Références littéraires concernant l'inimaginable.

Sujet dans 'Forum Littérature / BD / Manga / Comics' lancé par Zélande, le 21 février 2011.

  1. Zélande

    Zélande
    Expand Collapse
    Left this place for ever.

    Bonjour,
    J'ouvre ce topic pour faire appel à vos lumières littéraires !

    J'ai une dissertation à écrire sur l'inimaginable, et toute dissertation qui se respecte est fondée sur des ?uvres littéraires. Jusque là, mes idées sont plus que floues...
    Auriez-vous des ?uvres à me conseiller en particulier ?

    Merci d'avance :fleur:
     
  2. mzell chaChou

    mzell chaChou
    Expand Collapse
     "Toi, je t'aime trou-trou fort!" (des fois l'homme parle à mon bouty) :yawn:

    inimaginable dans quel sens? au sens de imprevisible ou de surnaturel?
    Quel est ton parti-pris? ca pourrait nous aider à t'aiguiller?
     
  3. Volterra

    Volterra
    Expand Collapse
    Sweet living nightmare.

    Je ne sais pas comment tu as décidé de traiter ce terme d'inimaginable, mais deux choses me viennent spontanément :

    - les oeuvres 'inimaginables' d'un point de vue politique/social/littéraire, donc celles qui ont dépassé une limite, révolutionné la littérature, été censurées, etc. (et là dans chaque siècle il y a des exemples, je pense en vrac à Molière, Sade, Hugo, Baudelaire, Flaubert...). Dans le XXème peut-être que tu pourrais parler des oeuvres qui parlent des régimes autoritaires, des camps de concentration : en somme des actions humaines "inimaginables" (en premier me viennent Orwell et La Douleur de Duras, mais ce ne sont sans doute pas les meilleurs exemples)
    - et puis peut-être que tu pourras trouver des choses dans le mouvement surréaliste, qui laisse une grande place à l'interprétation du lecteur (ce qui laisse entendre que la vérité de l'oeuvre est inimaginable) et il y a aussi la poésie hermétique (je pense surtout à Mallarmé). Peut-être qu'il y aurait aussi des choses intéressantes dans le Nouveau Roman du XXème, qui cherche à évincer complètement personnage et intrigue et donc qui livre des oeuvres étranges, sans consistance (chez Robbe-Grillet par exemple).

    Après, je ne sais pas si tu peux te diriger vers ça, mais il y a peut-être un côté "fantastique" à creuser. Tout de suite je pense au Horla de Maupassant, à des nouvelles de Poe...

    Voilà je ne sais pas si ça t'aidera vraiment, ni si "inimaginable" est à comprendre dans tous ces sens. :fleur:

     
  4. Zélande

    Zélande
    Expand Collapse
    Left this place for ever.

    Merci pour toutes vos réponses. :fleur: Elles vont m'être grandement utiles dans l'élaboration de mes "paragraphes" !

    Je vais choisir de comprendre l'inimaginable comme quelque chose qui n'existe pas dans l'esprit des personnes (dont dans la réalité des gens), pour partir ensuite sur l'irréel (je distingue donc réalité et réel, philosophiquement, l'un étant ancré dans l'imaginaire des gens et l'autre dans le monde commun). Cela me permettra (je pense) de prendre en compte un grand nombre de "cas" et de pouvoir traiter ce sujet un peu plus largement.

    (C'est censé être un sujet littéraire et non philosophique, donc il va falloir que j'explique chaque théorie que j'avance de manière limpide... je ne suis pas sortie de l'auberge.)
     
  5. Dig_a_pony

    Dig_a_pony
    Expand Collapse
    Chabada pouet pouet

    Les approches transversales (litté/philo) sont toujours les plus intéressantes :) (bon après il y a des profs puristes qui n'aiment pas, c'est vrai...)

    Lovecraft peut faire allusion à "l'ineffable" ou "l'indicible" dans ses nouvelles... on n'est pas trop trop loin de l'inimaginable bien qu'il y ait évidemment une nuance subtile. ;)
    Enfin en littérature fantastique il y a beaucoup de matière. ^^
     
  6. Tardigrade

    Tardigrade
    Expand Collapse
    Georges Hautecour.

    Je ne vois pas grand-chose (pas assez de culture il faut croire '__') mais je crois que Utopia de Thomas Moore entre dans ton sujet ? Peut-être quelques pièces de théâtre telles que Fin de Partie ou En attendant Godot (Beckett) ou celle de Ionesco cadreraient aussi ?
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Tu peux nous donner ton sujet précisément ? (ou me le donner par MP si tu préfères !)


    Tu devrais t'intéresser au livre de Louis René des Forêts, le Bavard.
    Théâtre de Ionesco et Beckett/ les Aventures de Télémaque de Fénelon
    Utopie et contre-utopie/apologue/allégorie/fable/parabole(et le vraisemblable peut-êrtre....?)/les romans d'anticipation
     
  8. Zélande

    Zélande
    Expand Collapse
    Left this place for ever.

    Louis > Oui, comment la culture façonne l'imagination, ça me paraît un excellent point de départ en fait.

    Albertine > Ce sujet est très libre, puisque c'est « L'inimaginable ». Je ne sais même pas si j'ai de quoi faire trois parties, à vrai dire c'est la première fois que je rends une "vraie" dissertation à cette prof' donc je ne sais pas ce qu'elle attend. Probablement autant qu'un professeur de philosophie.

    Encore merci pour toutes vos références <3
     
Chargement...