Quatre aspects de mon caractère dont j'avais honte (à tort)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 26 mars 2014.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Xel0u

    Xel0u
    Expand Collapse
    Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait.

    L'envie d'aimer et Pingu, jsuiiiiiis fan!!! Perso, j'ai décidé d'assumer mes multiples facettes... Qui passent aussi bien par les fringues, que les blagues ou la mauvaise humeur... Et puis si les gens ne m'apprécient pas... Tant pis pour eux, ils savent pas ce qu'ils ratent!
     
  3. Alaska Nokomis

    Alaska Nokomis
    Expand Collapse
    J'avais un slip

    Bel article SPP :bouquet:


    Perso, j'ai eu du mal à accepter mon coté calme, a la limite du pantouflard.
    J'ai une grande soeur tout ce qu'il y a de plus calme que j'admire beaucoup.
    Et je crois qu'inconsciemment j'ai passé une énorme partie de ma vie à vouloir me démarquer d'elle en décuplant d'énergie pour accentuer mes traits fêtards, pour montrer que, moi, j'avais du caractère, que j'étais une rebelle (Moui, parce que dans ma tête de nœuds d'ado on ne pouvait pas être a la fois calme et rebelle. Chaque trait dans sa case siouplé )

    Bref, je me suis pourrie pas mal d'années de ma vie à essayer de choisir une personnalité type parmi tout mes traits de caractères variés, ceux qui, mélangés, font de moi un être humain et pas un personnage Disney quoi .
    C'est quelque chose que j'aimerai tenter d'expliquer tôt à mes enfants pour leur faire gagner quelques années de liberté.
     
  4. yulia

    yulia
    Expand Collapse
    I'm still standing. YEAH YEAH YEEAAH !

    J'ai compris que j'aimais mon plus grand défaut (une grande sensibilité) les semaines où j'en ai été privée parce que j'étais sous anti-dépresseurs.

    Je me suis toujours dit que j'aimerais être moins émotive, plus forte (je pense que je le suis quand même mais j'aurais aimé que cela se voit plus). Et pendant cette période où je n'étais plus capable de pleurer, j'ai compris que malgré tout, pendant toutes ces années, j'avais appris à m'aimer. Avec ces émotions négatives, ces choses que j'aurais aimé faire évoluer.

    Je pense que je n'ai jamais été aussi contente de pleurer qu'une fois que le traitement s'est terminé. Je m'étais retrouvée.

    Alors oui, je m'agace encore par moment. Mais j'ai bien compris que je ne pourrais jamais maîtriser mes émotions négatives, alors tant pis si les autres subissent ça. C'est pas grave et ça ne dure jamais longtemps.

    Je me souviens d'un jour où j'étais en train de craquer en plein milieu d'un couloir du boulot et que l'une de mes meilleures amies m'a dit "Pleure pour moi, j'aimerais tellement réussir à évacuer tout ça". Finalement il y a des gens qui aimeraient avoir un peu de mon défaut. C'est donc qu'il n'est pas si terrible -)
     
  5. missdusud

    missdusud
    Expand Collapse
    Imagine all the people, Living life in peace...

    un défaut que j'ai récemment réussi à accepter ?

    Ma (bien trop) grande sensibilité; je pleure... vraiment beaucoup (enfin je ne passe pas m'a vie à ça, non plus, hein; au fond je suis quelqu'un de très optimiste, toujours, souriante et de bonne humeur); mais c'est vrai que je pleure; quand je vois quelque chose de beau, de mignon, de courageux, de triste et quand je me mets a pleuré, je ne fais pas semblant :crying:, ça dure un bon moment (surtout quand je pleure pour quelque chose de triste, en fait) et avant j'en avais honte, parce que dans ma famille, on ne pleure pas, on ne montre pas nos sentiments, alors je m'empêchais de pleurer et quand je le faisais c'était toujours en cachette et puis un jour j'ai dit: "et puis merde, ça fais partie de moi, je suis née comme ça, je n'ai pas à avoir honte de ce que je suis !" après ça j'ai travaillée pendant de longs mois, jusqu'à enfin réussir à pleurer devant n'importe qui sans aucune honte ou gêne.

    Maintenant il reste encore une chose que je n'ai pas réussie à vaincre, j'ai toujours énormément de mal à être ambitieuse, comme si l'ambition, l'envie de monter dans l'échelle sociale ou de réaliser mes rêves n'était pas pour moi, j'ai toujours cette impression de ne pas être légitime dans ce désir, je ne comprends pas pourquoi je ressens ça (il faudrait surement remonter dans mon enfance/adolescence pour comprendre) mais je fais tout ce que je peux pour en venir à bout et je finirais bien par y arriver... puisque j'en ai envie. :)
     
    yuyunaâ a BigUpé ce message
  6. Carry_On

    Carry_On
    Expand Collapse
    Etat larvaire semi permanent

    En ce moment je suis en plein travail sur moi-même pour essayer d'assumer ma jalousie. Je me suis rendue compte il y a peu de temps que la jalousie que je pouvais avoir pour mes amies, pour les filles que je croise ou pour les stars sur mon écran me bouffait vraiment. Le premier pas a été de mettre des mots dessus, maintenant j'essaye de l'assumer, et j'espere qu'elle va s'atténuer un peu.

    C'est pourquoi l'article est super interessant, et a du être très libérateur pour SPP ! (d'ailleurs je n'ai toujours pas réussi à voir ta bouille sur le 2048 Madmoizelle.... Mon record c'est Mymy, mais je ne desespere pas !)
     
  7. KinTiit

    KinTiit
    Expand Collapse
    I was staring at the sky, just looking for a star To pray on, or wish on, or something like that

     Oooooooh c'est si bien formulé !  Un ptit tour sur madmoizelle et hop j'aime l'humanité. Je suis en pleine découverte de non-mon-caractère-n'est-pas-définissable-par-un-seul-adjectif-car-les-êtres-humains-sont-complexes. Alors du coup cette phrase est chouette. (tout comme l'article) - (love SPP)
     
Chargement...