Quatre bonnes résolutions non culpabilisantes pour se faire du bien

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 2 janvier 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Anne D

    Anne D
    Expand Collapse

    Je rajouterais : méditer
    Ce qui va avec le reste... :) Prendre le temps de mieux se connaitre pour être mieux avec les autres.
     
    GrandeMarine a BigUpé ce message
  3. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Prout prout ... me voilà ! :)

    Je suis une telle adepte de ces résolutions que je les ai presque élevées au rang de principes de vie :yawn:

    Je viens juste de dire non à ma maman qui voulait aller se promener, tout ça pour bien kiffer mon dernier jour de repos, lire Mad et un bon bouquin en buvant du thé jusqu'à plus soif. Yeah, quoi.
     
  4. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    Très doux article !
     
    frifrog a BigUpé ce message
  5. duendecita

    duendecita
    Expand Collapse
    étrange alliage!

    Article très agréable et entraînant, merci!

    Prendre le temps de se perdre, d'être seul, de penser, me semblent les résolutions essentielles pour résister aux assauts divers d'une temporalité de l'"éclair" et de l'"actuel" qui devient vite angoissante!
     
  6. Ewillyon

    Ewillyon
    Expand Collapse

    C'est vraiment un article très sympa !
    Il est vrai qu'on devrait prendre plus de temps pour se poser et se ressourcer sans se préoccuper de nos problèmes en les laissant de côté.
    En tout cas merci pour cet article ! :puppyeyes:
     
  7. Black Phillip

    Black Phillip
    Expand Collapse

    C'est "marrant" parce que tout ce qui est écrit dans cet article je passe déjà ma vie à le faire :yawn:
    En fait je passe ma vie à me reposer, à m'amuser, à me "détendre", à regarder des saisons entières de séries dans mon pieu, à prendre des moments pour être seule (BEAUCOUP de moments).Et le problème c'est que finalement tout ça ne me "détend" pas du tout sur la durée, mais finit par me stresser à mort parce que je procrastine trop et que je me retrouve toujours avec 3 tonnes de boulot à la dernière minute, et ça me met une pression incroyable. Même quand ce n'est pas encore la "dernière minute", ben comme je procrastine en toute conscience je suis stressée, dans le fond, et je "m'amuse" en ayant ce petit truc de panique intérieure constant qui me dit : "t'as pas bossé, t'as pas encore fait ci ou ça et il ne te reste plus que deux jours avant l'échéance". Du coup je ne suis jamais vraiment sereine mais pour autant je suis incapable de me mettre à faire les choses importantes tant que je ne suis pas en "danger", tant que c'est pas VRAIMENT le dernier moment pour le faire. C'est vraiment trop horrible d'être comme moi.

    Je pense que c'est super important de prendre du temps pour faire tout ce qui est écrit dans cet article, parce que sans ça on ne peut pas être équilibrée et savoir ce dont on a besoin, ce qui est important pour nous, qui on est, ce qu'on veut /ne veut plus etc, se poser des questions existentielles. C'est super important pour tout ça de prendre des pauses et du repos.
    Mais j'ai l'impression qu'il y a 3 catégories de personnes, en gros :
    1/ Les gens comme moi qui ne branlent rien, surtout quand c'est important (études, administration...), sauf quand ça devient vraiment très urgent de le faire, qui passent leur temps à "se laisser vivre", alors que finalement dans le fond on (enfin, "je") est stressés parce qu'on y pense sans arrêt quand même à toutes ces choses importantes qui existent mais dont on ne s'occupe pas.
    Et c'est un vrai problème ce mode de fonctionnement parce que moi je n'ai jamais trop l'esprit tranquille, puisque je me mets en permanence en retard pour les choses importantes. Et je sais qu'un jour ça risque de me perdre et que si ça continue je vais finir par planter mes études, je me demande même comment j'ai pu en arriver là où je suis actuellement en ayant ce mode de fonctionnement, et ça va vraiment finir par ne plus passer à un moment donné, je le sais et ça me fait trop peur mais je suis incapable de me sortir de ça.
    2/ Les gens comme @Marie-Charlotte (enfin, comme j'ai l'impression qu'est Marie-Charlotte, mais si il faut je me trompe ou je fais de la psychologie à deux balles, alors désolée si c'est le cas. ça ne remet pas en cause ma typologie par contre), C'est à dire des gens qui font leur travail sérieusement et toujours en temps voulu, qui sont bien impliqués et sérieux et très actifs tout le temps (mon opposé quoi), et j'imagine que ces gens là sont plutôt bons élèves etc en général, mais qu'ils ont du mal à se pauser pour lâcher et souffler un peu. (et je pense que c'est plutôt à eux que s'adresse cet article du coup)
    3/ Les gens équilibrés qui arrivent à trouver un juste milieu.

    :flappie:
     
    #7 Black Phillip, 2 janvier 2015
    Dernière édition: 2 janvier 2015
    Ptitepousse, Lephisa, inthenavy et 4 autres ont BigUpé ce message.
  8. totoro3

    totoro3
    Expand Collapse
    *

    Je suis tout à fait d'accord avec toi Sharon Stone, j'ai le même problème que toi concernant l'idée de bosser, j'y arrive pas sauf quand ça presse :sad: (ou que j'aime faire ce que je dois faire, ce qui arrive des fois heureusement). Ce qui fait, comme tu dis, comme une espèce de mini stress continu...
    J'envie vraiment les gens de la catégorie 3, s'ils existent, les chanceux ! :puppyeyes:
    à part ça, très bon article et ça donne encore plus envie de rien faire :nod:
     
    Black Phillip a BigUpé ce message
  9. La Merveilleuse Madame Mim

    La Merveilleuse Madame Mim
    Expand Collapse

    Merci pour cet article!
    Les débuts d'année sont trop stressants pour moi. Je remets systématiquement TOUT en question:"qui suis-je?" "Que fais-je?" "où vais-je?" .... Quels sont les projets qui me tiennent à coeur? j'ai envie de faire plein de choses et quand je commence à en concrétiser une je panique et je ne pense plus qu'à changer de direction.... les débuts d'année sont trop déstabilisants, on devrait arrêter de compter les années et de fêter les anniversaires, on serait largement plus tranquilles!
     
  10. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Moi aussi j'ai pris quelques "résolutions", ou plutôt des lignes directrices pour cette année:
    - continuer à dépenser plus d'argent pour des "expériences" (concerts, voyages, expos, films...) que pour des choses matérielles
    - sortir de ma zone de confort: si je sens qu'un truc ne va pas être facile ou ne va pas forcément me plaire dès le début, au lieu de renoncer, refuser: le faire et voir ensuite. J'ai revu Walter Mitty hier alors je suis un peu en mode "vis tes rêves, ne rêve pas ta vie".
    - c'est un peu dit dans la ligne directrice précédente mais c'est important: ce midi au restaurant j'ai décidé qu'en 2015 j'allais prendre des risques au niveau gastronomique. Au restaurant, je vais tester de nouvelles choses ou des chose que je n'ai pas l'habitude de manger, arrêter de me rabattre sur ma sacro-sainte salade de chèvre chaud ou sur n'importe quel plat avec du fromage. Ce midi j'ai d'ailleurs renoncé aux gnocchis aux trois fromages, j'ai pris des pâtes aux noix de St Jacques et c'était drôlement bon!
    - ne pas hésiter à (re)contacter des amis plus ou moins perdus de vue. Prendre des nouvelles même s'ils n'en prennent pas.
     
  11. Pandawna

    Pandawna
    Expand Collapse

    Personnellement depuis mes 12 ans j'ai pour seule résolution de ranger ma chambre.
    Et vu l'état actuel de la pièce depuis laquelle j'écris ce message, je suis définitivement une personne qui ne tient pas ses résolutions.
    Mais comme j'aime bien relever de défis (ou du moins m'en donner), je vais essayer de suivre ce petit article et surtout d'arriver à finalement être en accord avec moi-même.
    Bordel, ça va pas être simple.
     
    Black Phillip et MookieA ont BigUpé.
  12. Matilda10

    Matilda10
    Expand Collapse

    C'est un article bien sympa ! ça change de "faire plus de sport", "manger plus équilibré", etc.
    Perso je suis déjà pas mal adepte du "je me repose avant de me mettre au travail" mais j'ai un peu fait ça pendant toutes les vacances (je suis prof) et du coup j'ai encore PLEIN de choses à préparer pour demain... 8h30...
    Donc oui j'ai tendance à transformer un "tiens, je suis un peu fatiguée, je vais me reposer, ensuite je vais regarder un épisode de série et ensuite, boulot à fond !" en "allez, un autre épisode ça va pas me tuer... je travaillerai plus tard ce soir" et ça se finit en "P******* j'ai rien foutu alors que je suis restée toute la journée à l'appart !!". D'ailleurs, j'y retourne... :cretin:
     
    Black Phillip, Ghost wind et Glouns ont BigUpé ce message.
Chargement...