'a pas à être frais comme un gardon, mais on n'a pas non plus besoin de voir tout pour comprendre ce qu'il se passe. Surtout qu'on risque de rester bloqué(e)s sur la scène en question plutôt que sur son impact, alors que c'est l'impact et ce que la scène implique qui sont intéressants et important. Quand le cinéma d'horreur, par exemple, montre des scènes violentes, c'est justement pour qu'on reste dessus, et parce qu'il n'y a pas forcément d'impact autre que "la personne devant nous est torturée, aïe elle souffre on n'aimerait pas être à sa place, ça fait peur !!". Quand il y a un enjeu politique, social, dramatique ou autre, ça détourne l'attention, et c'est dommage, je trouve, parce que comme le disait @Mullipa, ça perd tout son sens !
     
    Mullipa, Gabelote, Shadowsofthenight et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Lise F.

    Lise F.
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    Je l'ai lu y'a un bon moment mais pareil j'ai le souvenir que la scène de torture n'est vraiment pas longue comparée au reste du livre. Je me demande s'ils en ont pas fait un truc un peu expérimental, genre une adaptation assez large... En tout cas c'est sûr j'irais pas voir non plus ^^'
     
    7Tangerine6 et Gabelote ont BigUpé.
Chargement...