Quatre idées reçues sur la Russie — Carte postale de Saint-Pétersbourg

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 29 juin 2014.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. serpillere

    serpillere
    Expand Collapse
    Poil au derrière Guest

    J'ai trouvé l'article intéressant mais 2-3 mois (l'auteure dit qu'elle vit à St Pétersbourg depuis avril) me semble un temps très court pour écrire un article sur son pays ou sa ville d'accueil. Je ne doute pas que la madz auteure de l'article ait tenté d'être aussi objective que possible, mais au bout de 2-3 mois je trouve ça difficile; je ne pense pas que ce soit assez pour bien connaître un pays, des gens, des moeurs, des coutumes.

    Ceci dit j'ai trouvé l'article assez agréable à lire, surtout qu'il traite d'une ville que j'ai toujours eu envie de visiter :)
     
  3. Cloclo522

    Cloclo522
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai trouvé aussi l'article intéressent, mais pour des raisons personnelles et politiques, je ne mettrai jamais un seul pied en Russie et personne ne pourra m'enlever les idées que je me fais sur ce pays.
     
  4. Kid Charlemagne

    Kid Charlemagne
    Expand Collapse
    Off campus, I'm just a craig-ular Joe.

    J'ai un peu tiqué sur le titre.
    La Russie est bien trop vaste et diversifiée pour être uniquement reduite à St-Petersbourg (et Moscou) comme c'est souvent bien le cas, même si l'auteure précise bien plusieurs fois que ça n'est que le fruit de son expérience.
     
  5. Lenwha

    Lenwha
    Expand Collapse
    Mais nous, on était aussi silencieux que deux morceaux de tofu.

    Je rajoute mon expérience pour un "autre" point de vue de la Russie. J'apprends le russe depuis 8 ans et je viens de passer 8 mois en Sibérie orientale, à Krasnoyarsk (juste au-dessus de la Mongolie). C'est la ville la plus peuplée du krai de Krasnoyarsk (ils ne se sont pas cassés la tête pour trouver le nom du krai).
    J'ai aussi eu l'occasion d'aller dans d'autres petites villes de Sibérie comme Kansk et Abakan.

    (Je suis aussi allée à Moscou et St-Petersbourg).

    Evidemment, je suis d'accord sur le fait que les Russes boivent autre chose que de la vodka. Après, dans le reste de la Russie, autre que Moscou et St-Pet (et peut-être d'autres grandes villes plus à l'occident de la Russie), c'est pauvre voire très pauvre. Ma ville est millionnaire (Ils ont atteint les 1 millions d'habitants il y a quelques années) et les écarts sont énormes. Il y a une poignée de Russes trèèès riches (assez pour voyager en Europe sans soucis) et les autres. Ceux qui reçoivent une retraite de 100€. Ma coloc travaillait 50 heures par semaine de nuit pour un salaire de 400€. Même si les prix sont plus bas qu'en France (50 centimes le billet de bus), cela ne suffit pas. Les gens gagnent une misère et survivent comme ils peuvent. Beaucoup d'hommes sombrent dans l'alcool. D'ailleurs, c'était surprenant de voir énormément de femmes âgées et peu d'hommes âgés (beaucoup meurent d'alcoolisme, dans les accidents de la route -j'en voyais plusieurs fois par semaine-, de maladie -aucune chance de survivre à un cancer, les médecins ne le disent même pas pour ne pas faire perdre tout espoir aux patients-...).

    Les gens sont froids : A Moscou, tout le monde était chaleureux à l'occidentale (sûrement en raison d'un meilleur salaire ?). Mon professeur de culture nous a exposé la raison liée à l'époque soviétique. Si le gens ne sont pas heureux ou content de te voir, ils ne vont pas sourire. C'est considéré comme hypocrite. Quelqu'un qui sourit sans raison est considéré presque comme fou (oui, oui) et on apprend aux enfants à ne pas sourire sans raison à l'école.

    La Russie, c'est dangereux : Ca dépend des quartiers évidemment. Ca dépend de qui tu es. Mieux vaut être blanc et hétéro.

    La Russie, c'est arriéré : Pour moi, Moscou et St-Pet sont deux villes complètement à part. On ne se croirait pas dans le même pays (en même temps, vu sa grandeur...). Ca m'a fait relativisé. Au début, je n'en croyais pas mes yeux tellement c'était vieux, ancien. Après avoir voyagé, j'hallucinais toujours et encore plus. Heureusement que je prenais tout avec humour tellement c'était déprimant.

    J'ai milles et une choses à dire sur la Russie et pourrait continuer longtemps à en parler !

    (Ce que j'ai écrit, c'est que j'ai vu et ce que les Russes m'ont dit. J'imagine qu'il y a des nuances en fonctions des villes)
     
    #5 Lenwha, 29 juin 2014
    Dernière édition: 29 juin 2014
  6. Nathalya

    Nathalya
    Expand Collapse

    Je suis russe, d'un petit village à 60 km à l'est de St Pétersbourg.

    L'article est loin d'être complet (l'auteure aurait pu écrire la chose même de Paris, je pense), mais je suppose c'est normal vu le peu de temps passé par l'auteure de l'article en Russie. D'ailleurs, peut-on parler de Russie pour deux seules villes séjournées, sachant que St Pé étant la plus européenne des villes de Russie ?


    Je n'ai pas compris ta phrase.:dunno:

    Paca !

    Nb : pardon les fautes, c'est la première fois je m'exprime sur MadmoiZelle et je suis impressionnée donc fautes. :red:
     
  7. Lenwha

    Lenwha
    Expand Collapse
    Mais nous, on était aussi silencieux que deux morceaux de tofu.

    Pardon, je me suis mal exprimée. Je voulais dire que si un enfant souriait, on lui demandait d'arrêter. C'est ce que mon prof de culture (encore lui !) en Russie et des ami(e)s russes m'ont dit. Ils venaient de différentes villes mais de la région, du coup, je ne sais pas si ça peut s'appliquer ailleurs ^^;
     
  8. Madame Sexy

    Madame Sexy
    Expand Collapse

    Alors, c'est cool de faire un article sur la Russie et particulièrement sur St Pétersbourg car j'y ai passé 4 mois à l'université de septembre à décembre 2013.

    Je comprends que c'est ton point de vue qui est exposé ici mais déjà il y a une information fausse : l'eau n'est pas potable en Russie (à St Pétersbourg en tous cas). Je ne dis pas qu'elle est toxique et va tuer quelqu'un en une gorgée, hein... Mais elle est chargée en métaux car elle voyage dans des kilomètres de vieux tuyaux mal entretenus. Les russes la boivent généralement après l'avoir filtrée et surtout faite bouillir. Les russes boivent rarement de l'eau fraiche comme nous, ils boivent du thé... (J'ai essayé de faire bouillir de l'eau et de la remettre en bouteille pour qu'elle refroidisse. J'ai bien ri de ma blondeur devant la bouteille en plastique toute recroquevillée^^)

    Pour le froid, j'y étais pendant une partie de l'hiver et on a eu froid, si si! Et encore, c'était un début d'hiver exceptionnellement agréable. Moi qui ne priais que pour de la neige, j'ai du attendre un bon moment pour la voir. Après, effectivement, la Russie a des saisons, elle ne passe pas 12 mois enfouie sous la neige! Heureusement pour les Russes... Surtout que si tu as eu la chance de vivre les nuits blanches de St Pétersbourg, moi j'ai plutôt vécue les jours noirs^^. Avec le soleil qui se lève à 13h et qui se recouche aussi sec à 17h, ça surprend^^

    Pour la dangerosité, personnellement je n'ai pas eu de soucis personnellement mais une semaine après mon arrivée à St Pétersbourg, il y a eu une fusillade dans la rue plein de bars juste à côté de la fac où l'on vivait. J'ai un pote qui s'est fait voler ses affaires avec un couteau sous la gorge. Un autre qui s'est fait cambrioler son appartement alors qu'il était dedans sous la menace d'une arme, des étudiants étaient portés disparus dans la fac et un cadavre a été trouvé dans la fac peu après que je sois rentrée en France... Et encore, j'étais en plein centre de ST Pétersbourg, dans la 2ème fac de Russie où seuls des étudiants hyper friqués ou avec des bourses (ou des étudiants en mobilité) sont... Bref, il y a des soucis comme ça dans chaque ville, ça ne m'a pas empêchée de sortir régulièrement et même de me risquer à rentrer seule une ou deux fois... Mais j'étais pas rassurée...

    Après pour le côté arriéré, c'est surtout sur la mentalité et la tolérance qu'ils ont plusieurs trains de retard... Avec mes études de russe, je suis pas mal l'actualité russe et notamment j'avais étudié des lois passées là-bas et c'est franchement effrayant...

    Après je noircis le tableau mais il y a plein de choses que j'aime en Russie et je suis contente de savoir que l'auteur vit bien son séjour! Il faut juste garder à l'esprit que tu as sûrement eu de la chance jusqu'à présent et surtout que Saint-Pétersbourg est loin de représenter toute la Russie. C'est très occidental comme ville même si ça garde l'architecture russe magnifique et l'âme russe. C'est un pays tellement gigantesque, avec tant de disparités que c'est difficile de faire des généralités!
     
  9. Ethy

    Ethy
    Expand Collapse
    Etudiante

    Tiens cet article me fait penser à mon séjour en Mongolie, surtout le passage de la dame dans le bus qui te saute dessus pour prendre l'argent du ticket (ticket à 20 centimes d'ailleurs, ça fait mal quand on rentre en France XD). J'ai aussi expérimenté les taxis à la sauvage (l'incompréhension totale quand j'ai demandé à ma grand-mère d'accueil, qui faisait les taxis et qu'elle voulait me faire comprendre que tout le monde était taxi).

    Ah et puis pour la Vodka, c'est normal, il fait froid et c'est convivial ! Je me rappelle, ma chef m'avait conseillé de beaucoup boire lorsque j'avais attrapé un rhume. Elle me disait que ça marchait bien parce que les russes se soignent comme ça. Comme quoi... ^^
     
  10. Kid Charlemagne

    Kid Charlemagne
    Expand Collapse
    Off campus, I'm just a craig-ular Joe.

    Et oui, il n'y a pas que la vodka en Russie, mais aussi le kvas. :goth:

    (pire.brevage.de.tous.les.temps.)
     
  11. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    Je confirme pour l'eau non potable, même à Saint-Pétersbourg. J'ai bien ris pour l'anecdote de la bouteille, j'avais fait la même chose :yawn:
    Effectivement le mieux c'est de la faire bouillir, c'est ce que tout le monde fait en Russie, du coup la plupart des gens boivent effectivement énormément de thé.
    D'ailleurs j'avais lu un article qui disait que la boisson la plus bue n'était non pas la vodka, non pas l'eau non plus mais le thé, et ça ne m'étonne pas :d
    Ce qui est étonnant aussi, quand on ne connait pas, c'est que niveau alcool les Russes sont finalement de gros consommateurs... de bière. Bières ultra-locales (y'en avait minimum 5-6 issues de la ville de province où j'ai vécu 8 mois, un demi million d'habitants), idem pour le nombre de bières locales (de la région), plus un gros nombre de bières nationales). Vendues dans des bouteilles en plastique de 2 litres bien sûr :d

    Pour la mentalité, fermée, c'est le truc que j'ai le moins aimé :erf: énorme racisme interethnique + celui contre les étrangers (les skinheads c'est "normal" là-bas, et encore, j'étais dans une grande ville du sud de la Russie européenne fondée par Genghis Khan avec de fortes minorités ethniques, notamment tatares, donc il n'y en avait "pas tant que ça", il y a eu "seulement" un meurtre à raison clairement raciste l'année où j'y étais). J'avais clairement peur pour mes amies turkmènes, kazakhs, tadjikes...
    Et bien sûr, sexisme, homophobie, etc.

    Par contre je n'ai pas trouvé les Russes froids! Bon dans la rue, les commerces et les administrations, c'est souvent visages portes de prison, mais dès qu'on discute, j'ai trouvé les Russes très chaleureux en général (sachant que par contre, comme j'ai dit, vu le racisme, le côté chaleureux peut étre sélectif selon votre couleur de peau et/ou votre ethnie). Idem pour l'immense hospitalité, j'ai été nourrie en continue là-bas :yawn: Je précise que j'étais dans le sud-ouest, donc l'aspect froid est surement différent selon les régions (mais j'ai eu que des supers expériences les deux fois où je suis allée à Pétersbourg). Je garde tout particulièrement des souvenirs vraiment émerveillés de l'immense hospitalité au Daghestan (est du Caucase nord) où j'ai été invité plusieurs jours en vacances,: invitations, visites, cadeaux et nourriture en pagaille, beaucoup de sourires chaleureux.

    J'ai effectivement toujours entendu dire qu'en Russie, il y avait 4 classes sociales: les très très très riches, les très riches, les pauvres et les très pauvres.
    Du coup beaucoup de système D. Et pas mal de corruption aussi, dans mon université, un 5/5 en maths se négociait 100 dollars...

    J'avais un "bon" salaire dans la ville où je travaillais, plus que la moyenne locale: 120 euros.
    Le salaire moyen étant aussi plus ou moins le minimum: 90 euros. Sachant qu'un appartement à louer coûtait 200 euros, heureusement que la plupart des habitants avaient acheté le leur à la chute de l'URSS... mais du coup les enfants ne peuvent souvent quitter la maison que quand ils se marient (et encore!). Vers 22-23 ans donc, dans ma région.

    La différence de ratio hommes/femmes est assez impressionante selon les régions, dans celle où j'étais c'était presque un homme pour deux femmes. Et je sais que dans d'autres c'était pire...

    Le trcu super cool par contre, c'est qu'il y a quasiment pas de harcelement de rue j'ai trouvé (en tout cas là ou j'étais et dans les villes à côté).
    Les mini-jupes été (caniculaire) comme hiver (à -20) ne soulèvent pas les remarques... (après ça dépend là encore des coins, sorti de Makhatchkala, la capitale du Daghestan, ça devait moins bien passer).
    J'ai rarement eu peur en rentrant tard le soir, contrairement à ma vie en France.

    Le truc le plus dangereux là-bas je dirais, c'est la conduite :hesite: les feux et les priorités c'est au forcing, et la ceinture un truc conceptuel pour pas mal de gens :lunette: (j'ai appris le mot en russe au bout de 7 mois :yawn: ). Là encore ça dépend aussi des régions.

    Pour ce qui est de Moscou et Saint-Pétersbourg, c'est vrai que ce sont des villes très européennes, alors que la Russie n'est pas vraiment un pays européen (d'ailleurs certains Russes m'ont dit: on est pas vraiment européens, on est pas vraiment asiatiques, bref on est en Russie quoi).
    On dit souvent que Paris ce n'est pas la France, bah c'est pareil, Moscou et Saint-Pétersbourg ce n'est pas la Russie :d

    Cependant ce n'est pas génant dans cette carte postale, vue qu'elle est clairement focalisée sur Pétersbourg. J'avais vraiment apprécié de séjourner dans cette ville, même si y'a pas photo sur quel séjour j'ai préféré entre celui en janvier et celui en juin (nuits blanches <3 ).
    J'avais notamment adoré le Musée russe (quasiment tout l'art russe est dedans!) et l'architecture très colorées (immeubles verts, bleus, orange, jaunes vouds tendent les bras).
    Je conseille vraiment cette ville à visiter, c'est vraiment magnifique!

    Bref tout ça pour dire que la Russie me tente énormement, mais même si j'ai vu des emplois intéressants en province, je ne suis pas sûre de pouvoir supporter les mentalités fermées sur le long terme... je pense que je pourrais mieux gérer tous ça si je vis dans une des villes européennes aka Moscou et Pétersbourg. Mais je rêve de revenir, "au minimum" faire du tourisme dans les (très) nombreux coins que je n'ai pas vu.

    @kid-charlemagne ah non le kvas c'est la viiiiiie! Comme le jus de bouleau :d

    Mais le top du top des boissons russes qu'on a pas en France, pour moi c'est le kompote, un espèce de jus aux baies "marin?es", c'est délicieux!

    Le truc indigeste pour moi c'était le kéfir :goth: et quand ça remplacait le lait dans les crêpes, l'horreur...
     
    #11 Lady Stardust, 30 juin 2014
    Dernière édition: 30 juin 2014
  12. Madame Sexy

    Madame Sexy
    Expand Collapse

    Ahah ! J'avais oublié ce détail charmant : la conduite des russes. Le pire a été mes trajets en "Marchroutkas" - des mini-bus taxis qui font des allers retours pour la plupart entre le centre-ville et des attractions touristiques comme Peterhoff ou Pouchkine. J'ai cru mourir plusieurs fois, ils roulent n'importe comment pour arriver au plus vite, reprendre des clients et refaire payer une course... Donc les freinages d'urgence, les voitures doublées à l'arrache ou encore l'apparition d'une troisième voix en serrant bien les véhicules... Ca fait peur! Surtout vu la tronche des mini-bus qui pour certains ont l'air bien bien fatigués!

    Pour la ceinture, je me souviens de mon voyage linguistique du lycée à Irkoutsk en pleine Sibérie... Là-bas je m'étais presque faite engueuler pour avoir mis ma ceinture. La famille de ma correspondante m'avait dit que c'était dangereux de mettre la ceinture et que c'était interdit...

    Ca doit être parce que les russes sont en béton, ils sont jamais blessé dans les crashs, sauf par les ceintures XD!
     
Chargement...