Sexisme chez les geeks : l'article récapitulatif

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 17 mars 2013.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

  2. Steve Zissou

    Steve Zissou
    Expand Collapse
    bien dans ses Vans

    Merci Mar_lard
     
  3. WildGrass

    WildGrass
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Ça devait être un boulot monstre de faire un tel article sur un dossier aussi complexe...
    C'est long, en effet, mais ça reste passionnant, fluide et bien écrit. Un grand bravo à Mar Lard qui, une nouvelle fois, nous offre tout ça !
     
  4. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    J'y vais de mon petit récit youpi :fleur:

    Quand j'étais au lycée, j'étais un peu geek, dans le sens où je jouais à deux trois jeux vidéo, j'aimais bien les manga et l'Internet, je jouais au jeu de cartes de Final Fantasy VIII en ligne et j'avais un pin's Chocobo. OULALA la Fake Geek Girl quoi :yawn:

    Ce n'est rien d'exceptionnel mais dans mon lycée, peut-être parce qu'il était très littéraire et truffé d'options artistiques, c'était rare (les geeks doivent être plus nombreu-x-ses en études scientifiques). Les gens qui aimaient ce genre de culture étaient considérés comme un peu bizarres, hors normes, etc. donc au début, je n'avais pas beaucoup de potes avec qui en parler, et j'avoue que je suis un peu devenue une "fille qui n'aime pas les filles" (argh, j'ai honte de ce coming-out :gonk:) pendant ma seconde et ma première. En mode "les garçons c'est moins prise de tête", "les filles ça juge trop ça plante des couteaux dans le dos" blabla, enfin, vous voyez le topo. Et je pense que oui, j'avais un regard un peu condescendant sur les filles qui arboraient un t-shirt Hello Kitty kawaii mais détestaient les mangas.

    Je pense qu'un tel article m'aurait fait beaucoup de bien. Ça m'est passé en terminale, je continuais à traîner avec mes potes geeks (tous des mecs à l'exception notoire de mes deux meilleures amies) mais ma "bande" était majoritairement composée de filles, avec divers centres d'intérêt, qui m'ont fait découvrir et apprécier des choses que je méprisais (genre les comédies romantiques) (je n'ai pas vu Love Actually avant 2011, qui suis-je) et qui n'étaient pas dérangées que je parle de mangas pendant une heure tant que je leur expliquais sans juger leur """"inculture"""".

    J'espère que ce dossier permettra à des jeunes geeks de prendre un peu de recul et de se rendre compte que devenir insultant-e, élitiste ou autre juste pour se faire accepter dans une communauté, ce n'est pas une solution saine :fleur:
     
    Artémis974 a BigUpé ce message
  5. Feutres et crayons

    Feutres et crayons
    Expand Collapse

    On dirait que ce type s'est pris un râteau par une cosplay... Il est énervant mais il fait aussi un peu pitié...
    il a pas compris que sous le jeu du costume il y avait de vraies femmes (fan) qui ne répondaient pas à tous ses désirs comme le font celles qui prennent vie sous ses crayons.
     
  6. stl44

    stl44
    Expand Collapse
    "Ah le printemps ! La nature se réveille, les oiseaux reviennent, on crame des mecs...

    Salut les madz,
    merci pour ce long article très intéressant.
    Je dois avouer que j'ai jouer à Wow pendant quelques années et je n'ai jamais caché le fait que j'étais une fille. Je voyais pas l'intérêt de vouloir me faire passer pour un mec et je dois bien avouer que dans tout les joueurs que j'ai connu et passer des soirées en raid, je ne suis pas tomber sur beaucoup de misogynes.
    J'ai dû en croiser deux, trois grand max mais quand j'étais dans ma guilde et qu'on jouait tous ensemble y avait jamais de remise en questions sur mes capacités de jeux, ou ma connaissance des strates sur le boss à butter. Je conseillait les petits nouveaux qui commençait le jeux comme le faisait le mg de la guilde ou les autres officiers, je donnait mon avis dans les strates à adopter quand on y arrivait pas. J'avais pas plus de traitement de faveur qu'aucun autre. J'étais la seule fille de la guilde et les petits nouveaux ne m'ont jamais fait chier car ils voyaient bien que j'étais aussi joueuse que tout les autres membres de la guilde et aussi compétente dans mon jeu.

    Voila pourquoi je suis profondément outré de voir un tel sexisme dans les salons, les jeux en lignes, etc. Et surtout la vulgarité de leurs insultes sans fond, ni argumentations !
     
  7. Missabricot

    Missabricot
    Expand Collapse

    J'ai lu cet article hier à peine et Mar_Lard a vraiment fait un très bon travail de recherche ! Je ne connaissais pas la plupart des cas arrivés (celui avec la joueuse de tournoi Tekken, c'est juste à gerber).

    J'aime beaucoup jouer aux jeux vidéo mais surtout seule depuis quelques années, hors ligne. Quand j'ai commencé en ligne c'était sur world of warcraft mais il faut croire que j'ai eu de la chance je n'ai eu qu'une proposition déplacée en 6 mois. Par contre sur la fin de ma période de jeu, j'ai vraiment eu l'impression que les relations entre les joueurs s'étaient dégradées, pas seulement au niveau du sexisme mais au niveau humain tout court. Alors évidemment, ce sont les femmes qui trinquent le plus.

    J'ai retenté il y a un an ou deux de jouer à des jeux en ligne sur console, comme j'utilise le compte de mon frère, personne ne pouvait savoir que j'étais une fille. J'ai vite arrêté. La communauté était trop immature et très mauvaise joueuse, j'imagine à quoi j'aurais eu droit si j'avais donné mon genre...

    Mais bon, j'espère vraiment que c'est juste une minorité très active parmi les gamers, parce que sinon c'est vraiment inquiétant.

    En tout cas bon courage à toutes celles qui ont le courage de jouer en ligne :rockon:
     
  8. Cherubin

    Cherubin
    Expand Collapse

    Intéressant.
    Et dites moi si je me trompe, certaines "geekettes" semblent contribuer à ce sexisme, justement en s'affirmant haut et fort geek, en mode: "j'suis pas une nana comme les autres", et donc de ce fait décrétant toutes les autres filles inaptes aux geek activities.

    Et sinon, je joue pas beaucoup aux jeux vidéos, juste à Left 4 dead, et.. j'évite toujours de dire que je suis une fille. En fait, je ne dis rien. Et quand on me demande de mettre mon micro, je refuse. Et d'ailleurs, chose étrange, quand j'entends une voix de fille ça a tendance à me gêner o_O Genre au premier abord, je vais me dire qu'elle est moins bonne que les autres, même si après je me raisonne. Horrible non? Je sais que c'est pas normal, c'est juste un réflexe cérébral.... Qu'il faudrait que je change au plus vite.
     
    #8 Cherubin, 17 mars 2013
    Dernière édition: 17 mars 2013
  9. Hibourisson

    Hibourisson
    Expand Collapse
    la peluche nucléaire 

    l'interview de Bastien Vivès est encore plus éloquent après avoir lu cet article.
     
  10. mageria

    mageria
    Expand Collapse
    Grosse boule, future maman Guest


    J'appelle pas ça du sexisme... il ne te propose pas de t'aider parce que tu es incapable de jouer en tant que fille. Juste que ça les change de jouer avec une fille.

    Faut pas crier au sexisme partout non plus.

    Pour ma part, ayant joué aux MMO pendant plusieurs années, je n'ai pas beaucoup rencontré de soucis avec le fait d'être une fille. Les seuls cas que j'ai eu, c'était des petits jeunes immatures donc pas franchement choquant et prévisibles.

    Mais j'avoue que la plupart des réactions masculines sont minables et puériles.
    C'est triste....
     
    #10 mageria, 17 mars 2013
    Dernière édition: 17 mars 2013
  11. Xiiaoh.

    Xiiaoh.
    Expand Collapse

    Je suis une gameuse depuis pas mal d'année, je joue à WoW depuis 8ans, je joue à League of Legends depuis 2 ans et demi, je n'ai jamais caché être une fille et je n'ai jamais eu aucuns soucis.

    J'ai lu l'article, très intéressant mais je trouve qu'il dédramatise quand même pas mal l'univers des jeux vidéo car il faut quand même l'avouer, les mentalités ont tendance à évoluer.

    Je prends l'exemple de League of Legends, qui accueille de plus en plus de teams féminines lors de leurs tournois (ce week-end par exemple, à Lyon Esport, il y avait des teams féminines sélectionnées), la chaîne de streaming de Millénium consacre plusieurs fois par semaine un créneau pour les Pink Wards (une communauté de joueuses de Lol), et quand je lis les réactions des gens, elles sont quand même plus souvent positives (du genre "content de voir de plus en plus de filles sur le jeu") que macho (mais il y en aura toujours) CF : Que pensez vous des filles qui jouent à Lol.

    Je regarde des tournois Esport (de Lol notamment) et je n'ai absolument jamais été choquée de voir des filles en mini jupe remettre des prix aux joueurs. Enfin je sais pas, ça fait des années qu'on voit ça sur TF1 pendant les courses de F1, et personne est jamais venu se plaindre...

    Alors oui, la plupart du temps dans les JV, les filles sont considérées comme bonne à rien, et si elles jouent, c'est pour être avec leur copains. Et c'est pas totalement faux. Quand je regarde les filles que j'ai côtoyé sur WoW et Lol, je peux carrément les regrouper en 2 catégories :
    - Celles qui ont commencé seules : elles jouent se qui leur plaît, et la plupart du temps, sont d'un même niveau de jeu que leurs coéquipiers
    - Celles qui jouent avec leur copain : elles sont presque toutes healeur/support et pas forcément très douées.
    Et c'est malheureux à dire mais c'est cette 2ème catégorie qui est le plus fortement représentée sur les JV...

    Une fille qui veut se faire respecter sur les JV devra forcément faire ses preuves car pour un joueur, elle sera dès le départ dans la catégorie des filles qui savent pas jouer.
     
  12. Löki

    Löki
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    Très bel article et de supers liens, merci beaucoup. C'est un univers que je connais bien.
    Il est vrai que pour les jeux vidéos, il y a encore l'option d'en dire le moins possible sur soi et de rester un geek anonyme lambda, mais dès qu'on sort en convention ou qu'on fait du jeu en réel (GN ou autre), difficile de "cacher" qu'on est une fille.

    Je n'ai jamais eu de gros problèmes pour être une fille geek, même pas de problème tout court. Il y a bien eu quelques dragues maladroites, mais ça aurait pu être n'importe quel mec au bar, pas forcément lié à une culture geek.

    Par contre, ce que je remarque de plus en plus, c'est un certain sexisme larvé, pas violent physiquement mais vicieux et dont je pense que beaucoup n'ont pas conscience. Moi-même, je ne m'en suis rendu compte que récemment, avant je ne comprenais pas pourquoi certaines remarques me dérangeait.

    Par exemple, ça va être de me taquiner parce que j'aime les beaux acteurs (alors que mon interlocuteur fantasme sur de jolies filles aussi.) ou me dire que "oui mais t'es pas comme les autres filles" ... ou l'image inconsciente des "autres filles".
    Le plus dommage, comme le disait Cherubin, c'est que certaines jeunes femmes qui arrivent dans ce milieu, propagent ces idées pour mieux s'intégrer et qu'elles risquent de regretter plus tard de coller à cette geekette idéalisée.

    Mais j'ai bon espoir quand même parce que j'ai eu la chance de rencontrer des filles comme les autres, qui aiment autant leur console que leur vernis à ongle, et plus on sera nombreuses, mieux c'est.
     
    Mebahel a BigUpé ce message
Chargement...