Sentiment d’inutilité au travail

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Suzl, le 13 juin 2017.

  1. Suzl

    Suzl
    Expand Collapse

    Bonjour à tout(e)s,

    Il parait que nous commes très nombreus(e)s à ressentir ça, c’est un peu le mal du siècle apperement, mais voilà : je trouve que mon travail manque de sens.

    Personnellement, j’ai 28 ans, un master et je travaille depuis preque 5 ans. J’ai fais 2 ou 3 boulots, et actuellement je bosse pour une grosse entreprise : je passe mes journées dans un bureau à faire, dé-faire et re-faire des dossiers qui se ressemblent tous. A mon échelle je ne vois pas bien mon utilité.
    Je suis payée de manière correcte, mais pas non plus un montant qui pourrait « contrebalancer » mon ennui. Je me dis que je suis chanceuse : j’ai un boulot facile, pas stressant, des collègues gentils, des horaires fixes, des congés payés, etc., mais ça ne me suffit pas.

    J’aimerai trouver ma voix, faire un travail qui me motive et dans lequel j’aimerai m’investir. C’est très frustrant de se dire qu’on a de l’énergie à revendre mais aucun projet dans lequel l’utiliser !
    Je suis un peu désabusée par le travail, j’ai l’impression que quel qu’il soit il ne peut être que contraignant.

    Je regarde souvent les offres d’emplois, mais je ne trouve presque rien dans ma branche, mis à part quelques jobs qui me parraissent tout aussi aliénants. Je suis parfois vraiment découragée d’avoir fait ces études ou ces choix qui m’ont menés ici. J’ai des passions (le sport, les activités de plein-air, lire, écrire,…) mais rien qui pourrait constituer un réel métier à mon avis.

    Je sais que l’on est beaucoup à ressentir ça, au moins par phases, il n’y a peut-être pas de solution tout prête mais peut-être que l’on pourrait se donner des conseils pour se sentir mieux !

    Si vous avez déjà ressenti ça et que vous vous en êtes « sorti(e) », comment avez-vous fait ?

    - Faut-il tout plaquer ? Changer de boulot pour une autre boîte ou pour complètement autre chose ? Devenir freelance ? etc etc
    - S’investir dans des projets en dehors du travail (travail associatif, voyages,… ) ?
    - Se dire qu'après tout ce n’est qu’un boulot et profiter du temps en dehors du travail pour s’épanouir ?
     
    Babitty Lapina, Keldra, Sloppy et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  2. Faulkner

    Faulkner
    Expand Collapse

    Hello !
    C'est un sujet intéressant qui touche pas mal de jeunes ou moins jeunes diplômés.
    Déjà, quelles sont tes études ? C'est important de savoir ça pour réfléchir à une éventuelle réorientation sans repartir de zéro.

    Je pense qu'ensuite tu as le choix entre deux aptitudes à adopter.
    - Soit tu décides que le travail, c'est juste pour gagner ta vie : tu fais le minimum sur place, tu pars tôt, et ensuite tu utilises tout ton temps libre pour faire ce qui te plaît (associations, loisirs, vie de famille...). Une fois que le boulot est fini, la page est tournée et tu peux entièrement te consacrer à ce que tu aimes.
    - Soit tu te réorientes vers un travail qui pour toi a du "sens", qui te passionnera et te prendra plus d'énergie. Ce n'est pas une décision anodine parce qu'on ne se rend pas compte parfois de tout le confort que l'on a au travail par rapport à d'autres corps de métiers (horaires, collègues, stress) et il faut savoir si tu pourras endurer un rythme différent, avoir moins de temps pour toi, moins de loisirs. Il faut que la passion dans le boulot compense cette perte, disons.

    Changer de boîte pour un boulot plus ou moins similaire n'est pas vraiment une solution à mon sens : tu risques de reporter le problème à plus tard et potentiellement de perdre des avantages que tu as déjà. Mais je me trompe peut-être.

    J'ai connu des gens dans les deux cas. Il n'y a pas de bon ou de mauvais choix, ça dépend de ta personnalité.
    Moi à l'heure actuelle je me complais dans un boulot un peu bureaucrate qui me laisse beaucoup de temps pour mon couple, mes loisirs, mes problèmes de santé. Je suis pas à l'abri de changer un jour. J'ai une amie qui est très heureuse d'avoir lâché son boulot "confortable" pour reprendre médecine à 28 ans et elle ne regrette pas.
     
    Matouh, Keldra et Lowell ont BigUpé ce message.
  3. Suzl

    Suzl
    Expand Collapse

    Merci 'avoir pris le temps de me répondre @Faulkner ,

    Je suis d’accord avec toi : le travail peut- être un moyen et non un but en soi. On peut profiter du temps en dehors pour s’épanouir.
    La plupart du temps j’arrive à me dire que c’est comme ça que ça marche, mais j’ai des phases où je me pose des questions.

    Je sais qu’il n’est pas bon de se comparer aux autres, mais j’ai l’impression que les gens que je connais on réussi à mieux s’en sortir. Soit en ayant un travail qui est plus intéressant, ou qui paye mieux, ou en étant leur propre patron.

    Je sais bien que je ne suis pas à plaindre et ça rend cette impression inutilitée dure à disctuer. « Je vais quand même pas me plaindre alors que j’ai un boulot tranquille ». Je sais aussi qu’un « boulot-passion » reste un travail et que ça peut être très très dur.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Alors j’alterne les moments où je me dis que je ne suis pas si mal dans ma vie et les moments ou j’ai envie de changement (déménagement, changement de travail, de métier,…). Ces envies de changements sont surtout dictées par l’ennui. J’ai parfois envie de tout envoyer balader. C’est un « avantage » de ne pas aimer son travail : on n’a pas d’accroche et on se dit qu’on peut tout quitter du jour au lendemain (mais on ne le fait pas pour autant) :P
     
    Keldra et Lowell ont BigUpé.
  4. Ashyko

    Ashyko
    Expand Collapse

    Bonjour :ninja:

    Déjà étant donné que ton post date d'il y a un mois, j'espère que tu as pu trouver ou est en passe de trouver un équilibre qui te convienne.

    Je me permet de venir raconter un peu ma situation ici car j'avoue que ton message m'a beaucoup parlé et ce d'autant plus que je me pose beaucoup de questions en ce moment.

    La motivation/reconnaissance/passion/etc... au boulot m'a toujours paru un facteur hyper important parce que mine de rien on y passe beaucoup de temps. C'est aussi pour ça que je me suis dirigée vers un métier de la santé, c'est ce qui faisait sens pour moi.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    En fin ça va pas fort quoi. Moi qui avait le moral en berne à cause de l'ennui ben je me rend compte que devant un challenge stimulant j'arrive pas à gérer. Du coup je culpabilise, j'ai l'impression de ne pas savoir ce que je veux. D'autant que le poste est compatible avec mes projets perso du coup c'est encore plus le bazar dans ma tête.

    Enfin au final j'ai (clairement) pas de conseil à donner, mon post n'était pas pour faire pencher la balance d'un côté ou l'autre (désolée j'ai un peu vidé mon sac). Je pense qu'effectivement il n'y a pas de réponse toute faite ou idéale et qu'il faut naviguer en fonction de ce qui nous convient le mieux et de la où on trouve le plus d'épanouissement. Mais je trouve que parfois c'est un équilibre vraiment difficile à trouver...
     
    Babitty Lapina et Lowell ont BigUpé.
  5. Keldra

    Keldra
    Expand Collapse
    Bleh.

    Hello les filles, !

    Je ne sais pas où vous en êtes dans vos situations, mais vos messages font écho en moi, car c'est aussi ce que je vis au travail !

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !


    Je n'ai que 27 ans, et je ne sais plus quoi faire, pas quoi faire de ma vie ! L'entreprenariat e parait être une bonne solution, mais dans quoi ? Comment ?

    Ce serait bien qu'on se tienne informées de nos avancements et réflexion, respectifs, qu'on se soutienne mutuellement sur cette questions ! :fleur:
     
    Babitty Lapina, Lowell et Matouh ont BigUpé ce message.
  6. Keldra

    Keldra
    Expand Collapse
    Bleh.

    Sinon j'aime aussi le vin, le thé, la pâtisserie, la cuisine et bien bouffer, ça aide à faire avancer ça hein ! :yawn:

    Entre deux rêves cette nuit je me suis dis dit "Tiens j'ai qu'à ouvrir un espace de co-working qui fasse aussi salon de thé le jour et bar à vin le soir pour tous ceux qui sont indépendants mais veulent bosser un peu hors de chez eux". :yawn:
     
    Babitty Lapina et Lowell ont BigUpé.
Chargement...