Rachida Dati ou le piège du micro-cravate

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par dorototoro, le 17 décembre 2009.

  1. dorototoro

    dorototoro
    Expand Collapse

  2. simple_zazou

    simple_zazou
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Elle a raison, on n'aurait pas fait ça à un homme.
    Loin d'être féministe, je suis persuadée qu'il est évident qu'en politique ( et ailleurs ) on doute de la ténacité et de la force des femmes à porter des problèmes politiques.
     
  3. MlleJih

    MlleJih
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement

    la pauvre, et je suis tout a fais d'accord avec ceux que tu dis simple_zazou
    bisous
     
  4. Lolli

    Lolli
    Expand Collapse

    Je peux pas la voir, mais la c'est de l'acharnement, ça prouve juste qu'elle est humaine je vois vraiment pas l'intérêt du truc.
    Elle a le droit de vivre, même si on l'aime pas...
     
  5. KittyKiller

    KittyKiller
    Expand Collapse
    Penistration Crew

    Je n'apprécie pas du tout sa réaction, je trouve ça puéril et décrédibilisant, on dirait une gamine qui va chialer dans les jupes de sa mère, je trouve son excuse infondée, bancale, impulsive. J'imagine très bien qu'on puisse faire la même chose à un homme politique. La divulgation de propos tenus hors caméra est très courante. C'est tombé sur une conversation privée, parce que la situation le voulait. Si on l'a divulgué, je ne pense pas que c'est parce que c'est une femme, mais parce qu'il y a eu tout un tapage autour du fait qu'elle ne voulait pas y aller et qu'elle ne prenait pas son poste au sérieux. Peut-être que l'archétype de la femme y est pour quelque chose, mais je pense que c'est avant tout son attitude qui est en cause.
    Ceci n'excuse en rien la divulgation d'une conversation privée par des journalistes, pratique qui me donne tout autant envie de gerber.
     
  6. Bulle mousseuse

    Bulle mousseuse
    Expand Collapse
    *Pouf*

    C'était une conversation privée, je n'aime pas du out ces étalages rien que pour déclancher des scandales. A force, ca devient lassant...
     
  7. Flavie-Lébou

    Flavie-Lébou
    Expand Collapse
    En transition.

    Déjà ce n'est pas du je m'en foutisme, c'est du ras le bol. Comme tu dis, l'intense supranationale qu'est l'union européenne prend de plus en plus de pouvoir et je ne vois pas pourquoi ça devrait être du gout de tout le monde.
    Sous prétexte que l'europe a du pouvoir, alors les politiciens devraient être honorés de pouvoir y aller ? C'est ridicule.

    Ce qui est abérant en mon sens c'est qu'on l'oblige à y aller. C'est quoi cette histoire de ne pas pouvoir faire un choix sur sa propre carrière ???
    Pour finir je ne trouve pas ses propos très dures, elle n'aime pas Strasbourg, c'est son problème. Quand mon père rentre du travail, il critique les politiques de son entreprise, ce que ne veut en aucun cas dire qu'il fait mal son travail.
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Dans le reportage, cette conversation privée (même si je doute sincèrement qu'elle ait pu oublier le micro) n'était pas le moment le plus ridicule et décridibilisant pour Dati... Il fallait la voir avec son chargé de com (obligé de lui dire lors du tournage du lipdub que faire un bisou après son couplet sur la révolution était un poil ridicule) ou à la mairie de Paris, lors d'une réunion, se ridiculisant par ses propos (faux) et son comportant (puéril). Et franchement l'argument "vous me faites ça parce que je suis une femme", c'est nul. On a mis pas mal d'hommes dans l'embarra avant elle en publiant ou diffusant des propos "off".

    Après, si la divulgation de conversation privées n'est pas glorieuse en elle-même, personnellement je trouve ça bien, je pense qu'on a besoin de voir ce que sont les gens qui nous gouvernent, de gauche comme de droite dans notre époque où la langue de bois et l'hyper communication sont reines. Je vois ça comme un autre des devoirs des journalistes.
     
  9. Gavanza

    Gavanza
    Expand Collapse
    C'est quoi un statut ?

    J'ai entendu différents trucs à la télé, radio, etc Certains disent que c'est un coup de comm', ou en tout cas qu'elle n'avait pas du tout oublié son micro. J'ai aussi du mal à imaginer qu'elle ai pu l'oublier... Qui donc lui aurait permis de faire clairement passer le message comme quoi être au parlement ne lui plaisait pas, car évidemment elle aurait difficilement pu se permettre de se ramener lors d'une quelconque émission politique en annonçant "Non Anne-Sophie Lapix, je ne prends aucun plaisir à Strasbourg, je m'emmerde comme un rat mort, je veux un autre poste". Mais bon, tout ça évidemment ce sont les médias qui le disent, et tout le monde sait la valeur qu'on peut donner à ce que supputent les médias quels qu'ils soient...
    Je ne sais pas si on peut accuser les journalistes d'avoir enregistrer une conversation personnelle. C'est pas tant qu'ils ont enregistré une conversation privée, c'est plutôt qu'ils enregistraient ce que Rachida Dati disait, DONT cette conversation privée, et qu'ils n'ont pas stoppé la cassette. Nuance. A partir du moment où elle a un micro sur elle, elle est censé être responsable de ces dires, et donc elle n'a pas à se plaindre. Les journalistes ont eu raison de le publier. C'est leur rôle de montrer, de dire. Je ne vois pas pourquoi ils auraient du le taire.
    En ce qui concerne l'argument "ils n'auraient pas fait ça à une femme", je trouve ça vraiment naze. Je trouve ça complètement nulle d'utiliser des arguments féministes absolument pas justifiés pour se défendre. Déjà ça discrédite le mouvement féministe. Et puis ça montre qu'elle n'a trouvé que ça comme arguments, et c'est tout de même très moyen... Je suis pour l'égalité homme-femme, mais faut arrêter de mettre ce sujet sur le tapis à n'importe quelle occasion. Ils auraient totalement fait ça pour un homme, c'est évident. On le voit d'ailleurs toutes les semaines, dans le Petit Journal de Yann Barthès, dans des émissions comme Dimanche +, à la radio ou sur Internet, les journalistes ne se gênent pas pour balancer leurs trouvailles discréditant les politiques, qu'ils soient de droite comme de gauche, homme ou femme.
     
  10. Lamina

    Lamina
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Ben je vois pas pourquoi elle devrait échapper à l'étalage publique de ses propos, on a bien fait le même coup à DSK quand il était suivit par des journalistes et que son chargé de comm lui a dit ( alors que DSK avait oublié de couper son micro) va dans un magasin acheter un CD pour paraitre plus jeune and co.
     
  11. Silverchair

    Silverchair
    Expand Collapse
    En quête de motivation

    C'est faux! Le Conseil des ministres (= Etats) garde la main. Ainsi que le chiffre sur les directives, ainsi que la formulation.
    Et si les politiciens préfèrent des mandats nationaux à des mandats européens, ce n'est pas pour rien (cf David Miliband qui devait être M. Pesc à la base ou l'exemple Dati, mais c'est une conne).
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je trouve son excuse absolument affligeante. C'est déjà arrivé à des hommes politiques, encore heureux, et je ne saisis même pas ce que ça pourrait bien avoir à faire avec le fait qu'elle soit une femme. En fait je ne vois aucune raison de la plaindre. C'était une conversation privée, mais des journalistes y ont eu accès : est-ce que le boulot de journaliste aujourd'hui devrait s'arrêter à la version officielle ? Je ne dis pas qu'il faut que les journalistes aillent fouiller la vie privée de nos politiciens comme des rats, mais quand on y a accès, directement, est-ce que ce ne serait pas malhonnête de taire le désintérêt de Rachida Dati pour son poste ? Quand on sait ce que coûte un député européen, la responsabilité qu'il a, je ne saisis pas comment on pourrait passer ce genre de propos sous silence. Si un journaliste était allé l'espionner pendant qu'elle téléphonait ça aurait été différent, mais là elle avait un micro, c'est sa bourde et sa responsabilité, et je ne vois aucune raison d'être complaisant ou de le taire. Après le désintérêt de Rachida Dati pour son poste n'est pas un scoop, mais je trouve ces propos assez éclairants et inquiétants pour ne pas être tus.
     
Chargement...