Shera Kerienski a échappé à deux agressions en un jour et partage ses conseils

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 30 mai 2016.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Donoma et Ana-Esperanza ont BigUpé.
  2. luvahlala

    luvahlala
    Expand Collapse

    Les femmes considérées comme "mineures à vie" et donc propriétés d'un père / frère / mari ...
    C'est marrant comme depuis la Rome Antique certaines mentalités n'ont pas changé. Enfin marrant...
     
    Lord Griffith, NanaCoubo, ParasitA et 19 autres ont BigUpé ce message.
  3. Korbac

    Korbac
    Expand Collapse

    Clemence Bodoc a BigUpé ce message
  4. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    merci !
     
  5. BlackBud

    BlackBud
    Expand Collapse
    Dégustation de fondue creusoise tu peux pas test ... <3

    ça m'a fait penser à un truc qui m'est arrivé il y a un moment et je trouve ces conseils et cet article très utile !

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Nastja, Denderah, Voyageuse et 15 autres ont BigUpé ce message.
  6. ciel d'orage

    ciel d'orage
    Expand Collapse
    complètement à l'Ouest

    J'avais vu sa vidéo sur le harcèlement de rue.Sa mésaventure se passe de commentaire... :stare:
    @BlackBud j'avais entendu parler de cette histoire. TU veux dire que tu as été approché par ce même gugus???
     
    #6 ciel d'orage, 30 mai 2016
    Dernière édition: 30 mai 2016
    Manea et Lord Griffith ont BigUpé.
  7. BlackBud

    BlackBud
    Expand Collapse
    Dégustation de fondue creusoise tu peux pas test ... <3

    Ben ... Disons qu'il correspond à la description que les journaux donnent. Mais ça m'avait fait froid dans le dos quand j'ai entendu parlé de ça.
     
    ciel d'orage et Manea ont BigUpé.
  8. cecelight

    cecelight
    Expand Collapse
    PILOU PILOU

    Story time : J'habitais dans le même secteur! et le pire c'est que les souterrains sont HYPER GLAUQUES. la ratp fait la grève mais pour mettre des agents mais genre PARTOUT pour la sécurité des usagers, y'a juste PERSONNE! Je me sens plus en sécurité dans les noctiliens à 3h du mat (car les agents de sécu) qu'à 20h quand je rentrais du boulot paris-trappes!
    mais le mec qui check je trouve ça cheloooooou.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Lord Griffith, Aquarium, Saperlipopette_ et 6 autres ont BigUpé ce message.
  9. Madz-Nana

    Madz-Nana
    Expand Collapse
    Prague, tu me manque tellement :jv:

    J'ai répondu une fois a un mec qui m'avait fait une remarque dans la rue.. Il était méga choqué ! (tout comme moi d'ailleurs...)

    Je rentrais d'une soirée où j'avais mis du rouge à lèvres rouge vif, et un gentil monsieur (lol) m'a fait remarquer de la plus délicate des façons que je cite : J'avais une jolie bouche de suceuse.:clap:
    Le soucis c'est vu que j'avais un peu bu et que dans ces cas là j'me sens un peu comme un super-héro :lunette:, au lieu de fermer ma gueule et de continuer d'avancer comme je le fais d'habitude, je lui ai demander de répéter.
    Il a donc répété ce qu'il avait dit et je lui ai répondu de la manière la plus posé et tranquille (mais un peu froide quand même) : "Ah ou
    ai ? bah si tu veux on fait ça tout de suite ! chez toi ou chez moi ?" (je crois que y'a pas de mots pour décrire à quel point il était surpris et gêné...) et vu qu'il répondait plus j'ai insisté : "bah quoi ? t'es intimidé ?", ce quoi à quoi il a juste répondu un "nan mais c'est bon là, je rigolais". Je lui ai dit que moi ça me faisait pas trop marrer qu'on me dise ce genre de choses, et que du coup il avait deux solutions : soit il prenait conscience de la gravité de ses propos et du fait que c'était vraiment insultant, soit il restait un gros con..
    Du coup au final il est partit en marmonnant dans sa barbe d'adolescent des "nan mais c'est bon, c'étais juste une blague"

    J'ai conscience que j'aurais pu tomber sur un mec pire et que ça ce serait retourner contre moi, mais y'avait du monde dans la rue, et l'alcool aidant, j'ai pas pu m'empêcher de ne pas me taire... :shifty:

    J'ai recroiser le mec deux / trois fois au moins, il m'a plus jamais embêter :vex:
     
    #9 Madz-Nana, 31 mai 2016
    Dernière édition: 31 mai 2016
    -Arwen, Nastja, china59 et 26 autres ont BigUpé ce message.
  10. PalomaMetallica

    PalomaMetallica
    Expand Collapse

    @cecelight : je suis assez d'accord avec ta liste de "conseils", ce sont des choses que j'ai pris l'habitude de faire moi aussi ; on est obligé(e)s d'adapter, de modifier nos comportements et d' "anticiper" les emmerdes . Mais c'est ça qui est terrible ; ces conseils ne sont pas une solution, et ne doivent pas sembler l'être : au contraire, ils expriment juste pleinement le problème, et ce n'est pas normal ! :erf:
     
    Lord Griffith, Shadeluna, Manea et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. ChoOkette

    ChoOkette
    Expand Collapse
    [IMG]https://media.giphy.com/media/Wy1SVQl9plAPe/giphy.gif[/IMG]

    @Madz-Nana ton témoignage m'a fait penser à un événement du même type qui m'est arrivé.
    J'allais à la fac, sans rouge à lèvre, juste un peu de labello car j'avais les lèvres gercées, et je me rendais pour aller prendre le tram. Sur mon chemin un type assis sur un banc, style "mec de cité" qui me balance au passage "Humm, t'as une bonne bouche de suceuse, toi!" J'étais déjà furieuse pour autre chose, ma bouche a réagit avant mon cerveau et je lui ai balancé "t'as du en sucer beaucoup pour le savoir !"
    Quand le type a bondi sur ses pieds (il était sur un banc) mon cerveau s'est enclenché et même temps que je me disais "AAAAAHH MAIS QU'EST-CE QUE J'AI DIIIIIIIIIS" mes jambes ont prit l'initiative. J'ai foncé et je me suis ruée sur le tram, réussissant à me glisser entre les portes qui se fermaient, juste avant que l'agresseur ne me mette la main dessus. je n'ai pas osé me retourner pour le narguer, de peur qu'il ne mémorise mon visage, et le soir j'ai dormi chez une amie, trop la trouille de reprendre le chemin de mon appart d'étudiante (où je vivais seule) et de retomber dessus.

    Sinon, par rapport au témoignage de Shéra, un jour que j'attendais mon copain de l'époque qui devait venir me récupérer en voiture à la gare de Corbeil Essonne (91) j'avais repéré un groupe de mecs qui ennuyaient une fille en arrivant. La pauvre fille avait changé de quai et était montée dans un train qui allait fermer ses portes, autre que celui qu'elle semblait attendre, avant que le groupe ne réagisse. A mon grand dam, ils m'avaient ensuite repérée et la gare était fermée. Peu de monde autour, et comme personne n'avait bougé pour la fille avant moi, je n'espérai pas vraiment d'aide extérieure. L'un d'eux s'approche et je commence à paniquer. Quand il s'est assis à côté de moi, qu'un autre se mettait de l'autre côté et que le reste du groupe approchait, j'ai ouvert les vannes et laissé mes larmes sollicitées par ma panique couler. Les 2 types, surpris, m'ont adressé des paroles qui m'ont donné froid dans le dos "Non mais t'en fais pas, on est gentils, on va pas te faire mal...."
    Je me suis donc inventée un frère mort la veille, abattu en sortant d'un bar sur paris. Il y a eu un blanc, un vague "Ah.. désolé" puis ils se sont levés et ont rejoint le groupe qui s'est alors arrêté. j'ai vaguement entendu "non non elle dit qu'elle a un frère qui est mort, il s'est fait abattre.. on peut avoir des problèmes.."
    Dès que la voiture de mon copain est arrivé, je me suis ruée dedans, et ait de nouveau pleuré.
    Et tout ce que mon prétendu amoureux avait trouvé à répondre à ma panique a été "Non mais faut arrêter de voir le mal partout."
    .................................................................
     
    Denderah, Shadeluna, Manea et 18 autres ont BigUpé ce message.
  12. elisabellissima

    elisabellissima
    Expand Collapse
    Hold the door!

    C'est affligeant de voir la banalité de ces comportements.

    Je vais relater deux évènements qui se sont heureusement bien finis.

    Première fois, j'avais une vingtaine d'années, je travaillais dans une parfumerie. Je sors vers 20h, un type visiblement aviné m'a suivi jusqu'au métro. Là il commence à me parler et me dire que je suis "bonne", et qu'il aurait rien contre "me déboiter". J'ai ignoré. Il a commencé à s'approcher sur le quai. Je reculais. Il commence a essayé de m'attraper. Je recule, encore, et je commence à paniquer. Je m'engouffre dans le métro. Je m'assieds, et là il se met à côté de moi et commence à remonter ma jupe, me toucher les cuisses. J'ai osé un timide "mais laissez moi...", et j'ai changé de place, et me suis mise à côté d'un couple de vieilles personnes. Je les ai imploré "s'il vous plaît, me laissez pas". Le type ne pouvait plus me toucher, mais continuait à m'insulter (pardon, me complimenter). J'avais peur de descendre à mon arrêt et qu'il me suive. Et là, le papy a dit "laissez notre petite fille tranquille! c'est honteux!" le type a maugréé je sais pas quoi. Ils m'ont demandé ou je descendais, et même si ce n'était pas leur arrêt, ils sont descendus avec moi pour me raccompagner jusqu'à chez moi et veiller que le type me suivait pas. J'ai jamais ressenti autant de gratitude pour qui que ce soit... :puppyeyes:
    Donc toujours se rapprocher d'autres personnes, ne pas rester seule.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Ce que j'ai retenu de ces expériences c'est:
    - rester ou il y a du monde, et demander l'aide de ceux présents
    - rester dans la lumière
    - appeler, crier, faire PEUR à l'agresseur

    Merci pour cet article @Clemence Bodoc :jv:
     
    -Arwen, china59, Shiling et 18 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...