S'engager dans une asso

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par AnonymousUser, le 26 octobre 2008.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Salut à toutes les Mad,

    Je suppose que je ne suis pas la seule et je me suis dit que ça pourrait être sympa de partager nos experiences dans ce domaine.

    Alors est-ce que vous faites parti d'une association? Vous en avez déjà fait parti? Vous pensez à en faire parti?
    Quelle genre d'asso (étudiante, pour une cause humanitaire, pour un projet un particulier, pour un evenement, une asso engagée...)?
    Jusqu'à maintenant, quel bilan pouvez-vous faire? Qu'est-ce que ça vous a apporté? Qu'est-ce que vous pensez y avoir apporté?
    Qu'est-ce qui vous a plu? Qu'est-ce qui vous a moins plu? Qu'est-ce que vous en avez appris?
    Et pour celles qui y pensent, qu'est-ce qui vous attirent là-dedans?

    Vous n'êtes pas obligé de suivre mes questions, c'est juste des pistes de reflexions... :happy:
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Mon copain fait parti d'un association qui s'appelle Formu-lan. Elle organise plusieurs lans dans l'année avec PES, Counter Strike & encore d'autres jeux. C'est super, l'ambiance et tout, j'adore.
    J'aide parfois à préparer la salle, mettre les tables, etc. D'ailleurs, il y a une lan CS de samedi à dimanche, j'y vais & je pense m'occuper de la buvette & je vais jouer, bien entendu ^^
     
  3. tomo

    tomo
    Expand Collapse
    Musique Addict

    L'année dernière j'avais été bénévole pour donner des cadeaux aux enfants à Noel dans un comité d'entreprise.
    Et puis cette année je fais les maraudes avec la Croix Rouge. En faite on va la nuit voir les sdfs, avoir un premier contact avec eux, leur donner desfois des plats chauds, des couvertures. On leur dit qu'il y a des assoc, des accueils d'urgences, de jour...
    Je le fais pas souvent car je n'ai pas beaucoup de temps, mais les quelques fois ou je lai fait, ça m'a fait beaucoup réfléchir sur la condition humaine, le travail social (je suis étudiante dans le social, et cela m'apporte beaucoup dans mon travail). C'est vrai que c'est dur mais c'est très enrichissant. Et les sdf ont autant a nous apporté que nous on leur apporte en faite, voir plus.
    Sinon pendant deux ans j'étais bénévole dans une épicerie sociale à coté de chez moi (j'ai arreté cette année car trop de boulot). En faite une épicerie sociale ce sont des petites surfaces alimentaires tenue par des bénévoles de la ville qui vendent des prix très bas pour des personnes en difficultés.
    J'ai beaucoup appris aussi dans cette association.

    Ces différents associations m'ont permis une réflexion sur le travail social, et je trouvais (pour ma part) nécessaire de travailler en association avant de pouvoir faire le métier que je vais exercer l'année prochaine (assistante sociale). Le contact avec les gens est très important, et c'est vrai que desfois je ne savais pas comment me comporter, j'avais peur de géner (surtout par rapport aux sdf). J'ai eu des moments assez dur (comme des personnes qui nous insulte), et donc j'ai appris à pas faire "parler" mes émotions dans ces cas la, à rester impartiale et pas à jouer sur les sentiments.
    Tout m'a plu dans les diverses associations que j'ai fait. Bon ya juste desfois le coté un peu administratif et aussi le coté desfois violents des personnes, mais ça après comme dirait ma prof " c'est le metier".
    Normalement cette année, je suis entrain de voir pour aller dans une assoc pour toxicomane.
    Je crois que pour aller dans ce genre d'assoc, il faut connaitre un peu le "coté" social, être très curieusconnaitre un peu les lois pour pouvoir renseigner les personnes, avoir un relationnel énorme, savoir différencier ce qui se passe dans l'assoc et dehors, sinon je me serais déja flinguer 4000 fois! lol.
    En tout cas j'encourage tout ceux qui aimerait travailler avec des personnes en difficultés ou même avoir une expérience dans le bénévolat de faire des assoc humanitaire.
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai fait un stage chez Ni putes ni soumises et mon prochain stage a lieu au resto du coeur. Je pense que tout le monde connait, pas besoin de detailler :happy: Ce sont de très grosses asso et qui font énormément pour les publics en difficulté, c'est donc un peu different des petites asso de quartier etc...
    Ca m'a fait énormément évoluer et je conseillerai à beaucoup de monde d'aller y faire un tour... Je me suis retrouvée face à des cas inimaginable, je me suis retrouvée en train de lire des courriers de femme desesperée, qui nous ecrivait de prison ou je recevais des coups de fils de nana completement paniqué... Quand on travaille dans une association, que se soit en tant que bénévole ou salarié, c'est vraiment par passion, il faut en vouloir. Je sais que je ne me vois plus faire ma vie sans aider les gens. Je ne serais épanouie qu'au sein de ce genre d'association, du moins pour le moment... J'espere d'ailleurs devenir assistante sociale et travailler dans des associations. C'est vraiment un milieu hors du commun, nul part ailleurs (et pourtant j'ai fait de nombreux stages) je n'ai retrouvé cette ambiance, cette entraide... C'est vraiment un truc à vivre histoire de se remettre les pieds sur terre!
     
  5. tomo

    tomo
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Aerith: oooh une futur copine assistante sociale!
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ahah, j'espere oui, si j'ai mon concours au mois de mars déjà :pray: Je t'enverrais peut être un MP pour en discuter si ça ne te dérange pas :redface:
     
  7. fiygi

    fiygi
    Expand Collapse
    Melange instable

    Ma mére est bénévole depuis des années à l'ANEES (Association Nationale pour l'Enfance et l'Education sociale), c'est une association qui se charge d'offrir des vacance aux enfants issue de millieu difficile et donc les parents ne peuvent pas leur offrir de vacance l'été.

    Donc ils organisent des collonies de vacances et emménent ses enfants à visiter les villes du royaume (Maroc).
    Et donc ma mére y participe tout les ans comme monitrice bénévolement, je l'ai accompagné plusieur fois, je l'ai méme assisté pour s'occuper du petit groupe de fille qu'on lui attribué.

    Et puis moi je pense sérieusement à m'engager dans l'ADFM (Association Démocratique des Femmes du Maroc), c'est un peu (Ni pute Ni soumise au Maroc), ils ont méme une sorte de convention on vas dire avec cette association française et ils reçoivent des membres de (Ni putes Ni soumises) pour partager leurs expériences et faire un peu le point sur l'évolution des conditions des femmes au Maroc et France en locurence.
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je sais plus si je t'avais parlé de ma malheureuse expérience de l'associatif étudiant donc je m'y colle.

    Après mes deux P1, j'ai donc fait une L2 bio. Je trainais beaucoup avec une potesse de P1, et rapidement on a rencontré le président de l'asso des étudiants en biologie de la fac de sciences (le jour de l'inscription en fait).
    Peu à peu on a fait connaissance et on a décidé de s'investir dans l'asso. Mon rôle était celui d'un membre actif en somme. J'assurais des permanences, je distribuais des tracts de soirées etc.
    Au début, c'était tout beau tout rose. L'associatif me paraissait être un monde merveilleux où tout le monde s'aime, tout le monde veut le meilleur etc.
    Jusqu'à ce que le président se mette en tête que j'avais le béguin pour lui, il sortait à l'époque avec ma potesse de P1 et du coup il a foutu la merde entre nous deux. L'ambiance a déjà été pourrie par ça. Est venu le temps du premier congrès d'une asso nationale. Et j'ai découvert la gueguerre Fage-Pde, et ça m'a gonflé. J'ai vraiment fait un rejet par rapport à ces gens qui se bouffaient la tronche pour des stupides vieilles histoires. J'ai horreur de la politique et je m'y retrouvais plongée jusqu'aux narines.
    J'ai aussi découvert que le programme de l'asso, ce qui va être entrepris sont bien souvent des voeus pieux. les gens sont motivés au début, puis après ils retournent gentiment à leur petite vie. Rares sont ceux qui s'investissent réellement. Il y en a bien évidemment (et là je pense à notre marraine ;)) mais ce n'est malheureusement pas la majorité, et ça ne suffit pas à réellement bouger les choses.
    J'ai donc rapidement claqué la porte. Surtout que le président daubait sur une nana que j'admire, l'accusant d'avoir détourné des fonds etc. et daubait plus généralement sur les luchards (il n'y en avait aucun à l'asso à l'époque, j'aurai dû être la première), pour leur faire ensuite des courbettes par devant. Donc ouais le climat d'hypocrisie qui régnait dans cette asso m'en a dégoutée.

    Même cette année alors que j'aurai eu l'occasion de m'investir dans l'asso de ma section, j'ai trop présent à l'esprit les luttes de pouvoir qui se cachent derrière tout ça pour avoir envie d'y mettre le nez. Je me contente d'observer de loin, et de voir que même dans une toute petite asso comme celle de ma section, qui n'a pas de partenaires ni rien (elle sert uniquement à centraliser des commandes en fait), les filles se bouffent le nez pour se mettre en avant les unes par rapport aux autres mais lorsqu'il y a du boulot, elles délèguent aux vices-trucs.
     
  9. Constanz

    Constanz
    Expand Collapse
    ?

    J'ai été trésorière du BDE de mon école jusqu'à tout récemment. On était seulement quatre, voire trois au bout de quelques mois, l'ambiance était franchement bonne. Mais nos actions ont été assez limitées. Mis à part l'organisation de la semaine et du WE d'inté, (et là on en a bien bavé quand même), c'était surtout de la bonne glandouille. Pour ce que ça m'a apporté, j'ai envie de dire pas grand chose, si ce n'est que toute l'école connaît mon prénom, youhou, quelle gloire :coiffe:.
     
  10. Miłość

    Miłość
    Expand Collapse
    Completement paumée

    Mmmmmh... En 2002, j'ai été chargée de communication belge pour l'association Le Regard des Autres, à Lille. Cette asso avait pour but de faire bouger les choses pour les personnes en fauteuil roulant, et les handicapés en général, qu'ils aient plus de moyens, de facilité, et surtout, qu'on arrête de les regarder différemment, de les traîter différemment sous le prétexte du handicap. J'étais très amie avec la présidente, mais il y a eu un gros problème, son fils me détestait, j'ignore pourquoi, il était très jeune en plus, et bref, il a bien remonté le crâne de sa mère à mon sujet, si bien qu'un beau matin de juin, j'ai reçu un joli mail m'insultant de divers noms d'oiseaux :fleur: et j'ai dû démissionner.

    Mais ça m'a beaucoup apporté le peu de temps que j'y étais, le contact avec les autres et surtout le bonheur de se sentir utile à quelque chose de bien fondé, à la société en difficulté, tout ça... .
    Depuis je ne fais plus partie d'aucunes asso mais je verse régulièrement des dons à des associations diverses.
     
  11. Pommvert

    Pommvert
    Expand Collapse
    Potterhead, Usuliste et accro à Ben Wyatt.

    Je suis bénévole a l'AFEV (association étudiante d'accompagnement scolaire pour enfants en difficultés) et ben... je peux pas encore en dire grand chose, je rencontre la gamine que je vais aider jeudi ^^
     
  12. Myssala

    Myssala
    Expand Collapse
    Le danger, ce n'est pas ce qu'on ignore, c'est ce que l'on tient pour certain et qui ne l'est pas. Bitch.

    Je me suis aussi pas mal engagée dans l'associatif étudiant en tant que:
    CDP (Comité de Parrainage pour les 1ere années),
    COWEI (préparation du weekend d'intégration),
    organisatrice du Gala de mon école (INSA Lyon).

    Sinon je donne des cours de rock et de danse classique dans une assoc' de danse étudiante, dans laquelle je suis aussi secrétaire. En dehors des cours, on organise des stages de danse professionnels, des sorties dans Lyon et ailleurs, des soirées inter-assoc', des représentations (création de chorégrahies et de costumes...mes aptitudes à la couture ont d'ailleurs été mises à rude épreuve :d)...etc

    Je dirais que ça m'apporte énormément au niveau relationnel. J'ai appris à gérer des élèves, des plannings, à organiser des manif' dans les moindres détails, à négocier avec des entreprises partenaires et des sponsors, à assumer de grosses responsabilités (surtout quand on amène 10 bus de 1eres années à l'autre bout de la France :P).

    L'associatif est un excellent moyen d'expérimenter son sens du relationnel et ses méthodes d'organisation.
     
Chargement...