Question (pas si) con Qu'est-ce que l'attirance romantique ?

Sujet dans 'Questions (pas si) cons' lancé par Elz, le 9 février 2016.

  1. Elz

    Elz
    Expand Collapse
    Il si vous voulez, mais je prèfère iel ! ^^

    Salut !
    J'ai découvert il y a peu la notion de de spectre (a)romantique, seulement ça m'échappe totalement.
    Cette notion est liée je crois au sentiment amoureux et au désir de relations affectives avec autrui, mais le sentiment amoureux étant lui même assez vaguement défini (je sais que je ressent ce sentiment, pour quelles personnes et à quel degré mais j'ai l'impression que tout le monde n'en a pas la même définition) j'ai beaucoup de mal à comprendre ce spectre et encore plus à me définir par rapport à lui.

    Qu'est-ce qui relève de l'attirance romantique ou non ? Est-ce que ça a un rapport avec le fait d'être "fleur bleue" ? Est-ce que ça comprends de vouloir une relation affective longue ? Est-ce que l'amour platonique a quelque chose à voir là dedans ? ...
     
    rose-mila, Sowa, Deraio et 3 autres ont BigUpé ce message.
  2. shigurette

    shigurette
    Expand Collapse
    N'a pas envie de te faire plaisir

    Bon puisque personne ne t'a encore répondu, je vais tenter de te répondre/continuer le débat. Je vais partir de la définition de l'attraction romantique de la FAQ aromantique sur le wiki d'aven :
    "L’attirance romantique est quelque chose de très difficile à définir. Pour simplifier, c’est une affection particulière envers quelqu’un qui diffère de ce que l’on ressent envers des amis, de la famille, ou des personnes que l’on admire. Elle peut être caractérisée par une euphorie unique, voire une anxiété surréaliste, lorsque l’on sent ou pense à cette personne, et est différente de l’adoration d'un héros. Elle invoque typiquement des chatouillis dans le ventre, des battements de cœur plus importants, ou une sensation de « fusion » en interagissant avec cette personne, une certaine obsession, un sentiment chaud et flou, et le sentiment d’être amené-e dans un état d’esprit rêveur, mais les expériences peuvent beaucoup varier en fonction de l’individu ou de l’intensité du cas. Des désirs tels que la volonté de s’attacher ou d’être physiquement proche de cette personne sont extrêmement courants lorsque l’on ressent une attirance romantique, mais il n’y a aucun désir exclusif à l’attraction romantique, et certains de ces désirs peuvent être absents lorsque l’on est attiré-e par quelqu’un."
    Clairement quand je tombe amoureuse de quelqu'un, je ressens les chatouillis dans le ventre et mon cœur bat plus fort. Mais je ne limiterais pas l'attirance romantique à ça. Parce que c'est valable pour les premiers temps d'une relation, ça se calme après (même si ça revient de temps à autre). Clairement au-delà de ses sensations, je cherche/veux une relation longue (ou que le temps s'arrête à cause du bien-être que je ressens) plus intime qu'avec mes ami.e.s. Je veux aussi voir (ou au moins avoir un contact, téléphone, tchat...) avec la personne sinon il me manque quelque chose et je suis un peu triste/déprimée. Je ne sais pas si c'est très claire mais je vois pas trop comment expliquer plus en avant ces sensations et envies :hesite:.
    Si je dois fantasmer une relation amoureuse, j'imagine une vie commune avec quelqu'un avec qui je peux partager toutes mes pensées.

    Je définirais fleur bleue plus dans la recherche d'une relation romantique et imaginer facilement avoir une relation romantique avec une personne.
    En tout cas, ceci ne sont que mes pensés et mes conceptions personnelles :red:. Je serais ravie de lire ce que d'autres ressentent autour de l'attraction romantique.
     
    Astrobulle, rose-mila, Sowa et 6 autres ont BigUpé ce message.
  3. Florillege

    Florillege
    Expand Collapse
    Etre une autre, pour être soi même.

    @shigurette
    Je pourrais changer quelques mots pour le fun. Mais je trouve que tu définis bien les sentiments amoureux. De plus c'est tellement personnel et complexe de comprendre ce qui fait que tu as un ressenti aussi fort pour une personne. Différente du cercle familial ou amical au point de vouloir construire ta vie avec lui/elle. Par contre tu as une phase euphorisante qui modifie ton comportement et qui se transformera petit à petit avec le temps plus ou moins long.
    C'est un sentiment d'une puissance phénoménale au point d'en arriver pour certains à faire de graves bêtises. Après je me perds dans toutes les définitions que l'on peut y mettre, romantisme et autres. La seule chose que je retiens, c'est que l'amour est un sentiment merveilleux, qu'il est bien dommage de ne pas connaitre.
     
    rose-mila a BigUpé ce message
  4. Angel.

    Angel.
    Expand Collapse
    When I was a chil I was a Jedi

    Juste une question, j'ai vu ton message sur le topic ace et aro @Florillege : tu dis que tu aimes ce sentiment : est-ce que tu pourrais me dire ce qui te donnes envie de ressentir des sentiments aussi fort ? :fleur:
    J'avoue que je comprends pas, ou alors est-ce que c'est comme l'amour qu'on peut ressentir pour chaque personne qui te remplis tellement le coeur et l'estomac que tu pourrais en exploser ? Celui ou tu veux faire du bien à tout le monde. Encore plus que habituellement.
     
    rose-mila a BigUpé ce message
  5. Boadicée

    Boadicée
    Expand Collapse
    Vous savez si la PC est ouverte en ce moment ?

    rose-mila, Sowa et Elz ont BigUpé ce message.
  6. Elz

    Elz
    Expand Collapse
    Il si vous voulez, mais je prèfère iel ! ^^

    J'aime vraiment beaucoup cet article ! :) Merci de me l'avoir fait découvrir @Boadicée !
    A la fois je pense pas être aro puisque au contraire je tombe amoureuxe de milliers de façons différentes mais en même temps je n'ai pas l'impression que ce que je ressent comme de l'attirance romantique soit ce que la majorité des personnes romantiques ressente, je me reconnais pas dans ce qu'on décris habituellement comme de l'amour mais il existe quand même qqchose...
     
    rose-mila a BigUpé ce message
  7. shigurette

    shigurette
    Expand Collapse
    N'a pas envie de te faire plaisir

    Ton article est vraiment intéressant @Boadicée , L'attraction romantique est compliqué à décrire parce que justement c'est un "éléphant invisible" même pour les romantiques (dans le sens non aro). En plus comme pour toute relation humaine, il y a des gradations, des limites floues. Je me suis déjà demander si j'étais amoureuse d'une personne et je ne pouvais pas vraiment répondre ni non ni oui (pas de grandes explosions de sentiments mais pas envie non-plus d'une simple amitiée), c'est dans ce genre d'entre deux que se loge les relation queer-platonique pour moi peut-être que pour d'autres, ils tenteront une relation romantique :dunno:.
    Ce que j'exprimais dans mon premier message, ça correspond au coup de foudre mais parfois c'est moins fort que ça ou ça arrive petit à petit. Dans ma réflexion pour définir mon orientation romantique (hétéro ou pan?), je repense à des amitiées avec certaines amies particulièrement forte (mais toutes mes amitiées fortes). Bon je pense que mon cerveau ne devait pas arriver à imaginer que je pouvais être amoureuse de fille et donc bloquait peut-être un peu les ressentis. :ko:
    Après outre le fait de vouloir voir et être avec la personne, il y a aussi un côté envie de rendre la personne heureuse et où l'on prend très au sérieux ce que dit la personne dont on est amoureux. Du coup cette personne a un pouvoir assez important sur nous et peut plus facilement nous blesser que les autres, probablement parce qu'on cherche une certaine fusion. C'est pour ça que tant de personnes peuvent tombé dans une relation amoureuse toxique (un peu moins pour les amitiés).:hesite:
     
    rose-mila a BigUpé ce message
  8. Florillege

    Florillege
    Expand Collapse
    Etre une autre, pour être soi même.

    @Objet

    Désolée pour ma réponse tardive, mais j'ai une vie en dehors de Mad'z.

    Je ne sais pas ci je pourrais te donner une réponse satisfaisante, mais je ferais au mieux.

    Tu as quelque chose qui te fait vraiment plaisir, un obi, une pâtisserie, une musique, qui te plaisent tellement que tu ne vois pas le temps passer et que tu y reviens volontiers.

    L’amour ce n'est pas quelque chose de programmer, c’est un mystère pourquoi ton cœur s'emballe pour une personne et pas une autre. Ne connaissant que moi-même je te dirais mon expérience. Cela m'évitera de dire des âneries pour tomber dans des généralités.

    J’ai vraiment été amoureuse qu'une fois, j'avais 22ans et demi et lui presque 45. C’est le hasard qui nous a mis sur la même route, nous avons parlé et encore parler de tout et n'importe quoi et des anecdotes amusantes. Le temps passe et il m'invite à diner, superbe soirée. La nuit de même en pensant à la journée et à ce type super sympa. Le lendemain (dimanche) nous passons ensemble la journée je venais de débarquer à Toulouse et il m'a été mon guide dans toute la ville, le soir resto.

    Un superbe week-end, contente de toutes les heures passées en sa compagnie même la nuit des pensées furtives et agréables pour dormir. Le lendemain au bureau une certaine joie de vivre et une bonne humeur très agréable. Fin de journée on se revoit et Le soir je l'invite à manger à la maison

    Les heures tournent, il est tard et mon canapé est libre. Seule dans mon lit, mon cerveau est en ébullition. Après c’est le tout et n'importe quoi et s'il me saute dessus je fais quoi? Je crie, je me débats, mais il est plus fort que moi. Je me laisse faire pour qu'il ne me fasse pas mal. Bref je suis partie dans un délire entre excitation et crainte. J’avais presque 23 ans vierges sans aucune expérience même pas un flirt et j'avais un homme dans la pièce à côté. U ne sait pas trop ce qui se passe mais ton corps et ton esprit sont en émoi. Le matin j'ai préparé le petit déjeuner avec une robe de chambre un véritable tue l'amour. Il a pris sa douche et moi après ce n'était pas une douche ordinaire. En partent il m'a embrassé et m'a dit à ce soir, encore un petit coup de sang.

    Toute la journée j'ai été nerveuse, rieuse, anxieuse, les heures interminables jusqu'au soir, enfin la rencontre. Cette fois j'ai partagé mon lit et je suis devenue femme. Après c’est le nirvana, sa présence, sa voix, ses caresses lui faire plaisir c’est que du bonheur. Tu comptes pour une personne et une personne compte pour toi. Après il y a tous les jeux de complicité érotiques, tu achètes de la lingerie. Tu cherches comment lui faire plaisir, moi qui ne savais rien de rien, une étoile de mer était plus active que moi. Mais tu as envie de ce contact sexuel, se partage corps et âme cette fusion. Après c’est les instants magiques lovés dans ses bras au ciné ou devant la télé.

    Mais tout cela tu ne le commandes pas, notre rupture a été dramatique et castratrice.

    Bien plus tard j'ai cru être amoureuse en fait j'avais envie de l'être. Mais bon, simplement le petit truc qui fait que, n'était pas là. J’ai posé la question à un toubib pour comprendre le pourquoi du comment. En fait le cerveau sécrété des hormones (trois principalement) qui te mettent dans cet état d'euphorie, de bien-être de véritables antidépresseurs naturels. C’est la raison de mes deux échecs parce que je le voulais et le physique à pris la pas sur l'esprit. Alors qu'en amour c 'est l'inverse, au point de ne plus avoir les mêmes repaires. Pour finir par trouver beau Quasimodo, être avec une personne de 130 kg et toi 60, avoir un homme le double de ton âge etc... Le sentiment prime sur le physique et les préjugés.
    J 'espère avoir été assez clair, parce que c 'est un sujet pas évident à expliquer, d'autant plus qu'ils y a bien d'autres manières. Mais bon là, j'explique la mienne qui n'est valable que pour moi:fleur:

    Boadicée

    j'ai lu le lien et je découvre que ça vous pose un vrai problème que j'ignorais totalement.

    J’espère que la personne à trouver ses réponses. J 'amène ma petite pierre. :fleur:
     
    rose-mila et shigurette ont BigUpé.
  9. Boadicée

    Boadicée
    Expand Collapse
    Vous savez si la PC est ouverte en ce moment ?

    @Florillege
    A moi ça ne me pose pas réellement de problème... Je ne me définie pas comme faisant partie du spectre aromantique, au contraire.

    Simplement, au fur et à mesure de ma découverte de ce monde-là, j'ai commencé à creuser le sujet et à réaliser qu'effectivement, en tant que personne romantique, je croyais savoir ce qu'est une attraction romantique mais je suis en fait totalement incapable de l'expliquer explicitement, autrement que par des métaphores et des exemples. Et je n'avais auparavant jamais ressentit le besoin de l'expliquer ou de le décrire puisque je vivais dans un environnement de romantiques et que nous pensions tous savoir ce qu'était l'attraction romantique et donc ce que nous vivions les un·e le autres.

    Mais au final, je me rends compte que non, que la façon dont je vis mon attraction romantique diffère parfois radicalement de la façon dont d'autres personnes la vivent. Et c'est à ce titre que je trouve les débats autour de la définition de l'attraction romantique passionnants :)
     
    rose-mila a BigUpé ce message
  10. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    Pour moi l'attirance romantique c'est tout simplement vouloir partager sa vie avec quelqu'un :hesite:
    L'amour je vois ça comme un spectre: ami ou amoureux, pour moi le sentiment est le même, mais juste à un degré différent.
    Mon amoureux, j'ai choisi de vivre avec lui et de grandir avec lui. Je lui dis presque tout, on a pas d'intimité, c'est un "nous" plutôt qu'un "toi et moi". On est une équipe.
    Et pourtant, je ressens un réel amour pour mes ami.es proches, j'ai eu des amireuses, j'ai eu des relations sexuelles avec des ami.es, j'ai eu des comportement de couple avec des ami.es.... Mais c'est différent d'être amoureux, pour moi. Parce qu'il n'y a pas cette notion d'engagement, de partage de vie :hesite:
     
    rose-mila, Nyu_ et Shroom ont BigUpé ce message.
  11. Elz

    Elz
    Expand Collapse
    Il si vous voulez, mais je prèfère iel ! ^^

    Sur le fait que c'est un spectre amitié-> amour, je suis d'accord même si pour moi c'est même pas un seul spectre... Pour le "nous" plutôt que 'toi et moi", je vois parfaitement ce que tu veux dire et ça s'approche plus du ressenti que j'en ai (mais ça reste hyper vague comme définition XD ).

    Par contre sur partager sa vie avec qqn et dire tout, je suis pas d'accord, il y a peu de personnes de qui je suis amoureuxe et à qui j'ai envie de tout dire, et mes quatres principalaux confident.e.s sont des ami.e.s pour qui je n'ai aucune attraction romantique et je suis loin d'être proche pour d'autres choses de deux d'entre eulles. (je n'ai vu l'une que par skype, jamais IRL pourtant elle sais des choses sur moi que mon copain ne sais pas).
    Quand à partager sa vie, j'ai envie de vivre en communauté, avec un de mes amoureux et des ami.e.s, et certaines personnes dont je suis amoureuxe j'aime les voir une fois tous les 6 mois et avoir des moments forts dans ces temps là mais je suis très heureuxe de ne pas vivre dans la même ville...
    Du coup cette définition corresponds pas du tout à ce que je ressent, mais je ne pense pas qu'il existe de définition qui colle à mon ressenti puisque je suis amoureuxe de façon extrêmement différente de chaque personne...
     
    rose-mila, Scamandre et shigurette ont BigUpé ce message.
  12. Florillege

    Florillege
    Expand Collapse
    Etre une autre, pour être soi même.

    @Boadicée
    Oui mais en rapport à la lecture du lien que tu as mis. La personne se posait pas mal de questions restées sans réponse.
    En effet c'est un débat passionnant et quasiment sans fin, personne à la même sensibilité donc, de voir et réagir à la même situation affective.
    Personnellement je ne sais pas trop me situer, peut-être parce que je ne me suis jamais posé la question et que dans le fond je m'en moque.

    @Lunafey pour moi il y a une énorme différence entre ami et amoureux, un n'entrera pas dans ma sphère intime, alors que l'autre y sera le centre.
    Après l'engagement de vouloir de partager sa vie, ça vient "tout seul" tu es bien avec la personne tu commences à te projeter dans l'avenir. Chacun apporte sa "brindille" pour construire la vie. À mon sens c'est une logique naturelle et l'engagement se fait par le respect de l'autre.
     
    rose-mila a BigUpé ce message
Chargement...