Résolutions 2016 : et si on changeait le monde ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 5 janvier 2016.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Lafastod

    Lafastod
    Expand Collapse
    Procrastination en cours.

    C'est exactement ça qu'il me fallait pour commencer l'année alors merci :)
     
    Clemence Bodoc a BigUpé ce message
  3. Ultra Boulette

    Ultra Boulette
    Expand Collapse
    Against the odds, we choose to fight !

    J'ai pas grand chose à ajouter tellement j'approuve le contenu de cet article. C'est motivant ! Et je suis persuadée que chaque action, aussi petite soit-elle, peut changer les choses. Si on est nombreux à faire ces petites démarches, elles prendront de l'ampleur ! :jv:
     
  4. Fannychon

    Fannychon
    Expand Collapse

    Je suis bien d'accord avec cet article, il est temps de (continuer ou commencer à) se bouger les :cucul:!! Par contre faut pas oublier qu'en 2015 il n'y a pas que la France qui a subi des moments difficiles, je trouve que cette année particulièrement j'entends beaucoup les gens dire que ça a été une "année pourrie" en se référant aux évènements nationaux mais j'aimerais aussi qu'on se rende compte qu'il y a des pays où ça fait des années que c'est "pourri", où les attentats c'est pas deux fois par an mais tous les jours... (sans pour autant nier l'horreur de ce qui s'est passé en France, ça n'a rien à voir). Donc voilà simplement pour dire que si en 2016 on doit se soucier des autres et ce qui nous entoure, réaliser qu'on a aussi de la chance et que parmi les autres, on peut aider ceux qui en ont moins :fleur:
     
    Arinelle, Lis, LouisonDmitri et 7 autres ont BigUpé ce message.
  5. Chambray

    Chambray
    Expand Collapse
    Sometimes being inside my own head is so exhausting it makes me want to cry.

    Bonjour, c'est moi la pinailleuse :hello:
    :ninja:

    Globalement, j'ai bien aimé. Je suis d'accord qu'il faut changer le monde. Carrément. Le message de l'article est positif et porteur d'espoir. Je pense qu'on peut potentiellement changer le monde à notre échelle.

    Je veux juste rebondir sur cette expression en aparté : "les gens qui ont réussi".
    Ça fait de plusieurs fois que je remarque cette expression sur Madmoizelle dernièrement - et ailleurs, bien sûr. En fait, il devient difficile de ne pas voir qu'elle est partout quand on commence à y prêter attention (je ne parle même pas des "quand on veut, on peut" à foison qui provoquent toujours un facepalm marqué chez moi).

    Mais... Ces gens qui ont "réussi". Ils ont "réussi" quoi, en fait ? Leur vie ? C'est quoi, réussir sa vie ? Qui est qualifié pour juger de ça ? Il y a une seule manière de réussir sa vie ? Qui ne dépend que de nous ?

    Je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'il est souvent meilleur pour la santé mentale de faire, plutôt que de passer tout son temps à rêvasser. Mais cette formulation témoigne à mon avis d'une rhétorique binaire de la réussite sociale (il y a "ceux qui ont réussi"... et les autres) qui ne cesse de monter dangereusement en puissance. Je trouve cette philosophie peu réaliste et surtout peu empathique. Elle ne tient pas compte, de la complexité de la vie, de la singularité de chaque parcours.

    Voilà, j'avais juste envie de souligner ce détail - qui, si ça se trouve, n'a même pas été consciemment utilisé :ninja:

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Lumiciole, Lis, Dysnomia et 5 autres ont BigUpé ce message.
  6. TemoriTiger

    TemoriTiger
    Expand Collapse
    Un jour on m'a dit que j'étais une otarie

    Dans la lignée de cet article, je vous propose de lire un superbe livre intitulé "Se changer, changer le monde" qui donne vraiment la pêche et qui engage à plus d'empathie et de tolérance envers soi-même et envers les autres :jv:
     
    Guy C., Fannychon et Clemence Bodoc ont BigUpé ce message.
  7. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Merci pour vos réactions :fleur: ça fait super plaisir ! J'espère que ce texte vous donnera autant de motivation que j'en ai eu pour l'écrire !
    Bien sûr qu'il n'y a pas qu'une seule façon de réussir, d'ailleurs, je me garde bien de définir « la réussite » ; je pense effectivement qu'elle est plurielle, que c'est toi qui te fixes pour toi-même, les critères de ta propre réussite. Pour une partie de ma famille, je suis totalement ratée (ma mère m'a déjà dit « tu me fais honte », et pas plus tard que le 28 décembre : « on a fait ce qu'on a pu », sous-entendant que je la déçois profondément. Euh. Perso, j'ai jamais été aussi fière de moi et de mon parcours. Du coup, qui a raison ?! Je vote pour moi :cretin: )

    Je n'essaie pas de prôner autre chose dans cet article. Si ton idée d'une vie « réussie » c'est de vivre dans l'anonymat le plus complet, vivre recluse et au calme, loin de tout et des autres, qui suis-je pour te dire que sans notoriété, tu n'es rien ?! C'est ridicule.

    Il ne faut pas prendre toutes les références à « la réussite » / « réussir » pour une injonction à se conformer à un unique modèle de réussite. Ou à un quelconque modèle de réussite, d'ailleurs. Ce n'est absolument pas le propos de cet article ! :)

    Totalement d'accord ! C'est ce qui motive fondamentalement mon véganisme : j'étais flexitarienne jusqu'à ce que je réalise que ma santé n'était pas la première victime de mes choix de consommation... ni la principale, d'ailleurs. Et ça m'a coupé l'envie de manger/acheter des trucs dont je sais que les conditions de production sont néfastes pour les populations...
     
    Denderah, MKChu, Lafastod et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. Chambray

    Chambray
    Expand Collapse
    Sometimes being inside my own head is so exhausting it makes me want to cry.

    @Clemence Bodoc
    D'accord, je ne l'avais pas tout à fait compris comme ça :)
    Merci !
     
  9. Jessalyn

    Jessalyn
    Expand Collapse

    Cet article donne envie de se bouger, merci! :top: J'ai pris le même genre de résolutions le 1er janvier. Etre heureuse, sourire, assumer mes idées et ce que je suis, me bouger un peu plus, essayer de faire bouger un peu les choses, à mon échelle. Je suis allée hier adhérer à une asso LGBT, je vais tenter d'en trouver une autre dans je ne sais pas encore trop quel domaine. En tout cas, merci pour cet article qui remotive. :)
     
    Makaline et Lafastod ont BigUpé.
  10. MKChu

    MKChu
    Expand Collapse

    Moi qui n'ai plus écrit de liste de bonnes volontés depuis l'âge de 14 ans (rapport qu'elles n'étaient ni motivantes, ni réalistes, mais plutôt culpabilisantes), je me dis que je vais peut-être m'y remettre...

    Par ailleurs, ça fait du bien de lire des articles comme celui-là. Parce que ça rappelle qu'on peut tirer du positif de choses aussi décourageantes, terrifiantes et déprimantes que des attentats. Parce que quand on lit le passage sur Don Quichotte à l'assaut des moulins, alors qu'on passe 60% de son temps de réflexion à chercher des raisons de continuer d'y croire, c'est précieux de voir que d'autres gens en sont au même point. Et qu'il y a même une suggestion de solution :)

    Que demande le peuple ?

    Alors merci Clémence.
     
    Arinelle, Lis, LouisonDmitri et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Professeur Mc Gonagall

    Professeur Mc Gonagall
    Expand Collapse
    Bien entendu, le bal de Noël a toujours quelque chose d'un peu... échevelé.

    J'ai pris comme résolution pour 2016 : de m'aimer telle que je suis. C'est pas masochiste, c'est positif, et y en a besoin.
     
    MKChu, Lis, Roonie et 2 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...