Rihanna répond au magazine néerlandais qui l'a insultée

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie., le 20 décembre 2011.

  1. Emilie.

    Emilie.
    Expand Collapse
    Rédac' mode

  2. Jess.fr

    Jess.fr
    Expand Collapse

    Tiens, ça me fait subitement penser à la critique que {random magazine US} avait fait du film Intouchables, en le traitant en gros de bouse raciste, Omard Sy jouant le rôle de l'esclave...

    Au final, dans les deux cas, je vois surtout de l'ethnocentrisme mal placé, et ce qui peut être connoté pour le ricain de base ne l'est pas forcément pour... les 90% du monde restant.

    Enfin moi, je dis ça, à chaque fois que je vois un champ de coton, je me mets à chanter le blues... ;)
     
  3. Ssimablacky

    Ssimablacky
    Expand Collapse
    A chaque jour suffit sa peine

    OUi j'avais entendu cette polémique mais bon c'est le ricains ils ont leurs visions, on peut penser que cette réaction est exagérée mais en même temps pour eux ce genre de film ou le noir joue le gars gentil et marrant et "serviteur" pour les ricains ça va pas. Car contrairement à nous les noirs dans le cinéma ont des rôles qui sont quand même un peu plus "hype" (j'ai pas le mot) classe quoi will smith denzel wahsington et halle berry c'est des héros ils ont vraiment à rôle au premier plan quoi.
    Faut quand même avouer qu'en France on a du retard la dessus c'est souvent je caricature Mamadou le sans papier, Fatoumata l'excisée (cf Thomas Ngigol). Voilà ils n'ont vu que ce côté la alors que Intouchables justement dépasse ces clichés on en oublie tout ça.

    Sinon concernant Rihanna oué "nigga bicth" too much et moi même étant noire c'est le nigga qu'on retient après white bitch c'est insultant aussi, je vois pas pourquoi préciser la race quoi c'est là un peu le malentendu la limite quoi... c'est vrai en relisant les propos de la journaliste ça aurait pu être pris à la légère mais bon nigga là c'est la chute;

    En français c'est négro et moi même non plus je n'aime pas trop ce mot même entre les personnes de ma communauté voilà quoi je suis noire et fière mais nègre voilà ça appartient à l'époque coloniale après on a tenté de se l'approprier mais bon quoi ça mène a rien je trouve.
    Je comprend quand même la colère de Rihanna car c'est vraiment méprisant mais je pense que ce n'était pas l'intention puis les excuses sont là.
    Différences culturelles aussi faut bien choisir ses mots.
     
  4. Ssimablacky

    Ssimablacky
    Expand Collapse
    A chaque jour suffit sa peine


    Tu retiens surtout " salope "que "salope blanche" car tu a été peut être rarement confrontée à d'insulte raciste non?
    La réaction de la chanteuse a été virulente car quand on l'entend souvent ça soule et c'est trop réducteur ce que tu dis que quelqu'un qui emprunte le mot d'une autre race peut être qualifié de raciste enfin ouai bref ça peut êtr une interrogation mais trop simple.
    Après je ne sais pas si il y a des mots qui appartiennent à telle communauté on est pas dans la merde pour se comprendre après comme je l'ai déjà dis ce qu'a dit la journaliste n'est pas méchant c'est juste le nigga bicth too much quoi ouai je pense qu'elle a voulu se la jouer un peu cool en tentant d'utiliser le vocabulaire mais c'était mal placé quoi.
     
  5. Ssimablacky

    Ssimablacky
    Expand Collapse
    A chaque jour suffit sa peine

    Mais c'est ça oui :) mais bon voilà c'est typique américain il n y a pas de traduction française littéralement peut être pétasse ou même "ma pute" mais gentillet je ne sais pas trop ça dépend du contexte.
     
  6. Absolut

    Absolut
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Mais que de polémique pour franchement "que dalle" !
    Pour être honnête je trouve moi aussi que Rihanna dans ses clips a une attitude de salope (même si je préfère le terme provocante) et aprés bon franchement le monde entier n'est pas censé savoir que le mot "nigga" "nigger" est trés mal apprécié des afro-américains ! Tant qu'on ne le sait pas bah ... on ne peut pas le savoir ^^
    Personne n'a la science infuse.
    Et on peut même aller plus loin en accusant ce genre réaction de discrimination, puisque l'on est pas noire on NE PEUT PAS dire certaine chose sous peine de s'en prendre plein la gueule s'est un jeu sans fin.

    En tout cas j'ai une petite pensée pour le (ou la) malheureux(se) qui a écrit ce papier et qui doit maintenant s'en mordre les doigts jusqu'a l'os ...

    Ah! et puis ils ont quand même dit dans leur première phrase "Elle a de la street cred, un boule du ghetto et une voix en or" ça ne drevrait pas être la préoccupation principale d'une chanteuse ?

    (sainte mère de dieu ils ont utilisé le mot ghetto aussi, décidement quel bande de petits racistes ces Hollandais)
    Je tiens a précisé que ceci été de l'humour au cas ou des gens tout aussi susceptible que Rihanna lisaient les commentaires ;)
     
  7. louna69

    louna69
    Expand Collapse
    For the watch.

    Je trouve que les deux parties font toutes deux preuves d'hypocrisie.
    D'un côté, en aucun cas le magazine ne pouvait ignorer qu'utiliser un tel terme pouvait et même allait susciter la polémique. Même si des rappeurs afro-américains l'utilisent (à outrance) dans leurs chansons sans la connotation négative, le terme "nigger" reste à la base une insulte; il ne faut quand même pas oublier que la ségrégation raciale aux USA existait encore il y a 50 ans, et ce n'est pas rien. De plus, moi je n'aimerais pas trop me faire traiter de "niggabitch" dans un magazine (et puis ça veut dire quoi en plus?), c'est comme si dans Glamour ou Elle ou Grazzia, ils faisait un article "la salope négresse" (je fais du mot à mot, mais vraiment je trouve pas de traduction meilleure)
    D'un autre côté, Rihanna a aussi bon dos de dénoncer l'utilisation de "niggabitch"; les Afro-Américains ont pensé qu'utiliser le terme "nigger" eux-mêmes en enlèverait son caractère péjoratif et insultant, mais la diffusion à un niveau mondial de leur musique a juste banalisé le terme. Si seulement l'utilisation du terme par un Blanc ne les gênaient pas, tant mieux me direz-vous, mais ce n'est absolument pas le cas, et on se retrouve dans des histoires comme celles-ci, où l'un dit que l'autre est raciste, et l'autre dit qu'il voulait juste rigoler, puisque les uns l'utilisent de façon normale. Le mieux aurait peut être été de ne pas l'utiliser tout simplement, et de ne pas essayer de le rendre moins péjoratif quand la blessure de la ségrégation est toujours aussi vive chez certains. Personnellement, je porte en horreur le terme "négro", je trouve ça ridicule au plus au haut point et inutile.
    Quand au terme "bitch", c'est beaucoup plus compliqué, étant donné l?ambiguïté au niveau de la connotation, mais dans le cas du magazine, je ne pense pas qu'il ait été utilisé dans le sens de "ma couille", mais plus dans le sens de "la pétasse qui se fout à poil dès qu'elle peut".

    M'enfin, ce n'est que mon humble avis.
     
    Kand'x et AmiBlue ont BigUpé.
  8. Cass0u

    Cass0u
    Expand Collapse
    <a href='http://www.madmoizelle.com/mode/marques/fiche-mode_2006-03-21_hm.html'>H&M</a> Lover

    Moi je BIG UP la précision de Jehn. Je vois beaucoup de Madz qui s'offusquent de la réaction disproportionnée de Rihanna, mais prenons le même exemple version française : un magazine féminin avec un article décrivant la tenue d'une chanteuse avec au milieu de l'article un truc du style "salope nègre". (Je tente de traduire littéralement) Je pense sérieusement que même les Blanches seraient offusquées ! (donc je comprends pas pourquoi, sachant la sensibilité du sujet aux USA la réaction de Rihanna semble si disproportionnée, mais ça c'est mon avis personnel) Et puis personnellement si je suis une artiste noire qui se comporte comme Rihanna et un magazine me glorifie d'un doux 'surnom' de salope nègre, je pense sérieusement que j'ai la même réaction d'indignation que Rihanna.
    Le mot négre/négresse est très fort (et en France pour poursuivre mon analogie, ce mot est connotée très péjorativement); il renvoie à l'esclavage, à la traite, à des choses pas très sympathiques que nos ancêtres Noirs ont vécu. Je crois qu'aussi bien en français qu'en anglais le terme est rabaissant, et insultant. Etre noir ça passe, être nègre beaucoup moins.
    Je pense que, d'une manière générale, s'appeler nigga entre noirs c'est comme se dire "gars on vient du même endroit, on sait ce que nos ancêtres ont vécu", c'est comme un signal de reconnaissance, mais si un Blanc l'emploie ça sonne de suite comme une insulte, parce que c'est ce que c'était à l'époque de la traite, une insulte que les Blancs proféraient à l'égard des esclaves Noirs.
    Et je reste assez convaincue que le terme nigga renvoie entre Noirs américains une idée d'appartenance à un même groupe (et je pense que vu les clivages, cette idée d'appartenance à un groupe est très marquée aux USA)
    Et puis oui peut-être qu'à cause de l'exportation de cette culture noire américaine le mot nigga est pour nous Européens beaucoup moins fort et connoté, mais si on traduit nigga par nègre et non pas par noir, ça change tout de suite la façon de voir les choses...
     
    RomaneRose a BigUpé ce message
  9. Afro.Lolita

    Afro.Lolita
    Expand Collapse
    Moral au beau fixe

    Bizarrement, c'est l'association "nigga bitch" qui me choque plus que si le magazine avait juste employé le mot "nigga" ou 'bitch" dans le sens où ces termes sont plus ou moins admis aujourd'hui comme qualification sans connotation spéciale (les gens s'appellent bien "ma salope" ou "négro" comme le signalait une madz plus haut). Mais tout dépend comment l'on traduit nigga (nègre ? négro ?).

    Parce que oui, ça peut paraître étrange mais se faire traiter de nègre par un non-noir ne passe pas du tout socialement. C'est un peu comme se faire traiter de grosse vache par une mince. Surtout lorsqu'on sait tout ce qui se rattache au terme de "nègre". Déjà ce mot n'est pas très utilisé par les noirs eux-mêmes (qui utilisent plus "négro" et encore c'est assez rare en France). Le terme négro est plus facilement admis dans le sens où il fait plus référence au ghetto américain qu'à l'esclave africain.

    Perso, je tilt déjà quand les gens emploient le mot "black" alors manquerait plus qu'on utilise celui de "nègre".

    Un mot n'est pas vide de sens, on ne peut pas se permettre de l'employer à tort et à travers juste parce que c'est fun.
     
  10. lorélie

    lorélie
    Expand Collapse

    Coucou,
    mon message sera court mais ça aidera peut être à la compréhension du truc. C'est vrai que pour nous le terme "bitch" c'est passé "dans les moeurs dans la musique toussa toussa, même avec mon copain on le dit souvent pour rigoler donc c'est pas insultant dans notre tête.
    Mais une fois à Londres cette année dans le bus il l'a dit assez fort, hé ben je peux vous assurer vu la gueule des gens, et surtout des filles, même des jeunes que mine de rien c'est de l'insulte mastoc. Et puis j'imagine ta réaction si quelqu'un que tu connais ni d'eve ni d'adam te traite de 'bitch' dans les journaux....euh bon je vais rentrer chez moi......
    Je veux dire, ça a rien à voir que j'appelle une copine "ma salope"(oui oui ça m'arrive...) et que je dise ça à quelqu'un pour la décrire
     
  11. Linka

    Linka
    Expand Collapse

    Edit : Lelaina, je ne crois pas qu'il y ait d'équivalent de "street cred" en français. "Cred" doit je crois venir de "credibility" . Donc j'imagine que si tu as un "street cred" c'est que tu as les références du milieu urbain/tu es dans les coup et dans les combines/tu connais la culture et les codes urbains et tu as été reconnu par tes pairs, des jeunes gens qui vivent en ville (bon désolée c'est approximatif mais il est trop tard pour que mes neurones fonctionnent de manière optimale). En gros tu as une crédibilité dans la culture urbaine, tu es reconnu par ce milieu. Le dictionnaire Cambridge définit ça comme "A quality that makes you likely to be accepted by ordinary young people who live in towns and cities because you have the same fashions, styles, interests, culture or opinions." Example :Many celebrities develop a working class accent to increase their street-credibility."


    La précision de Jehn est capitale pour comprendre cette affaire. Il n'y a pas d'équivalence entre la valeur et la portée des mots "nigger" et "nègre", comparer "nigga" avec un l'étalon français ou européen n'a aucun sens. "Nègre" est déjà un mot très insultant dans notre langue mais ça n'a vraiment rien à voir avec les USA où on ne peut pas prononcer ou même écrire le mot (si on est pas Noir) sans être mis au ban, c'est le 'n-word', appellation frileuse et hypocrite mais chaque pays a son histoire et sa mentalité. En français on peut encore utiliser ce mot quand on parle de nègre littéraire ou dans des oeuvres comme "Les dix petits nègres" d'Agatha Christie (alors qu'aux US le titre a été complètement changé même si le livre n'a rien à voir avec les Noirs et le racisme.Quand j'ai lu "Huckleberry Finn" en anglais le mot "nigger" apparaît donc ainsi : n***** , ce qui est absurde car c'est un roman du XIXème et c'était bel et bien le mot utilisé à l'époque dans ce contexte, et qui n'a pas exactement la même signification 150 ans plus tard, c'est stupide de vouloir travestir et édulcorer la vérité historique. Bref je m'égare).
     
    #11 Linka, 21 décembre 2011
    Dernière édition: 2 octobre 2015
  12. Ssimablacky

    Ssimablacky
    Expand Collapse
    A chaque jour suffit sa peine


    Le paradoxe c'est plutôt que le mot a été inventé par les blancs pour désigner une personne de couleur noire et que de nos jours ce mot appartient aux noirs pour se désigner entre eux (en général mais pas tous). En résumé le mot a été approprié pour en quelque sorte pour oublier un passé douloureux. Se faire traiter de nègre c'est mal vécu peut importe le mot que tu ajoutes ça va être lui qu'on retient car il est particulier. Je comprend le truc qui fait tilt c'est vrai pourquoi un blanc n'utiliserait pas le mot bah selon moi la réponse c'est qu'auparavant il a été utilisé par lui même dans un contexte raciste donc c'est resté et c'est difficile à oublier. L'entendre encore dans la bouche d'un autre que de sa "race" ça passe pas. Mais bon la journaliste n'avait pas d'intention raciste je pense dans ce qu'elle a écrit.

    Malheureusement encore des noirs s'identifient à ce de nègre alors que faudrait pas personnellement bon moi si on me traite ainsi ça me vexe mais pas tant que ça je sais pas dessus aussi car je me laisse pas atteindre par une insulte dépassé quoi :

    La définition même donnée par le Dico Larousse :

    • Populaire. (Terme injurieux et raciste vieilli) Se disait de quelqu'un, d'un groupe de personnes de couleur noire : Tribus nègres.
    • Qui appartient aux Noirs, à la culture des Noirs : Musique nègre
    • Esclave noir qui était employé dans les colonies : Les nègres d'une plantation
    Quand on regarde ce que ça signifie y a de quoi s'énerver il n' y a rien de flatteur et donc de dire nigga bitch c'est pire pute(ou salope) et nègre ouais on a envie de dire FUCK
     
Chargement...