#RecoveryIs, un message d'espoir contre les troubles du comportement alimentaire

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lady Dylan, le 27 juin 2014.

  1. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

  2. BananaHamac

    BananaHamac
    Expand Collapse

    Eh bien voilà, j'ai pleuré avant même de commencer à lire l'article, mais à la vue du titre... je me suis souvenue qu'il y a un an environ, je m'en sortais enfin.

    mon corps et mon cœur sont toujours un peu fragiles et je crois qu'ils le resteront (à prendre au sens propre comme au sens figuré).

    je ne saurais pas vraiment résumer ma guérison en une phrase, si ce n'est que cela m'a tout simplement et évidemment fait beaucoup de bien (les mots sont faibles). mes TCA sont apparus à l'âge de 13 ans et je m'en suis sortie à 20 ans. depuis, à défaut de rattraper le temps perdu, je tache de ne plus en perdre. je me sens vraiment comme une enfant qui grandit et découvre la vie.
    regarder en arrière et voir le chemin parcouru, ça me rend fière de moi. et après 7 infernales années totalement dénuées d'estime et d'amour-propre, être dans la capacité de me sentir fière de moi, me rend fière de moi.

    Je salue ce genre d'initiative, de plus, il y encore beaucoup de tabous et d'idées reçues concernant les troubles alimentaires dont il faudrait bien entendu se débarrasser.

    Je souhaite également adresser tout mon soutien à celles et ceux qui galèrent avec leur TCA : ce qui constitue votre plus grande bataille peut par la même occasion constituer votre plus grande victoire.
     
  3. Wanderlust

    Wanderlust
    Expand Collapse
    Bookworm solitaire.

    Perso, je trouve ça vraiment mièvre et ça me sort par les yeux.

    Mais je suis pas quelqu'un de très optimiste/empathique.
     
  4. MadmoiLue

    MadmoiLue
    Expand Collapse

    Il y a 2 ans, je tombais dans la dépression, au bout de 6 mois je mangeais beaucoup moins. Personne n’étais au courant, vraiment personne. Puis un jour je me suis rendu compte que personne ne découvrirait ma maladie, personne viendrait miraculeusement me "sauver". Donc je me suis dit qu'il fallait que je me sauve moi même, ce que j'ai fait. Je ne pourrais pas vous dire comment j'ai eu ce déclic mais, j'ai réussis à surmonter ça quelques temps après. J'ai grandis, je me suis endurcis, un peut trop même. Ce genre de maladie est la pire chose qui puisse arriver à quelqu'un, il ne faut pas être seul dans ce genre de situation car cela peut aller très loin. Regardez dans votre entourage, aidez les gens si vous voyez qu'ils ne vont pas bien. Aujourd'hui, seul quelques amies savent ce que j'ai vécu. Je ne veux pas dire de détail sur ce genre de maladie, aujourd'hui, je ne sais pas si je vais bien ou pas, mais ce que je sais c'est que je ne vais pas mal, et c'est une priorité pour moi à présent. J'ai 16 ans, des problèmes familiaux, je suis complexé, mais j'avance, sans ma maladie, je sais que je suis assez forte pour avancer maintenant.
     
Chargement...