SFR reconnaît l'homoparentalité

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 14 février 2012.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Le groupe de télécommunications SFR a accepté d'accorder un congé de "paternité" de 11 jours aux salariés de l'entreprise dont le conjoint homosexuel(le) a eu un enfant.

    Dans cette société française qui emploie 10 000 personnes, homos et hétéros sont donc désormais traités sur un pied d'égalité.

    La décision a été prise par Marie-Christine Théron, directrice générale des ressources humaines de SFR, après un entretien le 31 janvier avec HomoSFèRe, l'association des lesbiennes, gays, bi et trans du groupe SFR.

    "L'entreprise peut toujours faire mieux que la loi, explique Marie-Christine Théron. Notre entreprise est très volontariste sur la diversité et sur l'égalité professionnelle. Avec 20 millions de clients, je crois qu'on représente bien cette diversité au sein de nos collaborateurs."

    Rappelons que l'homoparentalité et le mariage gay sont l'un des enjeux symboliques majeurs de la campagne présidentielle en cours. La gauche, François Hollande en tête, est pour. La droite, emmenée par Nicolas Sarkozy est résolument contre.

    Si l'on en croit le sondage que nous avons ouvert sur le sujet en septembre 2008, les mads sont favorables à l'homoparentalité à une très forte majorité (51,88% pour, 24,27% plutôt pour).

    Question : la position des différents candidats à la présidentielle sur cette question influencera-t-elle votre vote ? Jusqu'à quel point ? Irez-vous jusqu'à faire de ce thème le facteur déterminant de votre choix ?
     
  2. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    C'est marrant ce sondage, après la discussion qui a eu lieu il y a peu (et qui a encore cours) sur "Je ne comprends pas" exactement sur ce sujet.


    Je trouve la décision de SFR extrêmement judicieuse et je les en félicite.
     
  3. Gros-Câlin

    Gros-Câlin
    Expand Collapse

    Je ne peux que féliciter la décision de SFR, même si je trouve ça quand même malheureux que ce soit une entreprise privée qui prenne en considération un état de fait et qui accorde des droits, alors que ça devrait être fait, en tout logique, par la loi.
     
  4. Piou.Bleu

    Piou.Bleu
    Expand Collapse

    En même temps ça montre que les politiques ne sont pas seuls moteurs là-dedans : la société civile a aussi un rôle à jouer et c'est encourageant de voir qu'une grande entreprise n'hésite pas à franchir ce cap : )
     
  5. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Je découvre cette discussion grâce à ton post ! Vigoureux le débat dites donc ! Il a en tout cas le mérite d'illustrer que non et mille fois non, gauche et droite ce n'est pas la même chose !
    N'en déplaise aux sots qui nous cassent les oreilles avec leurs fariboles sur "l'umps".
     
  6. Eternity-

    Eternity-
    Expand Collapse
    J'ai le cœur qui invente des souvenirs

    Je trouve que c'est une super initiative!
    Mais ne serait ce pas la un "coup de pub" pour, disons, redorer le blason de l'entreprise? Vu qu'il me semble qu'elle est plutôt mal vue en ce moment...
    M'enfin coup de pub ou non, les faits sont bien la et j'avoue que ça fait du bien de voir que l'égalité hétéro/homo commence !

    Ca sera un facteur déterminant dans mon vote.
     
  7. SunnyMalker

    SunnyMalker
    Expand Collapse
    Fille cachée de S. Snape

    Ce facteur comptera en partie dans mon choix de vote.

    Et je ne peux que féliciter SFR de cette démarche ! On va vers une évolution des mentalités.
     
  8. Sonea

    Sonea
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    C'est justement le genre de sujet ou l'évolution de la société provoque l'évolution des lois. Et d'un coté, c'est rassurant que la société ait une influence, et pas uniquement la politique.
     
  9. Gros-Câlin

    Gros-Câlin
    Expand Collapse

    Oui je sais bien, mais normalement la politique doit régir la société, et pour cela en tenir compte. La politique n'a d'essence que par la société, ces deux notions ne devraient pas être opposées, elles sont irrémédiablement liées. Il n'y a pas de politique sans société. Or, ici, la politique et donc la loi nient l'homoparentalité puisque qu'aucune loi n'a encore été prise.
    Là, c'est SFR qui reconnait cela, alors que l'homoparentalité est un état de fait, de société, qui devrait déjà être reconnu par la loi, qui est supérieure (normalement) aux initiatives personnelles.
    A l'heure actuelle, les droits des parents homosexuels ne sont pas reconnus, et connaissent une inégalité de traitement. La société a une influence (c'est son rôle, les lois sont a priori faites pour la société), mais en l?occurrence, malgré cet état de fait avancé, et maintenant cette reconnaissance de SFR, aucune loi n'a été prise. Et je trouverais ça un peu "malheureux" qu'une loi soit prise grâce à l?intervention de SFR, car cela aurait du être fait bien avant.
    La loi aurait dû (pour moi) réagir avant SFR si tu préfères, car c'est son rôle de reconnaitre des droits et de les consacrer, contrairement à SFR (mais je les félicite quand même, mais d'un point de vue théorique je trouve ça malheureux de devoir en arriver là, et que la politique soit aveugle à ce point aux évolutions de sociétés, car elle méconnait dès lors son rôle, son essence même.)
     
  10. Sonea

    Sonea
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    Moi aussi je trouve ca malheureux, ça fait longtemps qu'on aurait du accorder ces droits aux couples homosexuels, mais malheureusement une partie de la société n'est pas d'accord. Je ne suis pas tout à fait sure que le manque d'évolution soit finalement contraire à ce que pense notre société (Apparement pour le mariage, une majorité des français serait pour, mais pour ce qui est de l'adoption, ou finalement du droit à être parent via l'accès aux FIV etc.. il me semble que la majorité des français est plutôt contre). Alors certes c'est un état de fait : il y a des parents homosexuels, mais est ce que la société française veut l'autoriser, je n'en suis pas tout à fait sûre. Et on sait bien que c'est dangereux pour des politiques de prendre des mesures contraire à l'opinion public, et notamment à leur électorat. Esperons que ca arrive bientot :)
     
  11. Gros-Câlin

    Gros-Câlin
    Expand Collapse

    Molly12: Oui je suis d'accord pour le mariage par ex, car là il s'agit d'une autorisation, de permettre à des gens de pouvoir se marier, et là oui je ne suis pas sure que la majorité de la société soit pour. (même si personnellement je le suis, je comprends les difficultés pour les politiques).

    Mais concernant l'homoparentalité, cela existe, ce n'est même pas une question d'autorisation (à part pour l'adoption ou les procédés scientifiques pour avoir des enfants, mais rien n'empêche les personnes homosexuelles d'avoir des enfants (en tout cas pour les femmes c'est plus facile que les hommes)), et pour moi, ces gens ne font pas de mal à la société, cela existe, donc ça devrait être pris en compte, et on devrait leur accorder les mêmes droits que pour les autres parents.
    C'est comme la monoparentalité: on peut trouver ça mal ou bien pour l'enfant, cela existe, donc on ne peut pas le refuser.

    Je ne sais pas comment m'exprimer, mais je prends toujours l'exemple du concubinage: avant, la loi refusait de considérer le concubinage, les gens qui décidaient de vivre sans se marier étaient ignorés par la loi. Finalement, les tribunaux (qui sont souvent les 1er à devoir prendre des décisions face au manque de réaction (volontaire) de la loi) ont pris en compte cet état de fait qu'est le concubinage et ont dégagé des règles. Puis la loi est quelque peu intervenue.
    Ce sera surement pareil avec l'homoparentalité, des tribunaux seront saisis sur cette question, même si je doute qu'ils soient aussi "ouverts" pour la majorité face à l'homoparentalité qu'ils ne l'ont été pour le concubinage.

    Pour moi, dès lors qu'une situation existe, qu'elle n'est pas contraire à l'ordre public, aux bonnes m?urs, elle ne peut être ignorée par la loi, c'est tellement insultant.
    ;)
     
  12. Shirellevivi

    Shirellevivi
    Expand Collapse
    Wibbly Wobbly Brainy Sexy

    On en est à 47 % contre et 49 % pour (4 % sans opinion). Et ça monte d'année en année ! Donc, en plus, les politiques n'ont pas vraiment l'excuse de l'opinion publique pour faire passer des lois sur le sujet (et même s'ils l'avaient c'est une excuse bidon, s'il avait fallut attendre que l'opinion soit favorable à l'abolition de la peine de mort pour le faire, on serait pas sorti de l'auberge...).

    Très bonne initiative d'SFR, c'est un petit progrès à l’échelle de la société, mais c'est déjà ça !
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Denis
    Réponses :
    3
    Affichages:
    1328
  2. Justine_
    Réponses :
    33
    Affichages:
    1843
  3. Shouka
    Réponses :
    3
    Affichages:
    1177
  4. Fab
    Réponses :
    182
    Affichages:
    48544
  5. candyfraise
    Réponses :
    3
    Affichages:
    816