Réagir face aux personnes virulentes/violentes

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Mérovia, le 26 janvier 2013.

  1. Mérovia

    Mérovia
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Salut les madz’ !:taquin:
    Je viens vous demander conseil, après un évènement de cet après-midi qui m’a laissée pantoise ;

    Ma mère et moi (je rentrais chez mes parents pour le WE) sommes parties à carrefour, rapidos pour prendre de quoi survivre le WE ;

    On avait pas un caddie vraiment imposant, juste quelques légumes, de la viande et quelques trucs, c’est loin de « déborder ».
    Bref ;

    On se pose à une caisse, derrière une dame qui est en train de vider son caddie, et je m’absente mais genre juste 2 minute, le rayon de derrière pour reposer un truc qui finalement ne me plaisait pas (et qui raisonnablement n’allait pas avec mon budget d’étudiante ! -_-‘)

    Et, quand je reviens, je vois ma mère qui s’est fait dépasser par une autre femme, la cinquantaine, qui , vraisemblablement tient une conversation tout sauf calme avec elle.

    Je passe en mode « défensedemamaman » et je me rapproche, demandant ce qui ne va pas, avec toute la courtoisie possible.

    Je tiens à préciser que ma mère,  étant sa fille et donc loin d’être objective mais quand même, est la personne la plus non-violente que j’ai jamais croisé…..
    Trop gentille et ne supportant pas le conflit, au point que ca la brasse et la rende vraiment mal.

     Donc quand je la vois dans ce genre de situation, je veux bien croire que ce n’est pas de son fait que ca a commencé.

    La femme qui nous est passée devant affirmait être là avant nous, qu’elle avait quitté la queue il y a peu pour dire un truc à son mari, et revenait à sa place (sachant que derrière nous y’avait bien 4 personnes hein ! et que la première dame nous a bien dit que personne n’avait jamais été derrière elle)

    Ma mère me dit que cette femme l’a bousculée pour passer de force (et là la femme répond : « non j’ai bousculé le chariot »):stressed:

    Donc au bout d’un moment de débat stérile, ma mère lui dit ironiquement qu’elle a raison, qu’elle passe donc et puis basta (ce à quoi l’autre dit que oui elle a raison et tout)

    La femme restant plantée devant elle pour lui dire ca, ma mère l’engage à poser ses affaires sur le tapis en exerçant une légère pression sur son bras et là : « Vous, vous me touchez pas », à la manière des caïds de banlieues le regard noir et le doigt levé, bref,  devant cette réaction plus que déplacée, ma mère et moi on commence à rire, tellement c’était une situation irréelle

    Moi je dis à  ma mère qu’elle laisse tomber que ca sert à rien de parler à ce genre de personnes de mauvaise foi, et là l’autre : « vous, je vous parle pas ; »
    Je lui réponds avec un air blasé que oui, je vois ca !

    Bref, sous le regard amusé des autres clients et du nôtre la femme passe son article, et se casse, son mari l’attendant de l’autre côté, près à bouffer ma mère au moindre mot (ah, j’aurais TELLEMENT aimé qu’il dérape, sérieusement, que je m’amuse à appeler le vigile:yawn:...et à mettre à profit mes entraînements de boxe)
    Bref, tout ca pour dire, que bien que ca puisse paraître marrant ou dérisoire en me lisant, c’était violent ;

    Violent de mauvaise foi, de haine, presque,  ma mère (et moi) on a vraiment vu ca comme une agression ;

    Evidemment, pas au sens physique du terme.

    Mais c’était vraiment « je fais ce que je veux, je ne m’arrêterai pas, allez vous faire voir »

    Cette femme était dure, dédaigneuse, et violente dans ses propos et dans ses geste, pour en venir aux mains pour avoir une place dans une queue (ah, oui mais non elle a bousculé le chariot ! LOL)

    Sur le moment, je trouve que ma mère a bien réagi, a « voler plus haut », a ne pas faire un fromage pour une place dans une queue, mais cette impression d’avoir été violentée, défiée et de m’être « fait avoir », ne me quitte pas ;:annoyed:

    J’ai conseillé à ma mère de demander à la caissière d’appeler le vigile la prochaine fois( si j’avais été là sur le moment je l’aurai sans doute fait), puisque ce n’était pas la première fois que ca se produisait ; Qu’elle n’avait pas à se faire pousser.

    Elle me dit que ce n’était rien, et que ce serait disproportionné.

    Moi je ne trouve pas.
    Ce genre de comportement ne doit pas être admis.

    Vous auriez fait quoi, vous ? Je suis vraiment perplexe. Quelle est la bonne réaction face à ce genre de personnes ;

    Ce n'est pas rare de se retrouver confronté à des personnes comme ca, sûres de leur bon droit à "tenter" jusqu'à ce que ca passe....Et j'avoue que je ne sais pas toujours comment réagir;
    Cette femme en est presque venues aux mains! A part appeler le vigile ou se "coucher", que faire? (notamment quand y'a pas de vigile)

    Là c'était dans un supermarché, c'était pas grave quand on y pense, mais on tombe parfois sur pire...

    je refuse de me laisser faire, simplement parce que je crois au "contrôle social", que la société, par son regard, doit stopper les comportements déviants. Que c'est le rôle de chacun de refuser les comportements antisociaux.
    Mais bon...y'a des fois....
     
  2. Pink Bubble

    Pink Bubble
    Expand Collapse
    Electron libre

    Vous avez très bien réagi ta mère et toi!

    Perso, je suis assez impulsive donc je pars très vite au quart de tour (et puis en général quand je fais mes courses c'est en fin de journée, quand j'ai fini les cours, que je suis crevée, tout ça alors si une idiote pareille venait m'emmerder, elle le regretterait assez vite :nerd:)

    La meilleure solution serait de ne pas réagir et laisser aller mais perso ça me laisse un sentiment d'injustice que je ne supporte pas (même pour une place à la caisse oui oui!).
     
  3. Insert_Spoon

    Insert_Spoon
    Expand Collapse
    Troll de qualité

    Je réagis un petit mois plus tard mais bon!

    J'ai énormément de mal à me contrôler face à la violence (verbale ou physique) dans le sens où elle appelle celle qui est en moi et qui est pas jolie-jolie.
    Honnêtement je crois que je lui aurais balancé son article à la gueule, insultée, rabaissée, et que dans un monde sans police et sans prisons (et où je ne serais pas taillée comme une crevette), j'aurais fait des choses très illégales. Du coup après une agression, je rumine pendant des jours et des jours avant de dormir, voire des mois.

    J'ai été agressée de la même manière au supermarché sauf que j'étais derrière la caisse. Un connard m'a jetée un sac de viande en gros (15kg) au visage, j'ai juste eu le temps de l'éviter. Il se sentait complètement dans son droit, c'est ce qui me révolte le plus. Il est mort un an plus tard d'un accident de moto (k-k-k-karma break!), et je cherche encore où il a été enterré pour déposer une merde de chien sur sa tombe.

    C'est pourquoi j'admire énormément les gens avec du self-control parce que si tout le monde était comme moi ce serait Mad Max depuis un bail.
     
  4. Amycious

    Amycious
    Expand Collapse

    Je me pose la même question que toi à vrai dire car chaque fois que cela m'arrive (ça n'arrive pas quand même tous les deux jours mais tout de même), je ne sais pas comment réagir. La plupart du temps j'essaie de dire quelque chose car sinon, la même sensation d'injustice m'envahit, et je ne veux pas laisser faire la personne et lui faire croire qu'elle a raison.

    Mais dans un sens je ne vois pas pourquoi je serais capable de faire changer cette personne, ou de lui faire regretter ce qu'elle a fait...

    Le dernier épisode de ce genre qui me revient c'est dans le métro, j'étais debout (il y avait du monde), et une jeune fille a commencé à me taper dans la cheville avec son pied, en rigolant avec sa pote (mais :bomb: !!).
    Au début je lui ai demandé d'avoir un peu de respect, elle n'a pas répondu et a continué.
    Du coup je me suis retournée d'un coup et lui ai écrasé le pied (bon je bouillonnais depuis quelques minutes).

    Et tout ce qu'elle a trouvé comme insulte était : "non mais ça va là, toi t'es moche".

    Bon jai un peu ri intérieurement, mais ensuite j'ai vu qu'elles parlaient à une dame à côté d'elles, et que cette dame n'avait rien dit, mais les regardait en souriant !
    Je me suis dit que si  c'était leur mère, je l'aurais bien étranglée pour avoir fait de pareils enfants.

    Bref, ça arrive parfois et là je n'ai que cet épisode en tête (qui était surement moins pénible que ceux que vous avez évoqué), mais c'est vraiment dur de s'en remettre après (bon ce n'était pas une agression non plus, mais toute la journée je suis énervée ensuite, en me disant : "j'aurais du faire ci ou ça..." et en hallucinant sur l'irrespect des gens.)
     
Chargement...