Réflexions autour de la sodomie

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Brigitte Lebuysson, le 30 octobre 2013.

  1. Brigitte Lebuysson

    Brigitte Lebuysson
    Expand Collapse

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Réflexions autour de la sodomie.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis
     
  2. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    Faudrait reformuler cette phrase : "La plupart avait l’impression de voir leur virilité remise en question. C’est quelque chose qui m’échappe. Qu’on n’aime pas, ok, je peux le comprendre. Qu’on refuse d’essayer pour cette raison, moins."

    On a l'impression que Brigitte n'aime pas que les hommes refusent les expériences annales faute d'aimer ça, ce qui est quand même très légitime, faudrait répéter le trip de la virilité remise en question, plus relou déjà :P
     
  3. Mercedes

    Mercedes
    Expand Collapse
    Relecture et écriture

    Pour moi, la sodomie, comme la fellation, c'est vraiment une question de confiance, et j'aime vraiment la sensation, sans vraiment en retirer de plaisir ; c'est plus le côté "exotique" de ce que je ressens, et son aspect unique, impossible à retrouver autrement.

    Mais, maintenant, je prends plus les fesses de mon sex-friend que l'inverse.
     
  4. MissAcacia69

    MissAcacia69
    Expand Collapse

    Hum hum... puisqu'on en est aux détails techniques...qu'est ce que tu entends par "se laver correctement"?

    Signé : une ignare complète de la chose
     
  5. lolhamoon

    lolhamoon
    Expand Collapse
    Guest

    Je vais même jusqu'à dire que pour un plaisir total, de l'un et l'autre, un lavement à l'eau tiède est l'idéal.

    A l'eau tiède uniquement, sans produit (outre huile amande douce, lubrifiante et parfume doucement sans agresser), et avec une poire préalablement bien nettoyer / faite bouillir.

    Plaisir, pas sur la sensation, mais sur la liberté... un anu tout propre, qui sent bon l'huile d'amande douce, où l'un et l'autre profite pleinement sans les désagréments des petits restes...

    Puis de la douceur, (outre si un peu de brutalité c'est votre kiff), beaucoup de douceur, où le sodomisé gère la pénétration, son rythme, surtout pour le 1er passage du gland. Après cela j'aime bien un peu de sauvagerie, mais il faut une grande préparation, et une maitrise totale de la pénétration initiale, après hmmmm. Sans lésiner sur le lubrifiant...
     
  6. fichtre

    fichtre
    Expand Collapse
    Stick 'em with the pointy end.

    Après un bourrin qui a essayé de se frayer un chemin sans ma permission, et sans préparation, je me méfiais un peu  (beaucoup)...

    Puis j'ai eu des relations sexuelles avec un pote, et lors de notre première fois, vachement éméchés tout les deux, il m'a sodomisée et...aucun souci. Pas de préparation préalable, rien, et pourtant c'est rentré comme dans du beurre et mmmh c'était génial.

    Du coup, pendant d'autres ébats alcoolisés avec un autre pote, on tenté l'expérience, et c'était de nouveau génial.
    Mais la fois suivante, on a ré-essayé, sobres, et impossible, j'avais trop mal.

    Je me demande si l'alcool, qui permets d'être plus détendue, facilite la chose?


    En tout cas je n'ai qu'un seul gros gros conseil à donner, c'est de SE PROTEGER! Lors de ma première sodomie, on était tellement bourrés qu'on a pas mis de capote, et j'ai chopé un condylome, c'est-à-dire une petite IST pas bien grave mais qui donne des verrues. Oui, vous avez très bien lu, je me suis chopé des verrues sur l'anus. Tapez "condylome anal" sur Google, je vous assure, vous n'oublierez plus jamais le préservatif!
     
  7. Mamy Chouette

    Mamy Chouette
    Expand Collapse
    Only good can come from porter ses couilles.

    En onze mois de relation avec mon ex, on l'a fait deux fois. Les deux fois il avait insisté, mais pas de la même manière.

    La première fois ça a été, il m'a demandé, c'était pas la première fois que ça venait sur le tapis, j'ai fini par accepter. Et sans dire que j'ai adoré, ça a été. Par contre j'ai détesté son regard de vainqueur après coup, qui m'a valu un bon gros blocage par la suite.

    La deuxième fois, c'était un contexte totalement différent : c'était son anniversaire, il avait beaucoup bu et moi j'avais mes règles. Il a commencé à vouloir y aller, j'en avais pas envie du tout, mais j'ai cédé. Faut savoir que mon ex, tu pouvais lui dire non autant que tu voulais, il finissait toujours par gagner (et je me rend compte en écrivant ça à quel point cette relation était malsaine... Bref). Donc ça c'est très mal passé, j'ai eu vraiment mal.

    Tout ça pour dire, même si ça a déjà été dit des millions de fois, même si ça semble évident, que la seule personne qui doit décider de pratiquer un acte aussi intime et potentiellement douloureux, c'est soi-même. On ne cède pas parce que l'autre insiste. Je me suis faite avoir une fois, et je suis pas prête de recommencer.
     
    Dame Andine cogite a BigUpé ce message
  8. en-travaux

    en-travaux
    Expand Collapse

    C'est ce qui m'a le plus interpellé et surtout l'article linké qui évoque ce sujet.
    Demander "comment convaincre ma copine de faire tel truc sexuel qu'elle n'a pas envie de faire ?"
    je trouve ça d'une violence inouïe :sad:
    c'est un peu comme demander " comment violer ma copine sans violence ?"
    J'ai lu l'article hier soir et franchement ça m'a perturbée toute la nuit, surtout que les premiers commentaires de ce topic ne sont pas tous trés joyeux  :tears:

    Et c'est marrant de voir que souvent pour parler du refus de la sodomie on parle de peur, de mythe, d'angoisse, de mauvaises experiences...
    Personnellement je fais partie de celles pour qui la sodomie est une pratique contre-nature, un anus ne lubrifiant pas, il n'a à mes yeux pas vocation à etre pénétré, mon rejet n'est pas motivé par la peur ou pa l'imaginaire relié mais par une approche purement fonctionnelle de mon corps.

    Mais pour celles qui pratiquent, comment vous détachez-vous justement de l'imaginaire collectif reliant la sodomie à un acte d'humiliation/d'arnaque avec l'emploi trés courant des expressions/insultes
     "se faire enculer", " vas te faire enculer" ?

    __

    Et comment arrive-vous à faire la disticnion entre une réelle envie de décourvrir cette pratique d'une envie influençée/façonnée/créer par la pornographie présentant la sodomie comme une pratique systématique et diffusant l'idée  qu'il faudrait obligatoirement  essayer au moins une fois avant de se prononcer ? Comment positionne-t-on son libre-arbitre face à cette pression quasi-injonctive ?
     
    #8 en-travaux, 31 octobre 2013
    Dernière édition: 31 octobre 2013
    Leass, Thedreaming et Dame Andine cogite ont BigUpé ce message.
  9. en-travaux

    en-travaux
    Expand Collapse

    Ah pendant que tu me répondais j'édiais mon commentaire à ce sujet.

    Et comment arrive-vous à faire la disticnion entre une réelle envie de décourvrir cette pratique d'une envie influençée/façonnée/créer par la pornographie présentant la sodomie comme une pratique systématique et diffusant l'idée  qu'il faudrait obligatoirement  essayer au moins une fois avant de se prononcer ? Comment positionne-t-on son libre-arbitre face à cette pression quasi-injonctive ?

    C'est vraiment le genre de questions que je poserais si je n'avais pas une position aussi radicale sur les fonctions de mon anus, quoi qu'on peut transposer cela à d'autre pratiques.
    Quand commence le libre-arbrite ? c'est difficile de répondre, et pas que dans le domaine sexuel :erf:


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #9 en-travaux, 31 octobre 2013
    Dernière édition: 31 octobre 2013
    Dame Andine cogite a BigUpé ce message
  10. Mamy Chouette

    Mamy Chouette
    Expand Collapse
    Only good can come from porter ses couilles.

    Merci :hugs:. C'est mon but maintenant, dès que j'aurai fini d'avoir de envies de meurtre quand je le croise ahah !


    C'est vrai que la question de convaincre, c'est tout un débat, qu'on parle de sodomie ou de quoi que ce soit d'autre... Mais je pense que toute pratique d'acte sexuelle commence par une discussion entre les partenaires. On peut ne pas avoir envie de faire quelque chose à la base et finalement se rendre compte qu'en refusant, on serai passé à côté d'un truc génial (un seul mot pour résumer ma pensée : cuni :banana:
     
  11. Petite_Fleur

    Petite_Fleur
    Expand Collapse

    Moi je voulais juste savoir si le lavement était vraiment obligatoire obligatoire, parce que ça me tente bien la sodomie :red:, mais j'ai juste un peu peur du côté "sale"..
     
  12. KBi

    KBi
    Expand Collapse
    Onk Onk

    Toutes les raisons sont bonnes pour essayer la sodomie, tant que ça vient de soi, et de personne d’autre. Toutes les lectrices qui ont répondu à mes questions ont accepté de répondre à mes questions l’ont fait par « curiosité » et avec plus ou moins d’excitation (disons qu’à en croire les témoignages en question, sur une échelle de l’excitation qui va de 0 à 10, nos lectrices curieuses se plaçaient de 5 à 12), avant ou après que leur partenaire ne leur parle de leur désir de les pénétrer par l’anus.

    Je trouve cette phrase ambigu. Au début j'ai cru que ça faisait référence au fait de répondre au questionnaire. :annoyed: Car le questionnaire peut aussi s'adresser à des madz qui ne l'ont pas fait... voir en tant que novice ce qu'elles en pensent. J'ai du relire la phrase 6 ou 7 fois avant de comprendre que ça faisait référence à la sodomie. Un moyen d'être plus clair : remplacer par "l'ont pratiqué". :fleur:

    Perso je l'ai jamais fait mais j'en suis curieuse. Si j'ai l'occasion je testerai mais je sais que c'est l'influence des radio libres, du porno et de madmoizelle qui ont fait cette curiosité.

    @Iaoranamoana Pour le lavement avant, tu peux très bien te dire "ce soir j'ai envie", le faire, et finalement décider au dernier moment de ne pas le faire :yawn:
    Et même, se dire, "ce soir j'ai pas envie" et au dernier moment le faire car tu en as envie!
     
Chargement...