Se constituer un carnet d'adresse - Réseau professionnel

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Yunfa, le 9 mars 2010.

  1. Yunfa

    Yunfa
    Expand Collapse

    Comme une partie d'entre vous, j'ai enchaîné pas mal de stages plus ou moins long et petits job depuis mes 18 ans. J'ai généralement eu de très bons contacts avec mes patrons, seulement j'ai remarqué qu'une fois sortie de l'entreprise je ne garde jamais contact. Je dis toujours que je donnerais des nouvelles, que j'enverrais des mail ou que je repasserais mais jamais je le fais.

    Évidemment ce n'est pas terrible pour se constituer un vrai carnet d'adresses. J'ai pour projet de travailler en free-lance 2-3 ans après mes études et j'aimerais commencer à acquérir les bons réflexes professionnels...

    Du coup j'aimerais savoir comment ça se passe pour vous quand vous quittez une entreprise? Comment gardez vous contact et sinon pourquoi vous ne le faites pas? Avez vous un carnet où vous notez les contacts, conservez les cartes de visites? Comment vous vous organisez en gros....
     
  2. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    J'ai également beaucoup de mal à garder contact avec mes anciens employeurs, surtout qu'en général je ne reçois aucune réponse à mes nouvelles passés les premiers mois. Dans l'idéal j'aimerais envoyer mes voeux à tous mes anciens contacts, dans la pratique je n'y arrive pas car je me dis qu'il m'ont sûrement oubliée. Cependant, la réalité m'a parfois montré que c'était faux. Des collègues de mon stage de L1 d'une semaine se souvenait de moi plus d'un an après, actuellement j'ai tout de même des doutes mais qui sait... et surtout j'ai été recontactée par mon ancien lieu de stage plus d'un an après pour une proposition d'emploi.

    Donc je pense qu'il faut oser envoyer quelques nouvelles ou rendre physique à ses anciens employeurs, même si c'est difficile et qu'on ne ressoit pas de retour (faîtes ce que je dis pas ce que je fais).

    Dans ton cas, quand tu seras à ton compte, cela me paraitrait tout à fait normal que tu leur envoie une petite pub avec un petit mot te rappelant à leurs bons souvenirs.
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Coucou ! Je vais répondre un peu à côté de la plaque mais le vrai carnet que je me suis constituée c'est à l'extérieur de l'entreprise en fait. J'ai gardé quelques contacts avec quelques anciens collègues, je prends un verre de temps en temps mais c'est tout.

    Le vrai truc qui m'a aidée en fait, c'est une très bonne amie qui travaille dans le même milieu que moi. J'ai rencontré les collègues qui bossent en agence avec elle et de fil en aiguille je me suis constituée un bon groupe de contacts dans la com, si bien qu'aujourd'hui je sais que je peux compter sur quelqu'un dans presque n'importe quelle branche. Après j'ai la chance que certaines de ces personnes soient devenues des amies que je vois régulièrement, alors je n'ai pas grand chose à entretenir, si ce n'est que l'amitié ;)

    Donc mon "conseil", ce serait de te rapprocher d'une personne du même milieu et de rencontrer au fur et à mesure son entourage.
     
  4. Yunfa

    Yunfa
    Expand Collapse

    Merci pour vos réponses les filles.

    Dakota: A vrai dire, je garde contact avec toutes les personnes que je rencontre durant mon parcours universitaire. Tout simplement parce qu'on travaille globalement dans la même branche ou qu'on a des affinité ou des projets communs. Et qu'on finira surement tous en agence de communication. De ce côté là pas de souci, et puis Facebook aide beaucoup aussi ^^ Par contre avec les anciens collègues c'est moins le cas, en tous cas, on ne va pas boire des verres ensemble, peut-être aussi parce que je n'étais que stagiaire et avec moins de centre d'intérêts communs je sais pas...

    missMM: tu as peut-être raison. Mais passé un certains temps je flippe de plus en plus à recontacter les gens. Par exemple l'année dernière j'ai fait un super stage en agence, j'avais vraiment sympathisé avec les consultants, chefs de projet et la directrice m'avait quasiment donné un poste (que j'ai refusé). Depuis que je suis partie, j'ose pas y retourner mais là je me dis que je donnerais bien des nouvelles, que ça serait dommage de perdre ces contacts qui ont tous un parcours intéressant en communication web et print, mais je me vois mal revenir un an plus tard comme une fleur...
     
Chargement...