Shame (Steve Mc Queen)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Pauline C., le 20 décembre 2011.

  1. Pauline C.

    Pauline C.
    Expand Collapse
    Planificatrice sur la comète.

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Shame (Steve Mc Queen).

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis ;)
     
  2. OhMyDahlia

    OhMyDahlia
    Expand Collapse

    "J?ai vu du sexe sale et suintant, dégoulinant de perversité, de quoi faire oublier toutes ses illusions hollywoodiennes à Sophie-Pierre Pernaut (enfin, au moins la première)."

    Je ne trouve justement pas que le sexe soit sale ou suintant, il est plutôt montré comme une pulsion, un besoin primal à assouvir, comme la faim ou la soif. Je n'irai pas jusqu'à dire "hygiénique" bien que dans le cas de Brandon, il y a un ascétisme qui peut s'en rapprocher: l'appartement propre et bien rangé, le fait de manger non par plaisir mais uniquement pour se nourrir, courir jusqu'à l'épuisement pour évacuer une tension... Brandon cherche à soulager une pulsion quel que soit le moyen (la scène gay est très parlante) qui se rapproche de la névrose.

    Au-delà de ça, il est évident qu'il existe un lien entre le frère et la soeur qui enracine un vrai traumatisme ("ce n'est pas parce que nous sortons de cela que nous sommes de mauvaises personnes" affirme Sissy), mais plus que tout, il explore son titre: la honte profonde et l'incapacité à dépasser cet état...
     
  3. Black Mamba

    Black Mamba
    Expand Collapse
    Meurs, pourriture communiste.

    Je pense surtout que ce n'est pas le sujet du film, puis comme pour toutes les addictions, la personne elle-même ne sait pas toujours d'où vient cette souffrance, c'est très complexe, je pense que ça aurait été maladroit de choisir cet angle là.

    Sinon j'ai littéralement adoré le film, la mise en scène, le jeu de Michael Fassbender (<3), le scénario, la BO, tout est cohérent et hypnotisant de beauté.
     
  4. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    Michael <3

    Sinon au sujet du sexe j'ai pas trouvé ça choquant, ni même "sale". Au contraire, j'ai trouvé que la façon dont ont été filmées ces scènes reflète une certaine impression de "banalité de l'addiction" pour Brandon : du sexe mécanique, froid, automatique. Ni érotique, ni excitant.

    (je m'exprime maaaaal)
     
  5. Roseline/MarraineClo

    Roseline/MarraineClo
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Tout était déjà très énigmatique dans ma tête par rapport à ce film, mais ton article me conforte là-dedans...Toujours envie de le voir mais au moins je suis prévenue ^^
     
Chargement...