Sélection de films pour le défi #52FilmsByWomen, qui met les réalisatrices sur le devant de la scène ! (1/3)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Aki, le 12 février 2016.

  1. Aki

    Aki
    Expand Collapse
    Devant un musical.
    Membre de l'équipe

  2. Strawberry Fields Forever

    Strawberry Fields Forever
    Expand Collapse
    Ravenclaw person, Hufflepuff friend

    Le problème c'est que je trouves l'initiative bonne mais faudra creuser plus dans des réalisatrices méconnues pour moi parce que je trouve la moitié des films ici vraiment mauvais. Sofia Coppola, à part Vigin Suicides ( et the Bling Ring, regardable ) c'est juste pas possible. Et j'ai vraiment ris à Point Break "aussi bien", c'est un tel nanar pour moi. Bright Star est vraiment chiant je trouve, c'est dommage parce que j'aime Jane Campion, mais peut-être que j'avais pas assez de sensibilité à l'époque, c'est possible. Et "Respire" je suis super super mitigée... Je veux dire, c'est pas parce que c'est une femme que ça va être bien hein ( c'est évident en même temps ). Mais du coup vu qu'il y a quand même nettement moins de réalisatrice et que j'ai pas envie de ma forcer à regarder des films que j'aime pas, c'est quand même vachement plus difficile ! J'attends de voir les autres sélections du coup :)

    Pour Maiwenn par contre il y a aussi Le Bal des actrices qui est bien sympa !
     
  3. RadioLu

    RadioLu
    Expand Collapse
    When you say "I don't know" you let other people decide for you...

    Je suis complètement biaisée car Jane Campion est ma réalisatrice favorite de tous les temps et de tout l'univers, alors je ne peux que dire que J'ADORE ce qu'elle fait. Elle est loin du film d'action guerrier à la Bigelow, mais elle fait des films profonds. Oui, Bright Star est lent, mais n'est-ce pas pour mieux apprécier la langueur d'une époque où le smartphone n'était même pas encore au stade d'idée ? De nos jours, on veut de l'immédiat, on ne peut plus attendre. Même les 2 minutes à patienter devant le micro-ondes que notre plat soit chaud sont chiantes à mourir. Alors dans ce contexte, je trouve qu'un Bright Star ou qu'une Leçon de Piano sont une véritable bouffée d'air frais, où le non-dit et les actes sont plus importants que des dialogues creux.

    Pour celles et ceux que ça intéresse, il existe des WIF (Women in Film) dans le monde entier. J'ai travaillé pour New York Women in Film & Television et je fais maintenant partie de l'association Women in Film France, dont je vous invite à visiter le site internet et la page Facebook. Où que vous soyez, vous avez la possibilité de vous engager dans de chouettes associations et/ou organisations qui promeuvent les femmes dans l'industrie du cinéma, c'est-y-pas merveilleux ! :puppyeyes:

    De mon côté, j'ai commencé le défi des #52FilmsByWomen et je suis tombée sur une pépite rare : The Road Within de Gren Wells (2014), un film indépendant extraordinaire qui compte tout de même les talentueux Robert Michael Sheehan, Zoë Kravitz et Dev Patel à son affiche. J'ai découvert aussi les films de Marjane Satrapi, qui me faisaient de l’œil depuis longtemps mais que je n'avais jamais encore eu la chance de visionner.

    Alors du coup, moi aussi j'attends de voir les prochains films proposés ! Merci @Akiha pour cette belle liste choisie ! :happy:
     
Chargement...