Quatre ans et toujours au même Point : la Fac de Pharma

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Hyperbole, le 7 février 2015.

  1. Hyperbole

    Hyperbole
    Expand Collapse
    Pas de Valse

    Salut les filles,

    Alors j'ouvre ce sujet pour avoir des conseils renseignements d'étudiante en Pharmacie ou de filles qui s'y connaissent en Pharma ou Médecine.
    Ce n'est absolument pas mon domaine mais celui de mon frère. J'aurais peut être dû lancer un sujet plutôt mais bon je crois qu'on (ma famille) arrive à un point de non-retour.

    Il est étudiant en pharmacie depuis 2010, le problème c'est qu'il est toujours en 2 deuxième année de Pharma. Il a passé le concours de PACES en 2010 et a échoué, l'année d'après il a retenté et il l'a eu. C'est en deuxième année que tout est parti à volant. Il n'a jamais été un élève studieux mais il parvenait à se maintenir à la moyenne et a eu le concours assez largement mais la difficulté à augmenter d'un coup - je pense -. Il a donc redoublé sa deuxième année c'est à partir de se redoublement, qu'il a commencé à peu à peu perdre pied si je puis dire, ses amis de sa 1ère P1 était déjà en en 4ème année, il a arrêter de les fréquenter et n'a jamais vraiment réussi en s'en faire de nouveau dans ses promo - il est très réservé. Il s'est enfermé chez lui, car il avait que quelques matières à rattraper et que quelques heures de cours.
    Lors de sa deuxième année et de sa 3ème deuxième année, la fac a changé les modalités d'évaluation des connaissances, c'est assez chaotiques un coup si tu n'as pas validé un semestre c'est mort pour l'année, l'année d'après il faut avoir plus de 8 partout et tu peux avec des matières en dette entre 8 et 10, ou encore il faut avoir 10 partout et 0 matières en dette.
    Il a repris encore cette année la fac de pharmacie, pour une seule matière : la Botanique au second semestre. Cette matière il se la traine depuis 4 ans, c'est devenue une source d'angoisse monstrueuse pour lui et pour tout le monde ( L'an dernier je l'avais aidé à apprendre ses plantes, j'ai fini par les apprendre moi aussi). Il a beau travailler, une sorte de blocage psychologique s'est formé sur la fac - c'est une épreuve d'y retourner alors que concrètement personne ne lui a jamais fait aucune remarque verbalement - et en particulier sur cette matière. Il est honteux de rester au même point et l'administration de la fac n'aide pas non plus. Pour vous donner un exemple : en début année ils ont affiché les résultats de toute la promo par code couleur et avec les notes , les noms ( ils n'ont pas pris la peine de le faire par numéro étudiant), donc les primo était en blanc, les redoublants en bleu, les triplants en orange et les quadruplant (ils sont 4-5) en rouge pétard avec leur nom et leur note. Forcément c'est extrêmement humiliant et par dessus le marché ils ont crées des groupes avec un prof référent et on lui a demandé d'expliquer son cas devant une dizaine de personne. Je trouve pas ça normal d'exposer les gens de la sorte, après peut-être que je sur réagis.
    Je suis assez inquiète pour lui au niveau des études mais aussi psychologique, il n'a rien fait de concret depuis presque 4 ans et son cercle social se limite à ma mère, moi (qui suis à l'étranger) et son meilleur pote ( qui vient de partir pour la Suisse). C'est journée se limite à geeker, faire de la muscu et sortir acheter un Mac do ou kebab. Il peut littéralement rester enfermé chez lui plusieurs jours d'affilée sans sortir et sans parler à personne, et surtout à ressasser ses échecs. De plus, la ville dans lequel il est, est juste horrible, c'est Middle of Nowhere, un vrai lieu de bagne.
    Il aime énormément venir me voir à Paris et aimerais bien vivre en région parisienne, je n'ai aucune idée de la procédure pour changer de fac et tenter de se rapprocher de la région parisienne - où je vis et ma mère vit pas très loin). Le fait que la fac change en permanence les modalités d'évaluation de connaissance m'énervent tellement parce que s'il avait été dans la même situation à savoir n'avoir qu'une matière à rattraper 4 ans plus tôt il serait passer en année supérieure depuis longtemps.

    S'il y a des Madz qui ont connue des situations similaires, même si je sais que ce n'est pas commun ou si vous avez des idées, je prend tout.
     
  2. Alkaline

    Alkaline
    Expand Collapse
    "You have enemies? Good. That means you've stood up for something, sometime in your life" Churchill.

    @Hyperbole

    Ce sujet date un peu, mais je viens de le voir, désolée...
    Je ne suis pas sûre d'avoir tout compris, tu veux dire que actuellement ton frère est en deuxième année mais il n'a que la botanique à passer, c'est bien ça ? Si vraiment il bloque sur une seule matière, je pense qu'il aurait intérêt à demander un rdv avec les profs de la matière pour discuter, qu'il comprenne ce qu'on attend de lui aux exams, qu'il partage ses difficultés.

    Après pour l'isolement de ton frère, je sais qu'il y a parfois des profs très impliqués qui seraient contents de le soutenir s'il va les rencontrer, mais si cela dépasse vraiment le milieu de la fac peut-être qu'un psychologue pourrait trouver ce qui ne va pas trop...

    Voilà, c'était des idées en vrac, hésite pas à me relancer.
     
    Hyperbole a BigUpé ce message
  3. Hyperbole

    Hyperbole
    Expand Collapse
    Pas de Valse

    @Alkaline Il a entrepris un coaching avec un pharmacien hospitalier et a régulièrement des RDV avec ses profs. Là les cours sont fini et l'examen et à la fin du mois.
    J'espère très fort.
    Merci pour ton message.
     
  4. LNounette

    LNounette
    Expand Collapse

    Hello ! Je viens de voir ce topic, un peu tard... Juste pour dire que les études de pharma c'est looooong pendant les 4 premières année mais après ça va mieux: les stages à l'hopital, puis en pharmacie (ou en industrie, je ne sais pas vers quoi ton frère se destine) ça change les idées, ça fait rencontrer du monde, et surtout surtout surtout c'est du CONCRET. Donc courage, moi aussi j'ai trouvé ça long et j'ai pensé à abandonner en cours de route, mais ça finit par aller mieux. Je crois que le pire, c'était de me retrouver à 24 ans à vivre chez mes parents, à être toujours étudiante et à me dire que je n'avais rien de fait de ma vie. Et aujourd'hui, 4 ans plus tard, j'ai eu 2 tafs, dans 2 pays différents, plein de nouveaux amis, et je fais ce que j'aime :)
     
    Hyperbole a BigUpé ce message
  5. Hyperbole

    Hyperbole
    Expand Collapse
    Pas de Valse

    Il a eu ses résultats et il passe en Troisième Année !! :rainbow::free::disco::free::rockon:
     
    Nekhbet, Damsha, Lupka et 5 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...